Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Violence Routière 41 - Bougez autrement à Blois - Bougez autrement dans le val de Loire -

Ce blog associatif, à plusieurs mains, est un espace de débats, d'opinion pour favoriser les "déplacements doux". Il s'agit de "faire savoir à ceux qui savent faire"...avec pour seul objectif "zéro accident" - Ce blog est normalement SANS PUBLICITE, SI C'EST LE CAS C'EST SANS NOTRE ACCORD... (un moteur de recherche est disponible ci dessous à droite sous le mot "contact")

POUR VOIR LA SUITE....

Publié le 13 Janvier 2006 par François BOURDILLON et J-Luc CARL dans bougezautrementablois

 

Les nouveaux blogs sont arrivés

pour avoir la suite de nos périgrinations

nous vous invitons à consulter

"bougez autrement à Blois 2"

(jusqu'en juin 2006)

à partir du 6 juin

l'aventure se trouve sur

"bougez autrement à blois 3"

----------------------------------------------

 

A bientôt

 

Journée record sur ce blog : 04/03/06 (606 pages vues)
 

 

commentaires

Avenue et giratoire des citées (des)unies

Publié le 11 Janvier 2006 par B&C dans bougezautrementablois

Dans le prolongement de l'avenue des Déportés

pour finir au rond point sans nom !

Citées unies: du nom d'une association chargée "d'unir les villes pour unir les hommes"

"seul moyen de travailler efficacement au maintien de la paix dans le monde".

Sur l'avenue et le giratoire, c'est plutôt la guerre.

En terme de qualité de vie, on fait mieux.

L'accidentologie y est importante.

-----------------------------------------------------------------------

(bientôt des articles de presse)

Prochainement des photos, si ober-blog veut bien..

Pour l'instant over-blog semble "gavé" ..

-----------------------------------------------------------------------------------

Pour avoir la suite de notre périgrination

voir le nouveau blog

Nous n'avions plus le choix

---------------------------------------------------------------------------------------------

Liste (presque) complète des rues de Blois

sur http://bougezautrementablois4.over-blog.com 

 

 

 

 

 

commentaires

Avenue des déportés

Publié le 9 Janvier 2006 par fb&c dans bougezautrementablois

Dans le prolongement du pont Charles De Gaulle

Entre l'avenue de Verdun et l'avenue Maunoury le trafic est intense et les accrochages fréquents.

 

 

Les marques rouges au sol indiquent l'emplacement d'un poids lourd

au moment du freinage avant l'accrochage avec un véhicule..

(Décembre 2005)

Une bosse et une trace de peinture sur le marche-pieds et le pare-chocs.

Le poids lourds s'est peut-être  rabattu un peu trop vite de la voie de gauche vers la voie de droite

 

 

Le véhicule cabossé à l'arrière.

L'automobiliste a du avoir quelques frayeurs.

Les travaux en cours  ( avec des chicanes) permettent de ralentir la vitesse.

Pour l'instant...

------------------------------------

Pour revoir les travaux en cours

Pour voir les travaux en mars 2006

---------------------------------------------------

Janvier 2006, la série noire continue

commentaires

Pont Charles De Gaulle: une voie trop rapide

Publié le 8 Janvier 2006 par B&C dans bougezautrementablois

Le Pont Charles De Gaulle entre Blois, la chaussée Saint Victor (au nord) et Vinueil au sud,  franchit la Loire  à l'est de l'agglomération.

Entre le Boulevard des Déportés et la route départementale 174 (dite "voie rapide")

il s'agissait d'une zone particulièrement accidentogène (avant les travaux).

Ici les carambolages étaient fréquents.

Normalement la vitesse est limitée à 70 km/h sur les 400 mètres du pont !

Au milieu de pont (en venant du sud) elle est même limitée à 50.

Mais personne ne roule à 50 km / h !

Cependant, quand il y a des travaux, la circulation est certes ralentie mais toujours possible.

Les riverains nous signalent souvent des accrochages.

La presse locale ne peut rendre compte de tous.

Un accident type: la voiture "poussée" par un poids lourd.

Les vitesses pratiquées dépassent souvent celles autorisées

Plus de 40 000 véhicules traversent la Loire sur la voie dite "rapide" et celà tous les jours.

Plus que sur l'autoroute A10 (Paris-Bordeaux) , au nord de Blois

 

Un espace à déconseiller aux piétons et aux cyclistes.

 

A droite, un adepte du jogging

A gauche, un adolescent poussant sa mobylette en panne

Au centre, un trafic de type autoroutier.

Ce n'est pas le meilleur endroit pour s'oxygéner....

......Ni pour rentrer des courses.

Voir le premier article de ce blog

Pour voir les dessous de la voie rapide

Sous le pont Charles de Gaulle, un canoé..

En arrière plan, une voiture rouge passant sur un chemin

François propose de créer ici une passerelle couverte pour les piétons.

L'idée nous parait séduisante, pour bouger autrement dans le val de Loire. 

 -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour voir les dessous du pont jacques Gabriel

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour voir la perspective sur l'avenue de Verdun

et le pont Charles De Gaulle sous la neige

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Janvier 2006 la série noire continue

les travaux aussi...

L'avancement du chantier en Mai 2006

8 juin 2006: un contrôle automatisé est installé sur le pont

le 9 juin l'annonce est faite officiellement dans la presse locale

Il y en avait déjà cinq, on en attend deux autres ! Convenablement pourvu, croyait-on, en radars automatiques, le Loir-et-Cher va effectivement bientôt recevoir trois nouveaux appareils.
Les conducteurs perspicaces auront très certainement déjà remarqué
le premier d'entre eux. En bordure de la rocade de Blois, juste avant le pont Charles-de-Gaulle en direction de Vineuil, il est en cours d'installation. Pas de panique, il ne fonctionnera qu'une fois les travaux du carrefour de Verdun terminés, à la fin de l'année.


Une autre machine est prévue sur la nationale 10, à Villerable. Un choix judicieux : le secteur est tristement réputé pour ses accidents graves, parfois mortels. Là encore, elle devrait être opérationnelle d'ici la fin de l'année, sans que la préfecture ne communique encore de date exacte.
La dernière ? On parle du secteur de Chouzy-sur-Cisse, en bordure de RN 152 imagine-t-on. Mais rien n'est encore arrêté.


Pour être complet, précisons encore que deux nouveaux radars automatiques embarqués seront attribués : l'un à la gendarmerie – qui en possède déjà deux –, l'autre à la police.
Pour mémoire, rappelons que les radars automatiques fixes déjà installés se trouvent à Langon (RN 76, sens Tours - Vierzon), Montlivault (D 951, sens Blois - Saint-Dyé), à Clénord (D 765, sens Blois - Romorantin), à Pruniers-en-Sologne (D 724 sens Selles - Romorantin), à Vendôme (RN 10) et à Saint-Julien-de-Chédon (RN 76).

 

Décembre 2006

La presse locale annonce "la fin de l'enfer"

commentaires

Il change l'autoroute en canal !

Publié le 4 Janvier 2006 par B&C dans bougezautrementablois

Une idée originale pour bouger autrement

glanée dans la Nouvelle République de Tours

La douceur de vivre dans le val de Loire prend tout son sens..

Tours, une autoroute urbaine sur les vestiges de d'ancien canal.

Les promenades en vélo sont toujours possibles

avec le bruit et la pollution en plus

Ici aussi, la bagnole est envahissante.

Jusqu'où ira la civilisation de la voiture ?

commentaires

Verdun, l'avenue des "bombes"

Publié le 3 Janvier 2006 par B&C dans bougezautrementablois

Avenue de Verdun à Blois


Une artère complètement sinistrée où il est matériellement possible de commettre un délit de grand excès de vitesse.


 

Avec une si belle perspective, certains ne se gènent pas



 

 

Pour les piétons, les traversées sont souvent difficiles.

 

 

D'autant plus que des voitures stationnement sur le passage piétons !


 

Les motards y sont particulièrement vulnérables.

Pas étonnant quand on voit la puissance de certains engins


 

La ville de Blois envisageait !-) d'y installer un radar automatique.

En 2010, on l'attend toujours...

 


Les palissades de chantier posées là pour de nombreux mois sont elles vraiment indispensables pour les travaux ?


 

Derrière les palissades le traditionnel panneau et les cabanes de chantier... est-ce un motif suffisant pour imposer deux traversées aux piétons du secteur ?



Il devrait être possible de faire des travaux sans pénaliser systèmatiquement les plus vulnérables.


 

 

commentaires

On est pas là pour se faire écraser !

Publié le 2 Janvier 2006 par François BOURDILLON et J-Luc CARL dans bougezautrementablois

Cliché pris au carrefour du pont des granges à Blois

A gauche, le piéton surpris obligé de marcher sur la route

Un véhicule garé sur la trottoir !

A droite, le colleur d'affiche

Un slogan "on est pas là pour se faire écraser""respecter la signalisation routière"

L'efficacité d'une campagne (?) mesurée en direct !

On suppose que ce type d'affiches a été conçu pour pallier à l'absence de campagnes publicitaires, le temps des vacances ? Dans les périodes plus calmes, les publicitaires  manquent d'imagination ! Le vide est ici comblé par des campagnes "creuses".

On peut mesurer ici le grand écart entre le message et la réalité. "En Live" !

Lors de l'installation d'un panneau publicitaire pense-t-on à la sécurité des colleurs d'affiche et des piétons en particulier ?

La photo a connu un certain succès

sur le site circulation douce 91

A Blois, il est possible de  voir l'autre côté du pont, rue des basses granges

ou  la rue Michel Bégon (dans notre dos)

 

 -----------------------------------------------------------------------------------------------

De là, à faire faire le travail aux enfants, faut pas pousser !!!!!!!

Un article trouvé en Belgique

Belgique : Chasser les autos qui bouchent les trottoirs

Le Soir vendredi 16 décembre 2005, LAURENCE WAUTERS

Les enfants sont impliqués dans une campagne de dissuasion pour libérer les trottoirs des véhicules mal stationnés.

Retrouver son pare-brise garni d'un P-V lorsqu'on a parqué son véhicule avec deux roues sur le trottoir, c'est assez habituel. Mais le voir orné d'un autocollant apposé par les enfants du quartier est une nouvelle originalité de Seraing et Neupré.

La zone de police couvrant les deux communes vient de faire imprimer 10.000 autocollants recto verso et commence à les distribuer à tous les écoliers de la région. La mission des enfants : « auto-coller » les véhicules en infraction avec une image choc d'accident dont un enfant est la victime. « Nous avons reçu des pétitions de riverains habitant dans des rues étroites qui se plaignaient de devoir emprunter la rue, leurs trottoirs étant occupés par des véhicules mal stationnés. Quand nous avons reçu les subsides du fonds de sécurité routière, on

a pensé à ce système préventif assez sympathique. L'automobiliste une fois dans son véhicule remarque cet autocollant et est obligé de ressortir pour l'ôter du pare-brise », explique le commissaire Serge Counson. Le conducteur qui voulait gagner quelques minutes en perd tout autant pour décoller l'autocollant gênant...

En plus des autocollants distribués en cette fin d'année et à la rentrée, les policiers lancent une campagne d'affichage avec 10.000 affiches reprenant les mêmes image et slogan.

Le tout aura coûté une dizaine de milliers d'euros

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 Le même panneau vu ailleurs

ou comment s'acheter une bonne conscience

commentaires

Une polyclinique ultra-moderne près de cap-ciné à Blois !

Publié le 1 Janvier 2006 par B&C dans bougezautrementablois

 

Une polyclinique ultra-moderne inaugurée  à Blois !

Venant de La Chaussée Saint Victor, depuis le rond point des Châteaux, le cheminement piéton n’est tout simplement pas envisagé : les bas cotés herbeux sont rendus inaccessibles par des barrières de bois, il faut marcher sur la route... Rien de prévu non plus pour les cyclistes. Nous sommes pourtant là juste à la sortie de l’autoroute avec un trafic routier important… 

 

Quelle place pour les cyclistes et les piétons dans la "modernité" ?

 

vue de l'extérieur !

 

La nouvelle Polyclinique de Blois a été officiellement inaugurée le 29 décembre 2005. Ce jour là pas de parking à vélo, juste une barrière de chantier oubliée là, bien pratique...

Environ 300 invités, le parking était saturé de voitures (il y en a encore un autre parking derrière pour un total de 570 places ! )

Dans un discours, certains ont évoqué la démarche environnementale et des "100.000 !" arbres plantés dans la zone. Il n'a pas été question de circulations douces... Seule, Une ligne de bus, le 11  passe par là.

Le Départ se fait rue Monsabré ( La poste centrale de Blois) puis direction la Gare, l'avenue de France, le boulevard de l'industrie, l'avenue de Châteaudun- nouveau centre commercial Leclerc- rue Robert Nau - rue Robert Debré-Polyclinique et retour par le même itinéraire.

 VELO41 se demande si l’accessibilité à la nouvelle polyclinique n’a été pensée que pour les déplacements motorisés ? A première vue, il semblerait que piétons et cyclistes ne bénéficient de rares cheminements corrects pour s'y rendre, que ce soit des employés  ou des visiteurs.

(Premiers dégats sur les belles barrières toute neuves.

Peut être un piéton qui cherche à forcer le passage ?)

 Tout autour de la zone des Onze Arpents, les zones d’habitat sont pourtant dans une relative proximité : La Chaussée St Victor, Blois, Villebarou, Francillon sont à portée de vélo. Les logements les plus proches sont à moins de 1 km. Ils ne bénéficient pourtant ni de trottoirs ni d’aménagements cyclables.*

(Francillon, des plantations dissuasives pour les piétons !) 

 

 

Celà peut paraître d'autant plus surprenant, que dans ce secteur d’activité en développement, de nombreuses entreprises et services sont déjà implantés. Malheureusement, l’aspect déplacement n’a pas été envisagé de façon globale. Des coûts supplémentaires vont devoir être envisagés...

A l’heure où l’influence des transports sur le dérèglement climatique est admis par de nombreux experts, (par exemple l’ADEME « faisons vite, ça chauffe ») il est regrettable que des aménageurs et des collectivités n’arrivent encore pas à en tenir compte.

Localement le SIAD (Syndicat Intercommunal de l’Agglomération Blésoise) a élaboré un SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale). Le SCOT a prévu de privilégier le "développement durable" et par exemple de faciliter les modes de transport alternatifs à la voiture. Espérons que les prochains aménagements soient de meilleure qualité.

Le vélo est un mode de déplacement à part entière économique et écologique.

VELO41 milite pour une meilleure prise en compte du vélo lors de tout aménagement.

Une fois de plus ce besoin n’a pas été pris en compte.

 

 

Depuis Blois une bande cyclable longe la rue Robert Nau dans un seul sens. Le retour n'a semble t-'il pas été prévu. De plus elle ne va pas jusqu'à la clinique. Pour les piétons les cheminements existants ne respectent pas les normes d’accessibilité (Largeurs, passages surbaissés...)

 

Depuis Villerbon, les bas cotés herbeux mal entretenus sont peu praticables pour les piétons. Pour les cyclistes, la traversée du pont de l’autoroute n’est pas rassurante du fait de l’étroitesse de la voie et du manque de visibilité.

 Voir également sur le blog de VELO41

-----------------------------------------------------------------------------------------------

Ci dessous, un point de vue différent...

------------------------------------------------------------------------------------

 

Blois une polyclinique ultra-moderne

Une vaste polyclinique, conforme aux impératifs du programme national Hôpital 2007 sur la mise aux normes des établissements de soins, a été inaugurée jeudi 29 décembre à Blois. Son coût : 35 millions d'euros. Installée sur la commune de La Chaussée-Saint-Victor (Loir-et-Cher), commune périphérique de Blois, elle regroupe les services de deux anciennes cliniques.

Cette polyclinique devient le plus grand plateau privé de soins de la région Centre et l'un des plus modernes de France. Sur 21 000 m2 de surface au sol, elle offre 180 chambres et 255 lits, avec 12 salles d'opérations pour 400 salariés et 50 médecins.

Le site, qui doit permettre de "rationaliser la dépense grâce au partenariat public-privé", réunira par ailleurs des médecins et spécialistes libéraux, des infirmiers, des masseurs-kinésithérapeutes, des spécialistes en matériel de soins et de rééducation, et des services ambulanciers.
Sur les 35 millions d'euros du coût total, 7,1 millions ont été apportés par l'Etat.

(30/12/2005) Le moniteur expert

________________________________________________________________________________

Avec tous nos voeux pour 2006

à tous nos lecteurs internautes

qui sont de plus en plus nombreux.

François vous souhaite

une blog année

-----------------------------------------------------------------------------

Le point de vue d'un géographe

pour rassurer François

La perte de « volonté de ville »
Le phénomène actuel d’étalement urbain conjugue une consommation décuplée du territoire et un abandon total de volonté de créer la ville. L’organisation de l’espace urbain par le plan est aujourd’hui décriée comme irrespectueuse de la complexité, et du développement durable. Cette idéologie interdit de penser et de planifier la ville, laissant le champ libre à la consommation dérégulée de l’espace par le marché... L’histoire montre une ville pensée et réfléchie par les militaires, les philosophes, les artistes, les patrons, les jardiniers et enfin les médecins et les ingénieurs... aujourd’hui cette ambition n’est plus.

Il est possible de lire l'article en entier

--------------------------------------------------------------------------------------

Pour voir le plan d'accès officiel...

Tout pour la voiture...

 

commentaires