Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Violence Routière 41 - Bougez autrement à Blois - Bougez autrement dans le val de Loire -

Ce blog associatif, à plusieurs mains, est un espace de débats, d'opinion pour favoriser les "déplacements doux". Il s'agit de "faire savoir à ceux qui savent faire"...avec pour seul objectif "zéro accident" - Ce blog est normalement SANS PUBLICITE, SI C'EST LE CAS C'EST SANS NOTRE ACCORD... (un moteur de recherche est disponible ci dessous à droite sous le mot "contact")

Blois sud D 765 de la Patte d'oie à Clénord: 0% cycliste

Publié le 27 Juin 2012 par b&c&mmc in On nous cache tout

La patte d’oie/Clenord : une conception binaire et immorale de la sécurité routière, sous couvert d’angélisme.

 

Le sophisme utilisé « la sécurité », pour justifier l’aménagement d’une route à 2 fois deux voies, traversant une des plus belles forêts du département, avec une vitesse à 110 km/h et classée « accès réglementé » serait un excellent sujet pour le bac philo...

 

 

 

 

 

 

Outre l’emploi d’un argument à logique fallacieuse pour duper les usagers, les contradicteurs du projet et prendre l’avantage dans une polémique ouverte depuis dix ans, on retrouve tous les marqueurs têtus d’une politique dite de sécurité routière dépassée.  Privilégiant une gestion économique anachronique, la puissance motorisée inutile et ses nuisances ravageuses, le quantitatif au qualitatif, le projet n’existe que par l’élimination de la diversité des usagers.

 

 

2011-05-CG-Deviation-de-Cellettes.--2-.JPG

 

Une voie réglementée impliquant, selon le code de la route, l’interdiction aux  piétons, cyclistes, vélomoteurs, voitures sans permis et excluant indirectement les personnes fragiles, âgées, ou simplement soucieuses de déplacements “normaux”, engendre, dans notre fonctionnement républicain, une dette vis à vis de ces usagers.  Tous les citoyens sont égaux devant la loi et ont droit aux mêmes prestations publiques financées par l’impôt.

 

Encore plus grave, une conception strictement binaire, se défaussant de toute obligation, sous le vocable angélique de « sécurité » outrepasse les fonctions légitimes d’une institution garante des services collectifs. Sévère faute morale, elle rétrécit, comme une peau de chagrin, la sphère d’autonomie d’une immense partie des citoyens.

 

Le tronçon patte d’oie/Clénord est il appelé à devenir un cas d’école pour les générations futures qui étudieront la folie anthropologique de notre siècle ? 

Commenter cet article

Colibri 27/06/2012 22:18


Au delà de la critique de l'aménagement "2x2 voies" en lui-même, le plus scandaleux est qu'on ne profite pas de ces travaux pour justement offrir un itinéraire cyclable de haute qualité.


Ça fait 60 ans qu'on construit autoroutes, voies rapides et rocades à gogo, ce qui devait théoriquement offrir un réseau dédié aux motorisés. Donc on aurait pu croire que ça laisserait libre le
"reste" à un usage apaisé, avec des espaces favorisant les usagers "lents".


Eh bien non, la bagnole s'est répandue sans limite : pour tout ce qui lui a été donné, rien n'a été exigé en contrepartie.


Or, ce choix n'est en rien inéluctable. Je rabâche encore mais l'exemple opposé, c'est les Pays-Bas. Un pays qui n'a en rien tourné le dos à la voiture (personne n'est parfait) mais où ça serait
impensable de ne pas prendre en compte les non motorisés dans toute nouvelle construction.

c 28/06/2012 18:59



Nous attendons toujours la décision du Préfet quant à la vitesse limite. Les élections et le devoir de réserve étant passés...