Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Violence Routière 41 - Bougez autrement à Blois - Bougez autrement dans le val de Loire -

Ce blog associatif, à plusieurs mains, est un espace de débats, d'opinion pour favoriser les "déplacements doux". Il s'agit de "faire savoir à ceux qui savent faire"...avec pour seul objectif "zéro accident" - Ce blog est normalement SANS PUBLICITE, SI C'EST LE CAS C'EST SANS NOTRE ACCORD... (un moteur de recherche est disponible ci dessous à droite sous le mot "contact")

Articles avec #bougezautrementablois catégorie

Mesurette n°9: "Interdire le stationnement des véhicules (à l’exception des deux-roues) 5 mètres avant les passages piétons pour améliorer la visibilité entre piétons et conducteurs."

Publié le 26 Janvier 2015 par JR&JML&C&Assemblée Nationale dans bougezautrementablois, piéton, risque, passage piéton, Blois, daylighting, Cazeneuve, loi




 

Blois, rue Denis Papin, Le stationnement masque effectivement les piétons qui s’engagent sur le passage, qui n'a rien de "protégé". Il est essentiel que les usagers se voient les uns les autres.

Les villes auront-elles les moyens financiers pour appliquer cette nouvelle mesurette ?



 

D'autant qu'il existe encore du stationnement sauvage sous l'oeil  des caméras des surveillance (ici rue Denis Papin devant la boulangerie  !)



 

Cette "mesurette" est une solution simple, peu coûteuse et efficace, pour sécuriser un peu mieux un passage pour piétons. Elle pourrait être complétée par une Interdiction de stationnement en amont du passage par un trait comme au Pays Basque espagnol. (photo de 2008)


Ce type de marquage au sol est également en vigeur  à Bratislava en Slovaquie, en Autriche, en Italie, en Belgique, à Genève et Lausanne en Suisse, à La Haye aux Pays Bas. Il a également été vu  à Lisbonne au Portugal, à Ljubljana en Slovénie, à Prague en République tchèque, à Barcelone en Espagne, à San Franscisco aux USA, à Shanghaï en Chine, à Munich en Allemagne, à Copenhague au Danemark. (Merci JR)



La première solution est aussi appliquée à New York.
 






 



ARTICLE ADDITIONNEL

APRÈS L'ARTICLE 37, insérer l'article suivant:

La section 1 du chapitre VIII du titre Ier du code de la voirie routière est complété par un article L. 118‑5‑1 ainsi rédigé :

« Art. L. 118‑5‑1. – Afin d’assurer la sécurité des cheminements des piétons et des cyclistes en établissant une meilleure covisibilité entre les véhicules situés sur la chaussée et les piétons, aucun emplacement de stationnement ne peut être aménagé, sur la chaussée cinq mètres en amont des passages piétons, sauf si cet emplacement est réservé aux cycles, cyclomoteurs, motocyclettes ou tricycles.

« Les dispositions du présent article sont applicables dès la réalisation de travaux de réaménagement, de réhabilitation et de réfection des voies ouvertes à la circulation publique, et au plus tard dans un délai de dix ans à compter de la promulgation de la loi n° du portant nouvelle organisation territoriale de la République. »

EXPOSÉ SOMMAIRE

Pour améliorer la visibilité entre les piétons et les conducteurs, le présent amendement prévoit que les emplacements de stationnement situés cinq mètres en amont des passages piétons, c’est-à-dire sur la longueur d’une place de stationnement environ, soient réservés aux véhicules à deux ou trois roues ou supprimés.

Cela permettra de donner à chacun, conducteur et piéton, quelques secondes supplémentaires pour anticiper. En effet, les véhicules à deux ou trois roues ne masquent pas la visibilité à la différence des voitures et des véhicules utilitaires, aux gabarits plus hauts. Cette mesure facilitera par ailleurs le stationnement des deux roues (cycles, …).

La sécurité des piétons, qui sont les usagers les plus vulnérables de la voie publique, constitue une des priorités du Gouvernement en vue de réduire l’accidentalité, notamment en agglomération. C’est un des axes importants du plan de lutte contre l’insécurité routière présenté par Bernard Cazeneuve, ministre de l’intérieur, le 26 janvier dernier.

En effet, les premières données de l’accidentalité routières communiquées à cette occasion font état d’une hausse de la mortalité des piétons de 8% en 2014 par rapport à 2013.

Ce sont ainsi plus de 500 piétons qui, selon de l’observatoire national interministériel de la sécurité routière, sont décédés sur la totalité du réseau routier français en 2014.

En moyenne ces dernières années, plus de deux piétons sur trois ont été tués en agglomération. Plus de 50% l’ont été sur un passage piéton ou sur la chaussée à moins de cinquante mètres d’un passage piéton.

Sur la base d’études françaises et internationales, le Cerema, organisme technique du ministère des transports, estime que les accidents piétons ayant parmi leurs facteurs le stationnement ou l’arrêt de véhicules motorisés, provoquant un masque à la visibilité en amont du passage piéton, représentent a minima près de 12 % des accidents de piétons en milieu urbain, soit près de 15 piétons tués par an, 170 blessés hospitalisés, dont 20 garderont des séquelles graves, et 240 piétons non hospitalisés. En termes économiques, le coût est estimé à près de 113 millions d’euros conformément aux valeurs du rapport Quinet, reprises pour le bilan de la sécurité routière de 2013.

En termes de coût d’aménagement, la prise en compte de cette obligation lors d’un aménagement neuf ou d’un réaménagement important, entrera dans le coût global de l’opération, sachant qu’il existe des techniques peu coûteuses comme la pose d’arceaux à vélos ou le marquage au sol.

Les gestionnaires devront procéder à la suppression ou à la transformation de ces places lors de travaux d’aménagement de voirie et au plus tard dans un délai de dix ans à compter de la promulgation de la présente loi.



Assemblée Nationale

commentaires

On laisse pourrir la situation........pour mieux privatiser ensuite ?

Publié le 17 Juillet 2013 par c dans bougezautrementablois, PV, amendes, stationnement, privatisation, vinci, incivisme, marché

A l'heure du débat sur la "dépénalisation des amendes de police", voici un vieil article de 2007...

 

A titre d'exemple, rue de la paix en 2007, Il aura fallu trois mois pour retirer du trottoir un véhicule aux pneus crevés....

La gestion du stationnement bientôt privatisée ?

RTL 17 décembre 2007 Christophe Bourroux

Une petite révolution en vue pour les PV ! Par souci d'efficacité et de rentabilité, les maires des communes pourraient faire appel à des sociétés privées afin de verbaliser les voitures mal garées. La police nationale et les polices municipales seraient ainsi débarrassées de cette tâche. Mais du coup, le tarif des amendes pourrait grimper !...

Dépénaliser le stationnement


La gestion du stationnement sur la voie publique en ville pourrait être privatisée. L'affaire est révélée par l'hebdomadaire "Marianne". Un vieux projet qui aurait à peu près quatre ans, mais qui aurait été bloqué, à l'époque, par Jacques Chirac. L'ancien président de la République aurait eu peur de l'impopularité qu'aurait pu susciter cette idée de privatiser la gestion du stationnement, en ville.
Ce sont les conseils municipaux qui pourraient à terme fixer les tarifs des amendes. Avec, comme conséquence pour les automobilistes une flambée des prix qui pourraient ainsi être doublés, voire triplés. Et passer de 11 à 33 euros, par exemple. L'idée est de dépénaliser le stationnement. Ce contentieux serait donc retiré de la compétence des tribunaux de police. Mais attention : cela ne concernerait que les dépassements d'horaires ou l'absence de ticket d'horodateur.

Pour une politique de transports en commun


Car les stationnements gênants, dans un couloir de bus ou sur une place pour handicapé, ne seraient pas concernés par cette mesure. Pour encaisser l'argent, des sociétés privées pourraient donc être sollicitées. Les futures "pervenches" ne seraient donc plus des agents municipaux. "Marianne" cite l'exemple du groupe de travaux publics Vinci. Beaucoup plus efficaces pour chasser les contrevenants. Ces entreprises, qui gèrent déjà souvent des grands parkings publics, se verraient confiées, cette fois, la concession des places de stationnement, sur la voirie elle-même, par les communes. Elles auraient à gérer non seulement la signalisation des places, mais aussi leur surveillance et la distribution des PV.


Ce n'est plus le Trésor Public, mais le service contentieux de ces sociétés privées, qui serait chargé de vous réclamer les amendes non-payées. L'argent serait directement reversé aux mairies pour développer une politique de transports en commun. Rien à voir avec le dispositif actuel, où l'Etat encaisse les amendes et reverse 40% aux villes, soit de l'ordre de 120 millions d'euros.
Cette réforme est aujourd'hui majoritairement soutenue par les maires des grandes villes. Et selon nos confrères, l'Elysée aurait donné son accord de principe pour mettre en place cette réforme d'ici un an.

 

 

 

Blois : La rue de la paix en 2012

Blois : La rue de la paix en 2012

Blois le soir du 14 juillet

Blois le soir du 14 juillet

commentaires

Le piéton en périphérie

Publié le 17 Décembre 2011 par b&c dans bougezautrementablois

Blois avenue de la Pinçonnière


CIMG3132

 

Des étudiants revenants du lycée Camille Claudel (on supppose).


CIMG3136

 

 

Le piéton a le choix entre le confort et la sécurité: le confort illégalement sur la bande cyclable ou la sécurité dans l'herbe mouillée et après avoir enjambé la rambarde.

 

CIMG3137

 

Le piéton réintègre ...la bande cyclable pour passer sur le pont.

 

CIMG3139

 

Une fois le pont passé, il n'y a toujours pas de trottoir pour accéder à l'arrêt de bus.

commentaires

L'évolution du vélocipède ?

Publié le 6 Décembre 2009 par es(merci pour le coup d'oeil)&c dans bougezautrementablois

du "grand bi" au vélo électrique...


Blois -pont Jacques Gabriel -  fête de la mobilité du 20 septembre 2009
commentaires

Vente aux enchères Dinky Toys

Publié le 16 Octobre 2009 par c dans bougezautrementablois

A Blois, ce week-end aura lieu une vente aux enchères de véhicules miniatures.
Pour avoir un aperçu suivez le lien mais les mises à prix semblent onéreuses !
La vidéo vaut le détour.
commentaires

Les rollers sont de sortie

Publié le 9 Octobre 2008 par b&c dans bougezautrementablois

Ce soir dans les rues de Blois
sortie nocturne des rollers

(Au carrefour du pont des Granges) 



Avec un équipement d'enfer


Impressionnant !

commentaires

Bon anniv

Publié le 20 Septembre 2008 par b&c dans bougezautrementablois

3 ans déjà !
Plus de 860 articles... depuis ce
20 Septembre 2005
(en tenant compte des blogs parallèles - Bougez autrement à Blois
2+ 3 + 4)
Bon anniversaire à ce(s) blog
(s)

Un petit cadeau de Dijon

... un petit bonus de Paname


et une petite pub !-)
Une fois n'est pas coutume
Désolé pour les vélorutionnaires tourangeaux,
mais dans le contexte local, ceci prend un autre sens.
Les intéressés se reconnaîtront.





commentaires

easyriser

Publié le 15 Septembre 2008 par b&c dans bougezautrementablois

Le futur mode de déplacement de "la Blésoise" ?
Les prochaines prestations pour la fête du sport ?


EasyRiser, sortie à Paris en Poweriser de VaniPod
envoyé par Poweriser




commentaires

Faut-il ou non annoncer les contrôles de vitesses ?

Publié le 14 Septembre 2008 par JML&c dans bougezautrementablois


Le débat a lieu aujourd'hui sur le site de la Nouvelle République

Le point de vue d'un spécialiste

Le point de vue de Claude GOT

Ci dessous un extrait de l'article "La vitesse ou la vie, éloge de la lenteur" que Claude a écrit et que le Libération du jeudi 22 novembre 2007 a publié

"Obtenir le signalement des itinéraires contrôlés a été un succès des adversaires des radars automatiques qui veulent réduire l’efficacité du dispositif. Est-ce que les unités de surveillance recherchant les pickpockets dans le métro indiquent les jours et les lignes où elles exercent leur dissuasion ? La vie politique est faite de choix. Et à vouloir poursuivre des objectifs contradictoires, le décideur ne fait que se déconsidérer. En outre, sur les routes, l’échec d’une politique apparaît dans des délais courts"

 






 

commentaires

Saint Loup / Cher: panneau de signalisation bling bling

Publié le 9 Septembre 2008 par mcc&c dans bougezautrementablois



Les panneaux de signalisation bling-bling et mortifères

Alors que les plus petits villages français ont donné priorité aux aménagements routiers et zones 30 pour la sécurité et le bien-être de leurs administrés, Saint-Loup opte pour la sécurité routière bling-bling avec des panneaux de signalisation détournés ou inefficaces.

Quelques jours avant les élections municipales, comme des illuminations de Noël, la commune voyait fleurir des panneaux limitant la vitesse à l’entrée du bourg à 50km/h et de « dits panneaux limitant la vitesse » près de l’école et des lotissements à 30/h.

L’installation de ces panneaux était annonçée par un papier dans nos boites à lettres, indiquant, comme tout cadeau qui brille, que cela avait coûté à la commune.

Surtout, cette pléthore de panneaux répondait aux demandes répêtées de familles, qui depuis plusieurs années, demandaient de réels aménagements routiers devant la vitesse des voitures sur la départementale traversant le bourg ancien, mais aussi dans les lotissements.

Hélas, mille fois hélas pour les villageois, la réalité est bien autre avec un détournement de panneau de signalisation et la vitesse mortifère des véhicules qui perdure. En effet, les panneaux 30 km/h tels qu’annoncés dans le bulletin municipal ne sont pas des panneaux limitant la vitesse à 30 km/h mais au contraire des panneaux prescripteurs, imposant de circuler à plus de 30 km/h: panneau prescripteur B25 : vitesse minimale obligatoire.

Au premier plan un panneau 30 km/h minimum ! installé sur le trottoir !! dans le virage !! obligeant les piétons à cheminer la route !! En arrière plan, une voiture en infraction sur le trottoir !!


Cette multiplication de cadeaux pré-électoraux n’a jamais fait scintiller la tête des électeurs qui n’aiment pas la brillance qui tue. Le panneau 50 km/h situé sur la RD51 traversant le bourg au niveau du cimetière n’a pas réduit la vitesse des véhicules (voitures, camions, deux-roues, remorques), la culture de la vitesse dans Saint-Loup étant plus encouragée que réprimée. Quant au panneau situé à l’entrée de la « rue des terres boulées », il n’a aucune efficacité puisque cette rue, par bonheur, étroite et enchanteresse avec vue sur l’abside romane de l’église, contraint à une diminution de vitesse de bon sens. Par contre, dès la place de l’église, après ce ralentissement imposé par la sinuosité et étroitesse de la rue, les conducteurs ne se contenant plus, acccélèrent dès leur emprunt de la RD51, et ce, au mépris des riverains supportant les bruits d’accélération et les fumées qui vont avec, mais aussi au mépris des promeneurs qui n’ont plus qu’à sauter sur les bords de route pour se protéger. Pourquoi n’y-a-t-il toujours pas d’aménagement dans le carrefour de l’église sans visibilité, aménagement qui valoriserait une des plus belles églises de la région, classée aux monuments historiques ?

Faut-il rappeler les accidents insupportables dûs à la vitesse à Saint-Loup dont un mortel, alors que la sécurité routière était un chantier gouvernemental prioritaire ?

Que déduire de cette foire aux panneaux ?

que la voracité du saint loup n’a pas de limite et que les grand-mères et petits enfants n’ont qu’à bien se tenir avec cette obligation à rouler dans le village à plus de 30 km/h ;

que la globalisation marchande touche également le marché des panneaux de signalisation et que les invendus ont été soldés ?

que l’arnaque sémantique a encore frappé avec un effet d’annonce contraire à la réalité?

Que la duperie est le vecteur des bulletins dans l’urne ? Merci Monsieur de La Fontaine car au vu des résultats électoraux, vous nous avez rappelé que souvent le dupeur et le dupé communiquent dans le même mécontentement.

Brocarder des panneaux de signalisation c’est quand même le déni volontaire de la législation et dans le cas de ce panneau prescripteur, une incitation au crime.

commentaires
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>