Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Violence Routière 41 - Bougez autrement à Blois - Bougez autrement dans le val de Loire -

Ce blog associatif, à plusieurs mains, est un espace de débats, d'opinion pour favoriser les "déplacements doux". Il s'agit de "faire savoir à ceux qui savent faire"...avec pour seul objectif "zéro accident" - Ce blog est normalement SANS PUBLICITE, SI C'EST LE CAS C'EST SANS NOTRE ACCORD... (un moteur de recherche est disponible ci dessous à droite sous le mot "contact")

La moitié des trajets automobiles effectués en ville font moins de 3 km et 20% moins de 800 m.

Publié le 11 Janvier 2017 par Philippe Collet, journaliste Rédacteur spécialisé

Pollution de l'air : médecins et associations demandent aux élus locaux d'agir

Pour réduire la pollution de l'air en ville, les collectivités locales doivent revoir leur politique de déplacements, estiment le RAC, FNE, la FUB et des médecins. La place accordée à la voiture doit reculer au profit des mobilités douces.

[...]
Quatre leviers d'action


Pour agir efficacement, les associations recommandent tout d'abord de réguler le stationnement pour limiter le trafic. "Le stationnement est un facteur déterminant du taux de recours à la voiture dans les déplacements locaux", explique le guide des associations précisant qu'"à Lille (…) si le stationnement est assuré sur le lieu de travail, la voiture est choisie par 80% des gens [alors que] ce taux tombe à 58% quand ce n'est pas le cas". La réduction de la part de la voiture dans les déplacements est atteignable, estiment les associations, car la moitié des trajets automobiles effectués en ville font moins de 3 km et 20% moins de 800 m.


Les associations suggèrent aussi de s'inspirer des politiques menées à Paris, Lyon et Grenoble en créant des zones à circulation restreinte (ZCR). "En France, la moitié de la population réside dans le périmètre d'un plan de protection de l'atmosphère (PPA) et pourrait donc être mieux protégée", explique le guide des ONG. Pour avoir un impact significatif, la ZCR doit s'appuyer sur un périmètre ambitieux, notamment s'agissant des véhicules interdits de circulation. Elle doit aussi faire l'objet de contrôles effectifs et efficaces, quitte à débuter par une période blanche à visée pédagogique.


Le troisième levier proposé est la mise en place de zones à circulation apaisée. Il s'agit de zones de rencontre, qui redonnent la priorité au piéton tout en maintenant un trafic motorisé, des zones piétonnes, où seul le trafic motorisé devient exceptionnel, et des zones 30 km/h. Le guide recommande d'apaiser en priorité les parvis et les places centrales, les quartiers touristiques et historiques, les zones concentrées de commerces, services publics, transports, ainsi que les rues résidentielles ou de lotissements, et les éco-quartiers.


Enfin, le RAC suggère de passer à la ville à 30 km/h. "Nulle obligation d'abaisser la vitesse à 30 km/h sur la totalité de la voirie mais la vitesse de 30 km/h est la mieux adaptée sur 80% de la voirie urbaine", explique le guide. Le document cite en particulier les axes où circulent les lignes de bus structurantes.

Philippe Collet, journaliste Rédacteur spécialisé

Commenter cet article