Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Violence Routière 41 - Bougez autrement à Blois - Bougez autrement dans le val de Loire -

Ce blog associatif, à plusieurs mains, est un espace de débats, d'opinion pour favoriser les "déplacements doux". Il s'agit de "faire savoir à ceux qui savent faire"...avec pour seul objectif "zéro accident" - Ce blog est normalement SANS PUBLICITE, SI C'EST LE CAS C'EST SANS NOTRE ACCORD... (un moteur de recherche est disponible ci dessous à droite sous le mot "contact")

Quelles seront les routes départementales choisies pour tester la baisse à 80 km/h ?

Publié le 17 Juin 2014 par c&cg dans 80 km-h, vitesse

Invité au Conseil national de la sécurité routière (CNSR), Bernard Cazeneuve s’est prononcé en faveur d’une «expérimentation» de la limitation de vitesse sur les routes à deux voies, avant une possible généralisation, sans apporter de calendrier ou de détails sur les routes qui seront choisies. Il faut «mettre en place cette expérimentation sur des segments accidentogènes et voir ce qu’elle implique sur la  circulation», a précisé le ministre, qui s’est engagé à «recevoir les acteurs, puis les préfets» avant de choisir les  tronçons concernés par cette baisse de la vitesse. AFP 16 juin 2014

Invité au Conseil national de la sécurité routière (CNSR), Bernard Cazeneuve s’est prononcé en faveur d’une «expérimentation» de la limitation de vitesse sur les routes à deux voies, avant une possible généralisation, sans apporter de calendrier ou de détails sur les routes qui seront choisies. Il faut «mettre en place cette expérimentation sur des segments accidentogènes et voir ce qu’elle implique sur la circulation», a précisé le ministre, qui s’est engagé à «recevoir les acteurs, puis les préfets» avant de choisir les tronçons concernés par cette baisse de la vitesse. AFP 16 juin 2014

17 juin 2014 : 100 tués en plus au cours des cinq premiers mois de 2014 est un fait inquiétant. J'ai analysé dans un texte d'une cinquantaine de pages que je mets en ligne sur le site la perte de toute rationalité dans la gestion de la politique de sécurité routière au cours des deux dernières années. Elle ne peut produire que la dégradation des résultats. Le déroulement de la réunion plénière du Conseil National de la Sécurité Routière qui s'est tenu le 16 juin confirme mes interprétations les plus pessimistes. L'annonce par le Ministre de l'Intérieur de son choix d'une expérimentation sur un nombre limité de voies de l'abaissement à 80 km/h de la vitesse maximale sur le réseau bidirectionnel, alors que le CNSR n'avait pas encore étudié le rapport de sa commission, ni voté de recommandation, exprime son peu de respect pour l'institution.Le vote du CNSR a retenu la proposition de sa commission de "réduire la vitesse maximale autorisée (VMA) à 80km/h sur l’ensemble du réseau des routes bidirectionnelles, c’est à dire les routes où les voies ne sont pas séparées par un terre plein central, aujourd’hui limité à 90km/h". La proposition de la commission recommande par ailleurs de "s’appuyer sur l’avis du comité des experts pour les modalités de mise en oeuvre, ou d’une expérimentation de la mesure". Cette phrase offre la possibilité aux pouvoirs publics de commencer par une telle expérimentation, sans l'appliquer à l'ensemble du réseau dans l'attente de ses résultats. J'expliquerai dans un complément de mon analyse pourquoi ce choix serait une erreur grave. Si cette expérimentation est sérieuse, il faudra plusieurs années avant d'en obtenir les résultats. Si elle n'est pas sérieuse, elle aura servi à différer la mesure et les décideurs auront alors sur la conscience un nombre de tués qui pourra être évalué. Rappelons que la pratique d'une expérimentation dans un domaine où il n'y a pas d'incertitude n'est qu'un prétexte inacceptable pour ne pas décider.
Claude GOT
http://www.securite-routiere.org/

commentaires

Un film américain dénonce les méthodes des groupes de pression

Publié le 16 Juin 2014 par c dans lobby, intox, 80 km-h, manipulation, désinformation

"Thank you for the smoking" (merci de fumer) réalisé en 2005 dénonce les méthodes d'un séduisant lobbyiste du tabac chargé de faire de la désinformation. A comparer aux méthodes des lobbistes qui sont à l'oeuvre pour lutter contre le 80km/h sur les routes départementales en France.

«Il est capable de vous regarder dans les yeux et de vous affirmer que la terre est carrée»,

http://www.liberation.fr/societe/2014/06/19/40-millions-d-automobilistes-le-lobby-auto-qui-monte_1045351

commentaires

Si les pompiers s'y mettent aussi....aux fossés du chateau de Blois

Publié le 14 Juin 2014 par c&sdis41 dans insolite

Blois Fossés du château - les pompiers cassent leur image !Blois Fossés du château - les pompiers cassent leur image !
Blois Fossés du château - les pompiers cassent leur image !
Blois Fossés du château - les pompiers cassent leur image !Blois Fossés du château - les pompiers cassent leur image !

Blois Fossés du château - les pompiers cassent leur image !

commentaires

L'expert Claude GOT vient de publier une nouvelle analyse pour mettre en exergue une série de dysfonctionnements

Publié le 13 Juin 2014 par cg&cp&c dans vitesse, expert, mesures, dysfonctionnements

celà n'est pas une zone 30 !  (Paris 15e)

celà n'est pas une zone 30 ! (Paris 15e)

 
Voici un extrait du  dernier rapport de Claude Got sur la situation actuelle en France, à la veille de prendre (ou non) la mesure qui permettra d'aller vers l'objectif de moins de 2000 tués sur les routes en 2020.

 

 

Extrait

Pour le réseau urbain

"Les zones 30 se développent dans les agglomérations qui ont souhaité développer la coexistence des circulations piétonnes et cyclistes avec celles des véhicules motorisés, tout en favorisant la réduction des nuisances sonores liées à la vitesse, notamment pendant les phases d’accélération après un arrêt (feux, stops). Certaines agglomérations ont fait le choix d’un centre-ville limité à 30, les zones périphériques demeurant limitées à 50. Ce choix est adapté à des tailles d’agglomération faibles ou moyennes. Au-delà d’un seuil, il est préférable de déterminer des axes demeurant limités à 50 km/h, avec une protection de qualité de la traversée des piétons, et de réserver la limitation à 30 km/h à la circulation au sein d’un quartier, sur des voies qui ont des caractéristiques particulières, notamment une faible largeur et une visibilité réduite au niveau des intersections.

La mortalité en agglomération représente 28,1% de la mortalité globale de l’année 2012. La réduction qui peut être obtenue par la généralisation d’une combinaison de zones 30 et de secteurs de liaison ou des pénétrantes demeurant à 50 km/h dépendra de la proportion des voies qui seront limitées à 30 km/h.

Des évaluations observant les vitesses de circulation réelles et les caractéristiques physiques d’une infrastructure permettent de classer les voies d’une agglomération en catégories, distinguant les circulations locales justifiant une VMA de 30 km/h des circulations sur des axes de liaison maintenues à 50 km/h. La proportion de 2/3 de voies de desserte locale et de 1/3 pour les principales voies de liaison semble représentative de la majorité des agglomérations. Comme pour le réseau départemental, le nombre d’accidents corporels ou mortels est dans des proportions inverses, la majorité des accidents surviennent sur les voies principales."[...]

 

Etat de la politique de sécurité routière

Comprendre le rôle dominant de la vitesse dans l’action publique.

Le raisonnement sur la vitesse.

Les mesures indispensables.

Comprendre l’importance de la conjonction de dysfonctionnements dans la dégradation de l’action publique de sécurité routière

Claude Got - Juin 2014

Accidents mortels sur la voie publique sur l'agglomération blésoise de 2007 à 2014

Accidents mortels sur la voie publique sur l'agglomération blésoise de 2007 à 2014

Blois avenue de Vendôme - boulevard de l'industie
Blois avenue de Vendôme - boulevard de l'industie
Blois avenue de Vendôme - boulevard de l'industie
Blois avenue de Vendôme - boulevard de l'industie

Blois avenue de Vendôme - boulevard de l'industie

commentaires

Téléphone au volant : l'expérience chinoise d'un constructeur automobile allemand

Publié le 12 Juin 2014 par vw&arcinfo&c&chabot dans constructeur, téléphone, vw, VIP: Véhicule Inutilement Puissant, publicité

A Hong-Kong, un constructeur a utilisé une salle de cinéma pour montrer aux spectateurs que quelques secondes d’inattention peuvent se révéler mortelles. Le spot de prévention intitulé "Eyes on the Road" (les yeux sur la route) montre l’importance de ne pas perdre des yeux la route lorsque l’on conduit. Découvrez en images comment la marque automobile allemande feint de faire passer le message et la réaction des téléspectateurs présents dans la salle:

Le même constructeur propose en France des disctracteurs au volant...

Le même constructeur propose en France des disctracteurs au volant...

Loire-Atlantique Téléphone au volant : danger au tournant

 

En dix ans, le nombre d'automobilistes qui avouent téléphoner en conduisant a doublé. La Loire-Atlantique n'échappe pas à l'inquiétant phénomène. La généralisation des smartphones n'y est pas étrangère. "Or, ces appareils sont terribles car ils mobilisent à la fois le cerveau, le regard et les mains", s'inquiète Claude Chabot, président de la Ligue contre la violence routière en Loire-Atlantique. "Nous aimerions qu'une analyse de la téléphonie soit systématiquement réalisée lors d'un accident mortel, milite-t-il. Certains accidents restent aujourd'hui inexpliqués".

Le moi de mai a été noir en Loire-Atlantique. Vitesse et alcool restent toutefois les grands fléaux de la délinquance routière.

Lire notre dossier complet dans Presse Océan du lundi 2 juin 2014

commentaires

Des cyclites belges vont débarquer à Tours ! une fois !

Publié le 10 Juin 2014 par cd&velo41&c dans tourisme à vélo, eurovélo

Guide Namur – Tours à vélo  le jeudi 19 juin 2014 à 11 h à la Délégation générale Wallonie-Bruxelles à Paris 274, bd Saint-Germain, Paris 7e Cet ouvrage décrit un itinéraire cyclable de 800 km entre la Belgique et la Loire, suivant l’EuroVélo3, ou des variantes, en 39 étapes.  Parution début juin 2014

Guide Namur – Tours à vélo le jeudi 19 juin 2014 à 11 h à la Délégation générale Wallonie-Bruxelles à Paris 274, bd Saint-Germain, Paris 7e Cet ouvrage décrit un itinéraire cyclable de 800 km entre la Belgique et la Loire, suivant l’EuroVélo3, ou des variantes, en 39 étapes. Parution début juin 2014

commentaires

Le film "Tout est permis" a été diffusé au lobis à Blois le 12 juin en présence de la réalisatrice Coline Serreau

Publié le 7 Juin 2014 par vo&c&cp&Richard Ode dans film, permis, vitesse, riposte, lutter contre la désinformation, hoax, ECJS

Le film "Tout est permis" a été diffusé au lobis à Blois le 12 juin en présence de la réalisatrice Coline Serreau
Coline Serreau à Blois au lobis pour évoquer les groupes de pression et la désinformation

Coline Serreau à Blois au lobis pour évoquer les groupes de pression et la désinformation

Permis de conduire et retraits avec Coline Serreau

Il ne faut pas mettre tous ses points dans le même couffin…

Le courage ne manque pas à Coline Serreau qui vient de partir en croisade contre la violence routière, ses conséquences, ses drames et ses morts, avec parfois le sourire, et des fois, une envie de taper sur la table pour demander que ça cesse et vite.

Mais, pour cela, il faudra que les pouvoirs publics, en premier, puis la presse qui en vit, via la publicité, condamnent la vitesse, l’alcool au volant,le téléphone à l’oreille...

Dans son dernier opus «Tout est permis», Coline Serreau explique, par touches, que tout n’est pas permis surtout quand on a un volant entre les mains. Une arme à quatre ou deux roues. Un missile de plus d’une tonne, en moyenne, lancé à 90 km à l’heure dans les meilleurs cas et à 130 quand on se grise au son du moteur et au tournoiement du compte-tours. Ce documentaire qui n’a presque pas reçu d’aide, ni aucune commande de la part des chaines de télévision, qu’elle a du mal à programmer dans les salles de cinéma, sauf aux Lobis Blois où elle était invitée, lance des messages qui sont autant de bouteilles à la mer. Sans espoir d’être lus ou écoutés.

 

Filmés à visage découvert, en majorité, les élèves qui suivent ces stages de récupérations de points de leurs permis de conduire expliquent comment ils en sont arrivés à devenir des délinquants sans trop le savoir, sans trop de regrets et sans a priori. «J’ai toujours eu des voitures rapides, type Porsche. C’est grisant la vitesse» affirment un homme et une femme habitués des monstres qui s’élancent à plus de 200 sur les routes tandis qu’un autre, innocemment, reconnaît «Je ne téléphone jamais au volant. Je ne réponds qu’aux appels reçus». Pour certains, l’alcool n’est pas un problème car ce sont toujours les autres qui boivent et deviennent donc dangereux, surtout quand ils se retrouvent à gauche avec plus d’1 gramme de sang dans l’alcool. Un autre confirme que «En roulant à 50 km/h,il a l’impression de reculer».

 

On en rirait presque s’il n’y avait ces morts de tous âges, ces vies brisées, cassées,ces blessés qui porteront, toute leur, vie les séquelles et les stigmates des accidents ou qui n’entreront, dans les statistiques, que comme blessés même s’ils décèdent un mois et un jour après l’accident et même si

ce décès est reconnu comme une conséquence directe de leurs blessures initiales. Il ne faut pas mésestimer, aussi, l’avis de ces experts, médecins, psychologues, conseillers techniques qui lancent,

chacun dans son secteur, des cris d’alarme pour éviter de tels massacres quotidiens, avec plus de douze morts par jour en France, soit plus de 4.000décès/an. Mais, Coline dénonce, aussi, l’argent et

les lobbys qui continuent de promouvoir la voiture ou même l’alcool, par des moyens détournés comme le prouve le témoignage d’un ancien vendeur de produits alcoolisés qui avait pour mission de séduire des jeunes en les accoutumant à l’alcool. Il buvait lui-même. N’a plus bu et a été lourdé par sa boîte. Une forme de faute professionnelle en fait...que cette nouvelle sobriété.

 

Du débat qui suivit, il ressort que l’on ne sait pas piloter une voiture après des cours ayant mené à l’obtention du sacro permis de conduire et qu’il n’y a aucun cours qui apprend comment se comporter avec son véhicule sur une route verglacée ou en cas de danger inhabituel. La formation serait sérieusement à revoir.

 

Ce film, qui sortira en DVD, devrait constituer un bon cadeau de la part des responsables d’auto-écoles pour leurs élèves, des parents pour leurs enfants néo-conducteurs et de base de travail à tous les centres habilités à faire récupérer des points qu’on n’aurait jamais dû perdre si nous vivions dans un monde normal et équilibré… où une voiture devrait être un moyen de transport pour aller d’un point à un autre et non une arme !

Richard ODE

"le petit Blaisois" du 30 juin 2014

Fiche  à complèter en  ECJS (Education Civique Juridique et Sociale) pour des lycéens

Fiche à complèter en ECJS (Education Civique Juridique et Sociale) pour des lycéens

Le film "Tout est permis" a été diffusé au lobis à Blois le 12 juin en présence de la réalisatrice Coline Serreau

Sur canal+

commentaires

Rémy Heitz, président du Tribunal de Grande Instance de Bobigny analyse le traitement des accidents par la justice

Publié le 6 Juin 2014 par rh&cp&c&minicircul dans justice, accident, vitesse, alcool, boite noire, EDR, expert, classement sans suite, victimes, tribunal

Rémy HEITZ, ancien Délégué Interministériel à la Sécurité Routière, avec Chantal PERRICHON, présidente de la LIGUE CONTRE LA VIOLENCE ROUTIERE

 

(00:30) Comment estimer la vitesse ? Comment " déterminer les circonstances de l'accident." Les experts judiciaires coûtent chers mais arrivent difficilement à déterminer la vitesse (l'expert se perd). La "boîte noire" est l'ADN de l'accident.

(02:40) Y a t-il un lien entre le manque de moyens des tribunaux et les classements sans suite ?

(06:50)  Est-il possible d'harmonisation les réponses pénales entre les tribunaux ?

(09:00)  Les audiences spécialisées – "audience muscadet" – "audience beaujolais" -  le traitement des Conduites en Etat Alcoolique par la justice.

(13:30) La confiscation des véhicules est obligatoire depuis la loi LOPPSI2* mais..

(16:30) Les peines sont-elles réellement effectuées ?

(18:30) Les nouvelles technologies dans les véhicules – Lavia - EAD

 

 

*LOI n° 2011-267 du 14 mars 2011 d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure (1)
 

commentaires

Ils vont bientôt passer dans le val de Loire

Publié le 2 Juin 2014 par af3v&GR&c dans tourisme à vélo

commentaires

"Grand corps malade" mais lucide

Publié le 31 Mai 2014 par c&fm dans GCM, Hôpital, réadaptation, jeunes, Ouvrage de référence, littérature, handicap

"Grand corps malade" mais lucide

Dans son témoignage "Patients" paru en 2012, Fabien Marsaud alias "Grand Corps Malade" retrace le long chemin de la réadaption fonctionnelle et jette en parallèle un regard lucide sur des dysfonctionnements de notre société.

 

 

extraits:

"Je suis surpris par le nombre de gars qui ont le

même âge que moi. Rien qu'à notre étage, on est

sept ou huit à avoir une vingtaine d'années. C'est

notre génération qui est la plus représentée dans

notre service, et de loin.

 

Je ne sais pas si ça veut dire quelque chose.

Est-ce que vingt ans est réellement le temps de

l'insouciance, où les garçons n'évaluent pas les

risques, où ils se croient invincibles et s'exposent

trop facilement à des situations donnant lieu à des

accidents dramatiques ?

 

D'un côté, c'est encore plus triste de voir, dans

un centre comme celui-là, tant de gens si jeunes et

déjà tellement en galère. À vingt ans, on n'a rien

à faire à l'hosto. Vingt ans, c'est l'âge des soirées,

des voyages, des nuits blanches et de la séduction

permanente. Vingt ans, c'est le règne des envies

d'enfants dans un corps d'adulte. Vingt ans, c'est

l'âge où tu rêves le plus et où tu te sens le plus

apte à atteindre ces rêves. Non, à vingt ans, on n'a

rien à faire à l'hosto.

 

D'un autre côté, vu le contexte du centre, heu-

reusement qu'il y a des jeunes pour mettre un peu

de vie et un peu de bordel dans cet univers si dur.

 

Je remarque aussi que les jeunes qui sont là

viennent de milieux très populaires. Je ne sais pas

non plus si ça veut dire quelque chose..."

 

GCM "Patients" Don quichotte éditions, 2012 - 5,70 €

 

 

commentaires
<< < 10 20 30 40 50 60 70 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 100 200 > >>