Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Violence Routière 41 - Bougez autrement à Blois - Bougez autrement dans le val de Loire -

Ce blog associatif, à plusieurs mains, est un espace de débats, d'opinion pour favoriser les "déplacements doux". Il s'agit de "faire savoir à ceux qui savent faire"...avec pour seul objectif "zéro accident" - Ce blog est normalement SANS PUBLICITE, SI C'EST LE CAS C'EST SANS NOTRE ACCORD... (un moteur de recherche est disponible ci dessous à droite sous le mot "contact")

Articles avec #route catégorie

Le Téléphone sonne, sur France Inter, se demandait comment inverser la courbe de la mortalité sur les routes ?

Publié le 11 Août 2017 par LTS dans telsonne, accident, route, sanctions, infractions, vitesse, VMA, 80KM-h, vidéo-verbalisation, coyote, radars, distracteurs, Lavia, CSA

Avec la participation de Claude Got accidentologue, auteur du site securite-routiere.org, Alexandre Rochatte Délégué interministériel adjoint à la sécurité routière et  Gilles Fouriscot Avocat de l’association Victimes & Citoyens, l'émission radiophonique a permis de faire émerger une dizaine de pistes pour faire baisser l'accidentalité sur les routes.

 

(à la 8eme minute) Mieux faire respecter les règles et appliquer les sanctions pénales (32')- (36') Que les points retirés (sur le permis, suite aux infractions)  le soient effectivement...

 

(10') Lutter même contre les petits excès de vitesse en développant davantage de véhicules banalisés. (14') Faire baisser les vitesses maximales autorisées avec le 80 km/h sur les routes départementales et (24') Faire baisser les vitesses en villes.

 

(23') Criminaliser les infractions ?

 

(18') Vidéo-verbalisation contre les téléphones portables au volant. (28' à 30'). Lutter contre les réseaux sociaux, les opérateurs signalant les contrôles. (35') Interdire de manière stricte les avertisseurs de radars. (41') Lutter contre les distracteurs au volant.

 

(29') Développer les radars mobiles et les radars chantiers.

 

(37') Rendre obligatoire,  imposer aux constructeurs,  sur tous les véhicules,  le LAVIA

 

(38') Harmoniser la réglementation européenne

 

(42') Concernant les infrastructures routières, réaliser des expertises et mettre en conformité la signalisation.

commentaires

L'appel d'un médecin urgentiste de Blois aux jeunes, usagers vulnérables sur la route suite à un accident mortel.

Publié le 14 Mars 2017 par c&docteur Gbadamassi dans appel, Jeunes, AVP, route, mortalité, urgence, vitese

Cher jeune, ressaisis-toi ! " NR 14/03/2017

L'accident qui a coûté la vie à trois jeunes, samedi, du côté de Mont-près-Chambord (Lire la NR du dimanche 12 mars), a fait réagir, le docteur Gbadamassi, praticien au Samu 41.

« Je m'adresse à toi en te tutoyant, mais ce n'est ni un ton méprisant, ni un ton moralisateur ou une ringardise. Je le fais uniquement comme pour parler aux miens qui sont du même âge que toi. Cher jeune, je suis vraiment en colère et désemparé du fait de mon impuissance face à certains échecs et une certaine fatalité que nous pourrions et devrions ensemble, éviter. Depuis environ quatre décennies, j'exerce un métier très particulier qui consiste à « sauver des vies par tous les moyens » et je m'y applique avec une forte conviction. Parfois, je rencontre du succès, mais aussi des gros échecs totalement indépendants de ma compétence et de ma volonté mais qui me chagrinent sincèrement et fortement. J'ai souhaité avoir cet échange avec toi, suite à l'accident mortel survenu, aux aurores, le samedi 11 mars, sur la route de Mont-près-Chambord. Que de vies brisées, que de familles effondrées, que d'émotion et de tristesse palpables chez tous les professionnels intervenants (équipe médicale du Samu, équipe des sapeurs pompiers, les forces de l'ordre) aussi chevronnés les uns les autres. C'est un cataclysme sans nom.

Cher jeune, ressaisis-toi, profite de tous les plaisirs que la vie t'offre, fais-toi plaisir et partage-le avec tous les tiens. D'abord tes parents, fiers de ta réussite sociale en récompense de leur amour et de tous leurs sacrifices pour te hisser à ce niveau. Puis tes frères et sœurs si tu en as et surtout tes amis qui admireront ta grosse et belle voiture. Tu pourras les épater en les promenant dans ce véhicule, certes, puissant et doté d'un équipement intérieur, électronique et acoustique très confortable dont ils apprécieront tous, la qualité exceptionnelle. Cette appréciation ne pourra se concevoir qu'avec une conduite paisible, douce et sereine. Toute vitesse excessive interfère sur les éléments précités, gâche le plaisir et pourrait engendrer un drame aux conséquences foudroyantes. Sache que la vitesse ne présente aucun intérêt et n'a rien d'épatant. -" Trois familles effondrées " - Ce fut le cas aux aurores du samedi 11 mars avec trois victimes, jeunes ayant tout l'avenir devant eux, mais décédées des suites de cet accident. Voilà trois familles effondrées dont nous partageons la douleur, la peine et le chagrin. Cette compassion est d'autant plus forte que parmi les familles éplorées, il y a l'un des nôtres, notre collègue, notre amie, la maman de l'une des victimes qui œuvre depuis environ quatre décennies à nos côtés pour « sauver des vies ». A quelques heures près, elle serait intervenue sur cet accident pour y découvrir fortuitement sa fille qui a choisi de suivre sa trace professionnelle en s'engageant pour les autres. Elle ne m'en voudra pas d'avoir écrit ces lignes car nous nous connaissons depuis trop longtemps, nous nous apprécions et partageons de grandes valeurs humaines communes.

C'est aussi en guise d'exutoire car elle a pu deviner l'afflux des appels relatifs à ce drame, que nous avons été amenés à gérer toute la journée et la nuit du samedi, émanant des collègues et amis de travail aussi bien les siens que ceux de sa fille. Ils étaient tous effondrés, en larmes pour la plupart, et certains se posant des questions métaphysiques sur leur vulnérabilité.

Nous qui « tenions debout », essayons de leur apporter un peu de réconfort mais nous étions aussi effondrés dans nos services respectifs et retenions nos larmes devant un tel drame.

D'aucuns, pensent que nous sommes « blindés » à force de voir des cas aussi dramatiques, mais c'est faux. Nous sommes, comme tout le monde, des êtres fragiles, avec nos qualités humaines mais surtout des professionnels chevronnés qui se doivent de demeurer « debout » en toutes circonstances, aidés en cela par une grande humilité au quotidien.

Cher jeune, toute ton acquisition pourrait se volatiliser en un rien de temps comme une fumée si tu ne te ressaisis pas en bannissant la vitesse de ta conduite. Tu comprends mieux ma colère et mon désarroi face à cette impuissance et cette fatalité que je refuse de concevoir depuis tant d'années.

Ressaisis-toi pour ne pas interrompre le bonheur de tous ceux qui te sont proches et chers et partage avec eux dans la douceur et la sérénité, tous les plaisirs que la vie t'offre.

Pour ma part, je m'adresse à toi au titre d'un simple ami qui demande à garder avec toi des liens purement et exclusivement virtuels. Ressaisis-toi et prends du plaisir ! Merci à toi pour cette écoute attentive. » Dr Isaac Gbadamassi praticien au Samu 41

Dr Isaac Gbadamassi praticien au Samu 41

commentaires

2016 vient de connaître le mois de décembre le plus meurtrier depuis 2011. Il conclut une troisième année consécutive de hausse annuelle.

Publié le 30 Janvier 2017 par LCVR&c dans bilan, catastrophe, avp, accident, route

2016 vient de connaître le mois de décembre le plus meurtrier depuis 2011. Il conclut une troisième année consécutive de hausse annuelle : 2014 (+3,5%), 2015 (+2,3%), et 2016 (+0,2%) ! La dernière fois qu’une telle situation s’était produite c’était en 1970,1971 et 1972 (année du pic de la mortalité). Rappelons que depuis 2013, la Ligue avait régulièrement annoncé une remontée de la mortalité face à l’inadaptation des mesures proposées et mises en œuvre.

Quand Bruno Le Roux, ministre de l’Intérieur dit : « l'année 2016 s’inscrit donc dans une tendance à la stabilisation, ....,»,alors qu’il y a eu 200 morts de plus qu’en 2013, nous nous inscrivons en faux contre cette assertion (cf. tableau).

LCVR

2016  vient  de  connaître  le  mois  de  décembre  le  plus  meurtrier  depuis  2011.  Il  conclut  une  troisième  année  consécutive  de  hausse  annuelle.

Le comité des experts du précédent CNSR avait écrit dans son rapport paru le 29 novembre 2012 (1), qu’il existait depuis 1972 «une tendance à la diminution de l’insécurité routière d’environ 3 % en moyenne annuelle sans mesure nouvelle sous les effets combinés du taux de pénétration croissant des technologies automobiles en sécurité passive (protection des occupants et des usagers vulnérables) et des aides à la conduite, de la continuation de l’amélioration du réseau routier, et de toutes les autres mesures de sécurité routière du passé qui continueraient à produire des effets au cours de la période».

Le même rapport proposait des mesures nouvelles, en rupture avec les mesures prises au cours des dernières années, pour atteindre l’objectif de moins de 2 000 personnes tuées sur les routes en 2020. La mesure phare préconisait l’abaissement de la vitesse maximale autorisée sur les routes bidirectionnelles hors agglomération à 80 km/h, mesure réclamée par la Ligue depuis des années. D’autres mesures concernaient la réduction du risque lié aux obstacles latéraux, les alcoolémies non réglementaires, le renforcement du management de la sécurité, le contrôle du respect de la loi, etc

Ces propositions qui auraient permis d’épargner 800 vies par an et d’enregistrer moins de 2500 personnes tuées en cette fin d’année 2016, auraient pu être opérationnelles dès l’année 2014. Elles se devaient d’être la feuille de route du gouvernement. Hélas le comité interministériel du 2 octobre 2015 n’a annoncé qu’une multitude de « mesurettes » dont la Ligue a dénoncé l’inutilité -à part quelques-unes-, et dont la plupart ne sont même pas encore appliquées.



(1) « Proposition d’une stratégie pour diviser par deux le nombre des personnes tuées ou blessées d’ici 2020 »

LCVR

2016  vient  de  connaître  le  mois  de  décembre  le  plus  meurtrier  depuis  2011.  Il  conclut  une  troisième  année  consécutive  de  hausse  annuelle.

Force est de constater que maintenant la tendance vertueuse s’est interrompue depuis trois ans au profit d’une tendance à la hausse en moyenne de 2 % par an. Et pourtant, devant le CNSR du 23 janvier 2017 le ministre Bruno Le Roux a tenu à confirmer qu’il maintenait l’objectif de moins de 2 000 tuées sur nos routes en 2020, objectif inatteignable si les mesures de rupture des experts ne sont pas mises en œuvre immédiatement.

LCVR

commentaires

La dérive que nous avons subie entre novembre 2013 et juin 2014 est dramatique. Des mesures drastiques sont nécessaires et urgentes.

Publié le 11 Septembre 2014 par jml&c dans bilan, AVP, route, Nevers

 La dérive que nous avons subie entre novembre 2013 et juin 2014 est dramatique. Des mesures drastiques sont nécessaires et urgentes.

 

La baisse de la mortalité sur la route au cours des 2 derniers mois, avec 63 vies épargnées, est principalement due à la baisse de la mortalité des pilotes des deux-roues motorisés (52 usagers de 2RM ont été sauvés). Parmi les facteurs qui ont contribué à cette baisse, nous retenons une diminution du trafic des 2RM due à la météo peu clémente de ces 2 derniers mois, et à une baisse des ventes de ces véhicules. Entre 2007 et 2013, on est passé de 450.000 ventes à 250.000 ventes, tous 2RM neufs confondus.

 

 

 

 

Il n’y a pas d’amélioration sur les 12 derniers mois. La courbe ci-dessous montre que l’objectif que le gouvernement s’était fixé n’est plus tenu.

Il n’y a pas d’amélioration sur les 12 derniers mois. La courbe ci-dessous montre que l’objectif que le gouvernement s’était fixé n’est plus tenu.

Avec une baisse de 9,5%, celle des 2 derniers mois estivaux, il nous faudra attendre avril 2016 pour retrouver cet objectif. C’est dire combien la dérive que nous avons subie entre novembre 2013 et juin 2014 est dramatique. Des mesures drastiques sont nécessaires et urgentes.

 La dérive que nous avons subie entre novembre 2013 et juin 2014 est dramatique. Des mesures drastiques sont nécessaires et urgentes.
Nevers... quand la loi n'est plus appliquée....

Nevers... quand la loi n'est plus appliquée....

Quand l'Etat recule ...

Quand l'Etat recule ...

commentaires

En mars 2014, 28% de tués en plus sur les routes qu’en mars 2013 !

Publié le 15 Avril 2014 par jml&c dans route, mortalité

En mars 2014, 28% de tués en plus sur les routes qu’en mars 2013 !

En mars 2014, 28% de tués en plus qu’en mars 2013 ! Depuis 1973, seuls 3 mois ont connu des augmentations plus importantes : janvier 1986 (+37%), janvier 1988 (+30,6%) et juin 2009 (+31,7%).

 

Avec une telle hausse en mars dernier, l’objectif moins de 2000 tués en 2020 n’est plus tenu. Le beau temps et la baisse du prix du carburant, ne sont pas les seules explications de cette dérive. Dans notre analyse du mois de janvier, nous annoncions cette inversion de la courbe. Le mois dernier nous encouragions les pouvoirs publics à mieux communiquer en contrant la désinformation orchestrée par le lobby vitesse relayée avec complaisance par beaucoup de médias, y compris des médias publics. Ce week-end dernier, des motards et quelques rares automobilistes ont encore lancé leur désinformation à grand renfort de médiatisation sans que les autorités ne démentent leurs arguments fallacieux !

En mars 2014, 28% de tués en plus sur les routes qu’en mars 2013 !
commentaires

Bilan de l'insécurité routière

Publié le 9 Novembre 2013 par ONISR&JML&c dans insécurité, bilan, mortalité, route, 2RM

Bilan de l'insécurité routière

L’objectif « moins de 2000 tués en 2020 » implique une baisse moyenne annuelle de 7,1% par an. Jusqu’à présent, avec une baisse moyenne annuelle de 8,7% depuis mai 2012, il est tenu.

 

Mais l’augmentation du nombre de tués du mois dernier +2,7% (8 tués) montre la fragilité des acquis.

 

La situation des motocyclistes en matière de sécurité routière se dégrade régulièrement par rapport à celles des automobilistes. Ce mois d’octobre 2013 a été particulièrement meurtrier pour eux, on enregistre 20 motards tués de plus qu’en octobre 2012. Depuis l’année 2000 jusqu’à ce jour, le nombre de motocyclistes tués est passé, sur une base annuelle, de 947 à 651, soit une diminution de 31% ; alors que celui des automobilistes est passé de 5351 à 1658 soit - 69%.

 

Les pouvoirs publics ne doivent pas se laisser aller aux discours des sirènes des lobbies pro-vitesse et doivent contrecarrer leur désinformation fallacieuse lancée à grand renfort de moyens.

Bilan de l'insécurité routière
commentaires

Opération de sensibilisation et responsabilité pénale !

Publié le 4 Novembre 2013 par pb&nr&c dans prévention, route, gendarme, contrôle, cyclomoteur, booster, 2RM, vitesse, débridage

Un lecteur de la Nouvelle République, dans son édition du 4 novembre, met le doigt sur les limites de la prévention esthétique:

 

"Patrick Bouquin, d'Athée-sur-Cher, nous écrit à propos du petit compte rendu paru le 20 octobre sur une opération de prévention menée à Amboise par la gendarmerie envers les cyclomoteurs.
Il écrit : « Cela veut dire que la gendarmerie contrôle et constate des infractions sans verbaliser ni immobiliser le véhicule, sous couvert qu'ils agissent dans le cadre d'une opération de prévention ! Ils ont laissé repartir sur la route des " engins " qui ne correspondaient plus aux critères d'homologation, donc interdits à la circulation sur la voie publique et de ce fait non couverts par une assurance. A 90 km/h avec des freins prévus pour 45 km/h je vous laisse imaginer le comportement de l'engin lors du freinage. Doit-on doubler la distance d'arrêt ou va t-on nous faire croire que les deux-roues ne sont pas soumis à la même force cinétique que tout objet en déplacement ? Dans le cas où un de ces " engins " aurait "créé" un accident peu de temps après ces dits contrôles, qu'elle aurait été la part de responsabilité de la gendarmerie qui a laissé repartir des véhicules ne correspondant plus à l'appellation de cyclomoteur de par leur non-conformité ? »
"

 

En cas de litige, les tribunaux pourront-ils estimer qu'il y a eu mise en danger manifestement délibérée ?

Opération de sensibilisation et responsabilité pénale !
commentaires

Amsterdam : le modèle hollandais ?

Publié le 26 Octobre 2013 par b&c&MMc&ll&Jml& dans vélo, piste, aménagement, "tout voiture", modèle, système, route, ville, vitesse

streetfilms :

Un nouveau "film de la rue" de 10 minutes revient sur la politique cyclable dans la ville des Pays Bas.

 

0:17 Le rejet du "tout voiture"
2:15  Le vélo pour tous.
4:05 "le chaos de bicyclette"
5:55 Le modèle hollandais influence les Etats-Unis.
7:33 Un mode de vie (hollandais) associé au vélo
.

commentaires