Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Violence Routière 41 - Bougez autrement à Blois - Bougez autrement dans le val de Loire -

Ce blog associatif, à plusieurs mains, est un espace de débats, d'opinion pour favoriser les "déplacements doux". Il s'agit de "faire savoir à ceux qui savent faire"...avec pour seul objectif "zéro accident" - Ce blog est normalement SANS PUBLICITE, SI C'EST LE CAS C'EST SANS NOTRE ACCORD... (un moteur de recherche est disponible ci dessous à droite sous le mot "contact")

A Blois, dans la nouvelle rue Denis Papin, des touristes ont été surpris ! (cherchez l'erreur).

Publié le 15 Août 2017 par c dans insolite

Blois - rue Denis Papin - en zone de rencontre - Le français est certes une langue difficile ! Mais à ce point ?

Blois - rue Denis Papin - en zone de rencontre - Le français est certes une langue difficile ! Mais à ce point ?

commentaires

Le véhicule, d'un touriste, à contre-sens devant la poste centrale ! Comment est-ce (encore) possible ?

Publié le 14 Août 2017 par c dans Blois, monsabré, contre-sens, postecentrale

Blois, rue du Père Monsabré en venant de la rue du Pont du Gast ! En sortant du Parking Monsabré...
Blois, rue du Père Monsabré en venant de la rue du Pont du Gast ! En sortant du Parking Monsabré...

Blois, rue du Père Monsabré en venant de la rue du Pont du Gast ! En sortant du Parking Monsabré...

commentaires

Selfie de Genève (Andy Denzler).

Publié le 12 Août 2017 par c dans selfie, téléphone, piéton, usager vulnérable, Denzler

Selfie de Genève (Andy Denzler).
Selfie de Genève (Andy Denzler).
commentaires

Le Téléphone sonne, sur France Inter, se demandait comment inverser la courbe de la mortalité sur les routes ?

Publié le 11 Août 2017 par LTS dans telsonne, accident, route, sanctions, infractions, vitesse, VMA, 80KM-h, vidéo-verbalisation, coyote, radars, distracteurs, Lavia, CSA

Avec la participation de Claude Got accidentologue, auteur du site securite-routiere.org, Alexandre Rochatte Délégué interministériel adjoint à la sécurité routière et  Gilles Fouriscot Avocat de l’association Victimes & Citoyens, l'émission radiophonique a permis de faire émerger une dizaine de pistes pour faire baisser l'accidentalité sur les routes.

 

(à la 8eme minute) Mieux faire respecter les règles et appliquer les sanctions pénales (32')- (36') Que les points retirés (sur le permis, suite aux infractions)  le soient effectivement...

 

(10') Lutter même contre les petits excès de vitesse en développant davantage de véhicules banalisés. (14') Faire baisser les vitesses maximales autorisées avec le 80 km/h sur les routes départementales et (24') Faire baisser les vitesses en villes.

 

(23') Criminaliser les infractions ?

 

(18') Vidéo-verbalisation contre les téléphones portables au volant. (28' à 30'). Lutter contre les réseaux sociaux, les opérateurs signalant les contrôles. (35') Interdire de manière stricte les avertisseurs de radars. (41') Lutter contre les distracteurs au volant.

 

(29') Développer les radars mobiles et les radars chantiers.

 

(37') Rendre obligatoire,  imposer aux constructeurs,  sur tous les véhicules,  le LAVIA

 

(38') Harmoniser la réglementation européenne

 

(42') Concernant les infrastructures routières, réaliser des expertises et mettre en conformité la signalisation.

commentaires

Avertisseurs de radars : vers la fin d’une mascarade ?

Publié le 10 Août 2017 par bn&c dans avertisseurs2radars, database, récupération des données, facebook

Avertisseurs de radars : vers la fin d’une mascarade ?

Le projet d’interdiction des avertisseurs – détecteurs de radars envoyé par la DSCR en avril 2017(1) à la commission européenne peut être perçu comme un avertissement aux marchands… de bases de données. Une veille active sur les réseaux sociaux et la compilation de très nombreux articles nous ont permis d’y voir plus clair.

Officiellement, le décret d’interdiction des signalements peut légitimement servir à lutter contre des chauffards, des cambrioleurs, des criminels, des terroristes et des ravisseurs d’enfants susceptibles d’utiliser ces avertisseurs. Signaler un point de contrôle en précisant « véhicule sur le bas côté » revient également à prévenir les accros à la vitesse, les conducteurs alcoolisés, les utilisateurs de téléphone au volant. Ces signalements remettent en cause l’ensemble du système contrôle-sanction. Ceux qui pratiquent du co-voiturage déplorent d’ailleurs des attitudes irresponsables « je fais du co-voiturage avec des gars qui possèdent des "Coyote" et là c'est comme à l'ancienne à savoir le plus vite possible ! No ! ».

Vers une reprise en main de l’État ?

Suite à la mascarade du protocole d’accord de 2011 avec les marchands d’avertisseurs de radars(2), ceux-ci sont aujourd’hui divisés et concurrencés par des constructeurs automobiles, des opérateurs téléphoniques et des firmes multinationales de l’informatique. Dans ce contexte, l’État pourrait être tenté de reprendre la main ! Les anciens avertisseurs payants sont concurrencés voire dépassés par des applications gratuites. Les avertisseurs historiques sont en vente sur « Le bon coin » à des prix dérisoires. Quant aux radars de nouvelle génération (radars mobiles-mobiles), certaines applications prétendent pouvoir les signaler. Par communiqué de presse interposé, les autorités les mettent donc en garde.

Les bases de données au centre de la négociation

Ces outils signalent non seulement la présence des forces de l’ordre sur le terrain en temps réel, mais également leurs stratégies et leurs habitudes. En ouvrant son Smartphone pour utiliser une application, le conducteur est immédiatement informé. Mais aussi, en signalant un point de contrôle sur internet, l’internaute administrateur-bénévole offre ainsi gracieusement ses données privées monnayables à son fournisseur.

En récupérant les bases de données produites, ces entreprises connaissent les vitesses moyennes de leurs clients, leur temps de conduite. Pour l’instant, seules les vitesses réduites en cas de bouchon, de travaux ou d’accident, sont indiquées aux utilisateurs. Les dépassements des VMA (Vitesses Moyennes Autorisées), de chaque conducteur sont connues et enregistrées. Des puces GPS permettent de géolocaliser les usagers et d’indiquer leurs habitudes au volant.

lcvr

Avertisseurs de radars : vers la fin d’une mascarade ?

L’État français possède une partie des informations sur le comportement des conducteurs. Mais par ailleurs, les marchands d’avertisseurs qui possèdent leurs propres données cherchent à les monnayer. La sécurité routière est devenue un marché. Aujourd’hui Coyote se lance dans les assurances et les EDR (Enregistreurs de données). Cette société écrit sur un forum de discussion le 30 avril « Ce texte n’est pour l’heure qu’un projet, Coyote travaille déjà avec les autorités pour la mise en place d’un protocole d’urgence qui vise à aider les forces de l’ordre en cas de menace pour la sécurité de tous. La qualité de notre service reste notre priorité... » Waze, société filiale du géant américain de l'internet Alphabet (Google), qui propose une application mobile de navigation routière, travaille quant à elle sur un projet européen qui vise à améliorer les services d'urgence.

Au niveau européen, des constructeurs automobiles allemands de véhicules inutilement puissants pourraient être tentés de bloquer ce projet d’interdiction des EDR. Par ailleurs, la Suisse, le Lichtenstein et l’Autriche ont déjà interdit ces outils. Souhaitons que ces derniers puissent inspirer utilement le gouvernement français et dans le sillage, la Commission Européenne. La mascarade n’a que trop duré…

LCVR

Aujourd’hui Coyote se lance dans les assurances et les EDR (Enregistreurs de données).

Aujourd’hui Coyote se lance dans les assurances et les EDR (Enregistreurs de données).

commentaires

Entre agressivité au volant et modération des vitesses, il va falloir choisir.

Publié le 2 Août 2017 par c dans Comment font les autres ?, bayern, bodensee, vacances

Dans les Alpes Bavaroises, près de la ville de Wasserburg,près du lac de Constance,  la municipalité à implanté un radar (le panneau est visible sur la dernière photo) sur le chemin de l'école. La vitesse y est limitée à 30 km/h.
Dans les Alpes Bavaroises, près de la ville de Wasserburg,près du lac de Constance,  la municipalité à implanté un radar (le panneau est visible sur la dernière photo) sur le chemin de l'école. La vitesse y est limitée à 30 km/h.
Dans les Alpes Bavaroises, près de la ville de Wasserburg,près du lac de Constance,  la municipalité à implanté un radar (le panneau est visible sur la dernière photo) sur le chemin de l'école. La vitesse y est limitée à 30 km/h.
Dans les Alpes Bavaroises, près de la ville de Wasserburg,près du lac de Constance,  la municipalité à implanté un radar (le panneau est visible sur la dernière photo) sur le chemin de l'école. La vitesse y est limitée à 30 km/h.
Dans les Alpes Bavaroises, près de la ville de Wasserburg,près du lac de Constance,  la municipalité à implanté un radar (le panneau est visible sur la dernière photo) sur le chemin de l'école. La vitesse y est limitée à 30 km/h.
Dans les Alpes Bavaroises, près de la ville de Wasserburg,près du lac de Constance,  la municipalité à implanté un radar (le panneau est visible sur la dernière photo) sur le chemin de l'école. La vitesse y est limitée à 30 km/h.

Dans les Alpes Bavaroises, près de la ville de Wasserburg,près du lac de Constance, la municipalité à implanté un radar (le panneau est visible sur la dernière photo) sur le chemin de l'école. La vitesse y est limitée à 30 km/h.

commentaires

S’il n’ y a pas inversion de la tendance, le bilan de la mortalité en 2017 pourrait s’approcher des 3 600 personnes tuées.

Publié le 1 Août 2017 par c&lcvr dans bilan, insecurité

Selon le baromètre de l’Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR), 329 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaine en juin 2017. Comparé au mois de juin 2016, il s’agit d’une augmentation significative de + 15,8 %.


Hormis février qui s’est avéré un mois atypique par sa forte baisse (– 22,8 %), le bilan du premier semestre 2017 est alarmant. Il est en augmentation de + 3,9 % par rapport au premier semestre 2016 et de 14,6 % par rapport au premier semestre 2013, année de référence pour être la dernière année à avoir connu une baisse de la mortalité.


Les premiers semestres d’une année représentant en moyenne 45,5 % de la mortalité annuelle, s’il n’ y a pas inversion de la tendance, le bilan de la mortalité en 2017 pourrait s’approcher des 3 600 personnes tuées.


Cette tendance à la hausse a été constante depuis 2014, après une année 2013 encourageante. Elle a touché toutes les catégories d’usagers.


En trois ans et demi, la mortalité des usagers automobilistes a augmenté de + 10,9 %, celle des cyclistes de + 22,4 % et celle des piétons de + 18,3 %. La mortalité des motocyclistes a augmenté de+ 6,4 % avec une amplification très forte ce dernier semestre. C’est d’ailleurs la mortalité motocycliste qui affecte essentiellement le bilan de ce mois de juin.


Le nouveau gouvernement va devoir réagir rapidement pour éviter que 4 000 personnes ne soient tuées en 2020, soit le double de l’objectif fixé pour le quinquennat précédent.


La mise en œuvre des mesures souhaitées par la Ligue impose que la Délégation interministérielle soit rattachée au Premier ministre et que ce dossier redevienne une priorité au plus haut niveau de l’État.

lcvr

commentaires