Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Violence Routière 41 - Bougez autrement à Blois - Bougez autrement dans le val de Loire -

Ce blog associatif, à plusieurs mains, est un espace de débats, d'opinion pour favoriser les "déplacements doux". Il s'agit de "faire savoir à ceux qui savent faire"...avec pour seul objectif "zéro accident" - Ce blog est normalement SANS PUBLICITE, SI C'EST LE CAS C'EST SANS NOTRE ACCORD... (un moteur de recherche est disponible ci dessous à droite sous le mot "contact")

La fermeture administrative et l'interdiction de terrasses : deux solutions utilisées à Orléans pour lutter contre l'alcool ?

Publié le 31 Mars 2017 par AR&C in alcool, Jeunes, commerce, shooter, bar, incitation, débits2boissons, soiréetudiante, Comment font les autres ?, mètred'alcool

Orléans commerce Publié le 31/03/2017 Aujourd'hui, à l'hôtel Groslot, la municipalité a reçu les 43 établissements signataires de la Charte de bonne conduite des débits de boissons. Mais certains, qui n'y figurent pas, le regrettent amèrement.Ils sont quatre établissements à ne pas avoir été autorisés à signer cette charte qui les autorise à fermer plus tard, soit à 2 heures du matin, tous les jours de juin à septembre. Après trois semaines de fermeture administrative forcée en début d’année, R... H..., gérant du V... P... (rue Etienne-Dolet), vient d’apprendre la nouvelle : il ne figure pas sur la Charte de bonne conduite.


Tout comme son confrère du C... (rue de Bourgogne), R... L..., pointé du doigt par Olivier Geffroy, maire adjoint à la tranquillité publique, pour son incitation à la consommation d'alcool. "J'avais mis, pendant quatre heures, à l'extérieur du bar, un panneau proposant une promotion de mètres de shooters", justifie le gérant. Si ce dernier espère s'expliquer avec la municipalité, le jugement pour la Charte 2017 semble sans appel : "on joue, on perd", souligne Olivier Geffroy.


Le V... P... et le C... étaient pourtant sur la liste en 2016. Les deux gérants promettent avoir fait des efforts considérables depuis trois ans.


Interdit de terrasse Installé depuis deux ans et demi à Orléans, R... H..., alors nouveau dans le métier, a fait des erreurs de débutant, « comme tout le monde ». Après quelques péripéties lors de soirées étudiantes en décembre dans son établissement, la municipalité contraint R... à fermer deux mois.[...]

Anaïs Rambaud & Larep

Commenter cet article