Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Violence Routière 41 - Bougez autrement à Blois - Bougez autrement dans le val de Loire -

Ce blog associatif, à plusieurs mains, est un espace de débats, d'opinion pour favoriser les "déplacements doux". Il s'agit de "faire savoir à ceux qui savent faire"...avec pour seul objectif "zéro accident" - Ce blog est normalement SANS PUBLICITE, SI C'EST LE CAS C'EST SANS NOTRE ACCORD... (un moteur de recherche est disponible ci dessous à droite sous le mot "contact")

Articles avec #stationnement catégorie

GCUM

Publié le 16 Juin 2017 par c dans GCUM, fautpaspousser, stationnement, æbusif

commentaires

Accessibilité pour les piétons ! Des riverains déplorent des difficultés de circuler sur les trottoirs ! le 1er janvier 2018, il y aura du changement...

Publié le 20 Mai 2017 par c&CEREMA dans stationnement, dépénalisation, privatisation, incivilités, voiriepourtous, libéreznostrottoirs

Lors de la réunion du "quartier Nord" de  Blois, des riverains, accompagnant des personnes aveugles, déplorent les voitures ventouses sur les trottoirs et les poubelles sorties en permanence !

Lors de la réunion du "quartier Nord" de Blois, des riverains, accompagnant des personnes aveugles, déplorent les voitures ventouses sur les trottoirs et les poubelles sorties en permanence !

Régulièrement évoquée depuis 2003, la dépénalisation des amendes de stationnement payant a été adoptée par la loi n°2014-58 du 27 janvier 2014 de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles. Elle devait entrer en vigueur le 1er janvier 2016, avant d'être finalement reportée à l'automne suivant puis désormais au 1er janvier 2018

la gazette des communes 18/05/2016 • Géraldine Bovi-Hosy •

Version mise à jour le 15 mai 2017

La décentralisation du stationnement payant sur voirie, adoptée en 2014 dans le cadre de la loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles (MAPTAM), offre un nouvel outil pour mener une véritable politique de mobilité durable et adapter la réglementation du stationnement aux spécificités des territoires. Il s’agit d’une réforme majeure qui se caractérise par le passage d’une organisation pénale identique sur l’ensemble du territoire avec une amende forfaitaire de 17 € à une organisation locale avec la création d’une redevance d’occupation du domaine public gérée de manière décentralisée.

CEREMA Décentralisation du stationnement payant sur voirie - Guide de recommandations Guide de recommandations à l'attention des collectivités locales

Accessibilité pour les piétons ! Des riverains déplorent des difficultés de circuler sur les trottoirs ! le 1er janvier 2018, il y aura du changement...
commentaires

D'après Frédéric Héran, dans un article intitulé "Supprimer le stationnement automobile dans la rue", la dépénalisation du stationnement entrerait en vigueur en janvier 2018.

Publié le 22 Mars 2017 par FD&OR&c dans trottoir, stationnement, incivilité, dépénalisation, privatisation, aprèslesélections

Blois - rue Belin

Blois - rue Belin

Blois rue Chambourdin.

Blois rue Chambourdin.

[...] L’espace public n’est pas non plus gratuit. Il faut le créer, l’aménager, l’éclairer, l’entre­tenir, le surveiller. Mais combien coûte-t-il, à vrai dire? On en a une idée assez claire quand un automobiliste préfère stationner sa voiture dans la rue gratuite et transformer son garage en pièce à vivre: une place de stationnement coûte donc aussi cher qu’une chambre, un salon ou un studio à louer! La conversion d’un garage en pièce à vivre est une pratique courante mais interdite cas cela modifie l’assiette fiscale du logement.

Quand un bien est gratuit, sa demande est infinie. Pourquoi se priver, puisque cela ne coûte rien? Comme le stationnement en France est presque toujours gratuit ou peu tarifé, les gens réclament encore et toujours plus de places à proximité immédiate de tous les lieux de destination. D’où un énorme gâchis:[...]

Supprimer le stationnement automobile dans la rue Frédéric Héran — 19.03.2017

D'après Frédéric Héran, dans un article intitulé "Supprimer le stationnement automobile dans la rue", la dépénalisation du stationnement  entrerait en vigueur en janvier 2018.
Blois rue de bel air - slalom entre les poubelles à gauche et les voitures à droite !

Blois rue de bel air - slalom entre les poubelles à gauche et les voitures à droite !

commentaires

135 €...? (le stationnement très gênant sur le trottoir)... on verra !

Publié le 25 Février 2016 par c&VELO41 dans GCUM, incivilité, infraction, stationnement, loi, appliquer, dysfonctionnement

135 €...? (le stationnement très gênant sur le trottoir)... on verra !
135 €...? (le stationnement très gênant sur le trottoir)... on verra !

Automobilistes attention : mi-2015, le tarif des PV pour stationnement sur espace piéton, cyclable, handicapé,..., a explosé, puisqu'il est passé de 35€ à 135€, avec la création de la contravention pour "stationnement très gênant".

VELO41

commentaires

Total irrespect et grosse colère

Publié le 14 Janvier 2015 par fb&c dans stationnement, handicap

Vu à Blois : Le macaron "étudiant infirmier" peut-il remplacer le macaron "handicapé" ?

Vu à Blois : Le macaron "étudiant infirmier" peut-il remplacer le macaron "handicapé" ?

Colère de l'automobiliste qui cherchait à se garer, avec le "bon" macaron...

Colère de l'automobiliste qui cherchait à se garer, avec le "bon" macaron...

commentaires

Nicolas Pressicaud dans son ouvrage "Du vélo dans la mobilité durable" analyse les politiques cyclables

Publié le 24 Octobre 2014 par np&c dans vélo, mobilit, consultant, collectivités locales, colloques, rénovation, vulgarisation, stationnement

Entretien sur radio campus avec Gacha Empega : ouvrage , "Du vélo dans la mobilité durable, Chroniques cyclo-logiques", de Nicolas Pressicaud chez L'Harmattan, Nicolas Pressicaud consultant en mobilité douce, géographe de formation, travaille par missions d'étude ou de conseil auprès des collectivités territoriales et de leurs groupements, principalement en milieu urbain. Depuis une quinzaine d'années, des politiques cyclables se mettent en place dans de nombreuses villes françaises, mais également les départements et les régions, avec des fortunes très diverses d'un département à l'autre. Au travers de ces chroniques, l'auteur brosse un panorama de la situation actuelle du vélo en France, avec quelques incursions éclairantes à l'étranger et des plongées édifiantes dans l'histoire des débuts de la bicyclette. - DU-VÉLO-DANS-LA-MOBILITÉ-DURABLE-ENTREVUE-Nicolas-Pressicaud - Campus Besançon -

commentaires

Comment encourager l'usage du vélo? Un débat a eu lieu sur France Inter

Publié le 26 Mars 2014 par franceinter&il&fb&c dans débat, fub, vélo, stationnement, aménagement, loi 2015, copenhague, amesterdam, économie

Paris - quartier du Marais - RIP

Paris - quartier du Marais - RIP

Le téléphone sonne par Patrick Boyer du lundi au jeudi de 19h20 à 20h; Comment encourager l'usage du vélo ? Comment encourager l’usage du vélo, notamment dans les déplacements domicile-travail ? Comment améliorer la coexistence avec les voitures en milieu urbain ? Le ministère des Transports a annoncé plusieurs mesures en ce sens la semaine dernière. Qu’en est-il exactement ?

http://www.franceinter.fr/player

Blois - pont jacques Gabriel - cycliste & personne à mobilité réduite

Blois - pont jacques Gabriel - cycliste & personne à mobilité réduite

commentaires

On laisse pourrir la situation........pour mieux privatiser ensuite ?

Publié le 17 Juillet 2013 par c dans bougezautrementablois, PV, amendes, stationnement, privatisation, vinci, incivisme, marché

A l'heure du débat sur la "dépénalisation des amendes de police", voici un vieil article de 2007...

 

A titre d'exemple, rue de la paix en 2007, Il aura fallu trois mois pour retirer du trottoir un véhicule aux pneus crevés....

La gestion du stationnement bientôt privatisée ?

RTL 17 décembre 2007 Christophe Bourroux

Une petite révolution en vue pour les PV ! Par souci d'efficacité et de rentabilité, les maires des communes pourraient faire appel à des sociétés privées afin de verbaliser les voitures mal garées. La police nationale et les polices municipales seraient ainsi débarrassées de cette tâche. Mais du coup, le tarif des amendes pourrait grimper !...

Dépénaliser le stationnement


La gestion du stationnement sur la voie publique en ville pourrait être privatisée. L'affaire est révélée par l'hebdomadaire "Marianne". Un vieux projet qui aurait à peu près quatre ans, mais qui aurait été bloqué, à l'époque, par Jacques Chirac. L'ancien président de la République aurait eu peur de l'impopularité qu'aurait pu susciter cette idée de privatiser la gestion du stationnement, en ville.
Ce sont les conseils municipaux qui pourraient à terme fixer les tarifs des amendes. Avec, comme conséquence pour les automobilistes une flambée des prix qui pourraient ainsi être doublés, voire triplés. Et passer de 11 à 33 euros, par exemple. L'idée est de dépénaliser le stationnement. Ce contentieux serait donc retiré de la compétence des tribunaux de police. Mais attention : cela ne concernerait que les dépassements d'horaires ou l'absence de ticket d'horodateur.

Pour une politique de transports en commun


Car les stationnements gênants, dans un couloir de bus ou sur une place pour handicapé, ne seraient pas concernés par cette mesure. Pour encaisser l'argent, des sociétés privées pourraient donc être sollicitées. Les futures "pervenches" ne seraient donc plus des agents municipaux. "Marianne" cite l'exemple du groupe de travaux publics Vinci. Beaucoup plus efficaces pour chasser les contrevenants. Ces entreprises, qui gèrent déjà souvent des grands parkings publics, se verraient confiées, cette fois, la concession des places de stationnement, sur la voirie elle-même, par les communes. Elles auraient à gérer non seulement la signalisation des places, mais aussi leur surveillance et la distribution des PV.


Ce n'est plus le Trésor Public, mais le service contentieux de ces sociétés privées, qui serait chargé de vous réclamer les amendes non-payées. L'argent serait directement reversé aux mairies pour développer une politique de transports en commun. Rien à voir avec le dispositif actuel, où l'Etat encaisse les amendes et reverse 40% aux villes, soit de l'ordre de 120 millions d'euros.
Cette réforme est aujourd'hui majoritairement soutenue par les maires des grandes villes. Et selon nos confrères, l'Elysée aurait donné son accord de principe pour mettre en place cette réforme d'ici un an.

 

 

 

Blois : La rue de la paix en 2012

Blois : La rue de la paix en 2012

Blois le soir du 14 juillet

Blois le soir du 14 juillet

commentaires