Bougez autrement à Blois - Bougez autrement dans le val de Loire

Espace de débats, d'opinion pour favoriser les "déplacements doux". Faire savoir à ceux qui savent faire...avec pour seul objectif "zéro accident"

Téléphone au volant

Publié le 29 Novembre 2008 par lcvr&c dans Tabou

Le téléphone au volant

 

 

L'utilisation d'un téléphone portable au volant a des effets sur la conduite qui sont comparables à ceux de l'alcool.

 

 

 

Les chercheurs du centre d'imagerie cérébrale de l'université Carnegie Mellon de Pittsburgh (Etats-Unis) ont découvert que l'attention d'un automobiliste sur sa conduite chute de plus d'un tiers au cours d'une conversation téléphonique en « mains libres ».

 

Entretenir une conversation par téléphone en conduisant entraîne une dégradation de la vigilance et des performances. L’Institut national de recherche sur les transports et leur sécurité (Inrets) a récemment conclu un cycle d'essais qui montre :

 

- une forte baisse du potentiel de traitement de l'information (ex -4% pour l'écoute de la radio mais -28% à -34% par téléphone selon les types de conversation. Et -41% quand on est obligé de faire du calcul mental tout en téléphonant).
- le temps de réaction augmente de 50% en téléphonant. Il en ressort que les conducteurs téléphonant avec le mobile à la main ou via le kit mains libres mettent plus de temps à freiner.

 

Une récente étude épidémiologique australienne (McEvoy et S.P. Stevenson -2005) a montré un risque d’accident lié à l’utilisation du téléphone multiplié par 4,9 pour le téléphone tenu en main et 3,8 pour l’utilisation kit mains-libres.  Les chercheurs ont conclu que parler au téléphone en conduisant équivaut sur le plan comportemental au volant à avoir à peu près dans le sang le taux d'alcool juste supérieur au taux sanctionné par la loi.

 

L'Observatoire interministériel de la sécurité routière révèle que :

- l’utilisation du téléphone portable au volant est très fortement liée avec l’âge : les 18-24 ans reconnaissent à 64% téléphoner au volant, les hommes de moins de 40 ans et les actifs sont surreprésentés ; les plus de 50 ans reconnaissent à 21% téléphoner au volant.

- 2,4% des conducteurs téléphonent dans la circulation à un instant donné,

- une communication téléphonique dure en moyenne 3mn, et la distance moyenne parcourue pendant cet appel est de 4 km,

- la fréquence d’appel a été estimée à un appel tous les 67 km au cours d’une journée en semaine, et un appel tous les 111 km au cours du week-end.

 

Enfin l’ONISER estime que la réduction du nombre des accidents, si aucun conducteur ne téléphonait en conduisant, serait de 7 à 8% des accidents. Ainsi on peut estimer qu’en 2006 la mort sur la route de 350 personnes est liée à l’usage d’un téléphone portable par le conducteur d'un véhicule en circulation :

- 190 attribués au téléphone tenu en main,

- 160 attribués au kit mains-libres.

 

En résumé, au volant le téléphone c’est

une augmentation significative des temps de réaction,

une augmentation de la charge mentale,

une altération de l’attention allouée à la conduite,

une moins bonne appréciation et perception des situations,

une certaine fixité du regard.

 

Un sondage effectué par TNS Sofres et l’AFOM (Association Française des Opérateurs Mobiles) les 24 et 25 août 2005 montre que 83% de Français pensent que le fait de téléphoner au volant constitue un danger même si l’on dispose d’une oreillette ou d’un kit mains-libres

 

Résumé :

Plus de 52 millions de français possèdent un téléphone portable. 

44% des conducteurs possédant un téléphone mobile déclarent l’utiliser en conduisant Le risque est multiplié par 4 lorsque l’on téléphone au volant, même en utilisant un kit mains-libres. On estime à 2,4% la part des conducteurs téléphonant dans la circulation à un instant donné.

L’usage du téléphone en conduisant entraîne 7 à 8% des accidents (350 tués). L'utilisation d'un téléphone portable au volant a des effets sur la conduite qui sont comparables à ceux de l'alcool. L’article R 412-6-1 du code de la route ne permet de sanctionner d’une contravention et d’un retrait de deux points que l’usage du téléphone tenu en main

 

La Ligue contre la violence routière souligne l’incohérence de cette réglementation qui, pour des raisons de sécurité, permet de sanctionner l'usage du téléphone tenu en main, mais n'autorise pas de sanctionner l’utilisation du kit mains-libres qui, cependant, présente les mêmes risques. Car l’usage du téléphone, mains libres ou pas, mobilise les mêmes facultés cérébrales que celles qui sont nécessaires à la conduite.

 

Nos propositions :

Étendre l’interdiction de l’usage du téléphone portable par le conducteur d'un véhicule en circulation au kit mains-libres (y compris les dispositifs installés dans les véhicules)

commentaires

A vendre

Publié le 23 Novembre 2008 par c&c dans insolite

Une petite annonce qui circule sur le Oueb
et qui devrait paradoxalement intéresser pas mal de lecteurs de ce blog.

Je vends des trucs qui pourraient vous intéresser !!! 

Avant de les mettre en vente sur E-bay, j'envoie ce mail à ma liste
 d'adresse de copains /copines /amis /famille: 

 
Je vends des appareils photos numériques autonomes à déclenchement automatique. 

 Prix à débattre. 
Ci-dessous les modèles...  
N'hésitez-pas ! 










commentaires

Samedi 6 décembre: vélorution

Publié le 22 Novembre 2008 par velorution&c dans Vélorution

Vélorution du 6 décembre: préparez-vous.
Le 6 décembre devant la mairie de Tours à partir de 14h15


VelorutionDec08
envoyé par ikook1


La vélorution est en marche.
http://velorutiontours.over-blog.org
commentaires

Les routes du Loir et cher plus meutrières qu'ailleurs.

Publié le 20 Novembre 2008 par GP&MC&c dans VIP: Véhicule Inutilement Puissant

NR 20 novembre 2008

Les routes du Loir-et-Cher plus meurtrières qu'ailleurs.

Photo (silhouette) Proportionnellement au nombre d’habitants et d’accidents, les routes du département sont parmi les plus meurtrières de France. (Photo d’archives NR).

C'est la conclusion d'une étude sur l'accidentologie régionale en 2006 communiquée par la Ligue contre la violence routière.

 

On sait que l'année 2008 s'annonce comme particulièrement mauvaise pour le département, avec déjà plus de 50 personnes tuées sur la route depuis janvier. Mais une étude, communiquée par la Ligue contre la violence routière, fait apparaître que les routes du Loir-et-Cher comptaient déjà parmi les plus meurtrières de France. Même si, depuis sept ans, le nombre d'accidents et de tués a fortement diminué, la particulière gravité des accidents dans le département dépasse largement la moyenne nationale.

Cette enquête a été réalisée au printemps dernier par Gérard Petin, de la Ligue contre la violence routière du Loiret, à partir des chiffres de l'année 2006 comptabilisés et analysés par l'Observatoire régional de sécurité routière et l'Observatoire interministériel de sécurité routière. Il apparaît que, si l'on rapporte le nombre d'habitants à celui des accidents et de leur gravité, la région Centre est l'une des plus touchées de France derrière la Corse et à égalité avec la Picardie. En 2006 toujours, les départements du Loir-et-Cher et de l'Eure-et-Loir ont été, proportionnellement aux autres départements, les plus meurtriers du pays. L'auteur de l'étude aboutit à cette comparaison en établissant un ratio « nombre de tués par million d'habitants ».

 

Analyser toutes les causes

 

A la lecture de cette étude, Jean-Luc Carl, porte-parole départemental de la Ligue contre la violence routière, estime que les usagers de la route – mais aussi le département et les communes – ont un rôle important à jouer pour corriger ce bilan très négatif. « Et pas seulement en matière de signalisation, indique M. Carl. Il nous semble par ailleurs illusoire de vouloir réduire les accidents aux seuls problèmes de comportement. On ne peut non plus prétexter la position de département " de transit " du Loir-et-Cher pour stigmatiser les conducteurs des autres régions, en particulier d'Ile-de-France, sans vouloir analyser l'ensemble des causes d'accidents. Il faut aussi évoquer l'état (*) des véhicules et les aménagements routiers, qui ne sont pas toujours adaptés. » L'association compte exposer son point de vue jeudi 27 novembre, à l'occasion d'une réunion, à la préfecture, consacrée aux grandes orientations de sécurité routière pour la période 2008-2012.

______________________________________________________________________________________________________

(*)Voici le texte qui avait été envoyé à la presse locale.

Suite à la CCUSR du 24 octobre 2008

Le LOIR et CHER a-t'il les routes les plus meurtrières de France ? Du point de vue de l'insécurité routière le Loir et Cher et l’ Eure et Loire ont déjà été en 2006 les plus meurtriers de France si on prend en compte le nombre de tués par million d'habitants.

 

Départements Nombre de tués  Régions  (par million d’habitants)

Cher 144

Eure et Loir 161

Indre 117

Indre et Loire 86

Loir et Cher 150

Loiret 90

Région Centre 118

Corse  147

Ile de France 38

France 78


(d'après une excellente étude de Gérard PETIN de la ligue contre la violence routière du Loiret d’avril 2008 qui s'inspire de ONISR « La sécurité routière en France Bilan de l’année 2006 » et Observatoire régional de sécurité routière)

En novembre 2008, l'accidentalité locale s'annonce également catastrophique (avec dors et déjà 50 décès) soit davantage que durant l'année 2007 (40 décès). Cette recrudescence est intolérable.

Par conséquent il ressort que LOIR er CHER et ses Communes ont, pour réduire les accidents, un très gros effort à faire et pas seulement en matière de signalisation comme le souhaite la CCUSR (Commission Consultative d'Usagers pour la Signalisation Routière). Il nous semble illusoire de vouloir réduire les accidents aux seuls problèmes de comportement. On ne peut prétexter du "département de transit" pour stigmatiser les seuls conducteurs parisiens sans vouloir analyser l'ensemble des causes.

La ligue contre la Violence Routière du Loir et cher veut pouvoir évoquer l'ensemble des causes, à savoir également les aménagements et les véhicules. Si consultation il doit y avoir avec les associations, elle se doit d'être crédible et efficace.

 

commentaires

Le vélo en ville.

Publié le 16 Novembre 2008 par VELO41&c dans Conférence

Bonjour, l’association VELO 41 vous invite le MARDI 25 NOVEMBRE 2008 de 18h30 à 20h




 





La carte des aménagements cyclables d'Orléans distribuée lors de la conférence. L'élaboration d’un plan des itinéraires cyclables de l’agglomération depuis 2005 qui est un outil technique et de communication et technique, actualisé tous les ans.
 

"Vélo +", avec un parc de 350 vélos mis en libre-service.



On constate aujourd'hui une réelle augmentation du nombre de vélos
sur le Pont royal à Orléans.
Des chevrons attestent de la présence des cyclistes.







Aire piétonne ou voie mixte.
Saint Jean La Ruelle


Saint-Jean-La-Ruelle Aménagement cyclable sur trottoir.


Un compte rendu trés détaillé
sera bientôt disponible
sur le site de VELO41
(merci Emmanuelle)

au Liber’Thés, 21 avenue du Président Wilson à Blois, pour un "café citoyen" sur le thème du vélo en ville: politique cyclable en ville, qu’est-ce que c’est ? Comment cela se traduit-il et s’organise-t-il ? Quel dialogue élus - usagers ? Quels partenariats ? Avec un témoignage sur l’expérience cyclable dans la région orléanaise.Nous vous attendons nombreux ! A bientôt, l'équipe de VELO 41.
commentaires

Une nouvelle radio est née à Blois !

Publié le 13 Novembre 2008 par b&c dans insolite

Studio zef

http://www.studiozef.tk/

La radio des maisons de quartiers ?




commentaires

IN MEMORIAM

Publié le 12 Novembre 2008 par LCVR37&c dans Comment font les autres ?

A la mémoire des victimes de la route NR Tours du 12/11/2008

La Ligue contre la violence routière 37 et la commune de Saint-Avertin ont décidé de perpétuer le souvenir des victimes en installant dimanche prochain une plaque commémorative au jardin du souvenir du cimetière.
Cette plaque sera inaugurée au cours d'une brève cérémonie par le préfet. La date choisie est celle retenue par l'Onu (3e dimanche de novembre) pour la commémoration de la Journée mondiale à la mémoire des victimes de la route. La plaque installée au cimetière de Saint-Avertin permettra aux familles des victimes de venir se recueillir même si les dépouilles de leurs proches se trouvent dans une autre région. Pour Claudie Foucault, la présidente de la Ligue contre la violence routière, « nous sommes de grands blessés dans nos cœurs et dans nos corps. Avant et après l'accident, la vie n'est plus la même ». Ce sera la première et l'unique stèle installée dans le département à la mémoire des victimes de la violence routière.
Dimanche 16 à 11 h au cimetière.

commentaires

Aller en vélo, c'est class

Publié le 12 Novembre 2008 par fubicy&velobuc&c dans Comment font les autres ?

Un concours pour gagner un vélo et d'autres cadeaux.

Le temps est maussade, pourquoi ne pas tenter votre chance
au concours de la Fubicy ? Avec un clic, vous y êtes :

http://fubicy.org/spip.php?article197


Bonne chance !

VeloBuc , Association piétons & vélos à Buc (78)
http://velobuc.free.fr/
commentaires

Une arme de destruction massive...

Publié le 11 Novembre 2008 par arte&c dans VIP: Véhicule Inutilement Puissant

en vente libre...!

Un documentaire anglais diffusé par Arte
avec le soutien logistique d'un constructeur suédois !


Crash sciences "Le monde radio-TV"
10 novembre 2008
DOCUMENTAIRE
Alison Bean
(GB,2007).


En voiture, en train ou en avion, la sécurité des passagers est devenue un enjeu majeur. Mais l'« accidentologie » est une science relativement nouvelle et cette série de trois reportages d'une quarantaine de minutes chacun permet de mesurer les énormes progrès réalisés en matière de sécurité des transports.

Avec trois mille morts en moyenne chaque jour à travers le monde, la voiture reste une arme de destruction massive... en vente libre. De terribles images d'archives rappellent cependant qu'aux Etats-Unis, dans les années 1950 ou 1960, elle était bien plus dangereuse qu'aujourd'hui. Attacher sa ceinture était alors un concept très flou, et les véhicules n'étaient évidemment pas bardés d'airbags et de protections diverses.

A chaque époque correspond une avancée en matière de sécurité. Heureusement, car pendant les années 1920, en cas de choc frontal, le conducteur pouvait mourir empalé sur son volant ! Dans les années 1930, des médecins préconisaient le port de la ceinture, qui ne sera rendu obligatoire aux Etats-Unis qu'en 1966, grâce à une loi qui imposait en même temps la présence d'appuis-tête ainsi qu'un volant plus souple à absorption d'énergie.

Tout au long de ce reportage, d'impressionnantes images de « crash-test » de plus en plus perfectionnés permettent de mieux comprendre les mécanismes de blessures et la manière de les éviter. Une université du Michigan s'est spécialisée depuis les années 1960 sur la résistance humaine aux chocs, et ses travauxn permettent de sauver des vies. Mais toutes les protections ne seront jamais suffisantes pour éviter les drames, et des études ont montré que plus un véhicule est sûr, plus son conducteur est imprudent.  L'erreur humaine restant à l'origine (*) de la plupart des accidents, certains constructeurs testent déjà des voitures dites intelligentes, avec notamment un système de freinage automatique et un détecteur de somnolence du conducteur. En attendant, mieux vaut rester vigilant. A.Ct

_________________________________________________

lundi, 17 novembre 2008 à 12:00


Crash Science
(Royaume Uni , 2007, 43mn)
ARTE F
Réalisateur: Alison Bean

Comment améliorer la sécurité des transports ? L'accidentologie, science nouvelle, cherche des réponses. À découvrir jusqu'à mercredi, dans une série scientifique riche en images choc.

1. Les voitures

Les premiers crash tests se pratiquaient dès les années 1960 avec des hommes, puis avec des cadavres. Les mannequins qui les ont remplacés sont dotés aujourd'hui de capteurs capables de collecter plus de 30 000 données en une fraction de seconde. Grâce à ces expériences, les pionniers de la sécurité ont ainsi révolutionné l'industrie de l'automobile. Mais toutes les études (*) démontrent que, dans 90 % des cas, les accidents sont dus à des erreurs de conduite*. Les ingénieurs travaillent donc aujourd'hui sur des systèmes high tech qui transformeraient nos petits bolides en véritables ordinateurs, capables de pallier les faiblesses humaines.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

* le seul hic de cette émission. Une conclusion à l'emporte-pièce.

Un jugement a-priori sans aucun fondement scientifique.

Ou comment les constructeurs se dédouanent de leurs responsabilités !

A aucun moment il n'est question de Véhicule inutilement puissant...

 

-----------------------------------------------

Les émissions suivantes:

Ce soir "les avions".. à 20 h 15

Demain soir "les Trains". Même heure.

 


 


commentaires

Afficher plus d'articles

1 2 > >>
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog