Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Violence Routière 41 - Bougez autrement à Blois - Bougez autrement dans le val de Loire -

Ce blog associatif, à plusieurs mains, est un espace de débats, d'opinion pour favoriser les "déplacements doux". Il s'agit de "faire savoir à ceux qui savent faire"...avec pour seul objectif "zéro accident" - Ce blog est normalement SANS PUBLICITE, SI C'EST LE CAS C'EST SANS NOTRE ACCORD... (un moteur de recherche est disponible ci dessous à droite sous le mot "contact")

Réduire la vitesse en ville: ils sont de plus en plus nombreux à agir

Publié le 15 Novembre 2014 par c&x in vitesse, ville, modération, casser la vitesse, Paris

Il est désormais courant qu'en agglomération la voirie fasse assaut d'aménagements divers. L'objectif est de ralentir la vitesse qui, bien que fixée à 50 km/h, voire 30 km/h, n'est que rarement respectée. Il faut donc bien s'employer à calmer cet appétit du « rouler vite », la coercition étant le meilleur moyen d'aider les automobilistes à lever le pied au niveau exigé par le code de la route et que rappellent, systématiquement, des panneaux de signalisation.
C'est ainsi qu'on ne compte plus, désormais, les arrêtés municipaux montant sur leurs « grands chevaux ». Au nom de l'intérêt majeur de la sécurité et de la tranquillité publique, ils décrètent la pleine justification des aménagements mis en œuvre pour canaliser un libre usage excessif de certaines voies. D'où l'installation de ralentisseurs (dos-d'âne, coussin berlinois, plateaux surélevés) ou l'aménagement de rétrécissements (chicanes, écluses, îlots séparateurs, sens alternés).

YVES MARY

La priorité, réduire l'écart de vitesse entre usagers

"Or, la voiture veut toujours être la reine. Ce n'est plus possible. Bus, piétons, vélos et autos doivent cohabiter. Pour que le mariage s'opère, nous n'avons pas le choix : il faut réduire l'écart de vitesse entre tous ces usagers.
Comment y parvenez-vous ?
En dotant la ville d'aménagements qui incitent à lever le pied, comme les priorités à droite, les doubles sens de circulation... Les sens uniques sont très demandés, mais on évite. Sinon, les conducteurs se croient sur une autoroute et ils accélèrent."

Entretien Christophe Cotta, adjoint en charge du domaine public ; Frédéric Lecomte, conseiller en charge des modes doux et de la sécurité routière et Eric Vachey, responsable du service domaine public à la Ville.

A New York Mary Beth Kelly milite pour changer les comportements et modérer les vitesses (source street films)

Commenter cet article