Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Violence Routière 41 - Bougez autrement à Blois - Bougez autrement dans le val de Loire -

Ce blog associatif, à plusieurs mains, est un espace de débats, d'opinion pour favoriser les "déplacements doux". Il s'agit de "faire savoir à ceux qui savent faire"...avec pour seul objectif "zéro accident" - Ce blog est normalement SANS PUBLICITE, SI C'EST LE CAS C'EST SANS NOTRE ACCORD... (un moteur de recherche est disponible ci dessous à droite sous le mot "contact")

Le parking à vélo le plus original

Publié le 23 Juillet 2012 par c dans Vacances !

2012 07 Paris-Londres à vélo (8) parking à vélo

vu à Seaford - au sud de Londres -

avec un hommage appuyé à la draisienne !

commentaires

Ethylotest gratuit

Publié le 14 Juillet 2012 par JR&c dans Peut mieux faire

 

 

 

 

2012-07-10-un-verre-ca-va-jpg

À la place des éthylotests contestables, une règle plus simple que certains connaissent depuis 1984  : "1 verre ça, 3 verres bonjour les dégâts" Une règle aussi imprécise que l'alcootest chimique mais qui elle est souvent VRAIE et GRATUITE et n'est PAS A USAGE UNIQUE.

 


commentaires

Vouzon

Publié le 13 Juillet 2012 par vouzon&b&c dans Comment font les autres ?

CIMG7397.JPG
Limitation à 35 km/h pour les poids lourds de plus de 19 Tonnes
C'est original !
Juste avant c'est 90 km/h !
CIMG7398
Au loin à 100 m c'est une zone 30 km/h !
commentaires

En Argentine, on voyage déjà en car. Et c’est confortable

Publié le 12 Juillet 2012 par Lemonde.fr&mmc&c dans Comment font les autres ?

 

 

Huit heures au lieu de deux pour Paris-Londres, assis dans un autobus avec une connexion Internet. IDBus, le service lancé ce mercredi par la SNCF, cherche à séduire, à l'instar des IDTGV, les étudiants, les familles et, plus généralement, explique la direction de la compagnie, "les automobilistes" qui seraient disposés (ah bon?)  à abandonner leur habitacle pour contrer l'augmentation récurrente du prix de l'essence. A Lyon, Starshipper, créé par un réseau de petites sociétés du secteur des transports, propose, à partir de ce 6 juillet, un Lyon-Turin en quatre heures, le même temps qu'en train, mais pour 52€ au lieu de 84€.

Les transporteurs affirment leur volonté de "réinventer le voyage en car". Voyager d'une capitale à l'autre en prenant son temps et pour pas trop cher, en somme. Le concept n'est pas nouveau. Eurolines, le leader du secteur, propose depuis longtemps un Paris-Bruxelles en quatre heures ou la desserte de la moindre bourgade de la péninsule ibérique après avoir passé la nuit à traverser la France. C'est lent et incommode, expliquent les voyageurs qui en ont fait l'expérience.

 

En Europe, le voyage en car reste considéré comme un "transport du pauvre", celui qui a du temps mais pas d'argent et qui accepte en outre un confort basique. Dans plusieurs pays du monde, le car constitue au contraire un déplacement assez prisé. C'est long, mais on prend ses dispositions. On voyage de nuit, mais on s'y prépare. L'alternative au bus n'est pas le train, car souvent il n'y a pas de ligne, mais l'avion, financièrement inaccessible.

Un air d'aéroport. Terminal routier de Buenos Aires, un samedi soir de janvier, en plein été austral. Le bâtiment en béton occupe la surface d'une gare parisienne, sur deux étages. Au premier, les guichets des compagnies. Au rez-de-chaussée, des boutiques et des grandes baies vitrées s'ouvrant sur les quais, où stationnent les bus. Sous les panneaux d'affichage, la foule s'affaire. Des couples chic, valises à roulette et vêtements de bonne coupe, se font déposer en taxi. On effectue ses derniers achats, journal ou brosse à dent. Comme on peut le voir ici, le terminal routier de Buenos Aires ressemble davantage à un aéroport qu'à une gare.

Cinq classes. Une myriade de transporteurs proposent des billets, aussi bien pour traverser le continent, de Buenos Aires à Santiago du Chili, que pour effectuer de courts voyages d'une heure ou deux vers les villes proches. Pour le même trajet, reliant par exemple la capitale à Mendoza, au pied des Andes, le passager a le choix entre cinq classes : comun, comun con aire, semi-cama, cama ejecutive, cama suite.

 

 

Décryptons. Le "comun" ressemble à ces cars qui remplacent les trains dans les campagnes françaises, sièges inclinables, à peine moelleux, et radio à tue-tête. Le "comun con aire" est doté de l'air conditionné. Dans un "semi-cama" et un "cama ejecutive", les sièges sont plus larges, quatre par rangée dans le premier et trois dans le deuxième, et on peut s'y étirer davantage. Seule la catégorie la plus luxueuse permet au voyageur, à l'aide d'un repose-pied, de s'allonger complètement,  recouvert d'une couverture et doté d'un oreiller. Les sièges sont peu nombreux, une vingtaine au total, et ressemblent aux places de première classe dans les avions intercontinentaux. A titre de comparaison, l'IDBus de la SNCF comptera "au maximum 48 places". Ce qui en fait un bon "comun", éventuellement "con aire".

Quatre employés par bus. Chaque bus est doté de toilettes régulièrement nettoyées par l'un des deux employés en charge du service. Au total, avec les deux chauffeurs, on compte quatre membres du personnel à bord de ces véhicules. Sur IDBus, "les chauffeurs seront bilingues, de façon à servir une clientèle étrangère", a-t-on annoncé mercredi. En Argentine, le passager n'est jamais en contact avec le chauffeur. Même dans les "comun", un chef de bord est chargé du lien avec les passagers.

Le plus étonnant, après avoir pénétré dans cet univers luxueux, est sans doute de  

 

constater que l'on se trouve bonnement dans un bus, soumis aux aléas de la circulation urbaine. Puis on s'engage sur l'autoroute, et on n'a plus qu'à regarder le paysage. Ou dormir, si l'on voyage de nuit. Des repas sont servis, un ou deux en fonction de la durée du trajet. Les serveurs sont polis. On vous propose un verre d'eau, un coussin. Vous dites "gracias", on vous répond "no, por favor", je vous en prie.

Le tarif apparaîtra raisonnable aux voyageurs européens. Il faut consacrer 295 pesos (53€) et 10 heures de trajet pour se rendre de Buenos Aires à Cordoba en ejecutive avec cette compagnie, par exemple. Environ 30 à 50% de moins pour une catégorie plus basique. En Argentine, le voyage en car peut devenir un art de vivre, pas un pis-aller.

 

source: http://transports.blog.lemonde.fr/2012/07/06/en-argentine-on-voyage-deja-en-car-et-cest-confortable/

commentaires

La route des éthylotests

Publié le 11 Juillet 2012 par bn&c dans On nous cache tout

 

 

 

LA ROUTE DES ÉTHYLOTESTS
Paroles et musique : la Parisienne Libérée

[citation J.- L. Borloo - LCI 2008]

On a pas été assez prévoyants
Comme d’habitude on s’y est pris trop tard
On n’a plus le choix vu que maintenant
C’est devenu obligatoire
On est prêts à faire tous les sacrifices
Même s’il faut y passer l’été
Avec mon mari, ma fille et mon fils
On veut savoir, on veut souffler !

On l’a cherché dans toutes les pharmacies
Les grandes surfaces et les stations essence
Il n’y en avait plus un seul dans tout le pays
Mais au moins on a découvert la France
Un petit ballon et nous voilà repartis
Du Nord au Sud ou d’Ouest en Est
Je ne sais plus par où mais je sais qu’on a suivi
La route des éthylotests (bis)

Ce qui est sûr c’est qu’on en a trouvé
Un peu partout sur le bas côté
Du Bichromate de Potassium
Par kilos si c’est pas par tonnes
Comme il paraît que c’est un poison toxique
Qui pollue les nappes phréatiques
On a décidé qu’avant de prendre l’auto
On ferait bien gaffe à ne plus boire d’eau

Dichromate de Potassium : K2Cr2O7
Matière très toxique ayant des effets immédiats graves.
Matière comburante, peut aggraver un incendie
Très toxique pour les organismes aquatiques, éviter le rejet dans l’environnement.
Corrosif, nocif par contact cutané. Provoque de graves brûlures et lésions oculaires
Sensibilisant, reprotoxique, mutagène, cancérogène.

On l’a cherché dans toutes les pharmacies
Les grandes surfaces et les stations essence
Il n’y en avait plus un seul dans tout le pays
Mais au moins on a découvert la France
Un petit ballon et nous voilà repartis
Du Nord au Sud ou d’Ouest en Est
Je ne sais plus par où mais je sais qu’on a suivi
La route des éthylotests (bis)

Il y en a parterre sur les aires de repos
Les enfant jouent, c’est rigolo
Ils collectionnent les petit tubes jaunâtres
En essayant de les rendre verdâtres
Quand on pense qu’il y en a qu’ont des doutes
Sur le test et sa fiabilité
Les gens connaissent le code de la route
Et quand c’est vert, ben il faut y aller !

On l’a cherché dans toutes les pharmacies
Les grandes surfaces et les stations essence
Il n’y en avait plus un seul dans tout le pays
Mais au moins on a découvert la France



Je vais vous prendre un éthylotest avec deux glaçons s’ils vous plait.
Et les petits qu’est-ce que vous voulez ?
Moi je voudrais un éthylotest à la menthe
Et moi à la grenadine
D’accord, et chéri qu’est-ce que tu prends ?
Pour moi ce sera un éthylotest frappé.

Un petit ballon et nous voilà repartis
Du Nord au Sud ou d’Ouest en Est
Je ne sais plus par où mais je sais qu’on a suivi
La route des éthylotests (bis)

 

http://www.laparisienneliberee.com/menu/mediapart-2/

commentaires

La Faye @ ou la la *

Publié le 11 Juillet 2012 par Faye&b&c dans Peut mieux faire

 

 

2012-07-10-Faye-jpg

 

Une autre solution a été  tentée afin  de modérer les vitesses dans un petit village du Loir & Cher à l'est de Vendôme

 

CIMG7393.JPG

"A Faye pas de ralentisseur"

 

CIMG7394

 

"C'est vous qui ralentissez"

 

CIMG7395

 

"Merci pour nos vies et pour les deniers publics"

 

 

On utilise différentes formes de persuasion pour changer les habitudes de nos concitoyens au profit de la sécurité. Des campagnes de communication sociale diffusent des messages porteurs de recommandations. L'expérience montre que l'efficacité de la persuasion sous cette forme est limitée.

 

 


La Faye @ (chez ou at) ou la la

La Faille chez "ou la la"

LaFayette nous voilà

commentaires

Paris - Londres en rollers et fauteuil roulant du 29 août au 2septembre

Publié le 10 Juillet 2012 par mobile en ville&c dans insolite

L'association Mobile en Ville organise un raid au long cours réunissant rollers et fauteuils roulants. Le concept : 5 jours, 50 personnes et 500 km à parcourir entre Paris et Londres.
Durant les Jeux paralympiques de Londres, et dans le cadre de ses activités de Vivre Ensemble, Mobile En Ville se lance dans un défi sportif et humain : rallier Paris à Londres en cinq jours, du 29 août au 2 septembre, en rollers et fauteuils roulants manuels. Parce qu'ensemble, c'est possible !
Ce projet s'inscrit dans les thématiques du handicap, du sport, de la solidarité et comporte une forte attention environnementale. Paris-London 2012, c'est un projet sportif et solidaire.
2012-07-Paris-Londres-jpg

500 Kilomètres en 5 Jours

L'objectif est ambitieux : rallier Paris à Londres en 5 jours. Afin de garantir un maximum de sécurité et de confort aux participants, le parcours emprunte autant que possible des voies vertes.
Mercredi 29 août : Départ du parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, Paris / Chaumont-En-Vexin , via Conflans-Sainte-Honorine.
Jeudi 30 août : Chaumont-En-Vexin / Forges-les-Eaux, via Saint-Germer-de-Fly.
Vendredi 31 août : Forges-les-Eaux / Dieppe, via Saint-Aubin-le-Cauf.
Samedi 1er septembre : Traversée en ferry pour Newhaven, Puis Newhaven / Crawley.
Dimanche 2 septembre : Crawley / Londres, Arrivée au Stade Olympique.
 

Contacts

Mobile en Ville
8 rue des mariniers
75014 PARIS
Tel : 09 52 29 60 51 - 06 82 91 72 16
Courriel : mev@mobile-en-ville.asso.fr
Site internet : www.mobile-en-ville.asso.fr
commentaires

Jo Nesbo

Publié le 9 Juillet 2012 par jo Nesbo &c dans Vacances !

"Une collision entre deux véhicules, c'est de la physique simple. Les hasards régissent l'ensemble, mais on peut les expliquer en disant que l' équation force x temps revient à multiplier de la masse par une variation de vitesse. Introduisez les hasards sous forme de chiffres pour les variables, et vous obtenez un récit simple, vrai et impitoyable. Il raconte par exemple ce qui se passe quand un camion de vingt-cinq tonnes plein à craquer lancé à une vitesse de quatre-vingts kilomètres à l'heure heurte une voiture de tourisme d'une tonne huit roulant à la même vitesse. En se fondant sur les hasards en matière de point d'impact, de qualité des carrosseries et d'angle des corps entre eux, on obtient une infinité de variantes à ce récit, mais elles ont deux points communs. Ce sont des tragédies, et c'est la voiture de tourisme qui est en position délicate."
Jo Nesbo "Chasseurs de têtes" Gallimard Folio policier 2008

commentaires

Aménagement. La cité ne dépasse plus les 30 km-h

Publié le 8 Juillet 2012 par ville30&c&télégramme&nr dans Comment font les autres ?

  Des exemples récents d'une tendance de fond:

 

 

 

"Impossible de passer à travers, samedi. Les Quévenois et tous les conducteurs qui passaient par la commune étaient immédiatementinformés : Quéven roule désormais à 30km-h. La réflexion sur le sujet a démarré en 2009, et les nombreuses remarques des riverains et des parents d'élèves sur les excès de vitesse continuels n'ont fait qu'accélérer la décision des élus."

source:  télégramme de Brest

information reprise par le site ville30.org

 

 

 

 

Indre-et-Loire - Chinon - Vie de la cité Le centre-ville devient une zone de rencontre NR 30/06/2012 Un nouveau plan de circulation entre en vigueur dans le centre-ville de Chinon dès ce lundi 2 juillet. Appelée zone de rencontre, la zone 20 devient la règle.
A l'intérieur de la zone de rencontre, comme ici, rue Carnot les cyclistes auront le droit de prendre les sens interdits (à l'exception des places). Les panneaux sont en place : dans un carré bleu, la (petite) voiture cohabite avec un (grand) vélo et un (très grand) piéton. Le rond rouge encercle la vitesse à ne pas dépasser : 20 km/h. « L'idée n'est pas d'avoir le nez sur son compteur… C'est davantage un état d'esprit : être toujours dans le respect de l'autre, et ce quel que soit son mode de déplacement », insiste l'adjoint au maire, Franck Hennebel [...]

commentaires

Passages piétons équipés de feux: sont-ils vraiment les plus sûrs ?

Publié le 6 Juillet 2012 par JR&b&c dans usager vulnérable

Les piétons peuvent toujours attendre...
Blois centre  - dans la montée de la rue Gallois près de la poste centrale.

2011-07-Blois-rue-Gallois.jpg
   
Le feu est orange, les voitures passent quand même...
 
 

2011-07-Blois-rue-Gallois-3.jpg
Le feu est toujours à l'orange (depuis un bon moment) un jeune conducteur passe...sans s'arrêter.

2011 07 Blois rue Gallois 2
Le feu passe enfin au rouge, un véhicule de transport sanitaire passe quand même ... Et pendant ce temps les piétons attendent sagement... Ils sont vraiment de bonne composition... 

CIMG2856D'habitude, dans la rue Gallois les piétons vont au plus court,
 pour aller de la poste à la banque
CIMG2858
 

Nous avons eu, par ailleurs,  quelques témoignages d'automobilistes arrêtées à ce feu au rouge et percutées par l'arrière à cet endroit précis...


A voir également, la rue Gallois sous la neige, pour voir l'emprise de la voiture.



Passages piétons équipés de feux: sont-ils véritablement les plus sûrs ? Les passages piétons équipés de feux pour les piétons sont généralement supposés comme étant plus sûrs que ceux qui en sont dépourvus. Effectivement, ceci n'est pas faux, une condition de base serait que les différentes phases soient réglées avec soin de manière à ce que d'une part le plus grand nombre de personnes puisse traverser sûrement de l'autre côté de la chaussée et d'autre part que les véhicules doivent attendre le moins longtemps possible.
La phase de feux verte doit durer suffisamment longtemps pour réussir à traverser et le temps d'attente pour les piétons être suffisamment court pour éviter des comportements dangereux (des longues phases rouges poussent le piéton à traverser, surtout s'il y a peu de trafic)

source : www.tcs.ch/fr/assets/tous-les-tests/.../passages-pietons.../05-feux.pdf

  2012-07-06-JR-rue-Gallois-proposition.-.jpg

 

Deux modifications crédibiliseraient l'arrêt au feu et sécuriseraient la traversée des piétons :


1 faire une avancée d'au moins 1 mètre de chaque coté de sorte que le piéton qui attend soit mieux pris en compte, de ce fait corrélativement la largeur serait réduite et passerait de 6,50 m (entre bordures) à 4,25 m (entre bordures) ce qui éviterait qu'un véhicule (voiture ou moto) double une voiture qui se serait arrêtée pour laisser passer un piéton. Penser en complément à mettre des potelets sur la chaussée sur les 20 m précédents pour éviter le stationnement que susciterait la nouvelle avancée de trottoir, et des zébras (voir croquis). Du fait qu'on fait les avancées, déplacer les supports des feux un peu sur les avancées, pour les rendre plus prégnants

2 mettre le feu d'en bas en VERT et non en orange clignotant car lorsqu'il est en orange clignotant en bas, les conducteurs ne perçoivent pas assez nettement le passage à l'orange sur le feu du milieu. Ce feu orange du milieu ne devrait d'ailleurs pas sortir des normes de durée : 3 secondes, or il semble  être beaucoup plus long.

 

JR

commentaires
1 2 > >>