Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Violence Routière 41 - Bougez autrement à Blois - Bougez autrement dans le val de Loire -

Ce blog associatif, à plusieurs mains, est un espace de débats, d'opinion pour favoriser les "déplacements doux". Il s'agit de "faire savoir à ceux qui savent faire"...avec pour seul objectif "zéro accident" - Ce blog est normalement SANS PUBLICITE, SI C'EST LE CAS C'EST SANS NOTRE ACCORD... (un moteur de recherche est disponible ci dessous à droite sous le mot "contact")

L'enfer des pistes cyclables !!!

Publié le 29 Juin 2008 par c&rue89.com dans usager vulnérable

Rue89.com propose un article critique sur les pistes cyclables parisiennes
et propose d'autres pistes.....
A voir

 

Un article "fait à l'arrache"
avec toutefois une confusion entre piste et bande cyclable.




commentaires

Points de vue

Publié le 27 Juin 2008 par c dans usager vulnérable

Le long d'un axe particulièrement accidentogène la RN 76

Un lieu de confrontations

au détriment des plus vulnérables. 


 

Au premier plan un panneau de signalisation "cédez le passage"
 avec un bouquet de fleurs.

 

En arrière plan, à droite, un radar relooké.


D'un côté, un discours contestataire
le contrôle sanction automatisé assimilé à une "pompe à fric"
Une vue un peu courte

De l'autre côté de la route, un petit mot discret,
"à notre fils et notre frère".

commentaires

Les transports sont un problème épineux

Publié le 26 Juin 2008 par Dc&c dans bougezautrementablois

Quelques extraits de journaux de l'entre deux-guerres
 intéressants à plus d'un titre !

D'abord, pour constater qu' on a rien inventé, et comme qui dirait
"c'est un vieux débat, mais pas forcément un débat de vieux".

Dans "l'homme libre", un article du 5 mai 1923, la corrélation entre pollution et problèmes de santé publique ? L'actualité ne cesse d'éternuer...

«Titre:  les dangers de Paris, plus mortelle que les taxis, la poussière circule »,

 

Le 29 mai  on y dénonce "le fâcheux carburant national, une démonstration par l'absurde", projet de carburant national à base de betteraves, encouragé par les parlementaires du Nord et du midi (qui finiront par se rattraper en contingentant les rhums coloniaux puis en faisant arracher des vignes en Algérie)

Les bio carburants avant l'heure ?

Le lobby du pétrole qui veille déjà au grain ?

 

 

Le 11 mai

"Gillard sur 500 c3 remporte le grand prix du motocycle de Lyon à la vitesse moyenne de 95 km/h"

et celà impressionne .

Déjà la notion de plaisir, d'attraction / répulsion de la célérité ?

Schumacher avant l'heure...

Quant on pense qu'aujourd'hui Bugatti à Molsheim, puisse concevoir des bagnoles pouvant atteindre plus de 400 km/h ! (pas plus de 130 sur autoroute.. un vrai bouffe permis)

"Le 16, mai un terrible accident d'avion fait 6 morts près du Bourget"

...ce qui impressionne encore.
 
et sans doute beaucoup plus sur la route, mais celà n'impressionne personne.

 

Jeudi 9 août : « la route rouge », à propos des accidents de la route accidents d'autos, écrasements de vieillards et de gardeuses de troupeaux. dans un petit village du centre on a voulu punir l'automobiste à coup de fusil de chasse et de révolvers de poche. .. "

La violence routière en milieu rural ! Et déjà les personnes âgées victimes et usagers vulnérables.  Fallait-il leur apprendre à courir ?

 

"Près de Roubaix, un accident met à terre deux agents et le coupable prend la fuite".

Comme quoi, personne n'échappe aux lois de la physique.

A l'époque, la fuite n'était pas encore un délit.

En 1923, le délit de fuite n'était pas encore un sport national...

"L'Automobile club promet que dorénavant une prime de mille francs encouragera à rattraper les fuyards. on demande en tout cas que le parlement correctionnalise ces délits. "

Le Lobby de la voiture donneur de leçon et justicier de la route !

il faudra attendre le XXIe siècle pour que les tribunaux prennent la mesure du problème..

 

L'Homme libre, jeudi 9 août 1923

« La France terre promise pour le tourisme. La route pour la beauté du pays et non point contre elle », article qui dénonce "les routes de grand trafic » qui éventreront tout.

Avant les années Pompidou, l'ère du tout autoroutier et ses "effets tunnel"s viendront plus tard. Comme quoi.  Les grandes artères, les pénétrantes considérées comme un progrès...par ailleurs.

 

Le Petit Bleu (quotidien modéré = centre droit pro Tardieu Laval) 24 juillet 1935 : annonce

 la création d'une brigade motocycliste en Seine et Oise par le préfet. les résultats sont prometteurs puisqu'ils savent déjà le code de la route.

La Brigade motorisée ou la "police de la route" (qui n'existe pas encore).  Quant au respect du code ....  Attention aujourd'hui, en civil, certains motocyclistes signalent les infractions à la brigade en uniforme, un peu plus loin.

 

Le Petit Bleu 26 juillet 1935: 

 A de Montgon, titre « En partant en vacances, La route homicide ». Au r semestre 1935, 4413 accidents automobiles 4737 morts plus les blessés. 2512 décès dûs faute des conducteurs.

Ah le comportement ! Encore une idée qui a encore la vie dure.. 
L'accident à cause unique...
Des morts à six jours ou des morts à trente jours ?
Quant aux stats .... ("l'art de mentir avec précision")

« Ces mauvais conducteurs, ces imprudents, ces ignorants que nous allons rencontrer sur les routes ce sont les '' chauffeurs du dimanche'', ceux qui prennent leur voiture une fois par semaine ou pendant les vacances. Ce sont les femmes que nous voyons crispées sur leur volant, le regard fixe, zigzaguant joyeusement sur la chaussée ou tenant résolument leur gauche. Quel sera le résultat de l'avertissement du ministre ? (...) Hélas tout ce que nous demandons et qui pourrait réduire le nombre excessif des accidents se heurte par quelque point à des intérêts particuliers. Comme ceux-ci sont plus puissants que l'intérêt général, il faut donc en faire notre deuil et l'évidente bonne volonté de M Paganon (ministre de l'Intérieur) ne se traduira que par une circulaire de plus.

Quelques stéréoptypes encore

- Les "bons" conducteurs se sont les "professionnels de la route" ceux qui font "beaucoup de km"... !-)
- "Femme au tournant".. autre schémas mental erroné contredit par les statistiques. Et celà dans tous les pays européens depuis belle lurette. Une expérience à tenter pour les machos : allez sur google-photo ou google vidéos et tapez "femmes au volant"..

 


Quelques points intéressants

- le poids des groupes de pression qui agissent au détriment de l'intérêt général.

Le lobby de la vitesse, de l'alcool, des bétonneurs, des motards..

- Des circulaires ministérielles, à l'efficacité plus ou moins avérée, qui s'entassent...


Sources: DC ac Reims

le Petit Bleu  pour 1935.
C'est l'Homme libre  de 1923 + 1919.
L'Ordre pour 1938
Idem Le Temps, 1919, 1923, 1932,
La Justice 1919, 1918
L'Action française 1932
La Petite Gironde, 1923.
Au Pilori 1943-1944




  Réaction de DC
Mon but était d'envoyer une salve de stéréotypes et/ou de précédents à des situations qu'on croit plus récentes. Pour les femmes au volant, je sais évidemment qu'elles ont moins d'accidents aujourd'hui. Cela ne m'étonnerait pas si c'était le cas en 1923 mais si c'était le contraire je ne serais pas non plus étonné. Les femmes de 1923 ne vivent pas dans un monde mixte. Elles subissent comme tout groupe dominé un stress ou un complexe d'infériorité qui peut être pénalisant. Je sais que je ne sais rien là dessus. Ceci étant j'ai vu à Dubai, dans les journaux des débats qui me paraissait d'un autre âge sur les femmes au volant.

Merci
cjl

commentaires

Qu'est ce qu'une draisine ?

Publié le 25 Juin 2008 par c&velorution dans bougezautrementablois

On en apprend tous les jours...

A l'occasion d'une annonce vélorutionnaire

"bonjour
à défaut d'avoir plus de place de vélo dans les TER (et autres trains
zaussi), voici la cyclo-draisine qui va de Chinon (rond point st Lazare) à
la Roche-Clermault, compter 1h15 aller / retour de bonheur, d'air presque
pur (la centrale n'est pas loin...) jusqu'à 4 personnes.
voilà une idée qu'elle est belle!
"



Une découverte pour les vacances


par exemple, ici en Autriche

 


ASPARN an der Zaya
envoyé par videograf123


Va falloir ouvrir une rubrique vélo-Train

commentaires

Le p'tit bal des vélos cassés

Publié le 20 Juin 2008 par c dans bougezautrementablois


Un conte musical remarquable et émouvant

PANTIN PANTINE

d'Allain LEPREST et Romain Didier

pour évoquer, avec les enfants,  la disparition d'un jeune cycliste.

Une petite pensée pour Alexis.


 


Les p'tits vélos cassés (1° partie)
envoyé par Philharmonistes



un extrait des paroles (difficiles à trouver sur internet)

LE P'TIT BAL DES VELOS CASSES

(P'tits Pantins)

Entrez

Au p'tit bal des vélos cassés

Y a pas d'couronne que des regrets

On paie des prunes

AlIer-retour la lune

Passez

Il peut entrer le monde entier

Au p'tit bal des vélos cassés

C'est sans cravate

C'est jour de mise en boîte

Moi, les enterrements ça nous écoeure

Dis c'est une journée magnifique

Pantin (parlé)

Hé ! J'y crois pas...Tu pleures ?

Pantine

Non, j'ai les yeux oui m' piquent

Juste les yeux qui m' piquent

Ici

Grands et petits tutti quanti

Entrez, entrez par la sortie

Pas d'veste noire

Nez rouge obligatoire

Allô

Au p'tit bal des p'tits salopiots

Au balcon d'ceux qu'ont pas eu d'pot

Tas rien en poche

Bah t'auras d'Ia brioche

Moi, les enterrements ça nous écoeure

pis c'est une journée magnifique

Pantin (parlé)

Hé...! J'y crois pas... Tu pleures?

Pantine

Non, j'ai les yeux qui m' piquent

Juste les yeux qui m' piquent

 

La belle

Ma rue t'sais comment elle s'appelle

Elle s'appelle boulevard arc-en-ciel

Et mon école

Elle s'appelle tu rigoles

Entrez

Au p'tit bal des vélos cassés

On va foirer, on va boirer

Si ça vous tente

Des glaçons à la menthe

Moi, les enterrements ça nous écoeure

pis c'est une journée magnifique

Pantin (parlé)

hé! J'y crois pas... Tu pleures ?

Pantine

Non, j'ai les yeux qui m' piquent

Juste les yeux qui m' piquent

Instrumental

Pantin (parlé)

Entrez...Entrez... Allez, entrez... Salopiots, salopiettes.

Entrez au p'tit bal des vélos cassés... Allez, entrez...

Entrez..! Au p'tit bal des vélos cassés

Entrez..! Au p'tit bal des vélos cassés

Entrez!!

 

 

 

PANTIN PANTINE Un conte musical d'Allain Leprest et Romain Didier


________________________________



_________________________________



autres extraits

Les P'TITS VEL0S

(P'tits Pantins)

Les p'tits vélos tout bleus qui cassent

Trémolo, rigolo, tout est degueulasse

Sauf les sanglots qui passent

Tu veux quoi qu'on y fasse

Les p'tits vélos tout bleus qui tombent

Ques'tu veux, pas règle, les roues sont plus rondes

Sauf qu'un beau jour on r'grette

Un p'tit tour en bicyclette...

Instrumental

Les p'tits vélos tout bleus qui cassent

Trémolo, rigolo, tout est dégueulasse

Sauf les sanglots qui passent

Tu veux quoi qu'on y fasse

Les p'tits vélos tout bleus qui tombent

Ques'tu veux, pas reglo, les roues sont plus rondes

Sauf qu'un beau jour on r'grette

Le p'tit bruit de la sonnette !


 

 

 

 

commentaires

Veto sur le Vélo à Saint Germain

Publié le 19 Juin 2008 par c&ef dans bougezautrementablois

Petit détour par la banlieue parisienne

où la petite reine est à la peine

à Saint Germain en Laye


"Veto sur le Vélo"

avec notamment problèmes de parkings pour les cyclistes et autres deux roues..

commentaires

De la difficulté de trouver des témoins

Publié le 18 Juin 2008 par c&desourcesure dans bougezautrementablois

C'est une constante,
en France et ailleurs,
il est très souvent difficile de trouver des témoins d'un drame.

Voici un exemple américain
diffusé par le site français DeSourceSûre.
Il s'agit d'un accident filmé par une caméra de surveillance,
entre un piéton et une voiture au moins...

 

Comment expliquer une telle indifférence ?

Comment expliquer ce drame ?
 

Un axe très fréquenté
Des commerces de part et d'autres qui incitent les piétons à traverser.
L'absence de passage piéton autorise toutefois la traversée.
Des automobilistes pressés qui doublent malgré la double ligne tracée au sol.

commentaires

Des lycéens de Blois prennent la parole

Publié le 17 Juin 2008 par c&lycée Dessaignes de Blois dans bougezautrementablois

Des élèves du Lycée Dessaignes de Blois ont mis en ligne leurs travaux d'ECJS (Education Civique Juridique et Sociale). Nous avons retenu ici une petite sélection pour illustrer quelques préoccupations de la jeunesse du Val de Loire. Voici un petit panel de sujets qui vous est proposé

 

Les drogues
http://ecjs41.skyrock.com/
Les psychotropes et leurs dangers vus par Benjamin, Marine et Marion 2e1
 
Un sujet qui revient tous les ans.. peurs et fascinations..

La maltraitance:
http://tout-sur-la-maltraitance.skyrock.com
Sujet délicat mais particulièrement bien étudié grâce à Coraline, Vanessa, Manon, (2e1)  

Les gestes qui sauvent:
http://www.les-gestes-qui-sauvent.skyrock.com/

Grâce à Tibo, Corentin, Elodie, Meghane, Adeline-(2e10) se font attendre.
Heureusement, qu'il n'y a pas urgence...!-) mais quand même..
Le blog est en souffrance.

Les Runs
http://mini-expo-runs.skyrock.com

 Des runs....à petits pas par Benoit, Jérémy (2e10)
On pourrait leur reprocher de faire un peu trop l'apologie de la vitesse. Il y est même question du rassemblement de Saint Gervais la Forêt.


rasso a blois!
envoyé par bama45



Un phénomène de société par ailleurs inquiétant, sur les parkings de supermarchés, sur la voie publique et en vidéo sur internet. Si les parents savaient..

  

Bonus pour tous,

http://go-to-the-canada.skyblog.com
une invitation au voyage merci Laurine (2e1)
y en a qui ont de la chance.

 

 

A comparer avec les blogs et sites des années précédentes

http://bougezautrementablois2.over-blog.com/article-2707808.html 

Le blog des blogs par Manon et Laura en 2e7 "qu'est ce qu'un blog ?" pour présenter un phénomène de société.

- rave 3D Rave et risques: les raves vues par Clément, François, Thibault et Théophile en 1er S. Un phénomène de société chez les "djeunes".Site plébiscité par les élèves de cette classe... à l'époque.

- Les boites de nuit et le risque par Morgane ², Laurie, Déborah, Laurine et Flavie. Autre phénomène tombé en désuétude chez les lycéens mais qui reste d'actualité.Comme elles sont maintenant étudiantes, elles n'ont plus le temps !-)

- Les effets de la drogue vus par Emilie, Pauline, Alexandra en 2e4.



 

 

 

 

 

commentaires

Le chauffard, une espèce en voie de disparition ?

Publié le 16 Juin 2008 par c dans bougezautrementablois

Le conducteur has been
vu par un suisse.

"une mise en image d'une chanson de francis Cabrel,
réalisée dans les années 80 en super 8"


Chauffard
envoyé par patricktieche

commentaires

Pocket-bike sur la voie publique ?

Publié le 15 Juin 2008 par c dans bougezautrementablois

Pocket-bike (littéralement moto de poche ou mini-moto)
Une pratique non seulement dangereuse mais interdite sur la voie publique 


Pocket avec ludo
envoyé par gglapince

Un exemple récent dans le val de Loire
sans casque, sans équipement
apparement dans une zone indutrielle



L'usage des mini-motos est restreint pour les mineurs

NOUVELOBS.COM | 15.05.2008

Le Parlement vient d'adopter une proposition de loi, fruit d'un compromis entre les groupes UMP et PS, qui interdit notamment toute vente ou location des mini-motos à des mineurs.

Le Parlement a décidé jeudi 15 mai de renforcer la législation en matière de vente et d'utilisation des mini-motos. Très prisés par les jeunes, ces engins sont à l'origine d'une trentaine d'accidents parfois mortels chaque année en France.
Les députés, qui examinaient en deuxième lecture une proposition de loi traitant de "la commercialisation et l'utilisation de certains engins motorisés", ont approuvé à l'unanimité et sans modification ce texte, déjà voté le 10 avril par les sénateurs.
Très attendue par les maires et élus locaux à l'approche de la période estivale, la proposition de loi - fruit d'un compromis entre les groupes UMP et PS – a été ainsi définitivement adoptée par le Parlement.

Vente interdite aux mineurs

Ce texte de quatre articles fait la distinction entre les véhicules qui n'ont pas vocation à circuler sur la voie publique et ceux dont la commercialisation peut constituer un délit.
Il rend obligatoire l'apposition sur un engin, déclaré à l'autorité administrative, d'une plaque comportant un numéro d'identification et prévoit la possibilité que l'engin soit confisqué en cas d'infraction.

La proposition de loi interdit la vente, la cession ou la location-vente de ces deux-roues aux mineurs. Toutefois, est autorisée la mise à disposition de ces engins aux mineurs de 14 ans "dans le cadre d'une association sportive agréée" et pour une utilisation "sur des terrains adaptés".

Le non-respect des dispositions du texte est passible d'une contravention de 1.500 euros, portée à 3.000 euros en cas de récidive.

Disponibles sur le net, parfois même en kit, ces engins sont parfois utilisés comme des jouets, voire comme des moyens de transport, alors qu'ils ne sont pas autorisés sur la voie publique. Leur nombre est estimé à 40.000 en France.

4 accidents mortels durant les derniers mois
Destinées à l'origine à l'apprentissage du cross par les enfants, les mini-motos font l'objet d'une "utilisation dévoyée depuis l'apparition d'une nouvelle génération de mini-motos produites à l'étranger et vendues à bas prix" (à partir de 100 euros), selon le texte.
Lors du débat, plusieurs intervenants - à l'instar de la secrétaire d'Etat Anne-Marie Idrac (Commerce extérieur), du rapporteur Sébastien Huyghe (UMP), des orateurs PS Daniel Goldberg et Elisabeth Guigou - ont rappelé de récents accidents, citant notamment ceux de Villiers-le-Bel (deux morts, 25 novembre 2007), Bagneux (un mort, 12 avril) et dans l'Aveyron (un mort, 14 avril).

Selon Mme Idrac, des contrôles à l'importation des mini-motos, menés par les douanes en 2006 et 2007, ont conduit à constater "des chiffres effarants: 4/5èmes des lots contrôlés étaient non-conformes ou dangereux".
"Le gouvernement souscrit pleinement à ce texte équilibré", a déclaré la ministre, assurant que les décrets d'application - dont l'un portera sur une "Charte de qualité" destinée aux vendeurs - seront publiés "le plus rapidement possible".

---------------------------------------------------------------------------------

NR 5 janvier 20007

Vienne: la fièvre dangereuse des minis-motos:
La vente, en grand nombre, de mini-motos durant les fêtes, incite la préfecture à rappeler les règles en vigueur. Toutes les semaines, des engins sont saisis. « Il y a régulièrement des procédures. Il ne se passe pas une semaine sans qu'un engin de type pocket-bike soit saisi », assure Robert Doucet-Danielsson, substitut du procureur en charge des problèmes routiers.
« En fait, dès qu'un problème devient régulier, on décide d'une ligne de conduite. Là, c'est clair, on demande systématiquement la saisie. On ne peut pas tolérer de laisser circuler des engins non homologués sur la voie publique, avec des personnes qui ne sont pas assurées. »

“ Véritable danger ”

Mini-moto ne veut pas dire mini-risque. La préfecture vient de décider une piqûre de rappel, par communiqué, de la législation en vigueur. « On a constaté une augmentation des ventes à la faveur des fêtes de Noël avec des informations pas toujours très claires données aux acheteurs sur les conditions d'utilisation », précise la préfecture qui ne dispose pas de données chiffrées. Si une information diffusée avant la période des achats aurait été préférable, le communiqué vise à ce que chacun prenne ses responsabilités. « Les mini-motos n'ayant ni éclairage, ni clignotant, ni klaxon, leur usage constitue un véritable danger. L'information des consommateurs doit donc être renforcée. Il revient aux fabricants, aux distributeurs et aux vendeurs de le faire, notamment pour ce qui concerne la restriction de l'usage des mini-motos sur des voies non publiques. »

Engins saisis

Le 29 novembre dernier, le tribunal correctionnel de Melun avait rendu un jugement qui avait fait sensation parmi les commerçants. Un vendeur de mini-motos de Seine-et-Marne avait été condamné à la confiscation des 77 pocket-bikes, dirt-bikes et mini-quads non homologués qui avaient été saisis dans son magasin à la mi-octobre. La justice estimait que leur vente était illégale. Il a fait appel de ce jugement très contesté. A Poitiers, deux magasins revendeurs de deux-roues expliquaient qu'ils ne préféraient pas mettre en vente ce type d'engins non homologués.

commentaires
1 2 > >>