Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Violence Routière 41 - Bougez autrement à Blois - Bougez autrement dans le val de Loire -

Ce blog associatif, à plusieurs mains, est un espace de débats, d'opinion pour favoriser les "déplacements doux". Il s'agit de "faire savoir à ceux qui savent faire"...avec pour seul objectif "zéro accident" - Ce blog est normalement SANS PUBLICITE, SI C'EST LE CAS C'EST SANS NOTRE ACCORD... (un moteur de recherche est disponible ci dessous à droite sous le mot "contact")

Blois "voie rapide" et usagers vulnérables

Publié le 1 Juillet 2008 par MC&c&BL in bougezautrementablois

"Voie (dite) rapide" de Blois (D174), poids lourds et usagers vulnérables:

Témoignage d'une vinolienne

 

Ce jour, comme souvent, j'emprunte la "4 voies" entre la "patte d'oie" (Saint Gervais la Forêt) et le "rond point des Chateaux" (Cap-Ciné Blois). Cette route est limitée à 70 km/h sur le Pont Charles De Gaule et également sur quelques centaines de mètres avant et après celui-ci.

Sur toute cette longueur, les poids lourds ont interdiction de doubler les voitures et doivent rouler obligatoirement sur les voies de droite dans chaque sens. Cependant, aujourd'hui comme hier et les jours précédents, un camion m'a doublé après m'avoir talonné de très près. Reconnaissant l'enteprise, je me suis permis de prévenir celle-ci. J'ai aussi alerté la FNTR qui a promis d'alerter ses adhérents de la région centre.

Mais qui obligera ces mastodontes de la route à respecter le code de la route ? Faudra-t-il unehécatombe pour que les administrations compétentes rappellent à ceux-ci leur devoir sur la route comme tout citoyen à pied, en vélo ou en voiture ? Bien sûr, ils ont la puissance entre les mains, mais celà ne leur donne pas tous les droits.




Deux courriers avaient été adressés récemment
au Préfet de Loir et Cher
par la ligue contre la violence routière du Loir et cher
à propos de la "voie de contournement est" de Blois

En janvier 2008

Notre association souhaite aujourd'hui proposer une limitation de la vitesse à 50km/h. La voie dite "rapide" (RD 174) a été l'objet le 13-12-2007 de 2 accidents relatés par la N.R. le 14-12-2007. Le premier accident a bloqué la circulation nord sud pendant 2 h. Il s'agit d'un ensemble routier transportant de lourdes poutres en béton circulant nord-sud et immatriculé dans la Drôme. Le conducteur a dû freiner brusquement pour éviter une voiture débouchant de l'avenue de Verdun, ce qui a provoqué le glissement des poutrelles lesquelles ont écrasé la cabine du conducteur. Ce genre d'accident était prévisible. Son défaut est l'insuffisance de longueur de la zone d'introduction de la voie d'insertion. Ce type de défaut est bien connu des projeteurs des autoroutes. Or ici il est difficile de l'allonger en raison de la proximité de la tête de pont de GAULLE. Le reméde est donc de réduire la vitesse des véhicules laquelle est actuellement de 70km/h. Ici la distance de freinage des camions lourdement chargés est aggravée par la pente de la chaussée dans le sens nord-sud.

La Ligue Contre la Violence Routière souhaite présenter les requêtes suivantes :

- Ne plus parler de "voie rapide" mais de "voie de contournement est" de Blois. Ce choix sémantique nous paraît primordial.

- Que la limitation de la vitesse sur cette voie soit réduite à 50 km / h.

- D'étendre cette limitation du giratoire Robert NAU au giratoire de Saint-Gervais La Forêt, en raison du grand nombre d'entrées et de sorties lesquelles apparentent cette voie aux voies urbaines pour lesquelles la limite légale est 50 km/h.

- De fixer une seule limitation de vitesse soit 50 km/h entre les deux giratoires afin d'éviter des erreurs de lecture de panneaux pouvant être cachés par le trafic important de camions étrangers du fait des 2 fois 2 voies.

Enfin cette limitation au niveau du pont Charles de Gaulle nous parait nécessaire pour deux autres raisons: La fragilité des deux lignes de voussoirs du pont en béton précontraint, et en cas d'incendie sur le tablier d'un camion citerne transportant un liquide très inflammable. En cas d'accident d'un camion transportant un produit liquide très polluant. (Voir NR du 12/01/2008) Un exercice effectué sous la municipalité Sudreau a démontré que l'usine des eaux de la ville de Blois serait obligatoirement polluée, la vitesse des eaux de la LOIRE ne permettant pas de l'alerter en temps utile. .

 

 

En juin 2008

Monsieur le PREFET,

Nous vous remercions de votre lettre du 25 février 2008 traitant des problèmes de sécurité routière de l’Axe Nord-Sud de l’agglomération du Blaisois.

Depuis cette lettre la Nouvelle République du 23 mai 2008 a rapporté qu’un autre camion descendant sur cet axe vers le pont Charles-de-Gaulle n’a pu éviter de pousser une peugeot 307 sur le séparateur en béton et s’est retrouvée à cheval sur ce muret séparateur. Par chance il n’y a pas eu de personne hospitalisée mais un gros encombrement en début d’après-midi. Il nous apparaît que ce deuxième accident de camion est dû à la pente de la voie qui allonge la distance de freinage et empêche les conducteurs de bien maîtriser la vitesse vis-à-vis des véhicules débouchant de l’avenue de VERDUN, lesquels au contraire ont une vitesse réduite du fait d’une rampe en courbe, d’une visibilité réduite et de l’obligation de la non priorité.

Ainsi il nous semble ;
- que devrait s’appliquer ici la circulaire que vous citez du 26 mai 2006 des ministres de l’ Intérieur et de l’Equipement à savoir limiter les vitesses avec les risques réels.
- que l’ensemble de cette voie Nord-Sud a été aménagée par tronçons, avec des objectifs à des dates très différentes et donc avec des caractéristiques hétérogènes. Ainsi aujourd’hui cette voie traverse 5 communes bien agglomérées lesquelles font qu’il y a, à notre avis, non pas 5 agglomérations mais une seule agglomération.

De ce fait il y a des contradictions entre la signalisation de la voie principale et celles des voies secondaires:
- La circulation sur 3 giratoires est soumise à des stops non compatibles avec des vitesses variables selon les voies (50,70 et 90 km/h,)
- Il y a au moins 2 sorties avec des cisaillements dangereux de trafics très différents (urbains et internationaux).
- La signalisation est à revoir :surabondante ou insuffisante et ainsi non conforme aux instructions de la Direction des routes. La direction de la polyclinique devrait être prioritaire. De même pour les cyclistes, la signalisation inadéquate n'est pas réglementaire.
- Les panneaux de localisation des communes sont très rares mais difficiles à poser en raison de l’imbrication des limites communales.

Il nous semble qu’il y a là une raison de ne considérer qu’une seule agglomération celle du BLAISOIS et avec panneaux aux seuls giratoires NAU et St-GERVAIS., ce qui impliquerait sur l’axe Nord-Sud la seule vitesse de 50 km/h entre ces deux giratoires et de plus des économies de carburants.

Nous souhaitons le rétablissement d'un contrôle automatisé avant le pont, voire plusieurs radars sur cet axe particulèrement accidentogène. De plus il serait important de fixer sur les ponts SNCF et MAUNOURY, une signalisation interdisant aux camions de doubler et avec obligation de se maintenir sur la voie droite comme cela existe sur certaines autoroutes et sur le périphérique à PARIS.

 Par ailleurs, de manière plus globale, une très intéressante étude rédigée en avril 2008 par Gérard PETIN, sur la sécurité en région CENTRE démontre, qu’en considérant le paramètre « Nombre de tués par million d’habitants », le département du LOIR-et-CHER a un indice de 150 (relevé dans la page 1 de l’étude). Le LOIR-et-CHER est ainsi en tête non seulement dans la Région CENTRE dont l’indice est de 118, mais aussi en France laquelle a pour indice 78. Le LOIR-et-CHER dépasse même la CORSE dont l’indice est de 147. (Ces derniers indices figurent dans l’annexe II) .

 

Commenter cet article

c&b 03/01/2014 18:42

Pour suivre la logique de votre réflexion, jetez un coup d’œil, à cette vidéo à la 4eme minute: pour la ville de Colvert où la fuite en avant est loin de résoudre le problème: http://www.onf.ca/film/saga_cite

Donatien 09/01/2014 09:15

Je ne dois pas avoir été clair quand je dis suppression des giratoire, je parle de suppression de tout carrefour plan inapproprié à ces infrastructures pour lesquelles il est nécessaire de mettre en œuvre des carrefours dénivelés. Si vous voulez échanger par mail c'est possible...
Mais si vous souhaiter vraiment arriver à une solution viable, il va vous falloir un certain poids politique pour réussir à porter un tel projet.

c 08/01/2014 22:21

Vous proposer de supprimer les giratoires ?
Jetez donc un coup d'oeil sur un exemple local:
http://bougezautrementablois.over-blog.com/article-carrefour-76725780.html

Donatien 07/01/2014 13:11

Heureux d'avoir une réponse... ça montre l’intérêt de ma réponse (j’espère)
Tout d'abord la mise à 2x3 voies ou la création d'une voie supplémentaire sur la Loire étaient des propositions de résolution par l'absurde... leur coût se chiffrerait en dizaines de millions d'€...
A mon avis ceux qui ont pensés que le pont Mitterand résoudrait le problème n'avaient pas identifiés la destination Nord-Sud du trafic qui ne va pas en ville où vers l'Ouest depuis le sud mais bien vers les zones d'activité plus forte.
Votre vidéo bien qu'intéressante porte sur un sujet bien plus large qu'est l'aménagement de la ville (voir agglo) qui est donc un sujet bien plus vaste(deplacement, commerce, habitation, environnement, loisirs, éducation...) mais où seul les politiques peuvent porter un tel projet (une réflexion sur blois serai intéressante mais dans une certaine mesure au vu de l'importance toute relative de la ville qui n'est pas à ce point importante).
La résolution du problème de congestion provient je le redis des carrefours giratoires qui sont incompatibles avec le trafic (et avec ce type d'infrastructure)!
Leur suppression, avec par exemple une limitation à 70km/h (au heures de pointes) serait un bon moyen de résoudre de problème...
Je suis pour ainsi dire sûr qu'une étude de capacité des giratoires montrera leur saturation.

b&c 03/01/2014 18:24

Initialement, le pont François Mitterand, lors de sa construction, avait pour objectif de résoudre les problèmes de congestion du le pont De Gaulle.
Les travaux sur le carrefour de Verdun, il y a dix ans, avait un objectif similaire.
Le schéma de cohérence territoriale avait lui aussi pour objectif de rééquilibrer habitats et emplois entre le nord et le sud de la Loire afin de limiter les migrations pendulaires.
Votre idée de "mise en 2x3 voies ou alors le report sur une nouvelle voie d'une partie du trafic de la RD 174" date d'une époque révolue qui a montré ses limites. La vidéo canadienne de Colvert devrait vous expliquer les nouvelles tendances urbanistiques. (voir article "ville et développement durable" sur ce blog)

c 03/01/2014 18:12

Merci de vos précisions*, mais ou voulez vous en venir ? Quel est votre objectif ?
* l'erreur CD a été corrigée.

Donatien 31/12/2013 10:14

Bonjour,
Je suis venu ici suite à la lecture d'un commentaire sur un article NR...
Je vais réagir sur seulement quelques points de votre raisonnement point par point (les trois dernier point sont les mêmes alors je vais pas m'étendre!)...
"- Ne plus parler de "voie rapide" mais de "voie de contournement est" de Blois. Ce choix sémantique nous paraît primordial."
La RD174 (et non CD) est dite voie rapide du fait de sa conception et il s'agit de fait du contournement EST de Blois, la changement de sémantique n'apportera rien avant des dizaines d'années (vous parlez encore bien de CD...)

"- Que la limitation de la vitesse sur cette voie soit réduite à 50 km / h.
- D'étendre cette limitation du giratoire Robert NAU au giratoire de Saint-Gervais La Forêt, en raison du grand nombre d'entrées et de sorties lesquelles apparentent cette voie aux voies urbaines pour lesquelles la limite légale est 50 km/h.
- De fixer une seule limitation de vitesse soit 50 km/h entre les deux giratoires afin d'éviter des erreurs de lecture de panneaux pouvant être cachés par le trafic important de camions étrangers du fait des 2 fois 2 voies. "
Quel problème le changement de vitesse est il sensé résoudre?
Une meilleure anticipation, fluidité et résoudre des problèmes d'insertion notamment...
avant de proposer des solutions qui ne résoudrons rien, repartez du début de votre raisonnement et de la raison de ces problèmes...
Certes la vitesse est un point de levier possible mais qui ne correspond pas à une infrastructure de type voie rapide urbaine... ce type d'infra répond à une conception de type ICTAVRU qui n'a rien à voir avec la conception autoroutière qui est elle encore plus contraignante!! ne vous y trompez pas!
Ce qui justement pose problème sur cet itinéraire relève non pas d'une politique préfectoral de vitesse de contrôle... Mais d'une politique routière pure!
Lorsque vous faite une infrastructure de type 2x2 voies rapide urbaine, il n'est pas concevable d'y incorporer des giratoires! celà relève d'une politique valable lorsque la 2x2 voies s'arrêtait à l'époque au niveau du cap'ciné, se qui n'est plus le cas.
Seul des carrefours dénivelés sont compatibles!
De plus si l'insertion est par endroit difficile, c'est principalement par une cause de volume de trafic et non de vitesse. Le contournement de Blois et dans le 41 l'infrastructure de très loin la plus chargée. Elle se trouve à la limite de capacité en 2x2 voies... Deux solution viable à terme: mise en 2x3 voies ou alors le rapport sur une nouvelle voie d'une partie du trafic de la RD 174.
C'est un véritable projet que vous avez à porter auprès des collectivités et avec le soutien du Préfet... c'est là votre seule chance d'aboutir à une vraie solution!
(si vous voulez me joindre pour échanger j'en serai ravi)