Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Violence Routière 41 - Bougez autrement à Blois - Bougez autrement dans le val de Loire -

Ce blog associatif, à plusieurs mains, est un espace de débats, d'opinion pour favoriser les "déplacements doux". Il s'agit de "faire savoir à ceux qui savent faire"...avec pour seul objectif "zéro accident" - Ce blog est normalement SANS PUBLICITE, SI C'EST LE CAS C'EST SANS NOTRE ACCORD... (un moteur de recherche est disponible ci dessous à droite sous le mot "contact")

Que faîtes vous pendant les vacances ?

Publié le 22 Avril 2008 par Transeuropeenne&c dans bougezautrementablois

La 8ème Rando de la TransEuropéenne partira de Paris en
direction de la Loire et de la Brenne. Elle musardera le long de
 la Seine, des canaux du Loing et d’Orléans, se détournera pour
s’étonner devant les écluses de Rogny et aller admirer le pont
 canal de Briare, descendra la Loire dernier fleuve sauvage
d’Europe, avant de faire ses derniers tours de roue dans le Parc
naturel régional de la Brenne.

*Ces belles vacances à vélo sont ouvertes à tous, tous les âges,
des enfants aux anciens, des sportifs à ceux qui en ont bien
besoin. Conviviales, elles sont un moment de découverte des autres.

Tranquilles, au rythme lent du vélo, ouvertes sur les paysages
 et les habitants, ces vacances seront aussi celles de la
 découverte des plus beaux monuments (châteaux de Chinon, Blois),
 des villes anciennes et de villages charmants, des nouvelles
 voies vertes, de la Loire à vélo.

Les parcours ont été étudiés pour être à la fois beaux et
 agréables, avec le moins de voitures, le plus de sécurité. Ils
 utilisent les voies vertes, chemins de halage, allées
 forestières, routes calmes...

Les hébergements auront lieu tant en hôtels qu’en gîtes d’étape
 ou auberges de jeunesse. Sauf exception, les dîners et les
 petits déjeuners sont inclus.

Tendance, la rando est garanties sans CO2, non polluantes,
 respectueuse des milieux naturels. L’usage du train pour
 rejoindre ou quitter la randonnée est encouragé. Elle constitue
 une bonne activité physique tout en s’amusant et sans s’épuiser.

En pédalant, les randonneurs participent à la grande aventure de
>la construction de la véloroute TransEuropéenne.

Des informations complémentaires seront mises en ligne le 28
 avril sur notre site :
http://transeuropeenne.free.fr/
>
Inscrivez-vous vite en remplissant le bulletin ci-joint
 accompagné d’un chèque d’acompte (30 % du total). Sur certaines
 étapes les places sont limitées par les capacités d”hébergement.

Pour toute information complémentaire : contact chez transeuropeenne.org



commentaires

la vie est un long fleuve...

Publié le 20 Avril 2008 par c dans bougezautrementablois

commentaires

Un homme de Front

Publié le 17 Avril 2008 par JCC&c dans littérature

Une nouvelle de Jean Charles CAMILLERI




UN HOMME DE FRONT

La dernière minute du condamné, la dernière seconde se concentre et
  s'étire, palpite et n'en finit pas de vibrer ; elle résume, recoud, va à l'essentiel....
Lui, il est mort à près de 70 ans, tué par une auto privée de directive, au bord de  son champ. Ses yeux ont rencontré les yeux égarés du conducteur, anesthésié  sous les vapeurs de l'alcool : « Pourquoi me fais-tu ça à moi ? Si tu savais ! J'ai  fait sept années de campagne militaire, dont cinq au front. Cela se passait loin  d'ici. Chaque jour une sonnerie nous expédiait comme à l'abordage. Le corps à  corps, tu connais pas toi ! Dieu t'en préserve. Je n'étais pas plus épais que tu ne  me vois aujourd'hui. Je courais entre les tranchées, paquetage au dos, près de 50  kilos et fusil-baïonnette aux deux mains. Je me tenais toujours devant, auprès du  capitaine. Je mettais un point d'honneur à ne pas me laisser dépasser. Lui n'avait  que son pistolet. J'ai changé plusieurs fois de capitaine, la baraka à mes côtés.

Les Allemands nous avaient bousculés sous la pluie. Je me repliais
  avec les nôtres, lorsque je glissai dans la boue. Un gaillard s'est jeté sur moi,  baïonnette en avant. Couché sur le dos, j'ai eu juste le réflexe de détourner la  lame avec le pied. Il s'apprêtait à frapper de nouveau, lorsque mes yeux ont  rencontré ses yeux, bleus, je m'en souviens ; ont crié : Pourquoi t'acharner sur  un homme à terre ! Il a baissé ses paupières, ramené le fusil vers lui et puis a  repris sa course. J'ai rejoint les nôtres. Mais toi tu lâches le volant, mets tes
mains devant tes yeux. Tu me tues et tu as peur. Regarde-moi ; mais regarde-  moi !

A Verdun j'ai été blessé. Un obus tombé à quelques pas m'a décollé
  du sol. Je ne ressentais aucune douleur, et pourtant ma botte était déchiquetée.  Sur le brancard à l'hôpital je regardais le plafond. Le chirurgien circulait entre  les blessés. Il indiquait aux infirmiers un ordre de priorité. Lorsqu'on me  conduisit en salle d'opération, le chirurgien présenta la seringue :
- Ne vous inquiétez pas, je vais vous endormir la jambe. Vous ne sentirez  rien, me dit-il un sourire aimable aux lèvres.
J'en avais trop vu des horreurs sur les champs de bataille. Je me révoltai :
- Non Docteur, je ne veux pas être endormi.
- Mais je vous assure, ce n'est qu'une formalité.
- Je ne veux pas être endormi, Docteur !
Le chirurgien tapota sa main avec la seringue, puis proposa :
- Je vais demander à quatre infirmiers de vous tenir pendant que j'opère.
- Non Docteur ! Je vais me tenir aux barreaux du lit. Faites votre travail.
Le message était passé, car le chirurgien, sans plus hésiter, m'a ouvert le pied et  puis a recousu. J'ai senti le feu me brûler la poitrine.
 
Le lendemain, à sa visite, le chirurgien m'a dit :
- Je n'ai jamais rencontré un homme tel que vous ! ...
- Un homme tel que vous..... .que vous. Tu te caches, abruti, mais tu m'as
vu ! Un homme tel que..... »
commentaires

"A table"

Publié le 15 Avril 2008 par Dominique Herrbach&c dans bougezautrementablois

commentaires

Recrudescence des accidents mortels dans le val de Loire

Publié le 15 Avril 2008 par c&lcvr dans bougezautrementablois

Réveil brutal ce matin, +FM, la radio locale de Blois
annonce une recrudescence de l'accidentalité dans le département.

puis  la presse locale (La Nouvelle République)

 

La délinquance régresse mais les accidents mortels augmentent.....

.....La satisfaction n'est pas totale en terme de sécurité à cause d'une hausse spectaculaire des accidents mortels au cours de ce premier trimestre.  Pasmoins de vingt et un morts à déplorer sur les routes depuis le début de l'année. Avec des causes hélas connues, vitesse excessive ou alcoolémie. Et cela malgré un nombre d'accidents en baisse. Entre le 1er janvier et le 31 mars, le nombre des blessés a également été réduit de plus de 22 % par rapport à l'an dernier.

 

Pour tenter de freiner cette recrudescence des accidents mortels, le préfet a pris la décision de renforcer les contrôles de vitesse et d'alcoolémie sur les routes du département. Dans ce cadre-là, une série d'opérations est prévue pour la durée de toute la semaine prochaine sur les routes du département. Et attention, ne seront pas seulement concernés les grands axes mais également les petites routes où les automobilistes ont, semble-t-il, la fâcheuse habitude de se relâcher. Claude Choplin

 

 


------------------------------------------
Voici les propositions de la ligue pour lutter contre la violence routière
---------------------------------------------------

Moins de 3000 morts sur les routes de France en 2012 ! C’est possible !

 

 

 

Entre 2001 et 2006, le nombre des tués sur les routes de France a baissé de 45%. Ce sont ainsi plus de 3 500 vies qui sont sauvées par an sans compter les nombreux blessés épargnés, et une économie annuelle de 7 milliards d’euros pour la collectivité nationale. Ce résultat remarquable est dû à la décision, prise au plus haut niveau de l’Etat en juillet 2002, de faire de la sécurité routière une priorité nationale. Cette décision, correctement relayée par les médias, a conduit les Pouvoirs Publics à mener une politique résolue en vue de faire respecter la loi sur la route. La mise en œuvre de cette politique s'est traduite tout particulièrement par la mise en place, dès octobre 2003, du système de « contrôles-sanctions automatisés » des excès de vitesse, par un meilleur ciblage des contrôles d'alcoolémie, et par la fin des « indulgences », l'excès de vitesse et l'excès d'alcool ayant depuis longtemps été identifiés comme étant les deux causes principales d'accident grave (en 2006, l'excès d'alcool est encore responsable de 1 200 morts, l'excès de vitesse de 950).

Réduire encore fortement le nombre des tués (4 621 en 2007) d'ici à 2012, est un objectif accessible. Il exige le renforcement de la politique engagée en 2002. L'objectif de moins de 3000 tués en 2012 mettrait notre pays au niveau des meilleurs de la classe européenne. Pour l'atteindre, il nous paraît nécessaire d’amplifier la politique de sécurité routière dans le cadre d’un plan cohérent, diversifié et déterminé de prévention.

C'est pourquoi la Ligue contre la violence routière propose un ensemble de mesures concernant tous les facteurs qui peuvent intervenir dans la survenance ou la gravité d’un accident. Ces mesures concernent les usagers (pour une amélioration durable de leur comportement), les infrastructures routières (pour qu’elles soient mieux adaptées aux capacités des usagers), les véhicules enfin (pour que leurs performances soient compatibles avec le respect du code de la route). Pour des raisons pratiques, ces mesures seront étalées dans le temps, mais les Pouvoirs publics doivent se donner comme objectif de les mettre en œuvre dans les cinq années à venir.

 

Mesures en direction des usagers : pour une amélioration durable des comportements :

Une communication forte pour informer et sensibiliser, expliquer les mesures prises

Renforcement du continuum éducatif depuis l’école élémentaire

Meilleure prise en compte de tous les aspects de la sécurité routière dans la formation dispensée aux enseignants de la conduite, aux inspecteurs du permis de conduire, aux forces de l'ordre et aux magistrats

Amélioration de la préparation au permis de conduire

D’une manière générale, renforcement de tous les contrôles : vitesse, alcool, portable au volant. Pour une prévention efficace, la forte probabilité d’être contrôlé prime sur le niveau de la sanction

Poursuite du programme « contrôle-sanctions automatisés » en privilégiant le réseau départemental, en positionnant les radars de façon à « flasher » les véhicules en éloignement afin de contrôler tous les véhicules y compris les motos, accroissement du nombre de radars embarqués, mise en place de radars leurres inactifs

Interdiction aux alcooliers de sponsoriser des soirées jeunes

Obligation pour les conducteurs contrôlés à 0,8g ou plus, d'installer un éthylotest anti-démarrage sur leur véhicule ; multiplication des contrôles d'alcoolémie bien ciblés ; application renforcée de la loi Evin interdisant la publicité des boissons alcoolisées

 

Mesures en direction des infrastructures : pour des routes qui évitent les erreurs et pardonnent les fautes

Meilleure diffusion, à tous les gestionnaires de voiries, de guides d’aménagements sécuritaires adaptés à chaque réseau

Mise en vigueur du Code de la Rue en cours d'élaboration, avec incitation des maires à instaurer des « zones de rencontre » là où la fréquentation des piétons est importante

Meilleure prise en compte des vitesses maximales autorisées et, plus particulièrement sur les routes étroites

Réduction de 10 km/h de la vitesse maximum autorisée sur les voies autorisées aujourd'hui à 130, 110 et 90 km/h. (conformément aux propositions émises lors du Grenelle de l’environnement)

Suppression de zones accidentogènes et mise en œuvre de mesures appropriées

Mesures en direction des véhicules : pour des véhicules compatibles avec les exigences du code de la route

Interdiction de la publicité pour les véhicules dégageant actuellement plus de 140g de co2  par km parcouru, et démarches en vue de l’interdiction, à terme, de ces véhicules

Limitation, à la construction, de la vitesse à 130 km/h pour les véhicules de plus de 2 tonnes et à terme pour tous les véhicules

Obligation d'équiper progressivement tous les véhicules (motos comprises) d'une « boîte noire » accidentologique, véritable témoin embarqué des événements entourant directement un accident.

Obligation d’équiper les véhicules neufs de feux dédiés

Neutralisation du téléphone kit main libre lors de la conduite

Installation en série de l’ESP pour tous les véhicules

commentaires

La petite reine créatrice d'emplois

Publié le 14 Avril 2008 par c dans bougezautrementablois

Suite à une escapade bordelaise
un petit détour chez les Girondins...

 

Bordeaux avec son tram....


 

ses bicyclettes...
et

 la petite reine. com
Une entreprise implantée dans plusieurs villes de France.
(Publicité gratuite)

commentaires

Insécurité routière en Région Centre

Publié le 12 Avril 2008 par GP&C dans bougezautrementablois

 Un petit dossier sur l'insécurité routière en région Centre vient d'être publié. 
 
Les points principaux à retenir :
 
Les routes de la région Centre sont parmi les plus meurtrières de France. Les accidents corporels y sont  moins nombreux qu'ailleurs mais ils sont beaucoup plus graves ( 2ème région la plus meurtrière, à égalité avec la Picardie, après la Corse en prenant comme indicateur le nombre de tués par million d'habitants).
 
Les progrès réalisés depuis 2002 sont du même ordre que ceux constatés en France : - 35% d'accidents entre 2001 et 2006 et -43% de tués.
 
Les plus fortes améliorations se situent sur les routes nationales, (-57% pour la France) là où ont été principalement implantés les radars automatiques. Si l'on avait fait les mêmes progrès sur les routes secondaires que sur les routes nationales, 1150 vies supplémentaires auraient été sauvées en 2006 et autant en 2007.
 
En ce qui concerne les usagers, ce sont les motards qui affichent la plus faible progression (- 29 % de tués ) alors que l'amélioration est de -51% pour les usagers de voitures.
 
Le rapport attire aussi l'attention sur l'impact économique de l'insécurité routière : 25 milliards d'euros pour la France et 1 milliard pour la région. Théoriquement, 10% d'accidents en moins c'est une économie de 2,5 milliards d'euros pour la collectivité nationale.
 
Questions : pourquoi les routes de la région sont-elles si meurtrières ? zone de plaine donc plus grandes vitesses, sans doute mais il y a d'autres régions aussi plates qui sont moins meurtrières ; proximité de Paris ? pas probant, d'autres régions aussi proches de Paris n'affichent pas les mêmes résultats.
 
Une demandé avait été adressée à la Région et à la Préfecture du Loiret, il y a quelques années, afin d'initier une étude fine en vue de rechercher les causes possibles de cette situation. La question reste posée.
commentaires

hoax, intox ou inconscience sur une autoroute ?

Publié le 4 Avril 2008 par c dans bougezautrementablois

...autoroute italienne paraît-il
Celà ressemble plutôt à la roulette russe...

commentaires

ciel !

Publié le 4 Avril 2008 par b&c dans bougezautrementablois

Bougez avec les frères Mongolfier. Un vieux rêve.
Dommage pour les lignes électriques.

Nous rencontrons actuellement quelques problèmes pour télécharger les photos avec over-blog. Ce n'est plus ce que c'était...


commentaires

Lettre ouverte de la FNAUT au ministre des transports

Publié le 2 Avril 2008 par c&afvac&fnaut dans bougezautrementablois



 

L’insécurité routière vue par la FNAUT
(Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports)

(Lettre à Dominique Bussereau, secrétaire d’Etat aux Transports)

 

Vitesse et contrôle

 

Nous souhaitons que le dispositif de contrôle par radars automatiques fixes et mobiles, qui a fait la preuve de son efficacité, soit rapidement étoffé et que, selon un souhait que vous avez exprimé récemment, les nouveaux radars fixes, qui incitent à accélérer dès que le « danger » est passé, ne soient plus signalés.

Le retard d’équipement de la France sur la Grande Bretagne est d’autant plus grand que le réseau routier britannique est deux fois plus long que le réseau français.

 

Nous souhaitons donc que les travaux d’amélioration de la sécurité soient l’occasion d’un remodelage de la voirie amenant l’automobiliste à modérer sa vitesse. Comme le disait Rémy Heitz, « il faut réfléchir aux moyens de casser la vitesse, d’ôter l’impression souvent fausse de sécurité, qui conduit à rouler trop vite ».

 

Nous regrettons que le gouvernement ait écarté une réduction générale des vitesses de 10 km/h, qui avait pourtant fait l’objet d’un consensus au sein de l’atelier Transport du Grenelle de l’environnement et contribuerait à la sécurité routière. Cette mesure aurait un impact direct sur la consommation de carburant et sur les émissions de CO2, l’économie de CO2 émis par les voitures pouvant atteindre deux millions de tonnes par an selon l’ADEME. Mais surtout, elle inciterait les constructeurs automobiles à mettre en vente des véhicules moins puissants, ce qui limiterait la consommation à tous les régimes et à toutes les vitesses, même en circulation urbaine. D’autre part elle diminuerait les nuisances sonores de la circulation et favoriserait un peu le report du trafic sur le rail. Enfin la mesure aurait pu être appliquée immédiatement pour un coût négligeable, et son acceptabilité sociale ne posait pas de réel problème : 68% des Français y sont favorables, selon un récent sondage BVA et 57% des Français sont favorables à une réduction à 80 km/h de la vitesse sur les routes départementales, d’après un sondage IPSOS réalisé par les Automobile-Clubs.

Pour ces raisons convergentes, nous souhaitons que le gouvernement saisisse l’occasion de la prochaine hausse du prix du pétrole ( par exemple le passage du seuil symbolique de 100 dollars le baril) pour imposer cette réduction des vitesses et se rapprocher des valeurs adoptées en moyenne dans l’Union Européenne (120 km/h sur autoroute).

 

Alcoolémie au volant

Nous admettons qu’un abaissement général, comme en Suède, du taux d’alcoolémie à 0,2 gr/litre de sang serait difficile à imposer.

 

 

Nous demandons cependant que cette mesure s’applique dès maintenant aux titulaires récents du permis de conduire pendant trois ans, ainsi qu’à tous les professionnels de la route : les conducteurs de camions, bus, cars et conducteurs de taxis, ambulanciers, VRP.

 

Sécurité des cyclistes

 

Nous sommes hostiles à l’obligation du port du casque à vélo et demandons que cette hypothèse de travail soit abandonnée. Une telle mesure, qui n’a été adoptée par aucun des pays européens voisins connus pour le succès de leurs politiques cyclables, nous semble inutile, anti-pédagogique et même contre-productive.

 

Nous avons été étonnés de votre opposition réaffirmée à la généralisation des doubles sens cyclables, rapportée par le magazine Ville et Transports.

Afin de leur éviter des détours dissuasifs, ou la tentation de rouler sur les trottoirs, un maire peut aujourd’hui autoriser les cyclistes à emprunter dans les deux sens une rue à sens unique. Le projet de Code de la Rue, préconisé par toutes les associations de piétons et cyclistes, par la FNAUT et par le Club des Villes Cyclables, et approuvé par l’atelier Transport du Grenelle de l’environnement, propose d’inverser la règle : sauf arrêté contraire, toute rue à sens unique serait systématiquement utilisable dans les deux sens par les cyclistes.

 

Amnistie des contraventions

 

L’actuel Chef de l’Etat a refusé toute amnistie à la suite de son élection. Il nous semble cependant souhaitable que la possibilité d’une amnistie présidentielle des contraventions soit définitivement écartée à l’occasion de la révision de la Constitution qui est en préparation. Sinon, lors de l’élection de 2012, rien n’interdira à un candidat démagogue de faire miroiter le retour de cette amnistie, ou au public d’espérer plus de clémence qu’en 2007. La disparition de l’amnistie « électorale » éviterait aussi que les débats lors des prochaines élections présidentielles ne soient pollués par des considérations subalternes.

commentaires
1 2 > >>