Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Violence Routière 41 - Bougez autrement à Blois - Bougez autrement dans le val de Loire -

Ce blog associatif, à plusieurs mains, est un espace de débats, d'opinion pour favoriser les "déplacements doux". Il s'agit de "faire savoir à ceux qui savent faire"...avec pour seul objectif "zéro accident" - Ce blog est normalement SANS PUBLICITE, SI C'EST LE CAS C'EST SANS NOTRE ACCORD... (un moteur de recherche est disponible ci dessous à droite sous le mot "contact")

Etudier à Tours sans voiture

Publié le 30 Août 2009 par ec&c dans Comment font les autres ?

Une initiative intéressante de la communauté d'agglomération tourangelle:
Ca bouge à Tours !


Un ange bleu ciel agrémenté d'un coquelicot sur un globe  décoré de fleurs vertes (
psychédélique ?) sur fonds noir (la ville polluée, saturée de bagnoles). Ce prospectus a été distribué aux  tourangeaux pour les inciter à bouger autrement.



En bonus, et par ailleurs,  le site de géovélo permet de calculer un itinéraire à Tours.


D'autres villes (Angers)  prennent des initiatives similaires. N'hésitez pas à nous en signaler d'autres.
commentaires

SMS au volant (trash)

Publié le 29 Août 2009 par NO&E&BBC&c dans Comment font les autres ?

Grande-Bretagne Sécurité routière : le clip choc qui secoue le web (Nouvelobs.Com 28.08.2009 Jérôme Hourdeaux )
La police du conté de Gwent, en Grande-Bretagne, a mis en ligne une vidéo montrant avec un réalisme particulièrement efficace un accident de voiture.
Une vidéo, mise en ligne le 23 août par la police du conté de Gwent en Grande Bretagne dans le cadre d’une campagne de prévention routière, a déclenché une polémique en raison de la violence des images qui montrent d’une manière particulièrement réaliste un accident de voiture.
Intitulé "Texting while Driving", le spot met en scène un groupe d’adolescentes dans une voiture. La conductrice discute avec ses amis tout en écrivant un SMS. Distraite par son téléphone portable, la jeune fille ne voit pas que le véhicule se déporte doucement vers la voie de droite et percute violemment une voiture en sens inverse.

Du choc à l'arrivée des secours

Il s’ensuit un carambolage filmé avec un extrême réalisme. La caméra filme l’enchaînement des chocs tout en montrant, en détail, comment les corps des victimes sont projetés à l’intérieur des véhicules. Le clip se poursuit avec l’arrivée de secours puis l’évacuation des victimes.
Ce spot de 4 minutes fait partie d’une série qui, au total, dure environ une demi-heure et qui se poursuit par l’arrivée des familles à l’hôpital ou encore la rencontre entre une grand-mère dont le petit-fils est devenu orphelin suite à l’accident et le père de la conductrice.
Le chef de la police de Gwent, Mick Giannasi, s’est félicité sur son site internet du buzz mondial qu’a suscité ce clip, vu plus de 1,5 millions de fois sur YouTube : "Les messages contenus dans le film sont aussi pertinents pour les gens du Tennessee que pour les résidents Tredegar. Ecrire des SMS et conduire peut avoir des conséquences tragiques et plus ce film sera vu, mieux ce sera. Les jeunes pensent qu’ils peuvent écrire en pilotage-automatique parce qu’ils font ça instinctivement. Pour cette raison, nous devons utiliser des images fortes".





L’Express.mu 21/08/2009 Reynolds Quirin
La sensibilisation aux dangers, de nos jours, se fait de plus en plus par le biais de spot percutant, qui choque, afin de vraiment retenir l’attention.Le dernier spot anglais sur la sécurité routière affiche des scènes spectaculaires, violentes, allant du début de l’accident jusqu’aux premiers soins apportés par les services d’urgence sur le lieu de l’accident.
C’est un spot cru, sans tabou, qui choque, mais qui fait tout de même réfléchir. Bref, une excellente initiative de la police anglaise. A la base, ce clip de 4:15 a été conçu pour être projeté dans les écoles britanniques dans le cadre d’une campagne pour la sécurité routière. L’idée du thème de ce clip, qui met en scène trois jeunes dans une voiture où la conductrice est en train d’envoyer un SMS, est issue d’une étude de la Virginia Tech Transportation Institute. Cette étude sur l’utilisation du téléphone au volant démontre que le fait de composer un SMS au volant fait que le conducteur quitte la route des yeux durant des intervalles allant de 4,6 secondes à 6 secondes. Et s’avère donc plus dangereux que le fait de téléphoner. La rédaction d’un SMS multiplie par 23 le risque d’accident, alors que le fait de téléphoner le multiplie que par 1,3.
commentaires

Dimanche 6 septembre fête du vélo

Publié le 28 Août 2009 par pdc&c dans fête du vélo

La 11eme édition d'un évènement incontournable



www.bloispaysdechambord.com



Les prévisions météo sont disponibles sur
le blog de météo-centre.fr

ou sur le site de Météo France.

commentaires

Pour ceux qui tournent en rond

Publié le 25 Août 2009 par Seri&c dans Comment font les autres ?



Un message du Qatar: "la route n'est pas un espace du jeu"

Mais l'avertissement suffira t-il ?

commentaires

Voiture poubelle

Publié le 19 Août 2009 par la Girelle& c dans insolite

Rien ne se perd...



Des peugeot 403 transformées en conteneurs à poubelles
.



Un modèle de voiture qui se voulait  agressif.

Aujourd'hui les constructeurs ont arrondi les angles.

commentaires

Pandémie sur les routes secondaires

Publié le 17 Août 2009 par mmc&c&bl&x dans usager vulnérable



La pandémie, annoncée à surenchère de titres accrocheurs, n’est pas où on la croit. C’est sur les routes secondaires françaises que moissonne la grande faucheuse.





Exutoire des conducteurs à risques, des surdoués de l’inconséquence de la vitesse, esquivant limitations de vitesse et radars des routes principales, les sages et naïfs emprunteurs de ces routes secondaires y signent souvent leur arrêt de mort.

 






Véritable alerte sanitaire qui tarde à être entendue, cette maladie nationale qui a tué encore 389 fois au mois de juillet ne vaut-elle pas la mobilisation mise en place pour une hypothétique grippette ? Combien de personnes ont perdu la vie sur les routes secondaires ? 

 




Habillage sémantique et réalité sanglante


La nouvelle dénomination bucolique des routes départementales de campagne en chemins départementaux ou chemins vicinaux occulte une dangerosité mortifère, avec morts et blessés quotidiennement remplacés.  
Un rapport du député Hervé Mariton (a) confirme  une concentration des accidents sur ces réseaux communaux, avec un pic entre 2h et 6h les samedi et dimanche matins, entre 6h et 20h  tous les jours et après-midi des dimanches et jours fériés. Un calcul de probabilité s’impose pour préserver sa vie avant un déplacement. . 

 



Les raisons objectives des accidents mortels, graves et matériels sont esquivées.
Qui n’a lu ou entendu les neuf mots obscènes qui tuent une deuxième fois pour excuser de façon subjective un accident mortel  « le conducteur a perdu le contrôle de son véhicule ».  Formule sommaire, répêtée à l’envi, brisant tout particularisme de l’accident et singularité d’une vie unique ? La presse relaye l’information, cyniquement située avant l’annonce du vide-grenier dominical.  
Depuis quelque temps,  on revient au droit du sol en incriminant ces vacanciers qui ont l’audace de traverser nos départements, y créant des accidents. Certains élus ruraux s’innocentent,  accusant « les étrangers qui viennent tuer sur nos terres ».




Et si on parlait des raisons objectives de ces accidents : la vitesse,  les voitures inutilement puissantes, l'inadaptation des camions aux routes secondaires, la densité croissante de circulation, l’absence de contrôles, l’espace inexistant pour les cyclistes ou promeneurs sur les routes de campagne.

 

Les statistiques d’accidentalité sont-elles pertinentes ?


Aux yeux de certains, la carte de l’accidentalité est peut-être logique, mais peu probante pour la population rurale. Des accidents ayant nécessité un transfert à l’hôpital ne sont pas pris en compte. Quant aux accidents matériels, ils sont balayés d’un revers de main. Pourtant, la souffrance morale des riverains est bien réelle...





Depuis un an, il ne se passe pas une journée sans l’annonce d’une solution pour réduire le déficit public. Voici  une proposition simplisime. Puisque le coût d’un tué est de 1,2 million € (b) pour la collectivité, créons tout de suite des espaces piétons, pistes cyclables... Nul besoin d’être économiste pour calculer le retour sur investissement en vies et monnaie sonnante.  

 

Les routes secondaires, victimes des faiblesses de la sécurité routière

L’accroissement de la population rurale est captive de l’automobile dans les petites communes sans transport collectif. La distance séparant le domicile du lieu de travail et la motorisation accrue  (68% des Français comptent autant de voitures que d’adultes par foyer (c)) accentuent la dangerosité des déplacements.  

  

Le paradoxe de ces routes étroites très fréquentées, aux usagers différenciés allant du piéton au tracteur, au danger pouvant survenir à tout instant dans un contexte de quiétude, aux collisions frontales souvent esquivées, est bien leur limitation de vitesse archaïque : 90 km/h…. Un sursaut de la sécurité routière viendra-t-il abaisser la vitesse à 70km/h, avec une incitation à une conduite apaisée et décrispée pour enrayer la maladie mortelle sur ces routes secondaires ?



 
La société change, la dangerosité des déplacements s’accroît.

 



 

a:  Rapport spécial n° 1198, annexe 16 -  projet loi finances pour 2009 –


b: Selon l’Observatoire National de Sécurité Routière

En 2007 : le coût d'un  tué est estimé à 1.229.761 € et 6.342€  pour les dégâts matériels , un blessé hospitalisé 132.857 €, un blessé léger 5.315 €

Estimation du coût des accidents corporels :
coût tués : 4620 tués x 1229000 = 5,68 milliards €
coût blessés hospitalisés : 38586 blessés hospitalisés x 132857 = 5,13  milliards €
coût blessés légers : 64586 x 5315 = 0,34 milliards €
coût dégâts matériels : 81272 accidents corporels x 6342 = 0,52  milliards €
Coût total des accidents corporels  = 11,67 milliards €
Estimation du coût des accidents matériels = 13,75 milliards €
Coût total = 25,42 milliards €


c : Note Insee sur la mobilité quotidienne – 31 juillet 2009 -



commentaires

Le carrefour du chato'do en panoramique

Publié le 17 Août 2009 par wcf&streetfilms&c dans Comment font les autres ?


Blois Avenue Gütemberg / Avenue de Vendôme.

une idée au passage...
à titre de comparaison
pour voir comment font les autres.



Une carrefour transformé en parc ! Un carrefour dangereux de San Francisco a été tranformé en parc pour 72 heures. Ce petit film nous donne un aperçu de l'histoire du projet, de ce qui a été réalisé et pourquoi. (WCF)


commentaires

Summer street (NYC)

Publié le 16 Août 2009 par streetfilms&c dans Comment font les autres ?

Le "macadam blésois" et la "fête des sports" réunis.
Une concentration de déplacements doux:
Summer streets
Celà se passe dans le nouveau port (New York)

commentaires

Hippocampe

Publié le 15 Août 2009 par c dans insolite

Souvenir de la plage
le cheval de la mer
!


  Des enjoliveurs de voitures (vestiges du cheval vapeur), des gaines de VMC, des bouchons, des rubans, un peu d'imagination, et le tour est joué.
commentaires

Enjoliveurs pour la petite reine

Publié le 14 Août 2009 par streetfilms&c dans insolite


Scraper bikes
commentaires
1 2 > >>