Bougez autrement à Blois - Bougez autrement dans le val de Loire

Espace de débats, d'opinion pour favoriser les "déplacements doux". Faire savoir à ceux qui savent faire...avec pour seul objectif "zéro accident" - et normalement sans publicité, si c'est le cas, c'est sans notre accord...

Elections législatives : lettre ouverte de la ligue du Loir et cher aux candidats

Publié le 3 Juin 2012 par mmc&c dans Ouvrage de référence

Madame, Monsieur,


Vous sollicitez un mandat de député auprès des électeurs du Loir-et-Cher.
La sécurité des déplacements, pourtant préoccupation quotidienne des familles, reste un problème majeur de santé publique.

 

2012 06 01 localisation des accidents mortels sur les route


Le Loir et Cher s’inscrit dans les départements qui n’auront pas participé concrètement à l’objectif national de réduction du nombre de personnes tuées d’ici fin 2012.

 

2012-05-04-Blois-ac-rue-Duguet-Trouin---2-.JPG

 

Des accidents sont caractérisés par une forte implication  des automobilistesmotocyclistes, des piétons et cyclistes,  des jeunes et des personnes âgées, parmi les victimes tuées ou gravement blessées, sur des routes, voies rapides, ou lors de traversées de bourgs non sécurisées, avec peu d' aménagements de modération de vitesse. 

 

2012-06-01-Villetrun-PL-interdit-jpg
Notre département comporte de nombreuses routes secondaires, routes rurales, qui voient depuis quelques années un accroissement de circulation, des véhicules de plus en plus lourds inadaptés à ce réseau, avec quotidiennement des accidents mortels et graves.

Le coût des accidents de la route est un gâchis annuel de 24 milliards d’euros.  Une amélioration de la sécurité routière depuis 2002 a permis de faire économiser 11 milliards d’euros par an à la communauté nationale. Hélas, la stagnation des résultats en 2010 et 2011 démontre, s’il en était besoin en cette période de crise, l’insuffisance de conciliation entre mobilité et sécurité dans un contexte de forts trafics et diversité des usagers, provoquant des accidents.

 



Lors du Grenelle de l’environnement,  la proposition de diminuer de 10 km/h la vitesse autorisée sur l’ensemble du réseau routier avait été envisagée. Elle n’a pas été retenue, mais nous la reprenons à notre compte avec le double objectif de réduire la consommation de carburant et de baisser la mortalité sur les routes (1% des vitesses moyenne en moins, c'est 4 % de tués en moins).  Nous insistons particulièrement pour que cette diminution intervienne sur les petites routes secondaires sur lesquelles l’amélioration de la sécurité routière a été la  plus faible depuis 2002.

 



Contrôles : Il n’y a pas de respect de la loi sans contrôles. Ceux-ci ont déjà montré leur efficacité, ils sont le maillon fort de toute politique de prévention pour une réelle sensibilisation de l’opinion publique à la législation. . Etes-vous disposé à donner aux pouvoirs publics les moyens de faire repecter la réglementation existante ?


De nombreuses autres mesures* mériteraient d’être évoquées. Celles que nous vous présentons s’appliquent à la spécificité de notre département mais pourraient être élargies à l’ensemble du pays. Nous vous demandons de vous engager à les soutenir, en écho aux préoccupations de vos concitoyens, de vos électeurs, et au nom de l’intérêt général.

 

Nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur l’assurance de nos sincères salutations .


 
 

 

 

2012-06-01-localisation-des-accidents-mortels-sur-les-route.jpg

commentaires

Elections législatives : lettre ouverte de la ligue du Loiret aux candidats

Publié le 2 Juin 2012 par plw&gp&c dans Comment font les autres ?

A mesdames et messieurs les candidats aux élections législatives
Objet : Politique de sécurité routière


Madame, Monsieur,


Vous sollicitez un mandat de Député auprès des électeurs de notre département.


La sécurité routière a, jusque maintenant, été peu présente dans les débats, aussi nous voudrions attirer votre attention sur un aspect de la vie quotidienne qui intéresse nos concitoyens , la sécurité dans leurs déplacements.



De grands progrès ont été réalisés ces dix dernières années, et plus particulièrement de 2002 à 2008, grâce notamment à la politique impulsée au plus haut niveau de l’Etat et qui a notamment conduit, entre autres mesures, à la mise en place du système de contrôles automatisés (les radars). Ceux-ci ont entraîné une modération des vitesses pratiquées et ont été les principaux responsables de la division par deux du nombre des tués sur la route.


Enfin nous devons noter le coût des accidents de la route. C’est un gâchis annuel de 24 milliards d’euros. L’amélioration de la sécurité routière depuis 2002 a déjà permis de faire économiser 11 milliards d’euros par an à la communauté nationale, montant non négligeable en cette période de crise économique. C’est bien sûr dans ce sens qu’il faut continuer les efforts.


Malheureusement, la stagnation des résultats en 2010 et 2011 a montré que la partie n’était pas gagnée et qu’il restait de gros progrès à faire si l’on voulait rendre nos rues et nos routes encore plus sûres, si l’on voulait éviter tous ces drames qui endeuillent tant de familles et si l’on voulait cesser de dépenser des sommes folles pour réparer les degâts des accidents.
 

 

Aussi nous vous alertons sur les points suivants pour que, élu, vous vous appliquiez à les faire mettre en œuvre.

Formation : C’est le point de départ de toute politique de prévention. Des programmes de formation à la sécurité routière existent dans les écoles élémentaires et les collèges, il convient de s’assurer qu’ils soient bien appliqués partout et surtout il faut veiller à ce que le continuum éducatif se poursuive au Lycée où l’on a constaté un grand vide dans ce domaine.


Information et sensibilisation des usagers : Développer et multiplier les messages d’information et de sensibilisation à la sécurité routière dans les médias : méfaits de l’alcool, danger de la vitesse, risque de somnolence, conséquences des accidents etc


Contrôles : Il n’y a pas de respect de la loi sans contrôles. Ceux-ci ont déjà montré leur efficacité, ils sont le maillon fort de toute politique de prévention. Ne vous laissez pas impressionner par les  manifestations parfois bruyantes de certaines associations d’usagers qui revendiquent le privilège inouï de pouvoir s’affranchir sans contrainte des règles du code de la route. Ils sont dans le déni sur l’efficacité des radars et sur les dangers de la vitesse. C’est pour cela notamment qu’il convient d’améliorer la communication sur les facteurs possibles d’accident et notamment sur le danger de la vitesse.
 

Aides à la conduite
De gros progrès ont déjà été fait dans ce domaine.
Nous demandons la mise en place sur tous les véhicules « d’enregistreur de contexte d’accident »(ou boîte noire), véritable témoin embarqué. Cet enregistreur donnerait aux enquêteurs des éléments d’information qui manquent habituellement : vitesse au début de l’accident, début du freinage, décélération en cours du freinage, clignotant ou non, etc
 

 

Nous demandons également la mise en place sur tous les véhicules du LAVIA, (Limiteur de vitesse adapté à la vitesse autorisée). Couplé avec un GPS, le LAVIA informe, à chaque instant, de la vitesse autorisée à l’emplacement où l’on se trouve, il évite les dépassements involontaires, il peut se coupler au limiteur de vitesse du véhicule. En cinq ans un tel système pourrait être efficacement opérationnel.
 

 

Adaptation des véhicules aux règles du code de la route
Cas des cyclomoteurs
 

Plus de la moitié des adolescents tués sur la route le sont à cyclomoteur. La règle en vigueur est de limiter par construction la vitesse des cyclomoteurs à 45 km/h. Malheureusement, cette règle est trop souvent bafouée avec la complicité de professionnels indélicats et de parents inconscients. Nous vous demandons d’exiger, de la part des force de l’ordre, un contrôle plus strict de cette règle.
 

2010-07-18-Blois-Orleans--67-.JPG

 

Cas des motos et voitures
La vitesse maximale autorisée sur le réseau routier est de 130 km/h sur autoroute. Or des motos ou des voitures immatriculées en France sont susceptibles de rouler jusqu’à 250 km/h. C’est un non sens absolu. On laisse acheter bien cher des véhicules aux performances inouïes avec interdiction de s’en servir ! On sait bien que celui qui possède un tel engin est fortement tenté de jouir de ses performances au risque de provoquer de graves accidents.
Aussi nous vous demandons d’appuyer notre demande d’uniformiser les règles en matière de vitesse au niveau européen et d’interdire la vente et l’immatriculation de tels véhicules qui en plus sont très consommateurs d’énergie.

 

Modération des vitesses
Lors du Grenelle de l’environnement, la proposition de diminuer de 10 km/h la vitesse autorisée sur l’ensemble du réseau routier avait été envisagée. Elle n’a pas été retenue, mais nous la reprenons à notre compte avec le double objectif de réduire la consommation de carburant et de baisser la mortalité sur les routes. Nous insistons particulièrement pour que cette diminution intervienne sur les petites routes secondaires sur lesquelles l’amélioration de la sécurité routière a été la plus faible.

 

2010-07-18-Blois-Orleans--136-.JPG

 

La sécurité routière est un tout, d’autres mesures mériteraient aussi d’être évoquées, concernant notamment les infrastructures ou la signalisation. Celles que nous avons présentées ci-dessus nous paraissent essentielles et nous vous demandons de vous engager à les soutenir dans les débats qui interviendront à l’Assemblée Nationale.
Nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur l’assurance de nos sincères salutations .
Le délégué pour la Région Centre Le Président de l’association du Loiret

commentaires

La nouvelle roulette blésoise ?

Publié le 1 Juin 2012 par b&c dans insolite

 

2012-05-31-Blois-rue-porte-cote-vl-a-contre-sens.jpg

 

Un véhicule à contre-sens au pied du chateau, près du square victor HugoLa voiture est descendue avec les feux de détresse entre les appels de phares et les coups de klaxons pour ensuite tourner vers la rue Porte-Côté enfin dans le sens normal.

 

S'agit-il d'un nouveau jeu ou d'un acte inconscient ?

commentaires

La sécurité routière, une "priorité" pour Hollande (AFP 31/05/2012)

Publié le 31 Mai 2012 par afp&c dans Ouvrage de référence

La sécurité routière, une "priorité" pour Hollande (AFP 31/05/2012)

Le président François Hollande annonce dans une lettre à une association que la sécurité routière, dont le nouveau responsable politique a été nommé mercredi, sera une "priorité" de son mandat durant lequel l'accent sera mis sur l'alcool au volant, la prévention et la formation.
Jusque-là directeur général de la police nationale, Frédéric Péchenard, haut fonctionnaire proche de Nicolas Sarkozy, est le nouveau délégué interministériel à la Sécurité routière.
Avant même son entrée en fonction lundi, sa probable feuille de route est décrite dans une lettre envoyée à la Ligue contre la violence routière (LCVR) par François Hollande le 25 avril, avant son élection.
"La sécurité routière sera bien lors de mon quinquennat une priorité", y écrit le président, promettant une "attitude de pédagogue" et disant n'être "pas de ceux qui proclament des objectifs chiffrés".
Ce passage vise son prédécesseur Nicolas Sarkozy, qui avait annoncé après son élection en 2007 vouloir passer d'ici 2012 sous la barre des 3.000 morts par an sur la route (environ 4.000 actuellement).
M. Hollande sera "intransigeant avec le respect des règles", notamment sur l'alcool, "principale cause d'accidents". Il juge la présence obligatoire d'éthylotests dans les voitures "pas toujours adaptée", car "la très grande majorité des accidents est le fait de conducteurs qui savent être au-dessus de la limite légale".
Concernant les véhicules, il faudra "engager des négociations avec les constructeurs" sur leur équipement: "limiteurs de vitesse, détecteurs de fatigue, répondeurs-enregistreurs spécifiques pour le téléphone en voiture".
Il ne prévoit donc pas d'interdire le portable au volant.
De manière générale, il estime que la sécurité routière doit comprendre, outre la répression, "deux autres volets" : "la prévention" et "l'éducation routière", "grands oubliés" de l'ère Sarkozy.
De plus, le permis est "trop cher" et il faut changer son apprentissage fondé "sur le bachotage".
Par exemple, "certaines collectivités (...) ou associations ont mis en place des échanges de services et de prestations en contrepartie de la prise en charge partielle ou totale du permis". Il propose également que "les volontaires en service civique bénéficient d'une aide de l'Etat pour financer leur permis".
Il souhaite aussi une formation routière "tout au long de la scolarité", surtout "pour les 15-25 ans", pour qui les accidents de la route restent la première cause de mortalité.
Enfin, François Hollande se prononce pour "l'introduction progressive du principe d'un contrôle de sécurité" des infrastructures, en priorité sur les nationales et les départementales, les plus accidentogènes.
Pas de "baisse généralisée des limitations de vitesse", comme le réclame notamment la LCVR, mais il s'agira de "les adapter" selon la dangerosité, et surtout "les faire appliquer" en supprimant les failles "permettant à certains d'échapper aux décisions de justice", pointe-t-il, s'engageant à "supprimer ces passe-droits".
commentaires

Le val de loire (à vélo) vu par des Suisses

Publié le 30 Mai 2012 par kreuzligen&lw&b&c dans Comment les autres nous perçoivent

 

 

Le 24 mai  2012 un groupe de jeunes  suisses originaire du lac de Constance (Kreuzlingen am Bodensee) de passage, pendant 15 jours,  à Blois  a bien voulu donner son point de vue en tant que cyclistes et piétons sur les aménagements blésois et ceux du val de Loire.

 

pano-depuis-le-jardin-de-leveche-sur-la-loire-JPG


A la question: "A toute heure du jour et de la nuit, Blois est une ville très agréable pour faire du vélo, Oui, pourquoi ? Non, pourquoi ?"  ils ont d'abord évoqué la Loire et ses paysages* (50 %)  "an der Loire entlang : schône Gegend" pour ensuite déplorer le "manque de pistes cyclables"* (50%) ( "Es hat nicht vieile wege, die nur für die Fahrräder sind" ) et une qualité de revêtement à revoir. Concernant les rues de Blois, ils ont cité les "nids de poules" (34% )("Manchmal sind die wege holprig" - "Gepflasterte Boden" ). Quant au  trafic, certains (23% ) estiment qu'ils y en a trop ("es hat viel Verkehr"), d'autres (19% ), "pas beaucoup" ("schöne Stadt, nicht so gross, nicht zuviel Verkehr").

 


Un système incohérent ?
"A mon avis, il y a peu de pistes cyclables. J'ai un peu peur de rouler sur la route (trop serrées pour faire du vélo) je préfère donc le trottoir (mais là on dérange les piétons). En plus, les bords de trottoirs sont trop hauts et il faut descendre du vélo pour passer de la route au trottoir". Un accompagnateur a aussi noté: "Le système des pistes cyclables n'est pas très clair/transparent (Cohérent ? NDLR) Parfois il faut quitter la route et monter sur le trottoir. Cela devient difficile voir dangereux car le trottoir est "trop haut" (Le bord n'est pas aménagé pour les vélos..).ou trop rarement aménagé".

 


Une ville idyllique ?


 


"A toute heure du jour et de la nuit, Blois est une ville très agréable pour marcher à pied, Oui, pourquoi ? Non, pourquoi ? Les zones piétonnes du centre ville  ont été appréciées (38%)  par les jeunes touristes helvètes. "  "surtout en centre-ville (les rues piétonnes) où il n'y a pas de voitures. Les petites ruelles avec des magasins ou des maisons historiques sont magnifiques et très agréables". ... "Pas stressé, calme, tranquille avec nature: idyllisch". avec toutefois un bémol "Nicht in der agglomeration, aber in der Altstadt, ja !! Schöne Strassen, mehr Spass." (pas dans l'agglomération, mais dans la vieille ville, oui : de belles routes, plus de plaisir).

 

2012-05-Blois-hautes-granges-suisses-jpg


"Pour faire du vélo ou marcher à pied, en France, ce qu'il y a de mieux c'est...?" la belle piste cyclable le long de la Loire et les promenades en centre ville.  

 

"Pour faire du vélo ou marcher à pied, en Suisse, ce qu'il y a de mieux c'est...?"  une réponse de diplomate "beides ist gut, velofahren ist vielleicht ein wenig besser" (les deux sont bons, rouler à vélo est sans doute mieux en Suisse).  Les  atouts suisses sont surtout les pistes cyclables (50%) et les chemins de randonnée (19%)


CIMG6628.JPG

 

 

"Quels souvenirs gardez vous de la promenade à Chambord ? " ce sont d'abord les vues sur la Loire lors de la promenade à vélo ("Die Sicht auf die Loire") (50% ) Puis malheureusement les trous dans le revêtement. "Au bord de la loire (sans trafic) où on a pu apprécier et savourer la nature et le paysage". ... "Agréable. Par contre, ils y a des bouts de chemin dont la surface n'était pas idéale (trous etc..). " - "Le tour à vélo était génial ! le chemin à côté de la Loire est super mais on a du traverser une grande rue. Avec 27 élèves, c'est pas très facile".

commentaires

Double-sens cyclable en centre ville ! (Blois - rue des Orfèvres)

Publié le 29 Mai 2012 par b&c dans Y a du mieux

Ils arrivent enfin en centre ville !  Nous sommes ravis d'avoir enfin ces doubles sens cyclables attendus depuis si longtemps.

2012-05-29-Blois-orfevres-double-sens-jpg

La rue des Orfèvres à Blois

CIMG6844.JPG
Attention, toutefois, les panneaux soient implantés ainsi, juste dans la trajectoire des piétons. Dans la mesure du possible, les aménageurs  pourraient  plaquer les poteaux aux murs et implanter les panneaux beaucoup plus haut, dans le respect des normes en vigueur.


"Dans les agglomérations bénéficiant d'un éclairage public, les panneaux peuvent être placés à une hauteur allant jusqu'à 2,30 m pour tenir compte notamment des véhicules qui peuvent les masquer, ainsi que de la nécessité de ne gêner qu'au minimum la circulation des piétons." source : arrêté du 7 juin 1977  relatif à la signalisation des routes et autoroutes (1) (Journal officiel du 13 août 1977) 

commentaires

Le changement se fait attendre à Villetrun ! Ailleurs ca bouge

Publié le 28 Mai 2012 par ll&c dans usager vulnérable

Villetrun,  rue de la Picotière.

A l'occasion de la "grande brocante" de Villetrun,

P1090061
Pour contourner le site, comme chaque année une déviation est mise en place sur l'axe Beaugency - Vendôme.

P1090060
Et elle passe........par la rue de la Picotière !!! 
(mise en sens unique ?)

P1090058
Une circulation multipliée par XXX, des véhicules qui circulent bien au delà de la vitesse limite.

P1090059
en attendant, d'autres communes bougent...elles...


Vienne - Montmorillon - Quartiers- Ville haute : la vitesse en débat NR 12/05/2012...Mais ce sont aussi la vitesse des véhicules, jugée excessive par les participants à la réunion, ainsi le sens de circulation dans le futur centre-ville et la nouvelle disposition du marché, qui ont été au coeur des débats. Yves Bouloux a affirmé que le conseil municipal allait plancher sur d'éventuels aménagements pour réduire la vitesse et sur l'entretien des espace

Loiret > Orléans-Métropole > Orléans 20/04/12 - 06h00 Réunion avec les riverains, mercredi ARTICLE 20/04/12 - 06h00 Réduire la vitesse rue Mariotte Fin mars ... de la rue « pour réduire la vitesse », souhaite l'élu.vitesse.
Réduire la vitesse rue Mariotte Fin mars, au cours d'une réunion publique, un projet de réaménagement de la rue Antoine-Mariotte avait été présenté aux habitants. Il consistait en une reprise de la chaussée, des trottoirs et d'un marquage au sol pour le stationnement....

Loiret > Loire-Sologne > Châteauneuf-sur-Loire 30/03/12 - 06h00 La Grande rue est en plein travaux .. , de manière à rétrécir la chaussée, et ainsi réduire la vitesse. Réduire la vitesse Cette problématique a d'ailleurs été, à maintes reprises, évoquée ...



  Romorantin-Lanthenay - Circulation- Riverains route de Vernou : stop aux vitesses excessives NR 27/03/2012 Les riverains de la départementale 13 réclament un aménagement de la route. Afin de réduire la vitesse des automobilistes qu’ils estiment dangereuse…

 


 

Cher > Boischaut > Jouet-sur-l'Aubois le berry.fr 22/03/12 - 06h00 Test pour réduire la vitesse des véhicules Un aménagement expérimental pour réduire la vitesse. Aujourd'hui, une des problématiques qui revient le plus souvent est la vitesse des véhicules sur les routes traversant certains villages. Malgré la mise en place récemment d'un radar pédagogique sur la RD 920,...

 


Bouillé-Loretz - Bouillé-loretz La sécurité étudiée par les élus nr 12/03/2012 Des installations provisoires seront mises en place dans le bourg en concertation avec les services de l'Equipement. Des dispositifs provisoires seront mis en place en concertation avec les services de la DDE. : aux entrées du bourg par Argenton-l'église, Montreuil-Bellay et Argenton-les-Vallées pour réduire la vitesse des véhicules et délimiter les zones de stationnement

 


commentaires

Le retour entendu du petit joueur mobile (accessibilité)

Publié le 28 Mai 2012 par b&c dans Y a du mieux

Le 19 septembre 2011,  le petit joueur mobile dénoncait les difficultés pour aller au tout nouveau centre commercial de l'avenue de France. Depuis, il a vu apparaître  une nouvelle rampe pour faciliter l'accessibilité aux personnes à mobilité réduite.  

CIMG6793
Toutefois...,
CIMG6786
Un nouvel aménagement cyclable a ét créé, après la destruction de l'aménagement existant lors de la réfection du trottoir !


CIMG6785
 
Pourquoi l'entrée de la nouvelle piste cyclable a-t-elle été conçue avec un rebord ? On imaginerait jamais une marche entre deux routes...

PS juillet 2012
le petit joueur mobile a encore  été entendu
2012 07 avenue de France bordure refaire.
Le dénivelé a été supprimé, trou et cyclistes sont comblés !
Reste à voir la tenue dans le temps.
A comparer avec le pont Gambetta où la flaque est revenue avec la disparition du revêtement posé sur le creux.
Merci quand même.


CIMG6789
Près de l'avenue de France, en face de la Maison de Bégon - Rue Pierre&Marie Curie... il y a toujours un obstacle sur la trajectoire directe entre la pharmacie et ce passage piéton.

CIMG6791
Il y a ici une belle ligne de désir. En rabaissant la bordure, les piétons gagneraient beaucoup en confort de circulation.
 
   
commentaires

Vitesses en ville

Publié le 27 Mai 2012 par l&JR&c dans Les riverains entrent en résistance

Des personnes se plaignent souvent des trop fortes vitesses dans leur agglomération et des craintes qu'ils ont pour leurs enfants. Pour répondre à leurs sollicitations  Jacques ROBIN a élaboré un document exhaustif avec explications et de nombreuses  photos sur le sujet "comment réduire la vitesse et améliorer la sécurité en agglomération"

Le document est en ligne et peut être téléchargé.

 

260520121136.jpg

Blois - rue Vasco de Gama à l'occasion de festival Mix-terres !

Les voitures sont encore sur les trottoirs dans une rue très large en zone 30 !

Les piétons sont encore contraints de cheminer sur le bitume, dans le trafic, près du centre d'éducation routière  !


amenagement-carnac4.JPG

Carnac, à titre de comparaison

commentaires

Trottoir ping pong !

Publié le 26 Mai 2012 par b&c dans Mise en danger

  2012 05 22 Blois magelan ping pong.

 

Blois - ZUS - rue Vasco de Gama , près du gymnase Traoré - Bégon et de la nouvelle médiathèque...


2012-05-26-Blois-Magellan--2-.JPG

 

A droite du trottoir, dans le virage de la rue Vasco de Gama, les piétons sont invités à franchir de cap de bonne espérance  : "Piétons, prenez le trottoir d'en face"

 

2012-05-26-Blois-Magellan--3-.JPG

 

 Les piétons sont pris dans un goulot d'étranglement à l'occasion des travaux de rénovation urbaine.  Pourquoi l'espace se ferme t-'il ?

 

2012-05-26-Blois-Magellan--4-.JPG

 

Sur le trottoir de gauche, les piétons sont invités à passer sur le trottoir de droite ! 

 

Pourquoi les  aménageurs  jouent-ils  au ping-pong avec les usagers vulnérables ?

 


 


 



commentaires

Afficher plus d'articles

<< < 10 20 30 40 50 60 70 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 100 200 > >>
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog