Bougez autrement à Blois - Bougez autrement dans le val de Loire

Espace de débats, d'opinion pour favoriser les "déplacements doux". Faire savoir à ceux qui savent faire...avec pour seul objectif "zéro accident" - et normalement sans publicité, si c'est le cas, c'est sans notre accord...

Train spécial Loire à vélo du 1er juillet au 2 septembre

Publié le 22 Juin 2012 par af3v&gr&c dans Innovation

 

 

Les Régions Centre et Pays de la Loire renouvellent cette année l’opération vélo sur Interloire, en améliorant fortement le service : désormais gratuit et sans réservation, l’embarquement et le stockage des vélos se fait dans des voitures spécialement aménagées.

 

2012-06-22-sncf-LOire-a-velo.jpg

  adux2.jpg

 

 

 

L’inauguration de ce service aura lieu en gare d’Orléans le 3 juillet :
10h30 : Accueil des invités en gare d’Orléans, visite du wagon aménagé
11h07 : Départe de Train Vélo Loire pour Saint-Pierre-des-Corps
12h06 : Arrivée à Saint-Pierre-des-Corps
Un cocktail sera offert à l’issue de la conférence de presse à l’Hôtel Kyriad
Possibilité de retour vers Orléans à 12h57 ou 15h29 au départ de Saint-Pierre-des-Corps

 

2012-06-21-sncf-train-special-loire-a-velo.jpg

 

 

Les informations pratiques et les accès à l'itinéraire sont disponibles sur le site http://www.loireavelo.fr/

commentaires

Accident cycliste à Tours et polémiques

Publié le 21 Juin 2012 par NR&c&gr&fb dans usager vulnérable

 

NR 20/06/2012 Nombreuses réactions après l’accident survenu jeudi dernier devant la gare de Tours. Des réactions vives et tranchées. La cruciale question des angles morts.



Trois doigts amputés. Le bilan de l'accident survenu vendredi dernier devant la gare de Tours est finalement moins lourd que ce qu'on aurait pu craindre, mais quand même. Ceci étant, il a suscité de nombreux commentaires tant de la part des internautes que de celle du collectif cycliste 37 (CC 37).

Rappelons les faits. Danielle Moreau, 61 ans, institutrice à la retraite, membre dudit collectif, avait été happée par un 19 tonnes. Jean-François, un chauffeur de bus, avait alors mis en cause « les nombreux cyclistes pour lesquels le code de la route n'existe pas (NDLR : sans que cette constatation ne vise spécifiquement la victime, l'enquête de police ne faisant que commencer). »

............. NR.............

 

Bernard pense que « les cyclistes auront toujours des problèmes d'insécurité tant qu'il n'y aura pas à Tours des itinéraires cohérents et fiables. »

Président du CC 37, Gérard Rollin connaît assez la victime « pour savoir qu'elle n'a sans doute pas adopté de comportement irrespectueux. » Il pense par ailleurs que « nous sommes dans la configuration typique des angles morts, le souci majeur des cyclistes […] Nous informons les cyclistes sur ce danger, mais nous apprécierions que les pouvoirs publics portent eux aussi ce message. Au besoin, on peut dépasser le véhicule, s'il est à l'arrêt, pour rejoindre un sas vélo – un espace tampon de sécurité placé avant le feu tricolore – mais le carrefour où s'est produit l'accident n'en est pas pourvu. »

 

 

http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Tribu-NR

Pour ceux qui veulent participer aux débats

 

2011-08-021-Tours-Gare.JPG

 


Pour approfondir

"Angles morts" voir une belle vidéo de mai 2009,

avec le témoignage du cycliste vidéaste  parisien en juillet 2011.

+ un spot américain de mars 2012

 

23 juin 2012: D'autres informations et analyses sont disponibles sur le blog d'Isabelle


commentaires

Les fabricants d'éthylotest bourrés...de commandes (canard enchaîné)

Publié le 20 Juin 2012 par canard enchaîné &c dans insolite

2012-06-18-canard-les-fabricants-bourres-de-commandes-jpg

2012-06-18-canard-les-fabricants-bourres-de-commandes-2-jpg

 

 

Le Canard Enchainé 20/06/2012 Isabelle Barré


Avec les alcootests rendus obligatoires, à partir du 1er juillet, dans toutes les boites à gants, les industriels trinquent à la bonne affaire


Après le gilet jaune et le triangle rouge, place à l'éthylotest. Le 1er juillet, tous les automobilistes devront s'équiper d'un ou plutôt deux appareils de ce type et les fourrer dans leur boîte à gants. Une demande des associations de sécurité routière? Pas du tout. L'idée a été mise en tonneau ... par les fabricants d'éthylotests.


 Tout commencé en juillet 2011 avec la création de l'association l-Tests, visant à« promouvoir ", dixit ses statuts, le « dépistage de l'alcoolémie ». Pas de site Internet, pas de communication grand public: l'association ne rassemble que les fabricants et se contente de draguer les politiques. Avec une efficacité rare : quatre mois plus tard, le 30 novembre, Sarko décrète l'obligation pour les conducteurs de s'équiper, au 1er juillet 2012, de ces tests, sous peine de se voir infliger une amende de 11 euros. Nos lobbyistes tombaient à pic. Après la valse-hésitation de Guéant sur les panneaux avertisseurs de radars, l'occasion était trop belle d'annoncer une mesure qui ne coûte pas un rond à l'Etat et qui ne soulève pas les foules.


Ballon d'or


Jackpot ! Dans l'Hérault, la société Contra1co se frotte les mains: avec son fameux « ballon» qui équipe les forces de l'ordre, elle exerce un quasi- monopole sur le marché français. D'autres fabricants proposent des éthylotests électroniques, indiquant le taux exact d'alcool et pouvant resservir. Mais, le prix de ces bijoux étant de 100 ou 150 euros, le choix sera vite fait. La plupart des conducteurs opteront pour les modèles « chimiques », comme le ballon à 1 ou 2 euros, qui indique juste si le taux légal est dépassé. Seule obligation édictée par le décret : acheter un appareil certifié « NF » (Norme française). Or, comme c'est heureux, seuls deux fabricants d'éthylotests chimiques ont décroché le fameux label : Contralco, bien sûr, et Red Line, une boîte sud-africaine qui compte pour des clopinettes sur le marché français.


Nos lobbyistes peuvent trinquer, et plutôt deux fois qu'une. Car le décret pondu le 28 février est un grand millésime : il impose un éthylotest « non usagé» dans chaque bagnole. Oui, mais si, après un dîner arrosé, un conducteur discipliné souffle dans son ballon, obtient un résultat négatif et reprend le volant en sifflotant, le machin aura servi. « Usagé », diront les poulets, en cas de contrôle. Et le bon élève sera verbalisé pour s'être dépisté lui-même ! Seule solution : en avoir un autre en réserve. A 1 euro l'appareil, au minimum, et à raison de 38 millions de voitures, et de deux-roues, voilà un beau marché : 76 millions d'euros, au bas mot. Et renouvelable, car les tests chimiques sont périmés au bout de deux ans ...


Les carnets de commandes pétillent déjà comme un bon mousseux. Chez Contralco, ces jours-ci, le standard ne répond plus. La boîte, rachetée en 2006 par deux inconnus venus du textile, Eric Condesse et Antoine Marin, ne sait pas où donner de la tête. "C'est une mesure qui a du sens, ça crée de l'emploi .. on est déjà passé de 67 à 212 salariés », explique sans rire Daniel Orgeval, président d'I-Tests et chargé de mission à Contralco. Ce consultant, ancien dirigeant d'une société de radars (Multanova), n'a pas ménagé sa peine : un courrier à Guéant le 3 août, une table ronde à l'Assemblée, des rendez-vous avec des préfets et à la Délégation à la sécurité routière ... « Il mériterait une prime de semelle », raille Chantal Perrichon, présidente de la Ligue contre la violence routière.


Qui a bu boira


D'ordinaire favorable à toutes les mesures de prévention, la Ligue trouve cette fois la « mesurette grotesque » :
« Les deux tiers des accidents mortels ont lieu quand les gens ont plus de 1,5 gramme d'alcool dans le sang. Ceux-là s'enivrent, ils ne se testeront pas. On fait payer tous les autres, en leur imposant des tests pas si fiables.» Casser un embout, souffler correctement et arriver à voir « si un truc jaune ne vire pas vaguement au vert, la nuit, à 3 heures du matin, ce n'est pas évident », critique encore Chantal Perrichon, qui réclame de  « vraies» mesures, par exemple l'installation d'« éthylotests antidémarrage » sur tous* les modèles de voiture.


En attendant, des petits malins ont flairé l'aubaine. En mai, les douanes ont saisi 20 000 éthylotests électroniques pas franchement aux normes, pour la plupart venus de Chine: le compteur restait bloqué à zéro quel que soit le degré d'alcool...


Santé!

 

Source: le Canard Enchaîné du 20 juin 2012

 

 


*Commentaire de la Ligue
Chantal Perrichon a demandé un correctif au journal à propos de la phrase sur les éthylotests antidémarrage.  La position de la Ligue sur ce sujet est très claire. Depuis la fin de l'année dernière, le code de la route (article L 234-2) permet aux juges d'imposer l'obligation pour les auteurs des délits de conduite en état alcoolique, de conduire un véhicule équipé d’un éthylotest antidémarrage. Cette mesure a fait ses preuves depuis plus de 20 ans dans différents pays (USA, Canada, Suède, etc.). La Ligue contre la violence routière demande que cette disposition qui œuvre dans le sens de la prévention soit largement appliquée en particulier pour les consommateurs à risque.

 

 


Pour approfondir voir également

l'article du 12 mars 2012 : "éthylotests et soupçons de conflits d'intérêts",

l'article du 31 décembre 2010,

du 19 décembre 2011 "Nicolas et les éthylotests".

commentaires

"Les voitures, ça n'est plus l'avenir des villes" (Vannes)

Publié le 19 Juin 2012 par carfree&c dans Comment font les autres ?

Belle phrase prononcée récemment, non pas par un architecte, un urbaniste ou même un militant écologiste, mais par un patron de bar de Vannes à l’occasion de la suppression de 40 places de stationnement automobile devant son café…

 

la suite sur carfree.fr

 

2-panneau-velocea-vannes-copie-1.JPG

commentaires

Un scandale à la Bohalle

Publié le 17 Juin 2012 par L44&C dans Mise en danger manifestement délibérée


II y a 3 ans que J.... et J... V...., habitant dans ce village sur la levée de Loire (entre Angers et Saumur) sont venus à la Ligue nous parler de ce que l'on peut vraiment qualifier de scandale (je pèse mes mots). Il suffit de voir la photo ci-contre : sur cette rue (on est en agglomération) passent 5000 véhicules par jour dont plus de 130 poids lourds (alors que c'est interdit au transit); des mesures réalisées par un cabinet d'expertise ont montré que 45 % des Vl et 55 % des PL y roulent en excès de vitesse souvent important
(La chaussée rectiligne ressemble à une piste de compétition automobile). La façade des maisons et leur porte d'entrée est comme on le voit à moins de
3 mètres de la ligne de rive, aucun stationnement ni arrêt, aucune circulation des piétons et cyclistes ne sont possibles. Les riverains, frappés de plein fouet par les nuisances importantes de ce trafic courent de grands risques. Le moindre dévoiement (il y a eu plusieurs accidents) peut entraîner une catastrophe.


De nombreuses démarches locales n'aboutissent pas. L'autorité municipale complètement défaillante pour les équipements comme pour son pouvoir de police refuse d'assumer ses responsabilités et n'assure pas la sécurité de ses administrés.
 

 

Nous avons entamé une démarche auprès du Conseil Général et de la Sécurité routière 49 pour qu'une solution soit apportée à cette situation d'un autre âge.

 

 

2012 07 La Bohalle.

 

Sur 130 camions passant chaque jour, plus de la moitié circulent à plus de 50 km/h. Ici, à 2 mètres de la façade de jean Venuat ! Le gilet fluo est de rigueur lorqu'il sort de sa maison et il ne faut pas s'attarder.

 

source: La lettre aux adhérents de la Ligue Contre la Violence Routière - association de Loire-Atlantique

 

 

 

 

 

 

commentaires

Elections législatives: 4eme réponse (Denys Robiliard)

Publié le 17 Juin 2012 par c dans Ouvrage de référence

Blois le 14 juin 2012

Je connais trop, par profession, les drames que constituent les accidents graves de la circulation, pour ne pas me préoccuper de la sécurité des déplacements.


Ce souci rencontre par ailleurs le besoin de maîtriser davantage les modes de déplacement pour des considérations aussi bien écologiques qu'économiques.


De nouvelles modalités pour le transport des marchandises, le développement des réseaux de transport collectif, l'investissement dans les modes de déplacement doux participent à la fois de l'objectif d'amélioration de la sécurité et du développement de la santé publique par une augmentation de la sécurité, une moindre pollution et une meilleure hygiène de vie.


Je serais évidemment prêt à toute démarche permettant d'évaluer avec des acteurs responsables de la sécurité routière en Loir et Cher leur politique sur le département et de définir les améliorations à apporter en termes d'aménagement de sécurité, d'adaptation de la réglementation et aux moyens de son application en termes de répression comme de prévention.

Denys ROBILIARD

commentaires

Zone 30

Publié le 15 Juin 2012 par jml&c dans Comment font les autres ?

Une zone 30 c'est bien

Une zone 30 où les voitures roulent à 30, c'est mieux !

 

2012-06-16-LCVR14-zone30.-copie-1.JPG

commentaires

Elections législatives : 3me réponse (Nicolas Perruchot)

Publié le 14 Juin 2012 par np&c dans Ouvrage de référence

Voici la réponse du Député de Blois à notre courrier du 3 juin 2012

 

 

Monsieur le Président,


Vous avez souhaité attirer mon attention sur la politique de sécurité routière, et je vous en remercie.


Selon les chiffres de la sécurité routière, 3 970 personnes ont été tuées sur les routes en 2011, contre 3992 en 2010. Si l'année 2011 marque donc un nouvel arrêt dans la lutte contre l'insécurité routière, la perte d'un proche dans des conditions aussi cruelles, est un traumatisme que nous devons en effet, tous, tenter de juguler.


Le législateur travaille régulièrement à des moyens de prévention, d'information des conducteurs mais aussi de répression des comportements dangereux sur la route.


La politique menée ces dernières années en matière de répression systématique des excès de vitesse a porté ces fruits : la multiplication des radars, entraînant de fait une diminution de la vitesse des automobilistes, a réellement participé à la diminution massive des accidents graves. J'ajoute qu'une véritable prise de conscience a été opérée par les conducteurs.


Toutefois, il y a quelques mois, j'ai appelé à revenir au principe qu'il ne faut écarter de la route que les conducteurs véritablement dangereux et incapables de se plier aux règles de la circulation publique, et qu'il ne faut pas confondre ces derniers avec les usagers ordinaires susceptibles de commettre des erreurs bénignes.


J'appelle les conducteurs à ne pas relâcher leur attention et à bannir certains comportements accidentogènes tels que l'usage au volant des téléphones portables, la conduite après l'absorption d'alcool, même limitée, ou encore la conduite sans permis.


Je pense que la politique de sécurité routière doit clairement trouver un équilibre entre ces trois principes : prévention, information et répression.


Je vous prie de croire, Monsieur le Président, en l'assurance de mes sentiments les meilleurs.

Nicolas PERRUCHOT

 

commentaires

Rétrécissements de voirie

Publié le 14 Juin 2012 par b&c dans On nous cache tout

Blois rue des Hautes Granges

 

2012-06-11-Blois-rue-des-Hautes-Granges--2-.jpg

 

Une portion de route où les voitures vont souvent un peu trop vite et où les piétons n'ont que peu de place

 

2012-06-11-Blois-rue-des-Hautes-Granges--3-.jpg

Des travaux sont-ils en perspective ?

commentaires

Afficher plus d'articles

<< < 10 20 30 40 50 60 70 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 100 200 > >>
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog