Bougez autrement à Blois - Bougez autrement dans le val de Loire

Espace de débats, d'opinion pour favoriser les "déplacements doux". Faire savoir à ceux qui savent faire...avec pour seul objectif "zéro accident"

Conférence Loire à Vélo à Blois le Vendredi 20 avril

Publié le 14 Mars 2012 par ec&VELO41&b&c dans Conférence

confe-loire-a-velo5.jpg

 

Conférence gratuite sur "la loire à vélo" le vendredi 20 avril 2012 au "lobis bar" (avenue Maunoury) à Blois à partir de 20 h. 

 

2012-03-10-Blois-Lobis-bar-Loire-a-velo-jpg

 

 

info complémentaire du site eurovelo6.org

La Loire à vélo sur votre smartphone

11 mars 2012

La version mobile du site Internet loireavelo.fr vient d'être lancée. En attendant l'arrivée d'une application La Loire à Vélo pour smartphone, dans quelques mois.

La Loire à vélo sur votre smartphone

© CRT Centre Val de Loire

Trouver son hébergement du soir, vérifier les horaires d'ouverture d'un château, partager une photo avec une lumière exceptionnelle, c'est désormais possible en quelques instant, du bout des doigts, tout en tenant son vélo entre les jambes, grâce à la nouvelle version pour mobiles du site loireavelo.fr .

On peut accéder à m.loireavelo.fr depuis n'importe où et n’importe quand. C'est une première étape vers la possibilité de faire de son smartphone le guide privilégié d'une randonnée sur l'EuroVelo 6 le long de la Loire. En effet, une application La Loire à vélo sera téléchargeable dans quelques mois avec des fonctionnalités encore plus pratiques. Les cartes et guides imprimés vont prendre un coup de vieux.

 

commentaires

Tours : une délégation polonaise teste les pistes cyclables

Publié le 14 Mars 2012 par NR&c dans Comment font les autres ?

 

 

Tours : une délégation polonaise teste les pistes cyclables NR 14/03/2012 Élus et techniciens polonais se sont offert un tour de ville, à vélo, hier. Glanant des idées pour favoriser la mobilité durable dans leurs propres villes.

[...]

 

La Loire à vélo comme épine dorsale - « A Tours, la politique est bonne pour le développement du vélo, jugeait, à l'issue de la visite, Joanna Bylinska, vice-présidente d'une association polonaise de cyclistes. Il y a une réelle volonté d'infrastructures. C'est un bon début. Mais pour entrer dans les standards sur lesquels on travaille dur, il y a encore beaucoup de choses à faire. Ainsi, dans la signalétique. La priorité des vélos n'est jamais marquée aux carrefours. C'est un site agréable et cohérent, mais j'ai aussi vu des marches sur les pistes. Ce qui n'est pas bon pour les vélos… »


« Tours a une politique ambitieuse, sans être démesurée, résumait Olivier Schneider, de la fédération française des usagers de la bicyclette. Tout y est pragmatique : l'aménagement y est optimal à moindre coût. Les Polonais ont surtout noté comment une épine dorsale comme la Loire à vélo peut être structurante et multi-usage : vacanciers et habitants l'utilisent sans que l'on ait besoin d'une double infrastructure… »

 

Pour voir les vidéos et l'article complet c'est par ici

commentaires

Plan vélo en vienne ?

Publié le 13 Mars 2012 par NR&c dans Comment font les autres ?

86 -  Le Conseil Régional présente un plan vélo NR 12/03/2012 17:48 Aujourd'hui Alain Bucherie, conseiller régional et Françoise Coutant, vice-présidente de Poitou-Charentes ont présenté un plan vélo. Le dispositif vise à encourager l'usage de la bicyclette, favoriser l'emploi par le développement du vélo, soutenir les équipements, aménagements et services et favoriser la mobilité de tous.

 

On y croit ?

 

2012 01 16 Conseil Régional Poitou charentes plan vélo.

 

Voici en tout cas deux extraits du texte de la commission permanente du 16 janvier 2012 signé par la Présidente du Conseil Régional de Poitou Charentes, Ségolène Royal

 

2012 01 16 Conseil Régional Poitou charentes plan vélo ax

 

2012 01 16 Conseil Régional Poitou charentes plan-copie-1

commentaires

Le chemin de l'école !

Publié le 12 Mars 2012 par c dans Mise en danger manifestement délibérée

 

Le soleil et un flot de voitures (cachées par les camion)  en face  bien que la rue soit barrée à cause des travaux. Un gros poids lourd est en train de manoeuvrer pour se garer sur le trottoir ! L'écolier a, à juste titre,  longtemps hésité avant de traverser.2012 03 11 Blois rue Perié.

En face, le trottoir est partiellement barré par des barrières suite à l'incendie d'un batiment de l'école Raphaêl Perié de Blois.


Le chemin de l'école est parfois cahotique, voir risqué !

 

Plus loin, la rue des écoles est en travaux, pour élargir les trottoirs.

 

commentaires

Père Fouettard ou Mère Courage ?

Publié le 11 Mars 2012 par mmc&c dans On nous cache tout

 
Y aurait-il une divergence, dans la perception de la réalité, entre une hausse de l’accidentalité départementale quasi insoutenable** et l’annonce triomphaliste*** des données nationales en baisse ?


Depuis ce matin, les usagers des routes du Loir et Cher se demandent où on les emmène. Et ce n’est pas la faute de la crise, cela tient à cette absence de volonté récurrente qui accompagne la salve des décisions préfectorales** dont ils viennent de prendre connaissance.


Après cette semaine nauséeuse où le sordide l’a disputé à la partialité de l’information, la désignation hautement dangereuse d’un bouc émissaire endossant tous les comportements à évacuer a été éprouvante****.
Une communication mesurée et réfléchie de la part de nos institutions était vainement attendue, corrigeant le populisme médiatique qui a outrageusement appelé à l’émotion plus qu’à la raison.

 


 

Une analyse courageuse des dysfonctionnements réels à la "sécurité" sur les routes de notre département eût été plus rassurante qu’une énumération de prolongements des sanctions existantes.. Le traitement objectif de ces accidents ouvre pourtant de nombreuses pistes. Fait troublant : 10 de ces accidents ont eu lieu sur le réseau secondaire. Un accident grave a eu lieu hier, encore sur une petite route rurale, le CD 30 à Thenay*****. Tous ces poids lourds ont-ils leur place sur des petites routes ? Les vitesses sont-elles adaptées à cet afflux de circulation et à la diversité des usagers sur ces routes ?


Si l’accident de Romorantin a provoqué une réaction convenue de la part de nos responsables, trois marches blanches étaient organisées, pour la première fois, dans le département !


Qu’en est-il de toutes les autres victimes qui ont trouvé la mort, de façon diffuse, dans le département ? La Ligue contre la Violence Routière qui se bat pour la sécurité des usagers vulnérables rappelle qu’un piéton, un cycliste, un conducteur de scooter ont aussi été tués depuis ce début d’année. L’existence de priorisation, au nom de laquelle certaines vies sont plus précieuses que d’autres, confirmerait-elle la politique d’exclusion des usagers vulnérables sur la plupart des routes du département ?
Quand, par ailleurs, le business de l’ethylotest maximise ses profits et que l’étourdissement du public se fait, au détriment de l’information, les usagers se sentent conditionnés pour le sacrifice sur les routes.

 

2012 03 08 carte des accidents mortels.

 

-----------------------------------------------------------------

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
**NR 09/03/2012 - Début d'année meurtrier sur les routes : le préfet durcit les sanctions 16:40 Quatorze morts depuis le 1er janvier 2012, dont sept pour le seul dernier week-end. Nicolas Basselier, préfet du Loir-et-Cher, a décidé de durcir les sanctions administratives à sa disposition. En l'occurrence suspendre pour un mois supplémentaire le permis de conduire des contrevenants. Alcool, vitesse et stupéfiants seront particulièrement visés. Il a également annoncé l'implantation de nouveaux radars d'ici la fin de l'année, ce matin, au cours d'une opération conjointe de police et de gendarmerie. Lire NR du 10 mars.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------
***Morts sur les routes : Baisse « historique » du nombre de tués Lutte contre l'insécurité routière Publié le 7 mars 2012 à 21h49 Mis à jour le 7 mars 2012 à 21h49 Le nombre de morts sur les routes de France en février a baissé de 25,3% sur un an, une baisse historique jamais atteinte depuis l'après-guerre, selon la Sécurité routière. « Moins de 3.000 morts par an, c'est possible ». Pour la première fois depuis l'après-guerre, les chiffres de la sécurité routière en février font état d'une baisse de la mortalité sur les routes de France de l'ordre de 25,3% sur un an. « En février 2012, 201 personnes sont décédées sur les routes de France contre 269 en février 2011 ce qui correspond à 68 vies épargnées, s'est félicitée la Sécurité routière dans un communiqué. Avec cette baisse de 25,3%, la mortalité routière de février 2012 est la plus faible mortalité mensuelle jamais enregistrée depuis l'immédiat après-guerre. » Des chiffres encourageants que la Sécurité routière explique par une « prise de conscience des usagers », largement alimentée par les dernières campagnes de communication. Mais aussi par les mesures prises début janvier qui prévoient des sanctions alourdies pour les infractions routières qui, selon Jean-Luc Névache, délégué interministériel à la Sécurité routière, « ont eu un effet positif ».
"Il faut se garder de tout triomphalisme" Toutefois, selon Chantal Perrichon, présidente de la Ligue contre la violence routière, il faut se garder de tout « triomphalisme ». Pour elle, la baisse de février est la « conséquence de la récession » car « les Français achètent moins de voitures, roulent beaucoup moins et beaucoup moins vite ». Entre mars 2011 et février de cette année, la mortalité routière est passée pour la première fois sous la barre des 3.900 avec 3.876 personnes tuées. « Nous avons bénéficié d'une météo extrêmement favorable pour la sécurité routière avec un froid exceptionnel en février qui a paralysé la circulation », a poursuivi l'experte pour qui « tout reste à faire si l'on veut aller vers moins de 3.000 tués » en 2012.
Actu France-Soir (Avec AFP)
http://www.francesoir.fr/actualite/societe/morts-sur-les-routes-baisse-historique-du-nombre-de-tues-193542.html
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
****Titre : Table ronde sécurité routière. (affligeant) Thème : L'information - Emission : Les matinales de Plus FM Date : 09 mars 2012
http://www.plusfm.com/podcast.html
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
*****Thenay (41) -Poids lourd contre voitures : cinq blessés dont un grave NR 10/03/2012 Malgré un bilan d’accidentologie alarmant, les collisions ne cessent pas sur les routes du département. Encore cinq blessés, hier, à Thenay. L'accident a fait quatre blessés dont un grave,

commentaires

Les droits de l'Homme sont toujours dans une impasse

Publié le 9 Mars 2012 par sr&b&c dans insolite

2012 03 08 Blois rue des droits de l'homme

 

et les droits de la femme, c'est un jour par an ?

 

 

 

Jeudi 8 mars 2012 :
Une journée de la femme pour sauver les hommes
Signez le « Manifeste des femmes pour une route plus sûre »

 

Eliette Abécassis, Valérie Bonneton, Zabou Breitman, Marie Desplechin, Marine Delterme, Mireille Dumas, Isabelle Giordano et bien d’autres s’engagent aux côtés de la Sécurité routière.


En France, 75% des morts sur la route sont des hommes. Premières victimes, les hommes ont un comportement plus dangereux sur la route. En 2010, 92% des conducteurs impliqués dans un accident mortel avec alcoolémie positive sont des hommes. Dans les accidents impliquant malaise ou fatigue, 78% des conducteurs sont encore des hommes (Données chiffrées en PJ).

La Sécurité routière lance une démarche d’engagement. Marie Desplechin, écrivain, a écrit le Manifeste. Un texte engagé d’une quinzaine de lignes, qui se veut à la fois une déclaration d’amour aux hommes et un appel à l’action de la part de toutes les femmes. Les mères, les compagnes, les filles, les amies… sont invitées à signer le Manifeste. Elles s’engagent alors à ne plus se taire et à ne plus s’accommoder d’un comportement masculin dangereux qu’elles acceptaient jusqu’alors « par tendresse, par lassitude, par habitude » (Manifeste en PJ).

Elles sont les premières à avoir signé
Eliette Abécassis, écrivain, Frédérique Bel, comédienne, Valérie Bonneton, comédienne, Zabou Breitman, comédienne et réalisatrice, Isabelle Capron, directrice générale de Fauchon, Anne Coesens, comédienne, Hélène Darroze, chef, Isabelle Dath, journaliste, Pauline Delpech, écrivain et comédienne, Marine Delterme, actrice, Marie Desplechin, écrivain, Mireille Dumas, présentatrice TV, Valérie Expert, animatrice TV, Flavie Flament, animatrice radio, Isabelle Giordano, journaliste, Marina Giraudeau, journaliste, Marie-Laure Sauty de Chalon, chef d’entreprise, Alexandra Golovanoff, journaliste, Axelle Laffont, comédienne, humoriste, Dominique Loiseau, chef, Catherine Mangin, directrice de rédaction, Valérie Maurice, présentatrice TV, Véronique Morali, chef d’entreprise, Helena Noguerra, chanteuse, Christine Orban, écrivain, Sandrine Quétier, présentatrice TV, Elisa Tovati, comédienne.

Comment signer le Manifeste ?
Sur Internet, un clic sur « je signe » (nom, prénom, mail) et, facultatif, une photo et un commentaire : : www.securite-routiere.gouv.fr/lemanifeste.
Les internautes pourront également signer sur Facebook.

À la rencontre de toutes les femmes du 8 au 17 mars
À Paris, jeudi 8 mars (gare Montparnasse), vendredi 9 mars (rue de la Roquette) et samedi 10 mars (place d’Italie), de 12h00 à 19h00, la Sécurité routière sera dans la rue afin d’échanger avec le public et recueillir les signatures de femmes… et d’hommes anonymes.
La même opération se reproduira à Bordeaux (13 mars), Toulouse (14 mars), Montpellier (15 mars), Marseille (16 mars) et Lyon (17 mars).

 

 

commentaires

14 personnes ont perdu la vie sur les routes du Loir et Cher

Publié le 8 Mars 2012 par fb&nr&mmc&b&c dans usager vulnérable

 

 Miroir, mon miroir, suis-je encore la plus belle ?

 

Vous baillez ?  c’est normal.  La sécurité routière, une fois de plus, s’auto-congratule*. Et cette fois-ci, le panégyrique s’inscrit dans l’histoire. Pensez-donc, « une baisse historique des morts sur les routes depuis l’après-guerre pour le mois de février ».

 

Est-ce un effet de loupe rétrospective, mais après-guerre et bien après, il était possible de marcher, rouler à bicyclette, à scooter, sur de nombreuses routes. Au miroir flatteur, la sécurité routière préférait le rétroviseur pour y apercevoir les usagers vulnérables. Les piétons, cyclistes n’étaient pas exclus de l’espace public au profit de véhicules motorisés trop puissants.

 

2012 03 Saint Loup sur cher

 

Les usagers et riverains voient une autre réalité derrière le miroir. Un effondrement de la sécurité routière institutionnelle, une multiplication des pouvoirs qui a contribué à une absence de coordination dans les mises en œuvre gouvernementales, une absence cruelle de continuité dans les décisions de santé publique, trahissant une indifférence généralisée.

 

2012-03-08-carte-des-accidents-mortels-jpg

 

Le miroir déformant a-t-il de beaux jours devant lui ? Le Loir-et-Cher enregistre 14 personnes qui auront perdu la vie, dont 10  sur le réseau secondaire, pour les 10 premières semaines de l’année. Un mort chaque semaine sur les routes secondaires d’un petit département, y-a-t-il de quoi se féliciter ?

 

"La mémoire est le miroir où nous regardons les absents", pour citer une autre victime de la route, Coluche.

 

 



 
*Baisse « historique » du nombre de tués Lutte contre l'insécurité routière Publié le 7 mars 2012 à 21h49 Mis à jour le 7 mars 2012 à 21h49 Le nombre de morts sur les routes de France en février a baissé de 25,3% sur un an, une baisse historique jamais atteinte depuis l'après-guerre, selon la Sécurité routière. « Moins de 3.000 morts par an, c'est possible ». Pour la première fois depuis l'après-guerre, les chiffres de la sécurité routière en février font état d'une baisse de la mortalité sur les routes de France de l'ordre de 25,3% sur un an. « En février 2012, 201 personnes sont décédées sur les routes de France contre 269 en février 2011 ce qui correspond à 68 vies épargnées, s'est félicitée la Sécurité routière dans un communiqué. Avec cette baisse de 25,3%, la mortalité routière de février 2012 est la plus faible mortalité mensuelle jamais enregistrée depuis l'immédiat après-guerre. » Des chiffres encourageants que la Sécurité routière explique par une « prise de conscience des usagers », largement alimentée par les dernières campagnes de communication. Mais aussi par les mesures prises début janvier qui prévoient des sanctions alourdies pour les infractions routières qui, selon Jean-Luc Névache, délégué interministériel à la Sécurité

 

 

 


Marches  blanches - NR du 8 mars 2012

Terrible actualité que celle de ces derniers jours, qui a vu autant de vies fauchées sur les routes. Face à ces drames qui touchent leurs amis, leurs copains de classe ou de foot, les jeunes ne se résolvent pas au silence, comme le font en général les adultes. Leur peine, le sentiment d'injustice qu'ils ressentent, ils ont besoin de l'exprimer, collectivement, dans la solidarité avec les familles des victimes. Aujourd'hui, cette expression prend la forme de marches silencieuses, organisées avec la spontanéité et l'immédiateté que permettent les réseaux sociaux. A Selles-sur-Cher, à Vouzon hier, à Romorantin demain, le blanc sera la couleur du deuil.

C.S.
commentaires

in-sécurité routière avec 3872 disparus !

Publié le 8 Mars 2012 par jml&c&cp dans usager vulnérable

 

 

Aux yeux de la "Sécurité routière", "ces chiffres viennent confirmer une amélioration de la sécurité et des comportements sur les routes amorcée dès juillet dernier". "La prise de conscience des usagers a été largement alimentée par nos dernières campagnes de communication qui, de pair avec les mesures annoncées par décret début janvier (prévoyant des sanctions alourdies pour les infractions routières, ndlr), ont eu un effet positif", a déclaré à l'AFP le délégué interministériel à la Sécurité routière Jean-Luc Névache.

"Nous restons extrêmement mobilisés. Il n'y a pas de palier à la diminution, moins de 3.000 morts par an c'est possible", a-t-il conclu.

 

 

  2012-03-08-JML-objectif-3000-Evolution-de-la-mortalite.jpg

 

 

 

Mais pour Chantal Perrichon, présidente de la Ligue contre la violence routière, il faut se garder de tout "triomphalisme". Pour elle, la baisse de février est la "conséquence de la récession" car "les Français achètent moins de voitures, roulent beaucoup moins et beaucoup moins vite" En outre, "nous avons bénéficié d'une météo extrêmement favorable pour la sécurité routière avec un froid exceptionnel en février qui a paralysé la circulation", a expliqué l'experte pour laquelle "tout reste à faire si l'on veut aller vers moins de 3.000 tués" en 2012. Le président Nicolas Sarkozy a plusieurs fois réaffirmé l'objectif de faire baisser le nombre de tués sur les routes de France métropolitaine à moins de 3.000 en 2012 contre 3.970 en 2011.

 

 


L'objectif présidentiel est donc un échec contrairement à ce que prétendent certains éditoriaux:

 

Conduire c'est choisir - NR 06/03/2012 - [...]C'est un peu la même contradiction en ce qui concerne les accidents de la route. Ils sont, et c'est une indiscutable réussite des gouvernements successifs, en nette régression dans l'Hexagone. En 2001, 8.253 personnes ont laissé leur vie dans un accident automobile. En 2011, 3.970 !Nicolas Sarkozy avait fixé la barre symbolique des 4.000 victimes par an : il a obtenu l'objectif fixé. par Hervé Cannet

Faux.

commentaires

L'expérience hollandaise profite aux Nord- Américains et aux autres...

Publié le 7 Mars 2012 par streetfilms&c dans Ouvrage de référence

Nouvelle vidéo (de 13 minutes)  de Streetfilms ou il est question de la politique cyclable hollandaise étudiée de près par des ingénieurs - aménageurs nord- américains.

 

 

  18 millions de bicyclettes pour 16 millions de Hollandais ?

Pour voir de belles pistes cyclables et des parkings à vélos sécurisés !

commentaires

Transformer une voiture en vélos

Publié le 6 Mars 2012 par carfree&c dans insolite

Dans une perspective de décroissance ?

 

Combien de vélos peut-on construire à partir d’une voiture? La question est loin d’être idiote dans une perspective post-pétrole où le coût exorbitant de l’énergie rendrait l’automobile complétement inutile.  

Autrement dit, quand l’essence coûtera 5 ou 6 euros le litre, il sera peut-être temps de sortir votre fer à souder et de s’attaquer à la bagnole immobile qui squatte votre garage…

Et sans attendre la fin du pétrole, on peut aussi se poser la question de la destinée des millions de voitures qui terminent à la casse chaque année et qui ne sont que partiellement recyclées.

C’est à cette question que Folke Koebberling et Martin Kaltwasser, deux artistes allemands très imaginatifs, ont tenté de répondre.

La suite sur le site de carfree france

commentaires

Afficher plus d'articles

<< < 10 20 30 40 50 60 70 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 100 200 > >>
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog