Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Violence Routière 41 - Bougez autrement à Blois - Bougez autrement dans le val de Loire -

Ce blog associatif, à plusieurs mains, est un espace de débats, d'opinion pour favoriser les "déplacements doux". Il s'agit de "faire savoir à ceux qui savent faire"...avec pour seul objectif "zéro accident" - Ce blog est normalement SANS PUBLICITE, SI C'EST LE CAS C'EST SANS NOTRE ACCORD... (un moteur de recherche est disponible ci dessous à droite sous le mot "contact")

Le plus bel hommage des cyclistes à Catherine

Publié le 2 Avril 2014 par velo41&C dans hommage cycliste

Communiqué des membres du bureau de l'association vélo 41

Nous avons eu la profonde tristesse d'apprendre le décès de Catherine Fourmond en fin de semaine dernière. Ses obsèques seront célébrées mercredi 2 avril, à 10h30 à la cathédrale de Blois.Plutôt que de recevoir des fleurs, elle a préféré des dons à l'association voix libres qui soutient des actions pour les enfants et les femmes défavorisés de Bolivie. Des boites à dons seront disponibles à la Cathédrale.

Emmanuel, son époux, et sa famille proposent de lui rendre un dernier hommage cycliste en se rendant au crématorium à vélo depuis leur domicile. Départ à 13 h00 dernier délai. Nous passerons par l'avenue de Vendôme, l'avenue de France, le carrefour de l'Europe, pour rejoindre ensuite le cimetière de la forêt où se trouve le crématorium .Ce parcours emprunte certains aménagements cyclables suscités par Catherine.

Les membres du bureau de l'association vélo 41

Le plus bel hommage des cyclistes à Catherine
Le plus bel hommage des cyclistes à Catherine
Le plus bel hommage des cyclistes à Catherine
Une file de cyslistes avenue de Vendôme, puis sur la piste cyclable de l'avenue de France
Une file de cyslistes avenue de Vendôme, puis sur la piste cyclable de l'avenue de France

Une file de cyslistes avenue de Vendôme, puis sur la piste cyclable de l'avenue de France

Le plus bel hommage des cyclistes à Catherine
Le plus bel hommage des cyclistes à Catherine
Le plus bel hommage des cyclistes à Catherine
Le plus bel hommage des cyclistes à Catherine
Le plus bel hommage des cyclistes à Catherine
Le plus bel hommage des cyclistes à Catherine
Le plus bel hommage des cyclistes à Catherine

La légende du colibri

Initialement appelé Mouvement pour la Terre et l'Humanisme, Colibris tire son nom d’une légende amérindienne, racontée par Pierre Rabhi :

Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! » Et le colibri lui répondit :« Je le sais, mais je fais ma part. »

 

source; http://www.colibris-lemouvement.org/colibris/la-legende-du-colibri

commentaires

Catherine s'en est allée

Publié le 30 Mars 2014 par c&mmc&fb dans hommage

Catherine s'en est alléeCatherine s'en est allée
Catherine s'en est allée
Catherine s'en est allée

L'association départementale de la Ligue Contre la Violence Routière souhaite rendre hommage à Catherine Fourmond, qui vient de nous quitter. Médecin de formation, elle s’est aussi engagée activement pendant 15 années dans notre réseau associatif, pour la santé publique.

Dès l’an 2000, aux côtés de la Ligue contre la Violence Routière, Catherine a lutté contre l’insécurité routière, soulignant, très tôt « une catastrophe dont les gens ont du mal à prendre conscience tant qu’ils ne sont pas concernés ».

En 2001, co-fondatrice avec François Bourdillon de Velo 41, association qui milite pour le développement du vélo utilitaire, on pouvait la voir sillonner la ville et les alentours, quel que soit le temps, sur le mode de transport qu’elle avait élu comme mode de transport apaisé et non polluant. En 2003, elle militait entre autre pour une passerelle piétons-vélos au dessus du boulevard des Cités Unies. L’idée était de “rétablir une liaison latérale à la ligne SNCF derrière l'hôpital, entre Blois et la Chaussée Saint Victor, y voyant "la possibilité pour les enfants de la Chaussée Saint-Victor de se rendre au collège, au lycée, à pied ou à vélo“. Reprenant ainsi les propositions de Maurice Champion, ancien adjoint au maire et membre de l'association.

En mars 2004, elle relayait l'idée de rendre « obligatoire la pose de boîtes noires dans les voitures pour pouvoir mieux analyser les causes d'un accident*, brider la vitesse, mieux avertir du danger des drogues (alcool, médicaments, cannabis) et pratiquer des contrôles réguliers de santé et de connaissance du code de la route quel que que soit l'âge du conducteur. » (* outil obligatoire aux USA en septembre 2014)

En matière de transport et avec l’appui de son mari, Emmanuel, le premier Plan de Déplacement dans les Entreprises (PDE) a vu le jour au CHG, l’objectif étant toujours de limiter la place de la voiture dans l’espace public. En 2005, elle bataillait en faveur de l'instauration des doubles sens cyclables à Blois. Depuis les Blésois ont le plaisir de voir se développer de nouveaux itinéraires au sud de la Loire et à l'est de la ville. C'est sur son initiative également qu'il y eut la pétition pour les prises en compte des cyclistes et des piétons dans la déviation de Cellettes. Elle a également participé à la création de la bande cyclable entre le centre ville, et la gare de Blois, boulevard Jean Laigret.

Participant avec son mari à plusieurs randonnées vélo dont la « transeuropéenne » elle a été une militante active des aménagements cyclables sur les bords de la Loire pour protéger les usagers vulnérables du danger des routes départementales. Les sorties sur le terrain, comme en mai 2007 vers Muides et Saint Dyé sur Loire, sous la pluie... nous laissent de très bons souvenirs. « on est pas en sucre » ! disait-elle En Novembre 2007, dans le froid, au pied des marches Denis Papin elle était avec nous pour un hommage aux victimes de la route (OMS).

En septembre 2009, elle mettait en place «la fête de la mobilité», sur le pont Jacques Gabriel, un espace de démonstration pour des mobilités plus durables que le temps d'un week-end.

Malgré une période entre parenthèses, du fait de la maladie, elle a accueilli, avec Emmanuel le premier« atelier de réparation vélo » chez elle/eux boulevard Eugène Riffault à Blois. L'atelier fonctionne toujours du côté de la « fabrique » une fois par mois.

Catherine a semé de petites graines qui vont fleurir le quotidien des habitants bien au delà du val de Loire. C'est elle qui reprenait une citation HG Wells « Quand je vois un adulte sur un vélo, je désespère un peu moins de l'humanité ».


 

Catherine s'en est alléeCatherine s'en est allée
Catherine s'en est allée
commentaires

...

Publié le 27 Mars 2014 par c

...
commentaires

Comment encourager l'usage du vélo? Un débat a eu lieu sur France Inter

Publié le 26 Mars 2014 par franceinter&il&fb&c dans débat, fub, vélo, stationnement, aménagement, loi 2015, copenhague, amesterdam, économie

Paris - quartier du Marais - RIP

Paris - quartier du Marais - RIP

Le téléphone sonne par Patrick Boyer du lundi au jeudi de 19h20 à 20h; Comment encourager l'usage du vélo ? Comment encourager l’usage du vélo, notamment dans les déplacements domicile-travail ? Comment améliorer la coexistence avec les voitures en milieu urbain ? Le ministère des Transports a annoncé plusieurs mesures en ce sens la semaine dernière. Qu’en est-il exactement ?

http://www.franceinter.fr/player

Blois - pont jacques Gabriel - cycliste & personne à mobilité réduite

Blois - pont jacques Gabriel - cycliste & personne à mobilité réduite

commentaires

En Loire Atlantique, Claude Chabot évoque la baisse de l'accidentalité sur les routes

Publié le 25 Mars 2014 par cc&c

Nantes

Nantes

En janvier dernier, Claude Chabot était invité à l'émission radio "France Bleu Loire Océan Matin" :

 

1 Analyse de la baisse historique de la mortalité routière (comportements, vitesse, alcool)

2 Le périphérique Nantais (70 km/h)

3 Les autoroutes (120 km/h)

4 Réponses aux auditeurs (sécurité des véhicules, infrastructures, respect des règles, stages).

 

Source : "France Bleu Loire Océan Matin" de France Bleu Loire Océan, 21/01/14

 

Nantes

Nantes

Nantes & son tram

Nantes & son tram

commentaires

Des ponts, sur l'itinéraire de la Loire à vélo, sont-ils dangereux à traverser ?

Publié le 22 Mars 2014 par fb&c dans loire à vélo, pont, traversée, cycliste, vélo, usager vulnérable, RD431, Indre et Loire

Suite à un accident mortel* d'une cycliste à Pocé-sur-Cisse près d'Amboise, on peut s' interroger sur la configuration des lieux. Une cause possible d'accident parmi une vingtaine de paramètres.

 

*POCÉ-SUR-CISSE Une cycliste chute et décède NR 21/03/2014 05:23 Il était aux environs de midi, hier, quand un accident aux conséquences dramatiques s'est produit à Pocé-sur-Cisse, en limite d'Amboise,au niveau du pont de chemin de fer. Une dame âgée de 86 ans a trouvé la mort en chutant de son vélo, alors qu'elle circulait en direction d'Amboise, à « Villeret », sur le CD 431.[...]

Sur le pont SNCF, hors agglomération sur quelques centaines de mètres, une vitesse de  90 km/h, quoique autorisée, ne semble pas adaptée. Avant et après, en agglomération la vitesse maximum autorisée est à 50 km/h... La ligne continue peut s'expliquer par le manque de visibilité. mais des bordures très hautes forment de véritables murs de chaque côté de la voie. Il n'y a aucune échappatoire pour les cyclistes. Légalement ici, il est interdit de doubler les cyclistes...

Sur le pont SNCF, hors agglomération sur quelques centaines de mètres, une vitesse de 90 km/h, quoique autorisée, ne semble pas adaptée. Avant et après, en agglomération la vitesse maximum autorisée est à 50 km/h... La ligne continue peut s'expliquer par le manque de visibilité. mais des bordures très hautes forment de véritables murs de chaque côté de la voie. Il n'y a aucune échappatoire pour les cyclistes. Légalement ici, il est interdit de doubler les cyclistes...

Juste avant le pont, la sortie d'agglomération à Villeret:  il y a tout juste la place pour le car, comment faire pour partager paisiblement la route avec les cyclistes ?

Juste avant le pont, la sortie d'agglomération à Villeret: il y a tout juste la place pour le car, comment faire pour partager paisiblement la route avec les cyclistes ?

En agglomération, la configuration des lieux s'accompagne d'une ligne droite continue sur une route départementale dégagée !  Comment justifier cette ligne continue ?

En agglomération, la configuration des lieux s'accompagne d'une ligne droite continue sur une route départementale dégagée ! Comment justifier cette ligne continue ?

La traversée de la Loire sur la D431 près d'Amboise

commentaires

80 km/h sur les routes départementales, le val de Loire a-t-il vraiment le choix ?

Publié le 21 Mars 2014 par cg&c dans 80 km-h, RD

D'après les notes de Claude GOT* pour expliquer la nécessite de modérer les vitesses sur les routes départementales et quelle que soit l'option choisie par le gouvernement, nos RD devraient passer à 80 km/h. 

Surtout avec la recrudescence des accidents...

 

NR 16 mars 2014 "Repères : 152 Le nombre de morts sur les routes du Loir et Cher par million d'habitants. Le chiffre est de 117 pour l'Indre, 88 en Indre et Loire, 85 dans la Vienne et 78 dans les Deux Sèvres".

 

L'insécurité routière reprend de la vigueur NR 08/03/2014 "Une série noire d’accidents mortels a endeuillé les routes depuis le début de l’année. Hasard malheureux ou signe d’un relâchement coupable ?

Trente accidents, douze tués, 35 blessés : c'est le terrible bilan de la route en Loir-et-Cher au cours des deux premiers mois de l'année. Ces chiffres ont de quoi inquiéter. Ils traduisent un véritable dérapage par rapport à la même période de l'année précédente où l'on avait constaté moitié moins d'accidents et de blessés et surtout, un seul tué.

Si le rythme actuel se poursuivait, on aurait à déplorer 72 tués fin 2014, contre 31 en 2013, une perspective qui ramènerait très loin en arrière dans les statistiques. Se trouve-t-on en présence d'une tendance durable ou d'un simple hasard malheureux que les mois à venir pourraient pondérer ? " [...]

Jean-Louis Boissonneau

 

 

Orléans la République du Centre 22/03/14 - Accidents mortels à la hausse en février dans le Loiret La Direction départementale des territoires (DDT) du Loiret vient de publier son observatoire de sécurité routière du département pour le mois de février. La tendance nationale traduit une forte hausse des accidents (+9,8 %), mais un léger recul du nombre de tués (-1,74 %). Dans le Loiret, le mois de février s’achève sur une série de 27 accidents, faisant 36 blessés et 3 tués. Des chiffres en hausse par rapport au mois de février 2013, où on dénombrait 13 accidents, occasionnant 14 blessés et un décès. Entre janvier et février 2014, le Loiret a été le théâtre de 64 accidents de la route, dont 4 mortels et 76 générant des blessés.[...]

 

 

 

Mise en œuvre de la limitation à 80 km/h de la vitesse maximale autorisée sur le réseau routier bidirectionnel (sans séparateur médian)

Note de Claude Got
13 février 2014 – V11

 

 

1/ la meilleure solution serait d’appliquer la vitesse maximale à 80 km/h sur le réseau bidirectionnel de tous les départements pendant un an et d’utiliser les résultats pour décider éventuellement d’un retour à 90 km/h sur certaines voies en utilisant des critères précis d’accidentalité au kilomètre parcouru et au kilomètre de voie.

2/ si le gouvernement fait le choix d’appliquer la mesure sur une partie des départements, le choix des départements où la mortalité par million d’habitants sur le réseau bidirectionnel est la plus élevée serait le plus pertinent. Il supprimerait le risque de recours devant une juridiction administrative. Le nombre de départements retenus doit être suffisamment important pour assurer une validité statistique suffisante à la décision.

3/ dans tous les cas, il y a une urgence absolue à mettre en œuvre dans des délais très courts :

  • un dispositif simple d’observation des vitesses de circulation au niveau départemental,

  • une mise à jour des ZAAC (zones d’accumulation d’accidents telles qu’elles ont été définies réglementairement)

  • le développement au niveau de chaque département d’une cartographie précise des accidents mortels, avec un classement suivant le trafic moyen des voies concernées.

 

 

 

 

Les accidents mortels dans le Loir et Cher de 2007 à 2014

Les accidents mortels dans le Loir et Cher de 2007 à 2014

commentaires

Sur une "route nationale" très fréquentée et accidentogène, des cyclistes sont coincés entre les flaques d'eau et des motorisés qui vont trop vite !

Publié le 19 Mars 2014 par fb&c dans cycliste, risque, Saint Gervais, bande cyclable, D956, eau

D956 située au sud de l' agglomération blésoise sur la commune de Saint Gervais La Forêt (41): Une bande cyclable pourtant récente  est régulièrement couverte d'eau stagnante. Quelle sécurité pour les cyclistes obligés de se déporter ?

D956 située au sud de l' agglomération blésoise sur la commune de Saint Gervais La Forêt (41): Une bande cyclable pourtant récente est régulièrement couverte d'eau stagnante. Quelle sécurité pour les cyclistes obligés de se déporter ?

commentaires

Insécurité routière : il faut que cesse la désinformation

Publié le 18 Mars 2014 par mmc&c&fb dans hoax, désinformation, loir et cher, conseil général, accident, gendarmerie, risque, décodeur, mytho

L’actuel locataire du Ministère de l’Intérieur avait promis une baisse spectaculaire de l’accidentalité. (Moins de 2000 morts en 2020... certes). Si le discours était volontariste, la réalité de la gestion ministérielle n’est pas à la hauteur des prétentions affichées, du moins dans le Loir et Cher. (1)

 

Où est l’audace dans ce département où les accidents mortels et graves se succèdent depuis ce début d’année ? Une position attentiste, avec une communication unilatérale se défaussant sur les comportements individuels. « Le vrai coupable c’est le lampiste » ironisait Boris Vian.

 

Chaque institution locale concernée transforme ainsi la sécurité routière en une sorte de couteau suisse, ouvrant de multiples lames pour couvrir tous azimuts des sujets éparpillés sans cohérence globale, sans vision, sans prise en compte des usagers les plus vulnérables.

 

Le Conseil Général du Loir et Cher dont les effets attendus auront lieu dans 30 ans n’hésite pas à nous dire qu’il ne peut faire mieux, avant de refermer prestement une lame. (2)

 

Quand la communication s’articule sur une méthode de confusion d’idées, de concepts distincts, elle empoisonne le jugement et la réflexion des usagers, et favorise paradoxalement “les comportements à risque” (3) . Ce rapprochement vénéneux ne correspond pas à la mission de service public. Il discrédite au passage ses compétences propres.

 

L’utilisation de réseaux sociaux par nos institutions locales (4) participe gravement à cette méprise. Annoncer les lieux de contrôle, « preuve qu'ils n'ont pas pour objet de piéger les automobilistes » relève là aussi d’un antagonisme étrange entre la mission de protection des populations et l’indulgence accordée, exceptionnellement, aux infractionnistes potentiels. Tant pis pour les plus exposés, les plus fragiles. Sur le même principe, pourquoi ne pas prévenir les cambrioleurs des déplacements des forces de l’ordre ?

 

Pourtant, l’annonce des contrôles en zone gendarmerie est révélatrice avec 1 418 infractions relevées en janvier 2014 (122 de plus qu’en janvier 2013), soit 45 infractions par jour sur le département alors que n’importe quel riverain peut observer plus de 50 incivilités par jour commises par un noyau dur d’automobilistes, dans son espace de vie et cela depuis des décennies. (5)

 

Voilà un petit aperçu navrant de l’état des lieux dans le Loir et Cher. Il est urgent de tenir un discours de vérité, même en période pré-électorale.

 

 

(1) NR 16 mars 2014 Repères : 152 Le nombre de morts sur les routes du Loir et Cher par million d'habitants. Le chiffre est de 117 pour l'Indre, 88 en Indre et Loire, 85 dans la Vienne et 78 dans les Deux Sèvres !!!

 

(2) NR du 08 mars 2014 « Jean-Luc Brault, vice-président chargé des routes au conseil général, [...] : « On investit chaque année 25 millions d'euros en travaux neufs pour des déviations, des giratoires, des suppressions de points noirs, et 5 autres millions en entretien. Qu'est-ce qu'on peut faire de plus ? Notre réseau départemental n'a pas de complexe à avoir par rapport à beaucoup d'autres. Et nous sommes plutôt privilégiés en matière de climat. Peut-être trop : chaque fois qu'un hiver est doux, on constate une recrudescence de l'accidentologie*. »(sic)

(*l'accidentologie est la science qui étudie les accidents. )

 

(3) NR du 08 mars 2014 « Un technicien routier, tenu lui aussi au devoir de réserve (sic) , n'en enfonce pas moins le clou : « L'amélioration du réseau est à double tranchant. Plus le tapis d'enrobés est lisse et plus les gens sont tentés d'accélérer. En région parisienne, le nombre d'accidents sur une voie rapide a chuté de façon spectaculaire suite à des vols de câbles électriques qui avaient provoqué une panne d'éclairage : on roule plus vite sur une chaussée éclairée. Plus on améliore le réseau, et plus il faut augmenter les sécurités passives comme les rails ou les chicanes ».

 

Excès de confiance en soi, imprudence délibérée, vitesse, alcool : on en revient toujours aux mêmes conclusions : il n'y a pas de routes dangereuses, il n'y a que des comportements à risque. »

 

 

 

(4) NR du 08 mars 2014 « le colonel Valynseele. « Les rumeurs selon lesquelles les pouvoirs publics nous demanderaient de lever le pied en période préélectorale pour ne pas fâcher les électeurs sont du pur fantasme. Pour s'en convaincre, il suffit de consulter notre page Facebook : les jours et lieux des contrôles y sont annoncés, et ils ont été renforcés ces derniers temps. Preuve qu'ils n'ont pas pour objet de piéger les automobilistes, mais de les protéger. » (sic)

 

 

 

 

(5) NR16 mars 2014 "Savoir bien conduire et bien se conduire" signé Hervé Aussant

 

Insécurité routière : il faut que cesse la désinformation
commentaires

L'incroyable "voie verte" de Chailles (41) !

Publié le 17 Mars 2014 par fb&c dans insolite, chailles, Peut mieux faire

D'abord un panneau installé au milieu du trottoir ! Vous ne rêvez pas !

D'abord un panneau installé au milieu du trottoir ! Vous ne rêvez pas !

Puis une voie dite "verte"  sur le trottoir !!!! entre la Mairie et la salle des fêtes ! Faut arrêter la moquette !

Puis une voie dite "verte" sur le trottoir !!!! entre la Mairie et la salle des fêtes ! Faut arrêter la moquette !

commentaires
<< < 10 20 30 40 50 60 70 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 100 200 > >>