Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Violence Routière 41 - Bougez autrement à Blois - Bougez autrement dans le val de Loire -

Ce blog associatif, à plusieurs mains, est un espace de débats, d'opinion pour favoriser les "déplacements doux". Il s'agit de "faire savoir à ceux qui savent faire"...avec pour seul objectif "zéro accident" - Ce blog est normalement SANS PUBLICITE, SI C'EST LE CAS C'EST SANS NOTRE ACCORD... (un moteur de recherche est disponible ci dessous à droite sous le mot "contact")

L'OMS vient de diffuser le manuel de sécurité routière pour les décideurs...

Publié le 30 Septembre 2014 par c&oms dans piétons, risque, danger, Blois rue de la mare

Blois - rue de la Mare

Blois - rue de la Mare

commentaires

Pour l'accès au quai gare de Blois: seule la montée est autorisée ?

Publié le 29 Septembre 2014 par b&c dans QG, Gare, Blois, accessibilité

descente interdite par la rampe ? c'est uniquement la montée qui est autorisée avec vélo ou valise ?

descente interdite par la rampe ? c'est uniquement la montée qui est autorisée avec vélo ou valise ?

On attend de voir pour les escaliers donnant sur la nouvelle passerelle

On attend de voir pour les escaliers donnant sur la nouvelle passerelle

Vont-ils penser à mettre des goulottes pour les cyclistes ?

Vont-ils penser à mettre des goulottes pour les cyclistes ?

Pour l'accès au quai gare de Blois: seule la montée est autorisée  ?

1er octobre 2014 : pour l'instant, il n'y a pas encore de goulottes sur le nouvel escalier d'accès  à la nouvelle passerelle de la gare de Blois. Comment feront les cyclistes quand l'ascenceur sera saturé voire en panne ?

commentaires

Lettre ouverte à Mr le maire d'une commune du val de Loire

Publié le 25 Septembre 2014 par c&mc dans usager vulnérable, vitesse, mobilisation générale

Un courrier où de nombreux riverains et élus pourront se reconnaître...

Monsieur le Maire,

En mai 2013, Madame L…. vous faisait part de son indignation devant la vitesse excessive des véhicules circulant à deux mètres de ses fenêtres et du danger encouru chaque fois que son époux, ses enfants, elle-même sortent de leur domicile.

Une préoccupation récurrente pour les riverains et qui fait suite aux nombreuses demandes émises, depuis 2003, par Madame C..., vous enjoignant, preuves à l’appui et propositions, de faire cesser ces vitesses mortifères pour les maisons situées entre l’église et le cimetière dans le bourg. Il est de plus en plus périlleux de sortir sur la route face à l’intimidation généralisée de la vitesse.

Nous portons à votre connaissance un nouveau fait intolérable par l’absence de mesure prise pour la sécurité de ces riverains exposés au danger, jour et nuit. Alors que Monsieur M…. sortait de son domicile, vendredi 1er août vers 10h, avec une prudence redoublée puisque sa petite fille de huit ans, E..., était passagère du quad dont il était le conducteur, un camion survenait à grande vitesse, évitant de peu un accident qui eût pu être tragique. La photo jointe, éloquente quant à la distance et brutalité du freinage à un mètre du quad, témoigne de l’inefficacité du report des panneaux d’entrée de village et des coupes de haies favorisant la vitesse des véhicules au détriment des riverains.

Ce fait bouleversant pour E..., éduquée et réfléchie, s’ajoute au désarroi des parents bien démunis pour expliquer à leur enfant l’indulgence délétère accordée à la vitesse qui tue. La sensibilité des enfants de riverains ou enfants circulant à pied, à vélo, sur cette route est suffisamment heurtée par la vue d’écureuils et chats écrasés, premières victimes de l’impunité.

Des mesures réalisées avec un radar de poche, en février 2014, témoignaient d’une vitesse moyenne de 72 km/h sur 34 véhicules circulant devant nos maisons respectives aussi bien pour les véhicules venant de l’église que du cimetière. En septembre 2014, la moyenne des vitesses est de 74 km/h sur 46 véhicules.

Les maires, de plus en plus nombreux, assument leur responsabilité, mettant en œuvre des aménagements réducteurs de vitesse (Theillay, Les Tréchis à Langon, Pierrefitte sur Sauldre, Mery, Pruniers, et tant d’autres petites communes rurales).

Nous invitons donc la municipalité à une action urgente, à la mesure du danger permanent pour les riverains situés sur la route la plus accidentogène du village. Les vitesses pratiquées, facteur aggravant d’accident dans un contexte topographique particulier, doivent être cassées rapidement par des aménagements adéquats. Une installation simple et opérante doit faire l’objet d’une priorité budgétaire dont le coût sera sans doute inférieur au prix d’un radar pédagogique (3800 euros), mesure peu crédible, annoncée comme urgente, dans votre programme électoral en mars 2013.

Monsieur le Maire, les pouvoirs de police qui vous sont conférés et la prévention du risque routier sont des champs de compétences où vous avez la possibilité d’agir. Cela devient une obligation lorsque des riverains qui ne sont pas que des contribuables, sont exposés quotidiennement à une vitesse mortifère.

Nous vous prions de recevoir nos salutations républicaines et néanmoins exacerbées.

Un aménagement pour casser la vitesse à l'entrée d'une commune

Un aménagement pour casser la vitesse à l'entrée d'une commune

commentaires

Un marseillais ! (Mc Duval) évoque la nature de la ouature

Publié le 24 Septembre 2014 par Mc Duval &c dans voiture

commentaires

Que se passe t-il lors de la semaine de la mobilité dans le val de Loire ?

Publié le 23 Septembre 2014 par b&c&Gracq dans semaine de la mobilité ?

Que se passe t-il lors de la semaine de la mobilité dans le val de Loire  ?

un brin d'houmour belge pour faire changer les mentalités à l'occasion de la semaine de la mobilité

commentaires

Un point d'interrogation dessiné sur le coffret pour la semaine de la mobilité

Publié le 22 Septembre 2014 par b&c dans 2015, accessibilité, gêne

Il est permis de s'interroger sur la présence de ce boitier fixé au mur débordant sur le trottoir à hauteur de tête. Cet obstacle peut être gênant pour les piétons. Le coffret métallique  dépasse de plus de 20 cm du mur à environ 1 m 50 du sol

Il est permis de s'interroger sur la présence de ce boitier fixé au mur débordant sur le trottoir à hauteur de tête. Cet obstacle peut être gênant pour les piétons. Le coffret métallique dépasse de plus de 20 cm du mur à environ 1 m 50 du sol

Vu dans l'autre sens, avec en plus un panneau posé sur l"étroite voie cyclable , alors que le trottoir est en principe réservé aux seuls piétons,

Vu dans l'autre sens, avec en plus un panneau posé sur l"étroite voie cyclable , alors que le trottoir est en principe réservé aux seuls piétons,

Le seul trottoir utilisable ne dispose pas d'assez d'espace pour les piétons.  Ils  doivent être vigilants afin d'éviter l'obstacle qui empiète largement sur la l'espace piéton. Pour le cycliste, il faut éviter le panneau (fixé à la rambarde) et essayer de se faufiler à côté des piétons sans accrocher la rambarde...

Le seul trottoir utilisable ne dispose pas d'assez d'espace pour les piétons. Ils doivent être vigilants afin d'éviter l'obstacle qui empiète largement sur la l'espace piéton. Pour le cycliste, il faut éviter le panneau (fixé à la rambarde) et essayer de se faufiler à côté des piétons sans accrocher la rambarde...

commentaires

Le "guide du Routard" spécial "Loire à Vélo" serait en cours de préparation

Publié le 21 Septembre 2014 par c&bb cc37 dans Loire à vélo, LAV

La Loire à vélo à Orléans

La Loire à vélo à Orléans

Le "guide du Routard" spécial "Loire à Vélo" serait en cours de préparation

le Guide du routard prépare, pour février 2015, une collection dédiée. Le premier opus sera consacré à la Loire à vélo, dont la fréquentation a encore augmenté, ce début 2014, de 20 % selon un premier bilan dressé fin juillet. "Cette route nous sert de laboratoire, avec notamment son label "accueil vélo" repris au niveau national pour les hôtels ou les sites de visite adaptés aux cyclistes", poursuit Philippe Coupy. L'intérêt économique n'est pas anodin : la saison s'étire de Pâques à la Toussaint et ces voyageurs dépensent 70 € par jour, contre 55 € pour le vacancier classique. Il s'agit surtout de seniors dont beaucoup d'Allemands, de Suisses ou de Néerlandais. Leur ­moteur? Une sensibilité à l'environnement et au patrimoine, l'envie d'un rythme plus lent…"

Mathilde Giard - Le Journal du Dimanche 7 09 2014

A la sortie de Blois - de nombreux services de proximité vont pouvoir se développer

A la sortie de Blois - de nombreux services de proximité vont pouvoir se développer

La loire à vélo à Tours, près de la cathédrale

La loire à vélo à Tours, près de la cathédrale

commentaires

Amboise peut améliorer son offre pour les cyclistes au quotidien

Publié le 20 Septembre 2014 par gr&c dans Peut mieux faire

"Et si la Semaine de la mobilité était l'occasion de tester la ville à vélo? Même s'ils sont encore très nombreux ces   jours-ci à profiter de l'été indien pour sillonner la Loire à vélo, les touristes ne sont pas les seuls cyclistes qu'on croise

à Amboise…

Bien souvent, on trouve « les cyclistes du quotidien » à la gare. Par exemple, Jean-François Hogu, qui connaît bien les encombrements du pont Leclerc, ceux qui rendent la traversée de la Loire si difficile pour qui passe du centre-ville à la gare et inversement: adhérent au Collectif cycliste 37, il demeure en centre-ville et doit régulièrement prendre le train  pour Tours ou Orléans: « Les voies ont été rétrécies au niveau des feux tricolores, à l'entrée de l'île d'Or. » 

Sur ce pont séculaire, le cycliste jouit certes d'une vue imprenable mais il a les yeux qui piquent et la gorge irritée: les  particules! Souvent, aussi, il s'inquiète quand les voitures le doublent – si elles peuvent doubler! – ou quand les     moteurs ronflent d'un peu trop près. Testé pour vous mardi, par une belle journée ensoleillée.

Cette traversée de la Loire est l'un des principaux points noirs: la majorité le sait, qui travaille sur un projet de   passerelle, auquel n'adhère pas le chef de file du groupe d'opposition, Thierry Boutard, par ailleurs cycliste assidu (lire les articles ci-dessous).

Ce n'est pas le seul endroit problématique: le rond-point du Bout-des-Ponts, qui crache à jet continu des voitures et des camions vers la route de Blois – ou vers la gare! – pourrait porter le surnom peu enviable de « rond-point de la mort ». Trouillomètre à zéro au moment de quitter le couloir cyclable et d'entrer sur le rond-point! 

En troisième position dans ce classement des endroits les moins accueillants pour les cyclistes amboisiens, citons enfin le quai De-Gaulle avec ses deux fois deux voies où la circulation est si chargée aux heures de pointe et où le cycliste, même casqué, se sent décidément bien vulnérable. Pas une voie cyclable, pas une! "

Magalie Basset

commentaires

Les lisboètes font patienter les piétons avec un bonhomme rouge insolite !

Publié le 19 Septembre 2014 par ?&c dans passage piéton

Le petit bonhomme rouge bouge !

commentaires

ACVL "Aménagement Coeur de Ville Loire": pendant les travaux n'oubliez les usagers vulnérables.

Publié le 17 Septembre 2014 par b& dans acvl, travaux, usagers vulnérables, Eurovélo6

A l'occasion des travaux à Blois -Vienne dans le carrefour au bout du pont Jacques Gabriel, un panneau de déviation impose aux cyclistes de quitter la bande cyclable.

A l'occasion des travaux à Blois -Vienne dans le carrefour au bout du pont Jacques Gabriel, un panneau de déviation impose aux cyclistes de quitter la bande cyclable.

On peut découvrir une succession de panneaux de signalisation posés  sur la bande cyclable, pourquoi ne pas les fixer sur le parapet en laissant la voie libre pour les cyclistes?

On peut découvrir une succession de panneaux de signalisation posés sur la bande cyclable, pourquoi ne pas les fixer sur le parapet en laissant la voie libre pour les cyclistes?

La bande cyclable a été supprimée sur la moitié de la longueur du pont pour un chantier qui occupe uniquement sur les derniers mètres...

La bande cyclable a été supprimée sur la moitié de la longueur du pont pour un chantier qui occupe uniquement sur les derniers mètres...

Les cyclistes peuvent toutefois profiter de la barrière pour prendre appui, sans poser pied à terre, au feu rouge. Le passage piéton et la traversée pour la loire à vélo ont été obstrués.

Les cyclistes peuvent toutefois profiter de la barrière pour prendre appui, sans poser pied à terre, au feu rouge. Le passage piéton et la traversée pour la loire à vélo ont été obstrués.

Du sable,des matériaux de chantiers et des barrières  coupent l'itinéraire Loire à vélo (eurovélo6)

Du sable,des matériaux de chantiers et des barrières coupent l'itinéraire Loire à vélo (eurovélo6)

Venant d'Edimbourg ( Edinburgh) en direction de l'Espagne,  Un groupe de six cyclotouristes, après avoir hésité au carrefour faute de signalétique,  n'a pas repéré la descente vers les bords de Loire et se retrouve donc sur une départementale très circulée alors qu'une superbe "voie verte" en contre bas existe à droite en pied de levée...

Venant d'Edimbourg ( Edinburgh) en direction de l'Espagne, Un groupe de six cyclotouristes, après avoir hésité au carrefour faute de signalétique, n'a pas repéré la descente vers les bords de Loire et se retrouve donc sur une départementale très circulée alors qu'une superbe "voie verte" en contre bas existe à droite en pied de levée...

Dans l'autre sens,   remontant des bords de Loire, deux cyclistes  après avoir contourné les barrières du chantier, remontent la voie à contre sens puis stationnent sur la chaussée en attendant le vert piéton.

Dans l'autre sens, remontant des bords de Loire, deux cyclistes après avoir contourné les barrières du chantier, remontent la voie à contre sens puis stationnent sur la chaussée en attendant le vert piéton.

Les passages piétons sont impraticables  en travers du pont et en traversée du quai Villebois-Mareuil. Des piétons  marchent sur le bord de la chaussée au raz de la circulation et des engins de chantier. Il aurait été souhaitable de matérialiser une déviation pour les piétons et de poser une passerelle pour les cyclistes et les  piétons au dessus de la tranchée...

Les passages piétons sont impraticables en travers du pont et en traversée du quai Villebois-Mareuil. Des piétons marchent sur le bord de la chaussée au raz de la circulation et des engins de chantier. Il aurait été souhaitable de matérialiser une déviation pour les piétons et de poser une passerelle pour les cyclistes et les piétons au dessus de la tranchée...

ACVL "Aménagement Coeur de Ville Loire": pendant les travaux n'oubliez les usagers vulnérables.
ACVL "Aménagement Coeur de Ville Loire": pendant les travaux n'oubliez les usagers vulnérables.

18 septembre 2014: Blois - pont Jacques Gabriel : le cheminement pour les piétons et les cyclistes a été libéré. Merci

commentaires
1 2 3 > >>