Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Violence Routière 41 - Bougez autrement à Blois - Bougez autrement dans le val de Loire -

Ce blog associatif, à plusieurs mains, est un espace de débats, d'opinion pour favoriser les "déplacements doux". Il s'agit de "faire savoir à ceux qui savent faire"...avec pour seul objectif "zéro accident" - Ce blog est normalement SANS PUBLICITE, SI C'EST LE CAS C'EST SANS NOTRE ACCORD... (un moteur de recherche est disponible ci dessous à droite sous le mot "contact")

Lettre ouverte à Mr le maire d'une commune du val de Loire

Publié le 25 Septembre 2014 par c&mc in usager vulnérable, vitesse, mobilisation générale

Un courrier où de nombreux riverains et élus pourront se reconnaître...

Monsieur le Maire,

En mai 2013, Madame L…. vous faisait part de son indignation devant la vitesse excessive des véhicules circulant à deux mètres de ses fenêtres et du danger encouru chaque fois que son époux, ses enfants, elle-même sortent de leur domicile.

Une préoccupation récurrente pour les riverains et qui fait suite aux nombreuses demandes émises, depuis 2003, par Madame C..., vous enjoignant, preuves à l’appui et propositions, de faire cesser ces vitesses mortifères pour les maisons situées entre l’église et le cimetière dans le bourg. Il est de plus en plus périlleux de sortir sur la route face à l’intimidation généralisée de la vitesse.

Nous portons à votre connaissance un nouveau fait intolérable par l’absence de mesure prise pour la sécurité de ces riverains exposés au danger, jour et nuit. Alors que Monsieur M…. sortait de son domicile, vendredi 1er août vers 10h, avec une prudence redoublée puisque sa petite fille de huit ans, E..., était passagère du quad dont il était le conducteur, un camion survenait à grande vitesse, évitant de peu un accident qui eût pu être tragique. La photo jointe, éloquente quant à la distance et brutalité du freinage à un mètre du quad, témoigne de l’inefficacité du report des panneaux d’entrée de village et des coupes de haies favorisant la vitesse des véhicules au détriment des riverains.

Ce fait bouleversant pour E..., éduquée et réfléchie, s’ajoute au désarroi des parents bien démunis pour expliquer à leur enfant l’indulgence délétère accordée à la vitesse qui tue. La sensibilité des enfants de riverains ou enfants circulant à pied, à vélo, sur cette route est suffisamment heurtée par la vue d’écureuils et chats écrasés, premières victimes de l’impunité.

Des mesures réalisées avec un radar de poche, en février 2014, témoignaient d’une vitesse moyenne de 72 km/h sur 34 véhicules circulant devant nos maisons respectives aussi bien pour les véhicules venant de l’église que du cimetière. En septembre 2014, la moyenne des vitesses est de 74 km/h sur 46 véhicules.

Les maires, de plus en plus nombreux, assument leur responsabilité, mettant en œuvre des aménagements réducteurs de vitesse (Theillay, Les Tréchis à Langon, Pierrefitte sur Sauldre, Mery, Pruniers, et tant d’autres petites communes rurales).

Nous invitons donc la municipalité à une action urgente, à la mesure du danger permanent pour les riverains situés sur la route la plus accidentogène du village. Les vitesses pratiquées, facteur aggravant d’accident dans un contexte topographique particulier, doivent être cassées rapidement par des aménagements adéquats. Une installation simple et opérante doit faire l’objet d’une priorité budgétaire dont le coût sera sans doute inférieur au prix d’un radar pédagogique (3800 euros), mesure peu crédible, annoncée comme urgente, dans votre programme électoral en mars 2013.

Monsieur le Maire, les pouvoirs de police qui vous sont conférés et la prévention du risque routier sont des champs de compétences où vous avez la possibilité d’agir. Cela devient une obligation lorsque des riverains qui ne sont pas que des contribuables, sont exposés quotidiennement à une vitesse mortifère.

Nous vous prions de recevoir nos salutations républicaines et néanmoins exacerbées.

Un aménagement pour casser la vitesse à l'entrée d'une commune

Un aménagement pour casser la vitesse à l'entrée d'une commune

Commenter cet article