Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Violence Routière 41 - Bougez autrement à Blois - Bougez autrement dans le val de Loire -

Ce blog associatif, à plusieurs mains, est un espace de débats, d'opinion pour favoriser les "déplacements doux". Il s'agit de "faire savoir à ceux qui savent faire"...avec pour seul objectif "zéro accident" - Ce blog est normalement SANS PUBLICITE, SI C'EST LE CAS C'EST SANS NOTRE ACCORD... (un moteur de recherche est disponible ci dessous à droite sous le mot "contact")

7 lanceurs d'alerte dénoncent les agissements de puissants lobbys et posent à tous les candidats à la présidentielle vingt questions précises.

Publié le 28 Février 2017 par Gérard Dubois (professeur de santé publique, Académie de médecine), Irène Frachon (pneumologue, CHU de Brest), Claude Got (professeur honoraire de médecine, université René Descartes), Serge Hercberg (professeur de nutrition, université Paris 13/CHU Avicenne), Catherine Hill (épidémiologiste, Institut Gustave Roussy), Albert Hirsch (professeur émérite) et Chantal Perrichon (présidente de la Ligue contre la violence routière dans présidentielles, lobbys, lanceursd'alerte, santépublique

Pour les signataires de cet appel, des intérêts financiers dictent encore à l’Etat sa politique en matière de santé. Ils souhaitent que les candidats à la présidentielle prennent prendre clairement position.

LE MONDE | 26.02.2017 à 07h39 • Mis à jour le 26.02.2017 En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/02/26/en-france-la-sante-reste-malade-des-lobbys_5085727_3232.html#83kMl00bFTtm4xVm.99

La loi Evin dénaturée [...] Pour l’alcool, la loi Evin, il y a plus de vingt ­cinq ans, proposait une position équilibrée en acceptant la publicité informative tout en préservant les enfants. Le projet a été affaibli en autorisant successivement la publicité à la radio, à l’affichage, la vente par Internet permettant les livraisons d’alcool à domicile.

Pour finir, l’esprit du texte a été dénaturé par un amendement à la loi santé de 2015, établissant une distinction perverse entre marketing interdit et information autorisée. Celle­ci a été adoptée avec un processus digne de la commedia dell’arte, la ministre de la santé, Marisol Touraine, jouant le rôle d’opposante au projet pendant que le gouvernement manipulait l’Assemblée nationale pour obtenir, en force, une modification vidant de son sens le texte de la loi.

: Gérard Dubois (professeur de santé publique, Académie de médecine), Irène Frachon (pneumologue, CHU de Brest), Claude Got (professeur honoraire de médecine, université René Descartes), Serge Hercberg (professeur de nutrition, université Paris 13/CHU Avicenne), Catherine Hill (épidémiologiste, Institut Gustave Roussy), Albert Hirsch (professeur émérite) et Chantal Perrichon (présidente de la Ligue contre la violence routière

Ignorance

L’insécurité routière est responsable du plus grand nombre de morts évitables entre 18 et 25 ans. Quand François Fillon écrit dans son livre Faire (Albin Michel, 2015) que « les tentatives du gouvernement Valls pour faire baisser à 80 km/h la vitesse sur les routes départementales sont contre­ productives », il ignore que la diminution de la vitesse réduit la mortalité, la consommation de carburant, l’émission de dioxyde de carbone, la pollution et le déficit de notre balance des paiements car la France ne produit pas de pétrole.

Quand il ajoute que « la formation des conducteurs, l’amélioration du réseau routier et les innovations technologiques permettront de sauver bien plus de vies humaines », il démontre une ignorance de la sécurité routière qui se situe au même niveau que celle de Bernard Cazeneuve et ses 81 mesures tous azimuts qui ont produit trois années d’accroissement de la mortalité sur les routes, fait sans précédent depuis 1972.

Il évoque une mesure qui ne contrarie personne, la formation des conducteurs, aussi inefficace que les stages de récupération de points, ou les actions sur le réseau routier, extrêmement lentes à se concrétiser en termes de gains en vies humaines, ou encore les innovations technologiques qui agissent sur le long terme car il faut huit ans pour renouveler la moitié du parc automobile.

: Gérard Dubois (professeur de santé publique, Académie de médecine), Irène Frachon (pneumologue, CHU de Brest), Claude Got (professeur honoraire de médecine, université René Descartes), Serge Hercberg (professeur de nutrition, université Paris 13/CHU Avicenne), Catherine Hill (épidémiologiste, Institut Gustave Roussy), Albert Hirsch (professeur émérite) et Chantal Perrichon (présidente de la Ligue contre la violence routière

Nous posons à tous les candidats à la présidentielle vingt questions précises, auxquelles il leur est demandé de répondre par oui ou par non, sans ambiguïté. Les réponses ou l’absence de réponses seront publiées et accessibles au plus grand nombre sur Internet. Ainsi, en offrant aux électeurs la possibilité de se déterminer sur pièce, nous sortons de la discussion entre experts et ouvrons publiquement le débat.


Les signataires de ce texte sont : Gérard Dubois (professeur de santé publique,Académie de médecine),Irène Frachon (pneumologue, CHU de Brest),
Claude Got (professeur honoraire de médecine, université René Descartes),
Serge Hercberg (professeur de nutrition, université Paris 13/CHU Avicenne),
Catherine Hill (épidémiologiste, Institut Gustave Roussy), Albert Hirsch (professeur émérite) etChantal Perrichon (présidente de la Ligue contre la violence routière). Leur
questionnaire adressé aux candidats à l’élection présidentielle se trouve sur le site http://www.securite-sanitaire.org/

Gérard Dubois (professeur de santé publique,Académie de médecine), Irène Frachon (pneumologue, CHU de Brest), Claude Got (professeur honoraire de médecine, université René Descartes), Serge Hercberg (professeur de nutrition, université Paris 13/CHU Avicenne), Catherine Hill (épidémiologiste, Institut Gustave Roussy), Albert Hirsch (professeur émérite) et Chantal Perrichon (présidente de la Ligue contre la violence routière).

commentaires

Les conducteurs de poids-lourds respectent-ils le 80 km/h ?

Publié le 26 Février 2017 par fb&c&JR dans poidslourds, PL, VMA, camions, 3,5tonnes, 12tonnes, plusde12tonnes, autoroute, RD, RN

Les conducteurs de poids-lourds respectent-ils le 80 km/h ?
Les conducteurs de poids-lourds respectent-ils le 80 km/h ?
Les conducteurs de poids-lourds respectent-ils le 80 km/h ?

Les Vitesses Maximum Autorisées sont-elles respectées ?

 

par les Poids lourds : entre 3,5 et 12 tonnes sur :

- L'autoroute : 90 km/h

- Les chaussées séparées par un terre plein : 90 km/h

- Les autres routes (prioritaires ou non) : 80 km/h

 

par les Poids lourds : de plus de 12 tonnes sur :

- L'autoroute : 90 km/h

- Les chaussées séparées par un terre plein : 80 km/h

- Les routes prioritaires (panneau jaune): 80 km/h

- Les autres routes (non prioritaires) : 60 km/h

 

Par les Transport de matières dangereuses :

80 à 60 km/h selon le poids et la catégorie de la route.

commentaires

Pour une modération des vitesses sur l'ensemble du val de Loire par exemple le long de l'ancienne RN152 déclassée notamment en RD 952.

Publié le 25 Février 2017 par c&fb dans VMA, 80, RD, vitesse, RN152, RD952

Pour une baisse généralisée à 80 km/h de la vitesse maximale autorisée sur les routes secondaires bidirectionnelles.

La D952, a encore été le théâtre de nombreux accidents, pour laquelle des acteurs cherchent encore des solutions. Sur les levées de Loire, souvent sinueuses et sans zones de récupération, en cas de sortie de route, les conséquences des accidents sont souvent dramatiques. Le 90 km/h semble être ici parfois inadapté.

 

Alors, pourquoi ne pas envisager  la  réduction des vitesses autorisées ? Le 80 km/h expérimenté sur quelques routes de France ne pourrait-il pas être testé là aussi ? Et les radars tronçons ?

 

Il faudrait également pouvoir surveiller et sanctionner les conducteurs qui ne devraient jamais dépasser les 80 km/h : Ceci est valable pour tous quand il pleut, également pour les titulaires d’un permis de moins de 2 ans ou les conducteurs de poids lourds...

La route nationale 152 a d'abord relié Briare à Angers, succédant à la route impériale no 172 de Briare à Angers, parcourant la rive droite de la Loire, créée en 1811. Elle suit la rive droite de la Loire tout au long de son parcours.

À la suite de la réforme de 1972, elle a été déclassée en RD 952 de Briare à Châteauneuf-sur-Loire et de Saumur à Angers et reprise par la RN 60 (aujourd'hui RD 960) entre Châteauneuf-sur-Loire et Saint-Jean-de-Braye. Elle reprend ensuite l'ancien tronçon Fontainebleau - Orléans de la RN 51 ; elle relie alors Fontainebleau à Saumur.

En 2006, elle a été déclassée en RD 152 en Seine-et-Marne, en RD 2152 dans le Loiret et en Loir-et-Cher (à l'est de Blois) et en RD 952 en Loir-et-Cher (à l'ouest de Blois), en Indre-et-Loire et en Maine-et-Loire.

wikipédia (pas forcémeent fiable)

Indre-et-Loire - Fondettes – Circulation La vitesse limitée à 70 km/h sur la levée de la Loire
NR 17/02/2017 Des panneaux, pour l'heure provisoires, ont fleuri il y a une quinzaine de jours sur la levée de la Loire, à la hauteur de la commune de Fondettes. Ils enjoignent aux automobilistes de réduire leur vitesse à 70 km/h au lieu de 90 km/h précédemment. Une interdiction qui a fait « râler » un certain nombre d'usagers qui prétendent « que c'était à peu près le seul endroit où il était possible de doubler lorsque l'on se trouvait derrière un véhicule qui n'avançait pas ». Contacté, le Service territorial d'aménagement (une structure qui dépend du département, NDLR) explique que si les panneaux définitifs n'ont pas encore été posés, l'interdiction elle, sera pérenne.« Nous avons été sollicités par le maire de la commune qui nous a fait remonter les observations de plusieurs de ses administrés. Du fait de la circulation particulièrement dense sur cet axe, les usagers qui arrivent des voies communales ont de plus en plus de mal à s'insérer sur la D 952. Des cyclistes ont également fait part de leur sentiment d'insécurité en raison de la vitesse à laquelle roulent les voitures sur cet axe. »
En vertu de quoi, la vitesse est désormais limitée à 70 km/h entre Port Foucault et la zone très urbanisée située plus près de Tours. « On passera donc par paliers de 90 km/h à 50 km/h » explique le STA.
Le service rappelle qu'une mesure analogue avait été mise en place sur Savonnières avec, au départ, des réactions un peu énervées des usagers avant que le bien fondé de la mesure ne soit compris. Il explique par ailleurs que les véhicules venant de Langeais et se rendant à Tours peuvent également emprunter l'autoroute, gratuite sur ce tronçon.

Ph. S. La Nouvelle République édition d'Indre et Loire

Indre-et-Loire - Amboise, Noizay , Vernou -sur-Brenne - Radar tronçon de Noizay : le bilan un an après
NR 08/12/2014 Les accidents sont-ils moins nombreux depuis l'installation de ce premier radar tronçon ? - (Photo d' archives NR)

Installé sur la RD 952 depuis plus d’un an, à cheval sur les communes de Noizay et Vernou, le premier radar tronçon du département rend-il la route plus sûre ?

Toujours étroite, souvent sinueuse, incontestablement dangereuse, l'ex-RN 152 n'en finit pas d'apporter son lot d'accidents. En deux ans , entre avril 2010 et mai 2012, pas moins de 14 d'entre eux ont nécessité un transport à l'hôpital d'Amboise. A deux reprises, l' issue a été fatale.

Comme ce triste 25 février 2012, où un jeune homme de 25 ans a perdu la vie aux « Gros-Ormeaux » à Noizay. L'Afvac ( Association des familles de victimes des accidents de la circulation ) s'était fait le porte- parole des parents de la victime pour dénoncer le caractère accidentogène de l'endroit . Après moult arguties, il serait désormais « zone de vigilance accrue » jusqu'à Nazelles-Négron.
Le radar tronçon, à cheval sur les communes de Noizay et Vernou-sur-Brenne – et couvrant environ 4 km – peut-il être considéré comme une réponse au problème ? Il semble, en effet, que les autres solutions techniques – pose d'un rail de sécurité , bandes réfléchissantes… – n'aient pu être retenues.
En tout cas, depuis son installation et sauf erreur, il n'y a pas eu de nouveau drame à cet endroit. « J'ignore s'il est en activité ou pas mais, à ma connaissance , on n'a pas eu d'accident (*) depuis qu'il est installé. En plus, comme il y a aussi un radar en face… », répond Jean- Pierre Vincendeau, maire de Noizay, qui croit se souvenir que l' appareil a déjà été vandalisé à deux reprises.
« Les gens de la commune ne s'en aperçoivent pas trop s'ils partent de Noizay. Et, s'ils respectent les limitations, il n'y a pas de problème. »

La Nouvelle République édition d'Indre et Loire 8 dec 2014


Loir-et-Cher La route départementale 952 un axe dangereux NR31/07/2015 En dix ans, treize accidents mortels se sont produits sur cet axe qui relie Blois à Amboise en longeant la Loire . Le dernier en date a eu lieu cette semaine.

En dix ans, il y a eu 13 accidents mortels sur la RD 952, entre Blois et Onzain , le dernier en date remontant à mardi soir . Ils ont coûté la vie à 15 personnes. « Cela fait 17 ans que je suis là, cette route est dangereuse, elle a toujours été meurtrière » , indique un gendarme de l'escadron départemental de sécurité routière (EDSR). C'est l'axe où il y a eu le plus d'accidents mortels pour la compagnie de gendarmerie de Blois.
La moitié de ces accidents se sont produits dans un secteur restreint d'environ deux kilomètres , à proximité de l'endroit où a été installé en 2009, à Chouzy-sur-Cisse, un radar automatique, après quatre accidents mortels de 2005 à 2008.

La Nouvelle République du Loir et cher - édition du 31 juillet 2015


Loir-et-Cher ACCIDENT SUR LA RD 952 La gendarmerie lance un appel à témoins
NR 07/04/2015 L'accident – qui s'est produit entre Chouzy et Blois, vendredi 3 avril, sur la route départementale 952 – a fait un mort et deux blessés. Hier, la brigade de gendarmerie d'Onzain a lancé un appel à témoin :« Suite à l'accident survenu vendredi soir, toute personne qui aurait été témoin du choc entre les deux véhicules impliqués - une Clio II blanche et une Opel Vectra grise – sont priés de contacter la gendarmerie d'Onzain au 02.54.33.56.10. »

La Nouvelle République du Loir et cher - édition du 7 avril 2015

commentaires

Chevaigné (Ille-et-Vilaine/2000 habitants) une ville apaisée opte pour la généralisation des zones 30 km/h.

Publié le 22 Février 2017 par ville30&c dans Pour un plan de modération de la vitesse, Comment font les autres ?, vitesse

Chevaigné Village apaisé Généralisation des zones 30 - Publié le 22 février 2017 par ville30
Jusqu’ici, les régimes de priorités et de vitesses étaient différents d’un quartier à l’autre de Chevaigné (Ille-et-Vilaine/2000 habitants). La règle sera donc la priorité à droite et une vitesse limitée à 30 km/h.

Louis LAURET Conseiller Délégué Voirie, Espaces Publics Source : http://ville-chevaigne.fr/

commentaires

Le permis de conduire n'est pas forcément une priorité chez les jeunes. La voiture ne fait plus autant rêver. La preuve avec Norman "Vivre sans permis"

Publié le 18 Février 2017 par norman&c dans permis2conduire, toutestpermis, jeune, conduite, voiture

commentaires

Les bornes escamotables ont changé de dimension pour se mettre aux normes. Elles sont plus facilement détectables par les personnes avec une canne blanche.

Publié le 17 Février 2017 par c dans PMR, accessibilité, aveugle, canneblanche

Les bornes escamotables ont changé de dimension pour se mettre aux normes. Elles sont plus facilement détectables par les personnes avec une canne blanche.

Les bornes escamotables posées à Blois avaient une hauteur 0.485 m.

 

En 2017, sur le nouveau modèle, la hauteur est passée à 0.565 m.

 

Afin de mieux respecter les textes en vigueur concernant l’accessibilité ?

 

Deux exemples d’implantation à Blois, rue Jean Amrouche (ancienne rue Bourseul) sont visibles sur Google street view en 2014 & 2016 et par ailleurs rue Becquerel   à côté du collège Rabelais (vue Google en 2016).

 

Les photos des bornes, avec un vélo à côté, permettent d' évaluer la différence de hauteur en janvier 2017.

Des bornes escamotables, avec un vélo à côté, permettent d' évaluer la différence de hauteur en janvier 2017.
Des bornes escamotables, avec un vélo à côté, permettent d' évaluer la différence de hauteur en janvier 2017.

Des bornes escamotables, avec un vélo à côté, permettent d' évaluer la différence de hauteur en janvier 2017.

Les bornes escamotables ont changé de dimension pour se mettre aux normes. Elles sont plus facilement détectables par les personnes avec une canne blanche.

« A compter du 1er avril 2013, les dimensions des bornes et poteaux installés sur la voirie et dans les espaces publics devront respecter les nouvelles mesures définies pour les obstacles bas. L’arrêté du 18 septembre 2012 publié le 2 octobre 2012 modifie l’annexe 3 de l’arrêté du 15 janvier 2007 relatif aux prescriptions techniques pour l’accessibilité de la voirie et des espaces publics.../...La hauteur ne peut être inférieure à 0,50 mètre. »

Rappel des textes en vigueur CEREMA pour la détection du mobilier urbain

Blois, rue Pierre et Marie Curie en mai 2014 et en mai 2016 avec un nouvel aménagement et  l'installation de la borne escamotable.Blois, rue Pierre et Marie Curie en mai 2014 et en mai 2016 avec un nouvel aménagement et  l'installation de la borne escamotable.

Blois, rue Pierre et Marie Curie en mai 2014 et en mai 2016 avec un nouvel aménagement et l'installation de la borne escamotable.

commentaires

La mise aux normes d'accessibilité des voies sur berges à Paris, le long de la Seine, près de la tour Eiffel, est une adaptation simple de l'existant. Celà est possible sans travaux lourds.

Publié le 16 Février 2017 par fb&c dans Comment font les autres ?, Vacances !, Paris, voiessurberge

La mise aux normes d'accessibilité des voies sur berges à Paris, le long de la Seine, près de la tour Eiffel,  est une adaptation simple de l'existant. Celà est possible sans travaux lourds.
La mise aux normes d'accessibilité des voies sur berges à Paris, le long de la Seine, près de la tour Eiffel,  est une adaptation simple de l'existant. Celà est possible sans travaux lourds.

Un plan prototype existe pour les piétons avec des indications de distance-temps. Il est possible de donner son avis sur Paris.fr

La mise aux normes d'accessibilité des voies sur berges à Paris, le long de la Seine, près de la tour Eiffel,  est une adaptation simple de l'existant. Celà est possible sans travaux lourds.

Une rampe d'accès avec une pente  douce a été installée.  Elle comporte des paliers de repos pour répondre aux normes d'accessibilités pour les Personnes à mobilité réduite.  Elle peut servir à tous.

La mise aux normes d'accessibilité des voies sur berges à Paris, le long de la Seine, près de la tour Eiffel,  est une adaptation simple de l'existant. Celà est possible sans travaux lourds.
La mise aux normes d'accessibilité des voies sur berges à Paris, le long de la Seine, près de la tour Eiffel,  est une adaptation simple de l'existant. Celà est possible sans travaux lourds.

Des parkings-vélo sur trottoir ont une malheureuse marche à franchir.

La mise aux normes d'accessibilité des voies sur berges à Paris, le long de la Seine, près de la tour Eiffel,  est une adaptation simple de l'existant. Celà est possible sans travaux lourds.

A côté, Un parking vélo (vélib) plus adapté avec une pente d'accès.

La mise aux normes d'accessibilité des voies sur berges à Paris, le long de la Seine, près de la tour Eiffel,  est une adaptation simple de l'existant. Celà est possible sans travaux lourds.

Pour le fun, le bateau jardin, pour se reposer sur les bords de Seine. Toutes les places étaient prises !

commentaires

Jean-Xavier de Lestrade a donné la parole à quatre gendarmes qui ont dû un jour annoncer à des familles la mort d'un proche dans un accident de la route.

Publié le 14 Février 2017 par MIN&c& dans témoignage, disparition, deuil, déni

Quand tout s'arrête... - le choc de l'annonce et le déni émotionnel des proches.

commentaires

Les Anglo-Saxons ont pris une longueur d'avance avec le système ISA pour modérer les vitesses (Limiteur s'Adaptant à la VItessse Autorisée)

Publié le 13 Février 2017 par ETSC&Ford &c dans innovation, commentfontlesautres, casserlavitesse

Ajoutée le 26 janv. 2016

This new film from ETSC makes the case for making overridable Intelligent Speed Assistance a standard feature on all new vehicles in Europe. The five-minute video has been launched as the European Commission continues work on the development of the next generation of vehicle safety standards, expected to be launched later this year.

To find out more, go to www.etsc.eu/isa.

The experts featured in the video are:
Oliver Carsten, Professor of Transport Safety, University of Leeds
Aled Williams, Programme Manager, EuroNCAP
Dr Áine Carroll, National Rehabilitation Hospital, Dublin
Ellen Townsend, Policy Director, ETSC
Koen Ricour, TISPOL - The European Traffic Police Network

Financial support from:
Safer Roads Foundation
Flemish Government
Fundación MAPFRE
3M

With grateful thanks to:
EuroNCAP
Ford UK
National Rehabilitation Hospital, Dublin
University of Leeds

Ellen Townsend, Policy Director, ETSC

commentaires

Fallait-il supprimer le giratoire au profit de feux rouges ?

Publié le 12 Février 2017 par c dans ACVL, Peut mieux faire, giratoire, carrefouràfeux, risque, AVP

Blois - Carrefour de la Résistance suite aux travaux de rénovation du centre-ville.
Blois - Carrefour de la Résistance suite aux travaux de rénovation du centre-ville.
Blois - Carrefour de la Résistance suite aux travaux de rénovation du centre-ville.

Blois - Carrefour de la Résistance suite aux travaux de rénovation du centre-ville.

Fin des feux rouges : trois questions sur une expérience qui tient la route Plusieurs villes, comme Nantes, Bordeaux et bientôt Paris, ont décidé de retirer les feux tricolores pour fluidifier le trafic et améliorer la sécurité. Stop aux feux tricolores. De plus en plus de villes françaises ont décidé de les supprimer afin de réduire les embouteillages. Le but est également de diminuer le nombre d'accidents, car 10 000 d'entre eux se produisent au niveau de ces carrefours, selon Le Parisien, qui consacre un dossier sur le sujet lundi 13 février.

Le conseil de Paris a voté, lundi 30 janvier, pour une expérimentation de l'abandon des feux de signalisation. Il s'agit d'en supprimer certains situés en zone 30 km/h d'ici à 2018. Pour comprendre ce que cela changera, franceinfo répond à trois questions sur le sujet.[...]

franceinfo&leparisien

commentaires
1 2 > >>