Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Violence Routière 41 - Bougez autrement à Blois - Bougez autrement dans le val de Loire -

Ce blog associatif, à plusieurs mains, est un espace de débats, d'opinion pour favoriser les "déplacements doux". Il s'agit de "faire savoir à ceux qui savent faire"...avec pour seul objectif "zéro accident" - Ce blog est normalement SANS PUBLICITE, SI C'EST LE CAS C'EST SANS NOTRE ACCORD... (un moteur de recherche est disponible ci dessous à droite sous le mot "contact")

Quelle place pour Michel Bégon ?

Publié le 29 Septembre 2005 par c&B dans bougezautrementablois


Un cliché qui vaut son pesant d'or. Tous les trottoirs sont accaparés par des voitures. Tous ! Nous sommes ici à l'entrée d'un espace commercial. A gauche une boucherie et une boulangerie. Ici au centre un fleuriste et un traiteur. A droite, un coiffeur, un pressing et un magasin de vêtements. Bref des commerces de proximité qui générent des déplacements. Pour les riverains, faire ses courses relève parfois de l'exploit sportif. Les vitesses pratiquées sur cette artère peuvent être importantes. Les accidents sont fréquents au carrefour...


 La création d'un parking supplémentaire n'a pas résolu les problèmes d'incivilités.

Pour voir la rue dans l'autre sens, vers le carrefour du pont des granges

Pour voir la rue Bégon en Janvier 2006 et en janvier 2007 !!!!

 

Avenue de France

 Begon

I

I

Rue Pierre de Ronsard ---------vous êtes ici-------------------Rue de la Mare

I

I

Rue des Basses Granges

Rue de la Garenne

centre ville

-----------------------------------

Des changements dans la rue Bégon en Novembre 2006

 

commentaires

Blois rue des Hautes Granges ou des hautes voltiges ?

Publié le 27 Septembre 2005 par c dans piéton, risque, enfant dans la rue

La rue des Hautes-Granges à Blois. Cette photo a été prise en 2003. Celà fait maintenant de nombreuses années que le stationnement sur les trottoirs est toléré à Blois (c'est une zone de non droit ?) ... au détriment des piétons. "Bougez autrement", dans ces conditions, relève parfois de l'exploit, surtout à la sortie des écoles..

La 2eme photo a été prise le 22 septembre 2005 à la sortie de l'école.

Dans la rue Destreux de Beaugrenier juste à côté, il y a toujours des places de stationnement  libres. Réaction d'un riverain "Ca fait vingt ans que je me gare ici" . Le pire, celà est sans doute vrai.

La photo ci dessous a été prise en novembre 2005. A gauche la même voiture, au même endroit. A droite des places de parking disponibles....Le long de la rue Destreux de Beaugrenier, ce sont plus de cinquantes places de stationnement qui sont à disposition. Mais, il faut marcher.. dix mètres...

  •  
  • Ce problème se pose également dans d'autres villes de France.

Le club des villes cyclables l'aborde sur son site

(Blois adhère au club..)

Enfin pour ceux qui ne veulent vraiment pas comprendre, un petit rappel du code qui n'est, pas encore, tombé en désuétude.

 

 

CODE DE LA ROUTE
(Partie Réglementaire - Décrets en Conseil d'Etat)


Section 2 : Arrêt ou stationnement dangereux, gênant ou abusif

Article R417-9
Tout véhicule à l'arrêt ou en stationnement doit être placé de manière à ne pas constituer un danger pour les usagers.
Sont notamment considérés comme dangereux, lorsque la visibilité est insuffisante, l'arrêt et le stationnement à proximité des intersections de routes, des virages, des sommets de côtes et des passages à niveau.
Tout arrêt ou stationnement dangereux est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe.
Lorsque le conducteur ou le titulaire du certificat d'immatriculation est absent ou refuse, malgré l'injonction des agents, de faire cesser le stationnement dangereux, l'immobilisation et la mise en fourrière peuvent être prescrites dans les conditions prévues aux articles L. 325-1 à L. 325-3.Tout conducteur coupable de l'une des infractions prévues au présent article encourt également la peine complémentaire de suspension du permis de conduire pour une durée de trois ans au plus, cette suspension pouvant être limitée à la conduite en dehors de l'activité professionnelle.
Toute contravention au présent article donne lieu de plein droit à la réduction de trois points du permis de conduire.

Article R417-10
I. - Tout véhicule à l'arrêt ou en stationnement doit être placé de manière à gêner le moins possible la circulation.
II. - Est considéré comme gênant la circulation publique, l'arrêt ou le stationnement d'un véhicule :
1º Sur les trottoirs, les passages ou accotements réservés à la circulation des piétons ;
1º bis Sur les voies vertes, les bandes et pistes cyclables ainsi qu'en bordure des bandes cyclables ;
2º Sur les emplacements réservés à l'arrêt ou au stationnement des véhicules de transport public de voyageurs, des taxis ou des véhicules affectés à un service public ;
3º Entre le bord de la chaussée et une ligne continue lorsque la largeur de la voie restant libre entre cette ligne et le véhicule ne permet pas à un autre véhicule de circuler sans franchir ou chevaucher la ligne ;
4º A proximité des signaux lumineux de circulation ou des panneaux de signalisation, à des emplacements tels que ceux-ci peuvent être masqués à la vue des usagers ;
5º Sur les emplacements où le véhicule empêche soit l'accès à un autre véhicule à l'arrêt ou en stationnement, soit le dégagement de ce dernier ;
6º Sur les ponts, dans les passages souterrains, tunnels et sous les passages supérieurs ;
7º Au droit des bouches d'incendie et des accès à des installations souterraines ;
8º (abrogé) ;
9º Sur les bandes d'arrêt d'urgence, sauf cas de nécessité absolue ;
10º Sur une voie publique spécialement désignée par arrêté de l'autorité investie du pouvoir de police municipale.
III. - Est également considéré comme gênant la circulation publique, le stationnement d'un véhicule :
1º Devant les entrées carrossables des immeubles riverains ;
2º En double file, sauf en ce qui concerne les cycles à deux roues, les cyclomoteurs à deux roues et les motocyclettes sans side-car ;
3º Devant les dispositifs destinés à la recharge en énergie des véhicules électriques ;
4º Sur les emplacements réservés à l'arrêt ou au stationnement des véhicules de livraison.
IV. - Tout arrêt ou stationnement gênant prévu par le présent article est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la deuxième classe.
V. - Lorsque le conducteur ou le propriétaire du véhicule est absent ou refuse, malgré l'injonction des agents, de faire cesser le stationnement gênant, l'immobilisation et la mise en fourrière peuvent être prescrites dans les conditions prévues aux articles L. 325-1 à L. 325-3.

Le P (et non D) et R = Prévu et Réprimé.

-------------------------------------------------------------------------------------

PS: en mars 2006, la situation n'a pas évolué !

PS: Ni en 2014...

commentaires

Stationnement sauvage avenue Maunoury à Blois

Publié le 26 Septembre 2005 par B&C dans GCUM, Bandecyclable

 

On peut parfois sur demander si les stationnements anarchiques sont encore sanctionnés à Blois !

Ici Avenue Maunoury sur une bande cyclable.

Pour voir ce que dit la loi, nous vous recommandons le site de la FUBICY

Idem pour les places réservées aux livraisons..

Comme de nombreux habitants du val de Loire, nous sommes pour une "réelle qualité de vie". Mais parfois les slogans sont discrédités par la réalité.

 

Il fut un temps, où ce trottoir était occupé par des boosters; des poteaux électriques et des voitures, dont les nez dépassaient allègrement !

La Chaussée Saint Victor

I

I

rue d'Auvergne------------vous êtes ici -------rue Réaulme

I

I

Place de la République

centre ville

commentaires

A Tours c'est possible ?

Publié le 25 Septembre 2005 par CARL dans bougezautrementablois

Le Cher à vélo, c'est possible !

Dimanche, plus d'une centaine de Tourangeaux ont enfourché leur vélo avec le Collectif cycliste 37. Le long du Cher, jusqu'à Chisseaux, on pourrait ouvrir une voie verte, non ?

C'était en quelque sorte un itinéraire de reconnaissance que promettait cette balade à vélo familiale, soutenue par l'Association française des voies vertes et des vélos-routes à laquelle est rattaché le Collectif cycliste 37. Ils étaient 35, dimanche matin devant le Vinci, pour des départs étalés en trois groupes. Venus des environs, mais aussi de Paris ou de Blois, par le train, « On s'est fait rappeler à l'ordre dans l'Inter-loire, racontait à son arrivée ce membre de l'association Vélo 41, parce qu'il est interdit de faire monter les vélos dans le train. En fait, il n'y avait que deux crochets à bord. pour nos cinq vélos. On est montés malgré l'interdiction

 

Les premiers partis devaient être rejoints en route à Véretz et Azay-sur-Cher par d'autres cyclistes mais aussi par des handicapés en fauteuil ou des malvoyants. Au delà, la balade se poursuivait jusqu'à Nitray, avec un arrêt pique-nique et possibilité de visite du château (bien vu en cette Journée du patrimoine) puis l'après-midi, toujours sur ce chemin le long du Cher, jusqu'à Chisseaux, avec possibilité de retour en train à Tours (Les TER prennent les vélos, eux).

Un complément à la Loire à vélo

 

« Une voie verte le long du Cher, c'est possible. Cela mettrait bien en valeur la vallée et compléterait l'itinéraire de la Loire à vélo qui se termine à l'ouest. Il faut penser maintenant à l'autre côté », explique François Ilogu, membre du Collectif 37 et accompagnateur pour cette journée. Le projet est soutenu par Pierre Texier, maire-adjoint à la circulation, qui était présent au départ dimanche matin. tout comme René Bouissou, conseiller général. Reste que le financement de cette future voie verte est pour l'instant hypothétique. La région, le conseil général, Tours Plus et la ville de Tours devront s'entendre pour mettre la main au portefeuille. Mais,comme pour le fût du canon, cela risque de prendre... « un certain temps ! ».

Brigitte BARNEOUD

La Nouvelle République de L'indre et Loire

20/09/2005

commentaires

Le cycliste nouveau est arrivé

Publié le 25 Septembre 2005 par CARL dans bougezautrementablois

Une initiative dans le Loir et Cher ! Bravo le CETE !

Ci dessous l'article publié dans la Nouvelle République du 24 septembre 2005

 

Ils ont bougé autrement!

 

La semaine européenne de la mobilité a remplacé en France la journée sans voiture. L'opération « bouger autrement » consiste à tester d'autres moyens de déplacements que la voiture. Elle prend d'autant plus de relief actuellement avec l'envolée du prix de l'essence, mais aussi avec les dangers de la pollution.

 

Cette année, le Centre d'études techniques Normandie Centre (CETE), bureau public d'études, de recherche et d'ingénierie de Blois qui dépend des services de l'Équipement, s'est impliqué dans une journée « sans ma voiture » pour se rendre sur les lieux de travail.

 

Jeudi,le personnel du CETE a incité le personnel à utiliser le vélo, la marche, les transports en commun. Pour tous ceux qui ont participé à cette sensibilisation, la direction a offert un petit déjeuner à leur arrivée. Cette initiative devrait être d'autant plus réussie que les participants continueront d'utiliser ce mode de transport.

 

commentaires

Pensez à rentrer en vie !!!!

Publié le 24 Septembre 2005 par B&C dans bougezautrementablois

Photo prise rue Du Bellay à Blois en septembre 2005. Encore une voiture garée sur un trottoir au détriment des piétons !

et comble de l'hypocrisie (ou de la bonne conscience), un autocollant avec un slogan très poétique

"pensez à rentrer en vie" !

Michel Bégon

(avec un nouveau marquage en novembre 2006)

tout droit

î

î

rue Waldshut <----------------------vous êtes ici-------->Ronsard -cimetière de Blois

I

I

Rue Bossuet

--------------------------------------------------------------------------------------------

Septembre 2006 ...la situation est électrique

On ne compte plus les dégâts...

 

 

NR 2006 10

122 000 € C'est la somme, en euros, déboursée en 2005 par la communauté d'agglomération de Poitiers (CAP) pour les dégâts causés par les automobilistes sur la voie publique dans la seule ville de Poitiers.
« Ce sont pour beaucoup des accidents dûs au manque de civisme des conducteurs, qui se déroulent la nuit et les week-ends »......
Cette somme de 122.000 € recouvre les candélabres renversés, les feux abîmés, le mobilier urbain détérioré, les panneaux de signalisation arrachés.

-----------------------------------------------

 et à Blois ?

commentaires

Avenue Maunoury piétons en danger

Publié le 22 Septembre 2005 par B&C dans bougezautrementablois

 

Pendant la semaine de la mobilité !!!

Pendant les travaux, les piétons ne passent plus sur ce trottoir

(les poubelles sont en bonus ?)

Il leur reste l'avenue, une artère réputée pour être particulièrement accidentogène.

Sur le trottoir d'en face, au croisement avec la rue Eugène Riffault, les piétons sont prévenus !

Car ici aussi le trottoir est impraticable !

Pour voir un autre exemple de trottoir blésois interdit aux piétons

sur le pont Jacques Gabriel

Pour entendre le bruit des oiseaux

pour un peu plus de tranquilité

  Enfin, Pour voir l'avenue Maunoury en 2006

admirez le changement

 ----------------------------------------------------

 un peu plus loin

Les voitures sur les trottoirs

les piétons sur la bande cyclables...

commentaires

La Chaussée Saint Victor interdite aux cyclistes ?

Publié le 22 Septembre 2005 par B&C dans bougezautrementablois

La Chaussée Saint Victor est-elle interdite aux cyclistes ?

Sur le seul axe est-ouest de l'agglomération blésoise, les cyclistes ont-ils droit de cité ?

La DDE et la Mairie (rencontrée le 14 mai 2001) reconnaissent que ces panneaux n'ont pas de raison d'être. Le code de la route devrait suffire. La promesse avait été faite de démonter ces signalisations....

Un aménagement sur le trottoir permettrait de créer une piste cyclable !

Juin 2006...BLOIS Cycliste renversé Un cycliste et une voiture sont entrés en collision lundi vers 19 h, à La Chaussée-Saint-Victor, sur la nationale...

 l'accident est toujours un révélateur

mais les élus sont-ils encore sur le terrain ?

---------------------------------

 .....Direction Blois, vers le carrefour de Verdun

et l'avenue Maunoury

 



Le panneau a disparu en 2009 ! Il aura donc fallu 8 ans pour faire disparaître cette anomalie. Il n'y a toujours pas de piste cyclable et toujours autant d'accidents le long de cet axe entre Blois et la Chaussée Saint Victor.

commentaires

Cas de figure acrobatique au carrefour de Verdun

Publié le 19 Septembre 2005 par b&c dans bougezautrementablois

 

Semaine de la mobilité !

Rien n’est organisé par les collectivités du Loir et Cher. De plus ce sont même  des réalisations contre productives qu’il nous est proposé de découvrir :

A Blois, au carrefour de Verdun :

Au feux, le passage piéton a été fermé pratiquement tout l’été ce qui interdisait l’accès à la zone de loisir du Parc des Mées.

 

 

Maintenant que la pataugeoire est fermée, le cheminement est enfin réouvert mais le bouton d’appel piéton est réservé aux grands et les tuyaux qui traînent au sol gênent le passage.

 

 

A l'occasion de la semaine de la mobilité ("bougez autrement") ces clichés donnent une idée des difficultés que peuvent rencontrer les enfants sur la voie publique. "Faut pas pousser" ! On ose même pas imaginer une personne âgée ou en situation d'handicap dans ce cas de figure !

 

 

 

 "Ce passage est dépourvu de toute signalisation aussi bien pour les piétons que pour les véhicules et donc excesivement dangereux". Propos tenus le 2 décembre 2005 à la réunion de "quartier est" de Blois, Un riverain s'adresse au Député Maire: "Etes-vous au courant de la situation du passage piétons situé entre la rue du Général de Galembert à Blois et la rue du Coteau sise à la Chaussée Saint Victor sur le boulevard des Déportés dite "voie rapide" ?

Le riverain " demande en conséquence de faire établir le plus rapidement possible une protection pour éviter des risques et des morts"

 


 

Pour voir les travaux en mars 2006, un blog plus orienté politiquement, mais néanmoins instructif a vu le jour.

 




Un peu plus loin, vers Vineuil.. Des panneaux invitant les cyclistes à monter sur le trottoir pour traverser la Loire ont été retirés. C’est ainsi que l’on retrouve des touristes sur la quatre voies pourtant interdite aux cyclistes !

 

 

 


commentaires