Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Violence Routière 41 - Bougez autrement à Blois - Bougez autrement dans le val de Loire -

Ce blog associatif, à plusieurs mains, est un espace de débats, d'opinion pour favoriser les "déplacements doux". Il s'agit de "faire savoir à ceux qui savent faire"...avec pour seul objectif "zéro accident" - Ce blog est normalement SANS PUBLICITE, SI C'EST LE CAS C'EST SANS NOTRE ACCORD... (un moteur de recherche est disponible ci dessous à droite sous le mot "contact")

CNSR: Un Conseil qui Ne Sert à Rien

Publié le 18 Mars 2015 par carfree& in CNSR, expert, perdition, échec

Deux experts démissionnent du Conseil national de la sécurité routière qu’ils jugent « en perdition ». Claudine Perez-Diaz, sociologue et chargée de recherche au CNRS, et Claude Got, professeur de médecine spécialiste de l’accidentologie, annoncent dans une tribune au journal « Le Monde » leur décision de démissionner du comité des experts auprès du Conseil national de la Sécurité routière, estimant que l’organisme « n’assume pas ses fonctions ».

Les deux chercheurs regrettent l’abandon de l’abaissement de 90 à 80 km/h de la vitesse sur route, le manque de moyens alloués aux radars mobiles et le manque de volonté politique pour réduire la mortalité routière. Les mots des deux chercheurs sont très durs, ils parlent « d’incompétence », de « surdité », « d’obstination dans l’erreur », de « dérives », de « démagogie », de « pseudo-démocratie », de « désastre », de « défaillances »…

En cause, Bernard Cazeneuve, ministre de l’intérieur, accusé d’avoir ridiculisé le Conseil national de la sécurité routière, et Ségolène Royal, ministre de l’écologie et des transports, « dont l’inexistence dans ce débat est flagrante« . Ambiance…

Nous publions ci-dessous leur tribune, parue dans Le Monde daté du 18 mars.

Tribune de Claudine Perez-Diaz, sociologue et chargée de recherche au CNRS, et Claude Got, professeur de médecine spécialiste de l’accidentologie

Car free & le monde du 18 mars 2015

Commenter cet article