Bougez autrement à Blois - Bougez autrement dans le val de Loire

Espace de débats, d'opinion pour favoriser les "déplacements doux". Faire savoir à ceux qui savent faire...avec pour seul objectif "zéro accident"

Une catastrophe éparpillée

Publié le 20 Décembre 2009 par midilibreNB&c dans usager vulnérable

Le nombre de personnes disparues sur les routes de France ne cesse d'augmenter. 2009 s'annonce comme une année particulièrement mauvaise du point de vue de la violence routière.


Depuis quelques temps déjà une  carte interactive des drames mortels sur les routes est visible sur google. Ce recensement va tenter, dans la mesure du possible, de répertorier au fur et à mesure les accidents mortels du Val de Loire.
mémorial 2009.

La route n'est qu'un  aspect explicatif de ces drames. Chaque accident peut être analysé comme le résultat d'un ensemble des dysfonctionnements d'un système.

Notre objectif est d'inciter les autorités à prendre enfin les mesures crédibles qui s'imposent.

Tous nos remerciements à  Nicolas Bradignans du midi-libre, pour cette idée et pour ces conseils.




commentaires

Un buzz à 317 km/h !

Publié le 18 Décembre 2009 par c dans Mise en danger

Emois chez les internautes depuis plus d'un mois. Une vidéo en ligne ne cesse d'alimenter les polémiques sur le oueb. De quoi s'agit-il ?


Deux fanfarons dans une voiture surpuissante commencent par injurier des CRS sur une aire d'autoroute..... "Marco il vous nique, marco il vous baise" puis se filment en train de rouler à une vitesse de 317 km/h !




Depuis la mi-novembre, après une diffusion sur facebook!  la vidéo a été reprise sur une dizaine de site.
- Dès le 17 novembre...sur breststunt.com
- puis le 18 sur le blogautomobile
avec plus de 42 commentaires outrés  et des internautes signalant "voilà qui est l'oeuvre de  .....nous ne citerons personne.... en tout cas la vidéo est sur son facebook.." Depuis cette vidéo a été retirée...
Sur Hodiho.fr,.... le 19 sur abrutis.com, la vidéo a été vue plus de 30 000 fois. La controverse porte sur la vitesse.  La polémique rebondie sur evilox.com...où les internautes identifient le véhicule ! le 20 sur paperblog.fr puis sur spion.fr ,le 21....le 22: "Il filme son visage à 317 km/h sur une autoroute française"

Les internautes outrés nous en apprennent chaque fois un peu plus.

NIKTOU "19 novembre 2009 à 10:42 J'hallucine!!!!!! j'ai été doublé par cette BMW M3 sur l'autoroute A10 entre Orléans et beaugency c'est moi en BMW serie 3 grise et je me demandais bien à quelle vitesse était passée cette voiture!Maintenant je sais, mais ce sont de vrais beaufs avec des têtes de vainqueur quand même car sur cette portion il y a la subaru avec les jumelles au minimun 3 fois par semaine. Il a eu de la chance, mais p... comment elle pousse la caisse."


Esteban:  ".. compte 27 lignes discontinues en 4 secondes à la fin de la vidéo. Chaque ligne fait 3 mètres et est espacé de la suivante de 10 mètres. Soit un intervalle de 13 mètres.
Cela nous donne (27×13)/4 = 87,75 m/s
Soit 87,75×3,6 = 315,9 km/h

Difficile d’être précis sur une vidéo, mais ce qui est sûr c’est qu’il ne roulait pas à 250 km/h.







L'allusion au film "Taxi" est manifeste: "petit passage de taxi avec marco kan il dit "hoho les condés marco il vous nike il vous prend il vous retourne et il vous fume".

Il y de quoi s'interroger sur l'influence d'un long métrage sur le comportement des adulescents au volant...




Depuis, cette vidéo ne cesse d'être reprise et modifiée... Outre les insultes, cette cybercrimininalité constitue aussi un  délit de grand excès de vitesse, une mise en danger manifestement délibérée de la vie d'autrui.

Cet article va encore alimenter le buzz, mais fallait-il rester indifférent ?

Janvier 2010: le buzz continue
- sur
toutlebuzz.com

commentaires

La neige est aussi une arme de combat.

Publié le 17 Décembre 2009 par c dans Les riverains entrent en résistance

C'est le moment idéal pour observer et photographier les flux de circulation notamment sur les grandes artères urbaines (comme l'avenue Maunoury
à Blois), dans les villages de France et de Navarre...

2009 12 17 neige à Blois 022
commentaires

Copenhagen - "Hopenhagen" le port de l'espoir

Publié le 16 Décembre 2009 par streetfilms&c dans Comment font les autres ?

Une vidéo de streetfilms depuis la ville où se tient le sommet sur le dérèglement climatique.



avec notamment des compteurs électroniques de vélos et d'autres innovations à découvrir. La voiture rose devrait vous plaire...


commentaires

Rencontre littéraire à Blois - Vendredi 11 déc 18 h 30 au Liber'thé

Publié le 7 Décembre 2009 par JJC&MPHB&c dans littérature

LA ROUTE BUISSONNIÈRE
"Hors des grands axes qu'elle abandonne aux
automobiles entre le bois et le fleuve circule ma route.
Tracée jadis de main d'homme, elle s'insinue
parfaitement dans le décor. Et si une chape de bitume
la recouvre aujourd'hui, elle libère par tous les
orifices qui la jalonnent, la vie de l'écorce terrestre,
irréductible aux atteintes d'humanité.
"...



« J'ai lu ces nouvelles tantôt comme l'on se promènerait
chez des proches, tantôt en découvrant l'étrangeté
qui façonne l'être humain. Leur organisation - peut-
être désirée - imprime à chacune son rythme propre et
replace le lecteur dans une posture nouvelle. C'est qu'on
y rencontre à la fois l'unité et la diversité au travers de
tranches de vie qui s'étendent parfois sur des générations
cependant généralement concentrées autour du bassin
méditerranéen. L'une des nouvelles s'inscrit même dans
l'Antiquité quand Ulysse se livre à un monologue à son
retour d'Ithaque. Pour les autres récits, qui se déroulent
essentiellement entre le XIXéme et le XXéme siècle, on y
relève des changements survenus dans nos vies avec
la présence du cheval qui cède la place au vélo ou à la
mécanique, celle que l'on répare encore de ses mains, en
se fiant à son bruit pour poser un diagnostic et la faire
marcher. Parfois, on sort de la réalité avec des chiffres
ou des meubles qui se mettent à parler et à régir la vie
humaine. D'une nouvelle à l'autre, l'évidence du quotidien
ressurgit bien vite, par exemple sous le coup de la douleur
éprouvée chez le dentiste, convoquant des ancêtres moins
douillets et devenus héroïques s'imposant comme modèles.
(...) C'est ainsi que les vies se déroulent, se racontent et
s'écrivent et renouvellent l'intérêt de les écouter et de les
lire. »
Extrait de la préface de Marie-Paule Huet
commentaires

L'évolution du vélocipède ?

Publié le 6 Décembre 2009 par es(merci pour le coup d'oeil)&c dans bougezautrementablois

du "grand bi" au vélo électrique...


Blois -pont Jacques Gabriel -  fête de la mobilité du 20 septembre 2009
commentaires

Des boulevards pour les vélos ?!

Publié le 4 Décembre 2009 par streetfilms&c dans Comment font les autres ?

Quelques exemples d'aménagements peu coûteux
pour apaiser la circulation et encourager les déplacements avec la petite reine.


commentaires

Strasbourg en zone 30... hopla

Publié le 3 Décembre 2009 par Lemonde&c dans Comment font les autres ?

Une bonne nouvelle de nos "petits amis".

Strasbourg veut limiter la vitesse des voitures à 30 kilomètres à l'heure
LE MONDE | 03.12.09 | 16h23  •  Mis à jour le 03.12.09 | 16h23

Dans quelques années, la vitesse automobile pourrait être limitée à 30 km/h dans la plupart des rues de Strasbourg. Seules les voies "structurantes", c'est-à-dire de liaison entre quartiers, toléreraient les 50 km/h.

La priorité à droite, qui impose de prudents ralentissements, serait généralisée dans ces zones 30 et la signalisation remaniée pour plus de clarté. Actuellement, ces limitations de vitesse à 30 km/h concernent 168 kilomètres de voirie dans la ville. Ces mesures font partie des dix propositions formulées, fin novembre, par le maire Roland Ries (PS) devant le Comité technique national du "code de la rue", réuni pour l'occasion à Strasbourg. Ces idées sont le fruit d'un groupe de travail travaillant depuis un an autour de l'adjoint délégué à la sécurité et à la prévention, Olivier Bitz (PS), et de l'adjoint à l'urbanisme, Alain Jund (Vert).
L'équipe municipale entend accentuer la politique du "déplacement doux". La création d'un réseau de tramway à partir de 1994 (53 kilomètres de lignes aujourd'hui) a déjà profondément modifié la circulation dans cette ville de 280 000 habitants, et, plus largement, dans sa communauté urbaine de 460 000 habitants.

Changer les règles

La large pratique du vélo, qui rapproche Strasbourg des grandes villes d'Allemagne ou de Suisse, a été encouragée par 520 kilomètres d'aménagements cyclables, et par de nombreux parcs de stationnement spécifiques. L'étape suivante, pour "partager de manière plus équilibrée l'espace urbain entre ses différents usagers" et "favoriser les modes de déplacement doux", sera de changer les règles.

Avant la quasi-généralisation des 30 km/h, Strasbourg voudrait tester, dès le printemps 2010, deux "zones de rencontres" : priorité au piéton, principe des 20 km/h, double sens cyclable, stationnement très délimité. L'une serait à l'est de la cathédrale, l'autre dans le quartier ancien de la Krutenau.

La ville souhaite aussi rédiger une "charte du piéton", réfléchir à la priorité des écoliers devant leurs établissements, concevoir de façon innovante les déplacements dans les deux écoquartiers en construction, ou favoriser les livraisons par triporteurs électriques dans le coeur de la ville.
Jacques Fortier
commentaires

Vélorution à Niort le 19 décembre

Publié le 2 Décembre 2009 par NR Niort &c dans Comment font les autres ?

...avec des pistes intéressantes.
Info NR Niort

NIORT: Courses en centre-ville : tout le monde à vélo
Photo: Amary Breuille, Patrick Jude et Jérome Baudoin sont des vélorutionnaires convaincus. Les deux précédentes opérations ont attiré environ 1.000 personnes, à elles deux.
Le 19 décembre, les cyclistes réaffirment leur présence dans la cité.
Une troisième Vélorution, placée sous le signe du commerce en centre-ville.
 
Plus de vélos, moins de voitures. Simple, presque évidente, cette équation verte n'est plus uniquement partagée par les tenants d'une écologie politique. Collectifs et associations s'en mêlent. A Niort, depuis leur première intervention en juin 2009, les acteurs de la Vélorution ne disent pas autre chose lorsqu'ils proclament, sur leurs affiches, « faites un cadeau aux générations futures, abandonnez votre voiture ». Mais les membres de ce collectif introduisent toutefois leur propre nuance : le vélo ne se résume pas aux questions environnementales. « Plus généralement, nous réfléchissons sur la place du vélo dans l'espace urbain, explique Amaury Breuille, adjoint au maire chargé des espaces publics et de la mobilité, également membre de la Vélorution. Nos pistes de travail se concentrent sur le déplacement à vélo comme mode de transport quotidien. »

Le 19 décembre, juste avant Noël, cette troisième Vélorution veut donc démontrer que l'on peut parfaitement faire ses courses en centre-ville, à vélo, et que tout le monde peut-être gagnant. Autour de la table, le collectif, mais aussi le comité interquartiers chargé des questions cyclables, la mairie, et des commerçants du centre-ville. Concrètement, les participants se verront remettre un badge leur permettant de bénéficier de 5 % de réduction chez les commerçants affichant en vitrine un autocollant Vélorution. « C'est un moyen de faire comprendre qu'un cycliste est un bon client, particulièrement dans les centres-villes », avance Amaury Breuille, s'appuyant sur une étude menée conjointement par la Fédération des usagers de la bicyclette (Fubicy) et l'Ademe. « Les résultats montraient que les cyclistes étaient les meilleurs clients, notamment parce qu'ils étaient des clients réguliers. » Reste la question du stationnement deux-roues dans l'hyper-centre niortais : aujourd'hui, plus de 200 places sont disponibles. Un nombre que la mairie voudrait multiplier par deux, à l'horizon 2012.

Le 19 décembre, à 10 h (départ de la Vélorution des neuf quartiers niortais). Lieu d'arrivée, place de la Brèche, à 11 heures.

Matthieu Le Gall
nr.niort@nrco.fr

Les entreprises entrent dans la course
Si l'on peut faire ses courses à vélo, on peut également rejoindre son boulot… A vélo. Le 27 novembre, le collectif Velorution a souhaité rencontrer les services « ressources humaines » des grands employeurs niortais. Les mutuelles, bien sûr, mais également l'hôpital, le conseil général ou la CAN. Si tous n'ont pas répondu présents, ils ont manifesté leur intérêt pour cette question des déplacements domicile-travail. « Qu'est-ce qu'on pourrait faire, ensemble, sur cette question ? » résume Jérôme Baudoin, « vélorutionnaire » convaincu. « Nous avons voulu savoir ce que chacun faisait déjà, concrètement, pour les cyclistes qui travaillent chez eux. L'idée, c'est de développer un questionnaire commun sur la place du vélo au travail. » L'exemple de l'hôpital est intéressant à plus d'un titre. D'abord, parce qu'il met à disposition de son personnel environ 80 vélos, destinés au déplacement au sein de l'hôpital, d'un bout du site à l'autre. Ensuite, parce que le monde médical semble prêt à s'investir aux côtés de la Vélorution en développant un discours spécifique : le vélo, c'est bon pour la santé. « La plupart des cardiologues se déplacent d'ailleurs à vélo », note Jérôme Baudoin. Le 19 décembre, la Vélorution fêtera son premier anniversaire. L'occasion, peut-être, d'y associer concrètement le monde professionnel.
 
commentaires
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog