Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Violence Routière 41 - Bougez autrement à Blois - Bougez autrement dans le val de Loire -

Ce blog associatif, à plusieurs mains, est un espace de débats, d'opinion pour favoriser les "déplacements doux". Il s'agit de "faire savoir à ceux qui savent faire"...avec pour seul objectif "zéro accident" - Ce blog est normalement SANS PUBLICITE, SI C'EST LE CAS C'EST SANS NOTRE ACCORD... (un moteur de recherche est disponible ci dessous à droite sous le mot "contact")

Résultat pour "clénord"

Clénord: des cyclistes s'interrogent !

Publié le 4 Avril 2013 par b&c dans Peut mieux faire

2013-04-06-clenord-on-passe-ou-nous-cyclistes.-copie-1.jpg

 

"Nous passons ou ?"

pour aller de Clénord à Blois ?

 

ils ont le sentiment d'avoir été négligés.

commentaires

Entre Clénord et la "patte d'oie" au sud de Blois, la situation se complique encore pour les cyclistes

Publié le 21 Août 2014 par b&c dans RD765, piste cyclable, Bl, agglopolys, d, 41, Loir et cher, clénord

Clénord en direction de Blois :  le panneau posé en 2012 sur la départementale 765   interdit la circulation des cyclistes.

Clénord en direction de Blois : le panneau posé en 2012 sur la départementale 765 interdit la circulation des cyclistes.

sur le chemin de droite, le "potentiel futur itinéraire cyclable" vient d'être équipé de ce panneau "interdit à tout véhicule", et le vélo est un véhicule...

sur le chemin de droite, le "potentiel futur itinéraire cyclable" vient d'être équipé de ce panneau "interdit à tout véhicule", et le vélo est un véhicule...

Avec cette interdiction et l'indication de tire à balles, les cyclistes se demandent s'ils sont les bienvenus pour aller de Clénord à Blois...

Avec cette interdiction et l'indication de tire à balles, les cyclistes se demandent s'ils sont les bienvenus pour aller de Clénord à Blois...

Une alternative cyclable avait pourtant été promise pour 2013....

Une alternative cyclable avait pourtant été promise pour 2013....

SAINT-GERVAIS- LA-FORET Un cycliste blessé Une collision s'est produite entre une voiture et un cycliste hier mardi, vers 13 h 30, au rond-point de la Patte-d'Oie à Saint-Gervais- la-Forêt, près de Blois. Le cycliste âgé de 53 ans, blessé, a été transporté au centre hospitalier de Blois.

NR Blois 7 septembre 2016

commentaires

La D765, au sud de Blois, passe de 90 km/h à 110 km/h !

Publié le 11 Août 2012 par b&c dans Peut mieux faire, D765, Clénord, Cellettes, Patte d'oie, vitesse, risque, accident, vulnérable, danger

 

2012-08-20-Blois-CLenord--1-.JPG

 

Sur La D765, entre Blois et Clénord, la vitesse passe de 90 km/h à 110 km/h !

 

2012-08-11-BLois-Clenord-a-110-014.JPG
 

 

Les premiers panneaux ont été posés le 7 août 2012 après la réalisation d'une "2X2 voies" séparée par une glissière dite "de sécurité". En venant de Romorantin, à la sortie de Clénord (commune de Cellettes) , les voitures, poids lourds et motos  vont pouvoir accéler sur...2 km avant d'être ralentis à 90 puis à 70 à l'endroit des travaux en arrivant au sud de  Blois à Saint Gervais la Forêt au lieu dit  "la patte d'oie". A terme, l'accélération pourra se faire sur trois kilométres !   Quel progrès !-)

 

2012-08-11-BLois-Clenord-a-110-001.JPG

Les cyclistes n'ont plus le droit d'emprunter cet axe !

 

2012-08-11-BLois-Clenord-a-110-021.JPG

 

Non sens historique pour la D765, entre Blois et Clénord, qui passe de 90 km/h à 110 km/h !


Une politique du silence pour un itinéraire éliminatoire et vénéneux.

 

2012-08-21-carte-des-accidents-blois-clenord-png


Alors que la mortalité des usagers est repartie à la hausse au mois de juillet et que le gouvernement annule de nombreux projets autoroutiers, il est permis de s’interroger sur la politique délibérément « highway » dans le Loir et Cher.

 

 

Le premier tronçon "patte d’oie"-Clénord sera livré dans un mois, nous informe-t-on, sans mentionner que les premiers panneaux posés depuis le 7 août, en pleine hausse tarifaire de carburant, invitent à une vitesse de 110 km/h.  Un argument de vente fallacieux pour des véhicules inutilement puissants et honteusement anachroniques ?

 

2012-08-11-BLois-Clenord-a-110-030.JPG


Les automobiles poids lourds et motos pourront accélérer sur 2 km, avant d’être ralentis à 90 et 70 km/h à l’endroit des travaux, en arrivant de Blois à St-Gervais-la Forêt, au lieu dit « la patte d’oie". A terme, l’accélération pourra se faire sur deux, voire trois kms....  Quand  les forces de l’ordre surveillent et déploient un matériel coûteux pour cibler au plus près les excès de vitesse, l’injonction faite par le Conseil Général pour rouler encore plus vite pulvérise la crédibilité des services publics.

 

2012-08-cette-route-sera-bientot-interdite-jpg

"cette route sera (bientôt) interdite"


Dorénavant, une ombre vénéneuse de politique publique planera sur la réalisation :  la non-prise en compte des usagers différenciés, puisque selon le code de la route, les piétons, cyclistes, vélomoteurs, voitures sans permis sont exclus de l’itinéraire.  Les  personnes fragiles, âgées ou simplement soucieuses de déplacements « normaux » le sont aussi, indirectement.

 

2012-08-11-BLois-Clenord-a-110-006.JPG


Une mise à l’écart féroce pour de nombreux usagers qui devront chercher, tels des animaux chassés, d’autres lieux de passage pour rejoindre le lieu de leurs activités professionnelles, rechercher un travail, se rendre chez un médecin, à l’école. Un non sens historique de gestion des déplacements s’ajoute dramatiquement à la marginalisation des populations les plus fragiles déjà touchées par la crise dans les dépenses contraintes.

 

2012-08-11-BLois-Clenord-a-110-010.JPG


Une politique du silence  a été élaborée, au seul profit d’usagers eux-mêmes leurrés par un faux confort de fluidité dans le bruit et la pollution… Une augmentation des vitesses sur quelques kilomètres, encourageant un style de conduite agressif est un facteur aggravant en matière de sécurité routière, gage de vies fauchées, d’existences ravagées.


La préfecture de Tours, optant pour une solution radicalement inverse, conduit d’ailleurs  à s’interroger sur la cohérence nationale de sécurité routière.  Le Loir et Cher, une exception en la matière ou un département qui a pris du retard à l’allumage de politique routière en 2012 ? 

 

2012-08-11-BLois-Clenord-a-110-003.JPG

"22 millions €"


Demander des efforts à des citoyens inquiets du déficit public, du gaspillage financier des accidents évitables, des dépenses énergétiques, sans leur en présenter le bénéfice et le sens pour l’ensemble de la communauté est difficilement acceptable.


La réalité d’une accidentalité en hausse dans notre département n’a pas arrêté le monologue court de nos décideurs s’achevant de façon brutale dans un contexte d’aggravation de la crise. Sur le podium du ressassement hypnotique, le flux indifférencié des usagers de l’axe Clenord-"La patte d’oie" deviendra un cas d’école. Pour ses usagers actuels, espérons seulement qu’il sera classé en "zone dangereuse".

 

 


 

 

2012-08-20-Blois-CLenord--3-.JPG

 

NR 22/08/2012 BLAISOIS Excès de vitesse sur la nouvelle quatre voies Sur la nouvelle portion de route à quatre voies entre la patte-d'oie de Saint-Gervais-la-Forêt et le hameau de Clénord, il est désormais autorisé de rouler jusqu'à 110 km/h. Pas plus tard qu'hier matin, entre 7 h et 11 h, l'Escadron départemental de sécurité routière a procédé à un contrôle sur cette route. Huit excès de vitesse ont été constatés. L'un des automobilistes en infraction a été pris à 171 km/h. Son permis lui a été retiré sur le champ. D'autres opérations similaires seront organisées dans les jours et semaines à venir.

 

CONTRÔLES Excès de vitesse NR 26 août 2012  Des contrôles ont été effectués vendredi par la gendarmerie à hauteur du giratoire de la Patte-d'Oie à Saint-Gervais-la-Forêt et sur la nouvelle portion de route située entre ce giratoire et Clénord. Deux automobilistes ont été contrôlés, l'un à 138 et le second à 167 km/h pour une vitesse autorisée à 110 km/h. Ce dernier, un jeune conducteur s'est vu retirer son permis immédiatement [...]

 

2012-08-11-BLois-Clenord-a-110-027.JPG

Loir-et-Cher - À chaud
Déviation de Clénord : et les piétons alors ! NR 25/08/2012  En réaction à l'article « Déviation de Clénord : un non-sens historique » publié mercredi : « J'ai lu avec beaucoup d'intérêt l'intervention de Jean-Luc Carl concernant la déviation de Clénord. Je suis au moins d'accord sur un point avec ce monsieur, les piétons et cyclistes ont été oubliés. Je suis coureur à pied et vététiste et je pars souvent courir entre Vineuil (zone des Sorbiers) et Saint-Gervais. Mon chemin coupe donc la D 923. Là, quelle ne fut pas ma surprise, impossible de passer. J'ai été obligé d'enjamber les glissières de sécurité, avec tous les dangers que cela comporte, pour pouvoir rejoindre Saint-Gervais. Nos ingénieurs n'ont pas pensé que des promeneurs, vététistes ou autres pouvaient traverser cette route. Une petite coupure entre les glissières n'aurait pas été superflue. » [Jean-Michel Brun, Vineuil]

 

2012-08-11-BLois-Clenord-a-110-025.JPG

NR du 21 septembre 2013 : SAINT-GERVAIS - CELLETTES Sortie de route: un blessé grave Un automobiliste de 27 ans a perdu le contrôle de son véhicule, vendredi, vers 1h du matin, alors qu'il circulait sur la RD 765 entre Saint-Gervais- la-Forêt et Clénord. Prisonnier de son véhicule, il a dû être désincarcéré avant d'être pris en charge par les sapeurs-pompiers et le Smur, puis transporté au centre hospitalier de Blois.

commentaires

Pédagogique le radar ?... à 59 %

Publié le 27 Août 2012 par nr&c dans Comment font les autres ?

C'est du moins ce qui ressort d'un article dans la presse locale: NR du 27/08/2012

 

"Deux-Sèvres - La Chapelle-Saint-Laurent : Le conseil municipal reprend le travail:   Radar pédagogique. Après dix jours de présence, sur plus de 20.000 véhicules contrôlés, il ressort que 59 % respectent la limitation de vitesse. Le radar acquis par la commune sera installé quatre mois par an à trois endroits différents.[...]"

 

Ce n'est pas la peine d'en rajouter...

 

 

2012-08-11-BLois-Clenord-a-110-018.JPG

Radar pédagogique de Clénord

 

CIMG7301.JPG

Radar pédagogique des Grouêts (Blois)

Le câble électrique a été coupé.  Il pend en dessous.

La photo  a été prise le 30 juin.  Depuis il n'a plus jamais indiqué la vitesse.
Pédagogique ?
commentaires

Clénord : le stop défintif ! (D765)

Publié le 3 Décembre 2011 par b&c dans Mise en danger manifestement délibérée

L'allée en face du Château de Beauregard, coupée par la future 4 voies !

 

2011 12 03 Clénord - stop (1)

Avec cet obstacle plus question de redémarrer après le stop !

2011 12 03 Clénord - stop (2)
Un fossé et une butte de terre: il s'agit d'un vrai camp retranché, réservé à la déesse bagnole.

CIMG2119
Les cyclistes n'auront plus qu'à voir ailleurs ? Pourtant le SCoT (Schéma de Cohérence et d'Organisation du Territoire) préconise la nécessaire prise ne compte des "modes doux" !  La loi LOTI (Loi sur  l'Organisation des Transports Intérieurs) va également dans le même sens ! 

2011 11 vélo couché vers Clénord.

 

 

 

Le Conseil Général de Loir et Cher a démarré Juillet 2011 des travaux de transformation de la D 765 en 4 voies entre St Gervais la Forêt et Clénord, avec la volonté d'augmenter les  vitesses de 90 à 110 kms/h et d'interdir aux cyclistes d’emprunter cet itinéraire ! Lors de l’enquête publique des associations ont protesté en particulier contre l’absence d’alternative proposée aux cyclistes.  Le Conseil Général, dont l’argumentaire se résumait à dénier la présence de cyclistes sur l’itinéraire, reporte ainsi la charge d’aménagements éventuels aux communes traversées. 

 

DSCN3902

 

Pour mémoire, cette voie avait été aménagée il y a une quinzaine d’années avec de larges bas côtés appelés «bandes dérasées multifonctionnelles revêtues» dans le but «d’améliorer la sécurité des cyclistes». Les alternatives touristiques existantes en matière de cyclisme ne répondent pas aux besoins de déplacement utilitaire où l’aspect pratique et direct doit être privilégié. Moins de 5kms en ligne droite est une distance acceptable pour un cycliste quotidien. 

 

DSCN3903

 

La demande des associations locales est d’avoir une véritable prise en compte des cyclistes sur cet itinéraire. Une possibilité étant de laisser la limitation actuelle à 90 km/h avec des bas côtés aménagés pour les cyclistes sous forme de larges «bandes dérasées multifonctionnelles revêtues» comme actuellement.

 

DSCN3904

 

Le Conseil Général, en interdisant des déplacements cyclistes utilitaires généralisés et quotidiens, donne  à l’heure du Grenelle de l’Environnement, des signaux alarmants pour des citoyens qui ont compris que l’avenir n’était plus dans le tout voiture. 

 

DSCN3906

 

Il en va de  la sécurité des cyclistes mais aussi du poids des investissements pour les collectivités, qui doivent donc répondre à tous les besoins des usagers de la route et non exclure les plus vulnérables.

 


PS: entendu le jeudi 15 décembre 2011  sur la  radio locale +FM
 
à la 4eme minute, Mr Maurice LEROY, Ministre de la Ville et Président du Conseil Général  évoque "une proposition intéressante du groupe socialiste" de "créer un itinéraire cyclable en parallèle à la déviation de clénord.... Une réunion est prévue avec Agglopolys....."


commentaires

Blois sud D 765 de la Patte d'oie à Clénord: 0% cycliste

Publié le 27 Juin 2012 par b&c&mmc dans On nous cache tout

La patte d’oie/Clenord : une conception binaire et immorale de la sécurité routière, sous couvert d’angélisme.

 

Le sophisme utilisé « la sécurité », pour justifier l’aménagement d’une route à 2 fois deux voies, traversant une des plus belles forêts du département, avec une vitesse à 110 km/h et classée « accès réglementé » serait un excellent sujet pour le bac philo...

 

 

 

 

 

 

Outre l’emploi d’un argument à logique fallacieuse pour duper les usagers, les contradicteurs du projet et prendre l’avantage dans une polémique ouverte depuis dix ans, on retrouve tous les marqueurs têtus d’une politique dite de sécurité routière dépassée.  Privilégiant une gestion économique anachronique, la puissance motorisée inutile et ses nuisances ravageuses, le quantitatif au qualitatif, le projet n’existe que par l’élimination de la diversité des usagers.

 

 

2011-05-CG-Deviation-de-Cellettes.--2-.JPG

 

Une voie réglementée impliquant, selon le code de la route, l’interdiction aux  piétons, cyclistes, vélomoteurs, voitures sans permis et excluant indirectement les personnes fragiles, âgées, ou simplement soucieuses de déplacements “normaux”, engendre, dans notre fonctionnement républicain, une dette vis à vis de ces usagers.  Tous les citoyens sont égaux devant la loi et ont droit aux mêmes prestations publiques financées par l’impôt.

 

Encore plus grave, une conception strictement binaire, se défaussant de toute obligation, sous le vocable angélique de « sécurité » outrepasse les fonctions légitimes d’une institution garante des services collectifs. Sévère faute morale, elle rétrécit, comme une peau de chagrin, la sphère d’autonomie d’une immense partie des citoyens.

 

Le tronçon patte d’oie/Clénord est il appelé à devenir un cas d’école pour les générations futures qui étudieront la folie anthropologique de notre siècle ? 

commentaires

110 km/h est-ce bien raisonnable ?

Publié le 31 Juillet 2011 par mmc&b&c dans On nous cache tout

Décidément, la trêve estivale induit bien des extravagances chez des aménageurs routiers.  L’été 2007*, l’idée, d’ailleurs immédiatement contestée, avait déjà surgi pour une augmentation des vitesses sur la voie dite "rapide" blésoise. En pleine époque des moissons 2011, c’est l’augmentation des vitesses de 90 km/h à 110 km/h qui est annoncée entre St-Gervais et Clénord !!**

 

Pour la Ligue contre la Violence Routière, la décision de passage de 90 kms/h à 110 kms/h est une mise en danger MANIFESTEMENT délibérée, rappelant qu’une augmentation de 1% des vitesses moyennes entraîne 4% d’accidents mortels en plus. De plus, quel est le "gain de temps" avec une limitation à 110 sur 4 km de distance ? Il en va de même pour la traversée de Clénord:  traverser un hameau à 70 km/h au lieu de 50 met dautant plus les riverains en danger.

 

La difformité décisionnelle ne s’arrête pas là. L’interdiction d’usage de cette portion de route s’adressant aux cyclistes, cyclomotoristes, piétons, dans leurs activités pratiques, utilitaires, s’étend aux promeneurs, randonneurs, cavaliers, et à tous ceux qui n’ont pas les moyens d’acquérir  un véhicule motorisé.

 

La Ligue contre la Violence routière déplore la détérioration d’un périmètre qui se rétrécit de jour en jour pour les usagers autres que motorisés.  Une fois de plus, on a sauté la case débat/concertation pour les riverains concernés et dont l’impact de telles décisions est lourd en conséquences pour leur sécurité, qualité de vie.

 

La boursouflure automobile manifeste de plus en plus ses limites. Les solutions hier utopiques ou hors de prix sont aujourd’hui réalisables du point de vue technique et économique. L’avancée des consciences civiques porteuses d’avenir, partageuses, est palpable partout, sauf dans les bureaux des aménageurs ? L'avenir de notre département est-il seulement dans uine politique autoroutière ?***

 

La Ligue contre la Violence Routière demande donc au Conseil Général d’exploiter de manière optimale la mobilité de tous les usagers, sans pratiquer l’exclusion. Arrêter de dépenser l’argent public, sous forme d’aménagements inaptes à leur vie quotidienne, devrait être l’objectif primordial en ces temps de crise.  L'association demande également au Préfet une mise en cohérence avec l'objectif présidentiel de moins de 3000 morts sur les routes en 2012.

 

 

 

2011 06 Déviation de cellettes.

 

 

* NR du 2 septembre 2007: "110 km/h sur la voie rapide est-ce bien raisonnable ?"

 

** NR du 29 juillet 2011:110 C'est la vitesse à laquelle on roulera sur la future section à quatre voies entre la patte-d'oie de Saint-Gervais-la-Forêt et Clénord. La décision définitive n'est pas encore prise (elle dépend des services de l'État et non du conseil général). Mais l'aménagement a été conçu pour cette vitesse avec en particulier un large terre-plein central, des bandes d'arrêt d'urgence et l'absence de carrefours. En revanche, c'est à 70 que l'on roulera dans la traversée de Clénord, radar fixe à l'appui. Celui-ci se trouvera annoncé par un radar dit « pédagogique ».

  ................

- Un nouveau débouché sur la route de Blois à Romorantin, pour la VC n° 3 (à droite) vers Cellettes. - (dr) Le carrefour de Clénord se refait peu à peu un visage rassurant. Jusqu'à l'année dernière, ce secteur où se côtoient automobilistes, cyclomotoristes, cyclistes et piétons, regroupait à lui seul trois intersections accidentogènes sur une longueur de 900 mètres, ce qui en faisait l'un des « points noirs » du réseau routier départemental en matière de sécurité. Les choses ont commencé à changer l'été dernier avec une première tranche de travaux qui a concerné le tronçon centre où se trouve le débouché de la voie communale n° 5 en provenance de Mont-près-Chambord. Celui-ci a été redressé, élargi et équipé d'îlots directionnels. Une opération identique a démarré en juin pour le le tronçon nord où se trouve le débouché de la voie communale n° 3 en direction de Cellettes. Là aussi, l'aménagement vise à créer une intersection à angle droit, assurant une meilleur visiblité et facilitant les manoeuvres de changement de direction, y compris pour les grumiers (véhicules d'exploitation forestière). Pendant la durée des travaux, prévus pour durer jusqu'à la fin du mois d'août, les automobilistes désirant se rendre à Cellettes devront emprunter la RD 77, sur l'autre rive du Beuvron. Une troisième et dernière tranche de travaux, concernant le tronçon sud (débouché de la RD 77 en provenance de Cellettes et en provenance de Tour-en-Sologne) sera engagée l'année prochaine.

 

*** supplément NR juin 2011: "quel avenir pour les Département ?"

 

2011 08 08 patte doie clénord.

 

Cartographie des accidents de la route dans le Loir et Cher: ou sont les zones dangereuses ?

commentaires

Un aménagement à 23 millions € a été utilisable une seule fois pour des modes de "déplacements doux" (déviation de Cellettes au sud de Blois).

Publié le 18 Octobre 2016 par c dans Peut mieux faire, Cellettes, RD, aménagement

Inauguré en octobre 2016 et interdit aux agriculteurs, aux exploitants forêstiers et aux cyclistes.

Inauguré en octobre 2016 et interdit aux agriculteurs, aux exploitants forêstiers et aux cyclistes.

Un aménagement à 23 millions € a été utilisable une seule fois pour des modes de "déplacements doux" (déviation de Cellettes au sud de Blois).
Un aménagement à 23 millions € a été utilisable une seule fois pour des modes de "déplacements doux" (déviation de Cellettes au sud de Blois).

Déviation : un "moment historique" pour Cellettes...[...] Ces aménagements permettent désormais de désengorger le centre-bourg qui dénombrait 15 000 passages de véhicules par jour, dont un bon millier de camions...[...] la déviation de Cellettes va changer le quotidien de milliers de Loir-et-Chériens"...

radio plus fm

Ces aménagements vont-ils permettent désormais de désengorger le centre-bourg ? Vont ils limiter le nombre de sinistres ?

Maurice Leroy

commentaires

Elections législatives : 2me réponse (Maurice Leroy)

Publié le 13 Juin 2012 par ml&c dans Ouvrage de référence

 

Voici la réponse du 4 juin 2012 de Mr Maurice LEROY, Député de Vendôme   à notre courrier du 3 juin

 

 

 

Tout d'abord, permettez-moi de vous dire que, tout comme vous, je place la lutte contre l'insécurité routière en tête de mes priorités.

Dans votre courriel vous déplorez que « notre département comporte de nombreuses routes secondaires, routes rurales qui voient depuis quelques années un accroissement de la circulation, des véhicules de plus en plus lourds inaptes à ce réseau ».

C'est pourquoi, le Conseil Général, depuis 2007, a précisément investi sur la sécurisation de son réseau à hauteur de 100 M€ et 6,5 M€ en subvention de travaux communaux.

Ainsi, quand nous réalisons les déviations de Vendôme, Cellettes ou les Roches- L'Evêque, nous détournons le trafic des poids-lourds qui y transitent et sécurisons les traversées des centres-bourgs.

Il en va de même de la sécurisation d'un nombre important de carrefours (Epuisay, les Lombardes à Cormeray, la traversée de Clénord, Lestiou, Avaray...).

N'oublions pas la sécurisation des dépassements, enjeu majeur, avec les mises à 2x2 voies de la RD 957 entre Blois et Vendôme et entre le giratoire de la Patte d'Oie à Saint-Gervais et Clénord, par exemple.

Je ne puis que regretter que l'exécutif socialiste du Conseil régional, sous la pression des écologistes, ait décidé depuis plusieurs années maintenant, de ne plus accompagner nos efforts de sécurisation routière.

 

Parallèlement, depuis la mise en place de la tarification unique à 2 €, en septembre 2009, sur notre réseau de transports en commun Route 41, nous avons quasiment multiplié par 3 la fréquentation, contribuant ainsi à l'amélioration de la sécurité routière, les transports en commun étant beaucoup plus sûrs. La matérialisation de 1 200 points d'arrêts des transports scolaires contribue également à cette sécurisation.

Sachez que le Conseil Général accompagne également financièrement les communes dans leur projet de sécurité routière, soit par le biais de la Dotation de Solidarité Rurale, que j'ai mise en place en 2010, soit par des subventions au titre des amendes de police, ou des financements spécifiques, à l'instar de celui de la déviation de Mer.

Complémentairement, le pôle voirie de SVP Communes, service spécifique que j'ai créé il y a maintenant deux ans, apporte gratuitement une assistance à la maîtrise d'ouvrage des petites communes pour leurs opérations de sécurité routière.

Enfin c'est grâce à mon action déterminée que la RN 10 est restée dans le giron de l'État, lui seul étant en capacité de supporter les investissements nécessaires à sa sécurisation.

D'ailleurs, je ne suis pas étranger, aux côtés de Jean Izembard, aux travaux qui y ont été réalisés (déviation de Lisle-Pezou, notamment) ou qui vont l'être, même si, j'en ai bien conscience, des améliorations substantielles restent à faire.

Vous le constatez, le Département investit massivement dans la lutte contre l'insécurité routière, ce qui explique que nos infrastructures ne sont jamais mises en cause.

Concernant les contrôles, je tiens à porter à votre connaissance que j'ai toujours veillé à ce que les radars automatiques soient bien implantés dans les zones potentiellement accidentogènes.

 

C'est à la suite d'une intervention appuyée de ma part qu'il en a été installé dans les traversées du Breuil, sur la RD 957 et à Clénord sur la RD 765.

Pour autant, les décès et les accidents corporels restent trop nombreux, ce que bien sûr tout comme vous je déplore.

Soyez assuré que ma mobilisation reste intacte.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l'expression de ma considération très distinguée.

 

 

 

2012 06 13 Maurice LEROY SR1.-copie-1

*

2012-06-13-Maurice-LEROY-SR2.-copie-1.jpg

2012-06-13-Maurice-LEROY-SR3-jpg

commentaires

RD 765 Clénord /"patte d’oie" : une mise en scène dispendieuse avec de graves erreurs de casting

Publié le 13 Septembre 2012 par mmc&b&c dans Peut mieux faire, ried, RD, 765, Loir et cher, cyliste

 

 

2012 09 12 GPSIES Blois patte d'oie Clénord

 

 

Les autorités   de notre département qui savent si bien préconiser le cas par cas, appliquent, invariablement, les mêmes remèdes généralistes goudron+vitesse, sans souci de la contradiction, ni du gaspillage de l’argent public et encore moins des mutations de notre société.

 

2012-08-20-Blois-CLenord--2-.JPG

 

Un changement de forme légitime l’absence de changement sur le fond : le tronçon Clénord /"patte d’oie" avec une vitesse autorisée de 110 km/h est l’illustration dispendieuse d’une réalité faussée en une préoccupation sécuritaire cosmétique (NR 24/08) qu’on croyait pourtant révolue.

 


 

Dans un décor sylvestre, quatre rubans de goudron brillants et une invitation à rouler jusqu’à 110 km/h fournissent la séquence tourbillonnante pour donner l’illusion d’être un rouage actif et utile.  Hélas, une exposition à des stimuli ininterrompus, un bombardement de messages et sollicitations pour rouler encore plus vite désagrège tout mécanisme social.
Peu importe, la machine à expulser les usagers vulnérables va bon train depuis cet été.  On va écarter : cavaliers, piétons, cyclistes, motocyclistes , conducteurs de véhicules sans permis...

 

2011 12 02 Cellettes Blois D956 (7)

 

Mais c’est bien là justement que réside le problème. Tout en reprochant à des usagers leur fragilité, on attise les problèmes que les autorités prétendent résoudre. En  fermant de façon directe ou implicite les routes à quatre voies aux usagers fragiles, on les confine vers des routes à deux voies plus fréquentées (RD 956 Blois-Cellettes) et définies comme plus dangereuses par le Conseil Général du Loir et Cher...

 


 

Summum de la tautologie politique, tour de passe-passe administratif ou passage en force, concertation à visée anesthésiante pendant la torpeur estivale ? la Ligue contre la Violence routière alerte les autorités gouvernementales sur une mise en situation à développer des stratégies de survie pour de nombreux usagers des routes du Loir et Cher. Elle demande des explications sur un flou administratif qui pourrait se transformer en un mauvais film. Les excès de vitesse au-delà de 110 km/h enregistrés par les forces de l’ordre sur le tronçon incriminé sont probants (voir NR du 22 & 26 août ).


2012-08-11-BLois-Clenord-a-110-020.JPG

 

La fréquentation de ces routes par des usagers sans protection matérielle, optant pour des "déplacements doux" et lents s’amplifient depuis des années. Pourtant, les conditions d’une réflexion partagée sur la sécurité et la dignité de ces usagers n’ont toujours pas été créées (voir NR du 7/09/2012).  Symptôme de faiblesse ou opportunisme politique qui privilégie les dividendes du “temps court” ?

 


 

A la petite politique substituant des intérêts particuliers aux intérêts universels, les temps réclament un renversement de priorités. Un symbole qui serait un acte politique au sens plein et qui aurait le mérite de ne même pas coûter un centime : juste un peu de courage.

 

 


 

*Loir-et-Cher - Blois - La phrase " C'est pour améliorer la sécurité des usagers de la route que le conseil général a retenu l'aménagement à 2 x 2 voies de ce tronçon. " NR 24/08/2012 C'est la réaction de Michel Leroux, vice-président du conseil général, aux critiques de Jean-Luc Carl, président départemental de la Ligue contre la violence routière, sur la section à 2 x 2 de la RD 765 entre la patte-d'oie de Saint-Gervais et Clénord (lire la NR d'hier). « Les routes à chaussées séparées pour lesquelles la limitation de vitesse est de 110 km/h, ont un taux d'accident deux fois plus faible que les routes bidirectionnelles limitées à 90 km/h. Le pourcentage d'accidents mortels et graves y est aussi très inférieur », précise Michel Leroux. Concernant la circulation des cyclistes, interdite sur ce nouveau tronçon, le vice-président du conseil général ajoute qu'une concertation avec Agglopolys et la communauté de communes du Pays de Chambord, a abouti « à la proposition d'itinéraires cyclables et piétons sécurisés notamment par la forêt de Russy ».

* NR 22/08/2012 BLAISOIS Excès de vitesse sur la nouvelle quatre voies Sur la nouvelle portion de route à quatre voies entre la patte-d'oie de Saint-Gervais-la-Forêt et le hameau de Clénord, il est désormais autorisé de rouler jusqu'à 110 km/h. Pas plus tard qu'hier matin, entre 7h et 11h, l'Escadron départemental de sécurité routière a procédé à un contrôle sur cette route. Huit excès de vitesse ont été constatés. L'un des automobilistes en infraction a été pris à 171 km/h. Son permis lui a été retiré sur le champ. D'autres opérations similaires seront organisées dans les jours et semaines à venir.

* CONTRÔLES Excès de vitesse NR 26 août 2012 Des contrôles ont été effectués vendredi par la gendarmerie à hauteur du giratoire de la Patte-d'Oie à Saint-Gervais-la-Forêt et sur la nouvelle portion de route située entre ce giratoire et Clénord. Deux automobilistes ont été contrôlés, l'un à 138 et le second à 167 km/h pour une vitesse autorisée à 110 km/h. Ce dernier, un jeune conducteur s'est vu retirer son permis immédiatement. [...]

 

 

 

*NR 07/09/2012 BLOIS Appel à témoins après un accident Mardi, vers 4h50 du matin, un homme circulant à vélomoteur de la Patte-d'Oie de Saint-Gervais en direction de Cellettes, a été percuté par l'arrière par un conducteur qui a pris la fuite. Selon des témoignages, il conduisait une voiture rouge. Quant au blessé, il a pu regagner son domicile après des soins à l'hôpital. La brigade des accidents du commissariat de Blois lance un appel à témoins, les personnes susceptibles d'apporter des précisions sont priées d'appeler le 02.54.55.17.67.

A titre de comparaison, une route départementale dans le Ried, en Alsace (Bas Rhin 67)

A titre de comparaison, une route départementale dans le Ried, en Alsace (Bas Rhin 67)

Egalement à titre de comparaison, la sortie ouest de Nantes (44) sur l'itinéraire de la Loire à vélo (Eurovélo6)

Egalement à titre de comparaison, la sortie ouest de Nantes (44) sur l'itinéraire de la Loire à vélo (Eurovélo6)

commentaires
1 2 > >>