Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Violence Routière 41 - Bougez autrement à Blois - Bougez autrement dans le val de Loire -

Ce blog associatif, à plusieurs mains, est un espace de débats, d'opinion pour favoriser les "déplacements doux". Il s'agit de "faire savoir à ceux qui savent faire"...avec pour seul objectif "zéro accident" - Ce blog est normalement SANS PUBLICITE, SI C'EST LE CAS C'EST SANS NOTRE ACCORD... (un moteur de recherche est disponible ci dessous à droite sous le mot "contact")

Loisir "vert" !

Publié le 30 Septembre 2007 par B&C dans bougezautrementablois

Un bas-relief de 50 avant JC

Une image de l'Antiquité romaine

"César arrête ton char..."

Heureusement, les "barbares"  vont bientôt être taxés. Contrairement à ce que raconte la légende, le sort n'en est pas jeté. ("alea jacta est"!-)

commentaires

Communiquer est un art difficile

Publié le 29 Septembre 2007 par C dans bougezautrementablois

....et se faire comprendre encore plus...

Vous appelez celà comment ?

Un 4X4 dans une cour d'école ?

une bagnole, caisse, gova, poubelle,tire,titine,turvoi,vago...

Le terme demandé ECOLE n'est pas défini. Essayez une autre orthographe ou une autre catégorie....

c'est dans le www.dictionnairedelazone.com

------------------

Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez comprendre, ce que vous voulez comprendre et ce que vous comprenez, il y a au moins neuf possibilités de ne pas s'entendre...

 

 

 

 

commentaires

Que des bonnes nouvelles

Publié le 28 Septembre 2007 par C dans bougezautrementablois

Que des bonnes nouvelles

par les temps qui courent..

et des idées pour le val de Loire

Bordeaux et le « Code de la rue »

AutoMoto 24 septembre 2007 Yannick B.

Priorité aux cyclistes. Quand on ne peut pas faire respecter les règles du Code de la Route, on les adapte pour en faire un "Code de la Rue". C’est ce que se propose de faire la municipalité de Bordeaux en généralisant la circulation à contre-sens des bicyclettes, et en autorisant le « tourner à droite » des vélos aux feux rouges. www.europe1.fr

-----------------------------------------------------------

Blois va peut-être finir par se réveiller

-------------------------------------------------------------

Les zones 30 colonisent les villes

Le Parisien 25 septembre 2007 Olivier Bureau

CE SOIR le conseil municipal d'Antony doit voter la création de nouvelles zones 30, ces portions de route limitées à 30 km/h maximum. Une fois les travaux réalisés, les automobilistes devront rouler au pas dans trois nouvelles rues : Gouttières, Crocheteurs et Emile-Lévêque. De Neuilly à Antony, de Levallois à Bagneux, ces secteurs d'où la vitesse est bannie ont colonisé peu à peu le département.

Une façon de limiter la vitesse, mais aussi de dissuader le trafic de transit.


C'est le cas par exemple à Issy-les-Moulineaux. Le centre-ville est devenu l'ennemi des amateurs de vitesse, cerné de panneaux zone 30. « Nous avons commencé à les implanter dans les années 1990. Mais, en 2005, un plan municipal prévoit leur développement, précise Olivier Haumant, directeur général des services. A présent un tiers de la ville est en zone 30. D'ici à fin 2010, on en sera à 45 %... » Bilan : sécurité assurée et automobilistes indésirables écartés.


A Malakoff, deux quartiers sont logés à la même enseigne, un dans le nord et un autre dans le sud de la ville. « On a aussi quelques rues isolées. Mais c'est clair, nous avons des projets afin d'étendre ce dispositif », souligne Sandro Carafa, directeur adjoint des services techniques.


Vitesse interdite à Fontenay


« On ne les recense pas précisément. Pratiquement toutes les villes s'y sont mises », résume-t-on laconiquement en préfecture. Dans le sud du département, une commune se singularise. Point de zone 30 à Fontenay-aux-Roses. Fontenay est une « ville 30 ». Les panneaux d'entrée de ville donnent le ton. Ici l'automobiliste abandonne tout espoir de pointe de vitesse.


Pascal Buchet, le maire PS, a lancé ce programme il y a quatre ans. Coût de l'opération : près de un million et demi d'euros. Le conseil général en finance 21 %. « Nous avons décidé de ne plus simplement saupoudrer la ville de zones 30. Mais fixer des panneaux ne suffit pas, insiste le maire. Il faut de nombreux aménagements, comme des dos-d'âne, des plateaux traversant pour les piétons, des chicanes... Le résultat est là : certains mois, nous ne déplorons aucun accident sur la ville. Je suis médecin. Les années passées aux urgences à côtoyer des victimes d'accidents de la route m'ont profondément marqué. »


Ainsi, aux abords des écoles, des « boas » colorés en métal sortent du sol et dispensent des messages de prévention routière. « Inconsciemment l'automobiliste a l'impression d'être dans une cour d'école et ralentit », assure le maire de Fontenay. Selon lui, un accident sur deux peut être évité en réduisant la vitesse.


Afin de ne pas transformer Fontenay en enfer à automobilistes, un système de feux tricolores synchronisés a été installé : celui qui roule à 30 km/h est quasiment assuré de les avoir au vert. Dépasser les 30 km/h les fait passer au rouge. « La personne qui respecte la limitation n'est pas pénalisée, résume Pascal Buchet. Il effectue finalement son trajet en moins de temps que celui qui roule trop vite. A Fontenay nous contrôlons tout l'itinéraire ! » Ce dispositif n'a qu'une exception, les voies départementales qui échappent aux pouvoirs des maires.

--------------------------------------------------------

et enfin, la meilleure

----------------------------------------------------

Grenelle de l'environnement: priorité à la réduction de la vitesse automobile

La Tribune 27 septembre 2007 Fabien Piliu

Le premier groupe de travail du Grenelle de l'environnement recommande de réduire de 10 km/h la vitesse des voitures sur le réseau routier hors agglomération et de pénaliser les voitures les plus polluantes, à travers un "bonus-malus" annuel.

Haro sur la vitesse! Le premier groupe de travail du Grenelle de l'environnement a livré aujourd'hui ses premières conclusions. Il recommande de réduire de 10 km/h la vitesse des voitures sur le réseau routier hors agglomération et de pénaliser les voitures les plus polluantes, à travers un "bonus-malus" annuel.La vitesse passerait à 120 km/h sur autoroute, 100 km/h sur voie express et 80 km/h sur les nationales et départementales, selon les propositions du groupe de travail "climat", dont l'AFP a obtenu une copie.

------------------------------------------------------------------------

Petit clin d'oeil pour une polémique blésoise qui appartient déjà au passé

commentaires

Blois une ville sans voitures !!! vision subliminale

Publié le 27 Septembre 2007 par C dans bougezautrementablois

A cinq heure du matin ?

Mais uniquement sur Dailymotion

avec musique rock and roll, s'il vous plait

Un joli diaporama

avec passages appuyés  par la Mairie...

Une vision idéalisée loin du monde réel

On pourra y découvrir essentiellement le centre-ville à savoir:   la place Saint Louis (en allant vers la Mairie...), La Halle aux Grains, l'Hôtel de ville (encore ?), la rue Trouessard avec la tour Beauvoir, la nouvelle rue Beauvoir (avec de beaux pavés tous neufs... GPV !-) Une vue plongeante depuis la cathédrale, le chateau, la rue Laigret, la rampe du fossé du chateau (sans voitures !! sans parking !!), la place Vauvert, la montée vers la cathédrale, la rue du puits-chatel, la rue Papegault, la rue de la Fontaine des Elus, les escaliers Denis Papin, petit passage par la place Vauvert (ah les belles terrasses des cafés..) , les degrés.., la rue Pierre de Blois, la montée vers le château et la Maison de la Magie, la rue Saint Lubin, La rue du puits-châtel, les Trois Cléfs, le Chateau (aile Louis XII avec la fameuse statue équestre du roi...) L'Eglise Saint Nicolas,  la Bibliothèque Abbé Grégoire, le pont Jacques Gabriel, le port de la Creusille à Blois Vienne, la place Tien an Men, la rue du Sermon, le square Victor Hugo, les jardins.. la roseraie (à côté de l'hôtel de ville...), la mairie (décidément..), la statue de Jeanne d'Arc, le pont Jacques Gabriel (again) les escaliers Denis Papin, les jardins de l'évêché...

"Un matin à Blois" (une nouvelle ére qui s'ouvre ?)

"On a day like today"

fr17877 (qui êtes vous ?)

S'agit-il d'un message subliminal ?

commentaires

Accrocs au stationnement (Blois Chavy)

Publié le 26 Septembre 2007 par B&C&LE dans bougezautrementablois

Complètement à l'ouest

 le Far west...?

  "J'em.. les poussettes et les fauteuils roulants, j'me gare ou je veux"

---------------------------------------------

Les Echos 21/09/07 propos recueillis par Sophie Péters

 

 

Dans un entretien aux « Echos », le sociologue Bruno Marzloff, président-fondateur de l'institut Chronos, prône un meilleur partage de l'information pour permettre aux individus de mieux gérer leurs déplacements urbains.

Avec l'irruption du vélo en ville, l'avènement du tramway et un désintérêt naissant pour la voiture, le problème de congestion des villes se conjugue désormais avec la préoccupation environnementale. « Bougez autrement » : le slogan de la nouvelle édition de la Semaine européenne de la mobilité, qui se déroule du 16 au 22 septembre, intime aux individus de changer de comportement. Croyez-vous que les gens soient prêts à se déplacer autrement ?

Chacun se construit ses routines. Cela a l'avantage de faciliter le quotidien, mais porte en soi l'inconvénient qu'il est difficile de changer. La voiture est aujourd'hui une routine avec laquelle les individus se sont construit leurs déplacements. D'ailleurs, les sondages sont éloquents : deux tiers des individus imaginent aisément des alternatives à l'automobile mais seuls quelques-uns sont prêts à s'en passer. Nous sommes prisonniers de notre management de la mobilité. Or, compte tenu des difficultés de stationnement et des embouteillages, la voiture n'a de sens que si elle est accessible, peut circuler et se poser là où on le souhaite. La voiture en ville est aujourd'hui dans l'impasse. Son immobilisme forcé renvoie à une incohérence de l'offre urbaine et conduit évidemment à une incohérence des pratiques des automobilistes, voire à une délinquance. Qui pourrait se targuer d'aucun accroc de stationnement (double file, passage piéton, place réservée...) ? Dès lors, la question se pose de savoir comment faire pour que la voiture ne soit plus un obstacle à sa propre fluidité, en plus d'être une gêne pour les autres flux.

commentaires

ca bouge chez nos visiteurs

Publié le 25 Septembre 2007 par C dans bougezautrementablois

...de notre blog

Petit aperçu de notre (petite) audience.

Avec une petite pointe ces jours-ci !

Les deux articles qui ont connu le plus de succès:

"Localisation des accidents dans Blois" (le 11)

et "l'intermodalité" (article du 20/09).

(Attention, il y a un petit décalage dans les échelles..)

 

commentaires

"c'est pas moi, c'est les autres" (Pontlevoy)

Publié le 24 Septembre 2007 par FC&C&B dans bougezautrementablois

En 1998, le maire de la commune de Pontlevoy,

lors d'une interview dans la presse locale

(NR du 23 juillet 1998), constatait

"Quand au principal handicap de notre commune, il tient à la configuration de notre artère principale faite de longues lignes droites et traversée par plus de 4.500 véhicules par jour souvent à des vitesses excessives. De nombreux aménagements ont été réalisés et seront poursuivis pour tenter de ralentir les véhicules sources de nuisances et d'insécurité pour les riverains et les habitants de la commune.."

 

 En Août 2007,

un riverain de la route de Thenay écrivait:

COMMENT SECURISER LA TRAVERSEE DES BOURGS ET DES VILLAGES ?

Quand les riverains râlent et... ne font rien ; Quand des élus locaux parlent, rassurent et... ne font rien; Quand les mêmes élus locaux renvoient les solutions vers les règlements de la DDE, vers le Conseil Général. Quelles sont les « limites territoriales » d'intervention souvent évoquées (communes, département) pour réparer, entretenir ? Par exemple, quelle est la zone d'intervention du « cantonnier » de la commune ? Comment surmonter toutes ces difficultés pour tenter de faire avancer les choses et aboutir à des réalisations concrètes ? Quels seraient les interlocuteurs susceptibles de faire avancer les choses, de faire pression ? Interlocuteurs officiels, associatifs ou autres, Est-il possible de les recenser ; les fédérer, les interpeller ; les faire agir ? Et le Maire, Officier de Police Judiciaire ?

Pourrait-on recenser les initiatives, dispositifs mis en place dans les communes, dans le Département, en France. Comment ont-ils été financés ? Par exemple, se servir de l'étude faite par la DDE en 2002 sur la sécurisation de la D 30 à Pontlevoy à la suite de laquelle rien n'a été fait. - ex. les clignotants au-dessus des panneaux 50 aux entrées de Pontlevoy ne fonctionnent plus depuis deux ans.  Les élus locaux ne se soucient-ils encore de la sécurité routière sur leur commune ?

Pour balayer les idées toutes faites :Pour traverser un village sur 2 km, il faut : - A 50 km/heure : 2 minutes et demi, soit 150 secondes ; - A 30 km/heure : 4 minutes, soit 240 secondes. - La différence : 1 minute et demi, soit 90 secondes. SLOGAN : La vie vaut-elle 90 secondes ?

 

 

 En septembre 2007, le même riverain envoyait un courrier au Maire adjoint

 

 

 

 

 

Hier matin, dimanche 2 septembre, j'ai entendu une discussion très animée à la hauteur du n°61 de la route de Thenay. Il s'agissait d'un groupe de cyclistes dont l'un d'eux avait eu des difficultés physiques (vraisemblablement une chute), provoquée par le très mauvais état du scellement de la plaque d'égout située à cet endroit.

Fin juillet dernier, je vous avais accompagné avec un agent de l'équipement pour constater le mauvais état du scellement de cette plaque, et convenir du danger que celà représentait pour les cyclistes et les deux roues motorisés; et vous aviez convenu avec cet agent, qu'une réparation urgente s'imposait. Je pense que cette réparation devient plus qu'urgente compte tenu du passage à cet endroit, le dimanche 9 septembre prochain, de la 4eme étape du tour cycliste de l'avenir 2007. Recevez, Monsieur...

 

 

 

 

(Les cyclistes sont passés heureusement sans dommage...)

 

 Celà n'est toutefois pas sans rappeler ce qui se passe dans d'autres communes...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

commentaires

A Blois ça baigne !

Publié le 23 Septembre 2007 par B&C dans bougezautrementablois

Blois la journée "en ville sans ma voiture" n'est plus qu'un lointain souvenir.  Ici c'est plutôt l'immobilisme.  Voyez la photo , prise le 22 septembre 2007 sur le pont Gambetta à coté de la Gare: Comme après chaque épisode pluvieux, depuis plus de 10 ansune immense flaque d'eau couvre la bande cyclableElus et techniciens auraient-ils peur de se mouiller  pour les cyclistes ? Peut être est-ce une manière locale d'interpréter un des thèmes 2007  de la semaine de la Mobilité "réinventons la rue", en la transformant en canal,  ne manquent plus que les pédalos.
A Blois ça baigne !

"Soyons sport"

Cyclistes apprenez à nager..

commentaires

Un nouveau radar automatique...au-dessus de vous !

Publié le 22 Septembre 2007 par C&LPYF dans bougezautrementablois

Encore une nouveauté ?

vue par exemple à Florence

Le contrôle radar au dessus du feu rouge

et maintenant à Paris

Un nouveau radar automatique... au-dessus de vous

Le Parisien 17 septembre 2007 Yves Fossey

UNE PREMIERE dans les Yvelines. Le radar automatique nouvelle génération en cours d'installation à la frontière de Saint-Germain-en-Laye et du Pecq, sur la N 13, sera fixé... au sommet d'un mât ! Ce sera le deuxième appareil de ce type en France.

Le premier est implanté dans une rue de Paris. Ce système doit considérablement réduire les risques de détérioration qui menacent les cabines classiques,. L'engin dernier cri sera planté à l'entrée de la ville du Pecq dans une zone limitée à 50 km/h, où le trafic moyen journalier avoisine les 55 000 véhicules. Ces radars de nouvelle génération devraient être inviolables. « En plaçant le boîtier hors de portée des malfaiteurs, le risque de destruction est fortement réduit, indique-t-on à Direction départementale de l'équipement et de l'agriculture (DDEA). La petite cabine sera perchée sur un mât à trois mètres de hauteur. »
Pour l'heure ni le pylône ni l'engin n'ont encore été mis en place. Seuls les travaux préparatoires ont été réalisés. Les services de la sécurité routière doivent obtenir une homologation avant de l'implanter. « Si le premier radar sur mât a été posé dans une rue de Paris, celui-ci sera en bordure d'une voie rapide, indique un technicien. Il faut donc tester la résistance du pylône car si un véhicule le percute, le choc pourrait entraîner la chute de la cabine. »

commentaires

Taxer les poids lourds

Publié le 21 Septembre 2007 par c&b dans bougezautrementablois

La question fera l'objet d'un débat  lors du "Grenelle de l'environnement". Il s'agirait d'instaurer une eco-taxe pour lutter contre les dégâts occasionnés pour les camions.

Ensuite il faudra instaurer une expertise généralisée des infrastructures routières. Il en va de la crédibilité de la politique de dite de sécurité routière et de notre qualité de vie.

La photo prise rue Duguesclin à Blois est une bagatelle en terme de dégâts 

occasionnés à l'environnement.

 

 

commentaires
1 2 3 > >>