Bougez autrement à Blois - Bougez autrement dans le val de Loire

Espace de débats, d'opinion pour favoriser les "déplacements doux". Faire savoir à ceux qui savent faire...avec pour seul objectif "zéro accident"

Eloge de la lenteur

Publié le 28 Décembre 2005 par François BOURDILLON et J-Luc CARL dans bougezautrementablois

Carl Honoré « Eloge de la lenteur » Marabout 2005

 

 

Notre livre de chevet pendant les vacances

 

 

A conseiller aux jeunes gens pressés

 

 

 

 

La ville, entre tradition et modernité / 101

 

 

100 / Éloge de la lenteur

 

 

……Cependant, en matière de décélération urbaine, les militants considèrent toujours la toute-puissante automobile comme l'en­nemi numéro un. Plus que toute autre invention contemporaine, la voiture exprime et alimente notre passion de la vitesse. Il y a un siècle, nous frémissions aux records de vitesse battus par la Jamais Contente et ses rivales. Aujourd'hui, les publicités télévisées nous montrent les dernières berlines, Jeep et autres monospaces fonçant à toute vitesse dans des paysages de rêve, soulevant nuages de poussière ou trombes d'eau sur leur passage. Dans la vie de tous les jours, la vitesse constitue la forme la plus commune de délin­quance civile. Des détecteurs de radars se vendent par millions pour échapper à la réglementation, et des sites Internet donnent des tuyaux pour échapper à la détection civile. Au Royaume-Uni, des « activistes de l'automobile » vandalisent les caméras de sur­veillance routière. Des gens qui, la plupart du temps, ne songe­raient pas à enfreindre la loi font quotidiennement une exception dès qu'il s'agit de vitesse, je le sais, puisque je le fais moi-même...

 

 

La vitesse fait de nous tous des hypocrites. Nous savons que les accidents de la circulation tuent 3 000 personnes par jour à travers le monde et coûtent des milliards de dollars ; nous savons que la vitesse en est souvent l'un des facteurs. Et pourtant, nous continuons à conduire trop vite. Même au Salon du goût 2002, la plus grande célébration gastronomique mondiale de la philosophie de 'la lenteur, la vitesse était au menu : l'un des mécènes du festival, le constructeur automobile Lancia, y a présenté une berline turbo pouvant passer de 0 à 100 km / h en 8 secondes et 9 dixièmes ! À peine sortis de roucoulades extasiées sur la qualité des parmesans vieillis en abri de montagne ou de champignons cueillis à la main dans les sous-bois, les délégués de Slow Food, en majorité des hommes, attendaient leur tour pour s'asseoir au volant de la voi­ture, enivrés à la perspective de jouer les Schumacher sur l'auto­route. Je souris d'un air narquois en pensant à la scène jusqu'à ce que je me souvienne que je peux moi-même balayer devant ma porte : peu de temps auparavant, j'avais été pris pour excès de vitesse sur une autoroute italienne. Destination ce jour-là : mon dîner « Slow Food » au Da Casetta, qui devait durer quatre heures...

 

 

Il existe bien des raisons - et des excuses - à la vitesse. Dans un monde pressé où chaque seconde compte nous conduisons vite pour rester en tête ou simplement pour suivre le flot. Beaucoup de voitures actuelles sont conçues pour la vitesse, avec un levier plus souple dans les passages supérieurs et laborieux dès qu'il s'agit de rétrograder. Et puis il y a l'excuse que l'on ne donne jamais à l'agent de la circulation qui nous verbalise : l'accélération, les dépassements sont en réalité plutôt amusants et stimulent notre adrénaline. « La vérité, c'est que nous sommes tous des Italiens au volant, observe Steven Stradling, professeur en psychologie des transports à l'université Napier d'Edimbourg. Nous conduisons autant avec notre cœur qu'avec notre tête. »

 

 

Même lorsque le trafic descend à une vitesse raisonnable, voire à l'arrêt complet, les voitures continuent de dominer le paysage urbain. Devant ma maison, à Londres, les deux côtés de la rue sont remplis en permanence de véhicules garés. Ils forment un Mur de Berlin qui sépare les gens les uns des autres - par exemple, les enfants en bas âge sont invisibles de l'autre côté de la rue. Entre les 4x4 et les monospaces surgissant brusquement dans les deux sens, les piétons se sentent aliénés. Tout est fait pour nous signifier que les voitures viennent en premier et les piétons en second. Une fois, en raison d'un repavage, la rue avait été vidée de ses voitures. L'atmosphère s'était transformée : les gens flânaient sur les trottoirs, adressaient la parole à des inconnus. Pour la première fois cette semaine-là, je faisais la connaissance de deux de mes voisins. Et mon expérience n'est pas isolée. Des études menées dans le monde entier mettent en évidence une relation entre la voiture et le voisinage : moins il y a de circulation dans un quartier, plus elle se fait lente, plus le lien social est fort entre les résidents.

 

 

Mon intention n'est pas de diaboliser la voiture, l'en conduis une moi-même. Le problème est que la conduite a pris trop d'ascen­dant sur la marche. Pendant des décennies, la vie urbaine a été hantée par les mots du président français Georges Pompidou : « Nous devons adapter la ville à la voiture et non l'inverse. » Pour­tant au bout du compte, les rapports s'inversent.

 

 

En s'attaquant de front à la culture de la vitesse et en reconfigu­rant le paysage urbain afin de réduire au minimum l'usage de l'au­tomobile, des villes de toute taille s'adaptent à l'idée de mettre le piéton en premier.

 

 

Commençons avec cette guerre à la vitesse.

 

 

 

 

Pour lire la suite

 

 

voir CARL Honoré "Eloge de la lenteur"

 

 

Marabout 2005

 

 

12 €

 

 

 

 

 

 

commentaires

Rue des Jacobins et slow cities

Publié le 25 Décembre 2005 par François BOURDILLON et J-Luc CARL dans bougezautrementablois

Rue des Jacobins dans le centre ville de Blois

(attention à la portière de la voiture)

Un espace qui pourrait être révolutionnaire..... tout en douceur !

dans l'esprit des Citta slow

Un exemple à méditer pour la douceur vivre dans la val de Loire

 

....." La ville de Bra et trois autres cités italiennes se sont officiellement engagées,en 1999, à devenir des havres protecteurs contre la frénésie du monde moderne. Chaque aspect de la vie urbaine y est désormais reformulé en accord avec les principes de Petrini - le plaisir avant le profit, les êtres humains avant les sièges sociaux, la lenteur avant la vitesse. Ce mouvement, baptisé Citta Slow, ou villes de la lenteur, compte à présent plus de trente villes membres en Italie et au delà...

Le manifeste de Citta slow comporte cinquante cinq engagements comme la réduction du bruit et de la circulation en ville, l'augmentation des espaces verts et des zones piétonnes, ......mais aussi des magasins et des restaurants qui vendent leurs propres produits, la promotion d'une technologie respectueuse de l'environnement, la préservation de traditions esthétiques et culinaires locales, ou encore l'adoption d'un esprit d'hospitalité et de bon voisinnage....."

Extrait du livre

"éloge de la lenteur" de Carl HONORE chez Marabout pour seulement 12 €

Un livre à recommander pour tous les jeunes hommes pressés

Sur la question de l'urbanisme et des "villes lentes"

voir aussi les sites

http://www.matogmer.no/slow_cities__citta_slow.htm

www.homezones.org

www.newurbanism.org

avec notamment quelques idées originales pour les espaces piétonniers

Tous nos remerciements à Carl Honoré pour ces emprunts.

 

commentaires

Une piste cyclable en béton: Avenue de vendôme - avenue de France

Publié le 23 Décembre 2005 par B&C dans bougezautrementablois

Rien ne va plus, Avenue de Vendôme - avenue de France

Deux bétonneuses sont stationnées  sur la piste cyclable ! Les monstres sont là pour installer un panneau publiciatire de l'autre côté de la haie ! Encore  de la publicité  :-((((( Pour voir, par ailleurs,  une bonne critique de la publicité, un site à visiter

sans pub le village...

 

Petite pensée pour le colleur d'affiches du pont des Granges..

 



Avenue de France lundi 2 janvier 2006 10h30

Une renault 19 imatriculée dans le 76 a percuté un arbre situé au milieu de la piste cyclable. ...! 

------------------------------------------------------------------------

Pour aller à vol d'oiseau vers la rue Latham

commentaires

Pont François Mitterand

Publié le 22 Décembre 2005 par b&c dans bougezautrementablois

Sur le pont François Mitterand

"le 3eme pont" pour les Blésois

(qui d'ailleurs s'y perdent un peu)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur la bande, les cyclistes ne se sentent pas à l'aise !


 

Une bande cyclable riquiqui

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les pièces détachées des voitures sont autant de révélateurs des vitesses et des tensions


Pour voir la dangerosité de la rue basse des grouets

A éviter toutefois pour les cyclistes car les accidents y sont récurrents.

 

Pour aller vers le boulevard Daniel Dupuis suivez le lien


 

 

commentaires

Avenue de Vendôme .. la suite

Publié le 21 Décembre 2005 par B&C dans bougezautrementablois

Avenue de Vendôme


NR 11/10/2006:

Tribunal correctionnel de Blois


Convoyeur automobile, H... va faire le plein de carburant dans une station-service. En sortant de l'aire, au volant de sa camionnette, le chauffeur entreprend de traverser l'avenue. Après un arrêt au milieu de la chaussée, il redémarre sans voir un motard qui venait de sa droite et qui se dirigeait vers le centre-ville. Malgré un freinage énergique, le motard est venu s'encastrer dans la partie arrière droite de la fourgonnette. Grièvement blessé, et notamment au niveau du foie, le motard a été transporté au centre hospitalier de Blois où il est décédé dans la nuit. Il avait 25 ans.
Hier après-midi, le tribunal correctionnel évoquait ce dossier. H... reconnaît sa responsabilité dans cet accident, tout en maintenant
qu'il n'a pas vu le motard arriver.......Rien ne permet de dire que le motard roulait trop vite.

 

L'univers des poids lourds et des voitures au détriment des plus vulnérables

---------

NR du 20 Juin 2007

Hier, vers 16 h 20, pour une raison encore indéterminée, un jeune homme circulant avenue de Vendôme, à Blois, a perdu le contrôle de son véhicule.

Alors qu'il se dirigeait vers la sortie de l'agglomération, celui-ci a brutalement obliqué sur la droite, au niveau de la concession automobile Renault, heurtant de plein fouet l'un des arbres qui bordent la chaussée.
Touché aux cervicales, le conducteur est resté prisonnier de la carcasse de son véhicule, dont une partie de l'avant s'est désintégrée sous le choc.
Tandis qu'une patrouille de la police municipale a régulé la circulation, dense à cette heure de l'après-midi, les sapeurs-pompiers ont désincarcéré le malheureux avant de le transporter au centre hospitalier de Blois.

--------------

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Loué soit le camion ?

La ville ouverte aux piétons...?

et aux cyclistes ?

Livraison de voitures sur la bande cyclable...!!!

Louée soit la voiture !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Blois ville fleurie ? avec clean power !

 

commentaires

Avenue de vendôme vers les 24 h du mans

Publié le 20 Décembre 2005 par François BOURDILLON et J-Luc CARL dans bougezautrementablois

Avenue de Vendôme

La route vers les "24 h du Mans"

Une artère, au nord de Blois, entre la rue du Bourg Neuf et la RN 157 vers Villebarou

Le carrefour entre l'avenue de Vendôme, la rue du Bourg Neuf et la rue de chateaudun

a été épinglé dans de nombreuses enquêtes d'opinion, et celà depuis... 1997

Voir par exemple sur le plan

dans l'article consacré à la rue du bourg neuf

Ici les accrochages sont fréquents.

La presse ne rend pas toujours compte de tous les accidents.

Il rentre dans le magasin ? c'est un drive ?

La chambre d'agriculture déménage. Il ne devrait plus y avoir de problèmes de stationnement !

Le camion est arrêté sur le passage piétons et devant l'emplacement réservé aux personnes handicapées  ! Les piétons passent sous le camion ?

 L'ambulance des pompiers n'est pas loin.

 

Pour les piétons, les traversées sont souvent difficiles.

 

Sur cette photo de 1997, le passage piéton était régulièrement emprunté par les élèves du Collège-Lycée Augustin Thierry.

Ce passage piéton a depuis été déplacé.

La difficulté est-elle résorbée pour autant ?

Les vitesses pratiquées dépassent souvent les vitesses autorisées.

Les véhicules sortant des parkings peuvent masquer les piétons

Un ilôt central, pour traverser en deux temps, aurait été plus adapté.

Le nouveau passage piétons en question

qui se termine en parking en bout de course !

pratique pour se garer !

-------------------------------------------------------------

Pour faire le lien avec la rue Jean Joly

 

------------------------------------------------------------------------

 

En attendant des aménagements crédibles, nous avons rebaptisé la rue.

"avenue des 24 heures du Mans"

Sur l'avenue de Vendôme, la situation est souvent confuse.

j'ai intérêt à me faire petit avec mon vélo !

le motard est ouf !

pour voir la suite de l'avenue de vendôme

 

 

 

 

 

 

commentaires

Avenue de l'Europe - la future coulée verte

Publié le 19 Décembre 2005 par François BOURDILLON et J-Luc CARL dans bougezautrementablois

Avenue de l'Europe à Blois

secteur croix chevalier

Le jour du marché, la bande cyclable disparaît.

Les cyclistes n'ont pas droit de faire leurs courses  ?

La piste cyclable est coupée par des voitures en stationnement.

Un peu plus loin, la ville créée une nouvelle route, pour un nouveau quartier pavillonnaire

 

Quelle va être la place des piétons et des cyclistes dans la "coulée verte" ?

 

 

commentaires

Le pont jacques Gabriel a disparu

Publié le 18 Décembre 2005 par B&C dans bougezautrementablois

Belle vue sur la Loire et le centre ville de Blois..dans la grisaille

Sur la photo, au premier plan, le pont a bien existé, mais il a disparu depuis !

Le courant l'aurait-il emporté en aval ?

A moins que l'implantation de la vue panoramique ne laisse à désirer !

Avec un peu d'éclairage, ça passe mieux.

L'image  panoramique a été prise en aval du pont.

Le panneau a été placé en amont...

Blois souffre d'un petit décalage par rapport au monde réel.

La conception de ce panneau touristique a du être externalisée

Le mode d'emploi devait être écrit en chinois !

------------------------------------------------------------------------

Pour revoir le pont Jacques Gabriel de manière différente

Une page à visiter

 

 

commentaires

Rue du 113e

Publié le 16 Décembre 2005 par François BOURDILLON et J-Luc CARL dans bougezautrementablois

La rue du 113e (Régiment d'infanterie)

entre la rue de l'Argonne et l'avenue Maunoury

dans le secteur des Cornillettes

Un  véritable champs de bataille du point de vue du stationnement.

Le combat est perdu d'avance pour les piétons

Guerre de mouvement ou guerre de position ?

Guère de mouvement  possible pour les piétons sur les trottoirs !

Des automobilistes qui campent sur leurs positions !

De jour comme de nuit

Un champs de bataille lugubre et sinistre..

L'avenue Maunoury est dans notre dos

 

------------------------------------------------------------------------------------------------

Il n'y a pas qu'à Blois

Petit complément trouvé dans la presse locale

Voitures encombrantes

 

« Il ne viendrait à l'idée de personne d'encombrer de son divan les parties communes de son immeuble sous prétexte du manque de place. L'espace public appartient à tous et nul n'a le droit de le privatiser Aussi, n'y a-t-il aucune raison de stationner sa voiture sur le trottoir, occupant ainsi illégalement le domaine réservé aux piétons ainsi qu'aux fauteuils des handicapés et aux voitures d'enfants, qui sont obligés de faire du gymkhana.

 « A ce sujet, certains élus devraient montrer l'exemple et, même si les pouvoirs publics poussent à une certaine tolérance, la police a toute latitude pour verbaliser suivant la gravité de la gêne occasionnée.

« Faudra-t-il une association de piétons en colère pour que les pouvoirs publics se décident à veiller au respect de la loi ? En cas d'accident, rappelons que le propriétaire du véhicule engage sa responsabilité.»

M. Roland PHILIPPON,

de Saint-AIgnan (Loir-et-Cher).

nr du 4 janvier 2006

-------------------------------------------------

Pour voir

La rue du 113e sous un autre jour

cliquez ici

 

 

 

commentaires

Boulevard de l'industrie

Publié le 15 Décembre 2005 par C & B dans bougezautrementablois

Boulevard de l'industrie à Blois

au nord de l'agglomération blésoise

dans la zone industrielle

entre l'avenue de Vendôme et l'avenue de Chateaudun.

Cette artère  a été créée en 1960

A l'époque le slogan disait

"Venez vous installer dans la chlorophylle"........

Ici les vitesses pratiquées dépassent largement les 50 km/h. Les piétons sont plutôt rares.

"On est pas là pour se faire écraser" "respectons la signalisation routière"

Qui finance ces campagnes d'affichage ?

Sont-elles pertinentes sur ce grand boulevard ?

Faut-il respecter les panneaux ou les hommes ?

Quelle est l'efficacité de ce type de message ?

"Respectez la signalisation"  donc ici ne marchez pas sur la piste cyclable réservée par le code de la route aux seuls vélos !!!
Oui mais là il n'y à pas de trottoir, alors on ne marche pas?
----------------------------

Blois boulevard de l'industrie: une voiture sectionne un lampadaire:

Un accident assez spectaculaire s'est produit mercredi soir, peu avant 23 h. Un Blésois de 26 ans a perdu le contrôle de sa Peugeot 306 alors qu'il circulait boulevard de l'Industrie, face au magasin Lidl. Son véhicule a sectionné un lampadaire avant de s'encastrer dans la clôture d'une entreprise. La victime, incarcérée dans l'habitacle, a été secourue par les pompiers et le SMUR. Souffrant de plusieurs fractures au niveau des jambes, le jeune homme a été évacué vers le centre hospitalier de Blois. La police a effectué les constatations.

--------------------------------------------------------------

Blois: collision à la sortie de l'usine: Mercredi, aux environs de 18 h, la conductrice d'une Golf sortant de l'entreprise Delphi s'est engagée sur le boulevard de l'Industrie au moment où survenait une Blésoise de 40 ans, circulant au volant d'une Mercedes. Cette dernière a été légèrement blessée et transportée aux urgences par les pompiers. L'autre conductrice, également domiciliée à Blois et âgée de 25 ans, n'a pas été blessée.

Mercredi, aux environs de 18 h, la conductrice d'une Golf sortant de l'entreprise Delphi s'est engagée sur le boulevard de l'Industrie au moment où survenait une Blésoise de 40 ans, circulant au volant d'une Mercedes. Cette dernière a été légèrement blessée et transportée aux urgences par les pompiers. L'autre conductrice, également domiciliée à Blois et âgée de 25 ans, n'a pas été blessée.
commentaires

Afficher plus d'articles

1 2 3 > >>
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog