Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Violence Routière 41 - Bougez autrement à Blois - Bougez autrement dans le val de Loire -

Ce blog associatif, à plusieurs mains, est un espace de débats, d'opinion pour favoriser les "déplacements doux". Il s'agit de "faire savoir à ceux qui savent faire"...avec pour seul objectif "zéro accident" - Ce blog est normalement SANS PUBLICITE, SI C'EST LE CAS C'EST SANS NOTRE ACCORD... (un moteur de recherche est disponible ci dessous à droite sous le mot "contact")

Des ponts, sur l'itinéraire de la Loire à vélo, sont-ils dangereux à traverser ?

Publié le 22 Mars 2014 par fb&c in loire à vélo, pont, traversée, cycliste, vélo, usager vulnérable, RD431, Indre et Loire

Suite à un accident mortel* d'une cycliste à Pocé-sur-Cisse près d'Amboise, on peut s' interroger sur la configuration des lieux. Une cause possible d'accident parmi une vingtaine de paramètres.

 

*POCÉ-SUR-CISSE Une cycliste chute et décède NR 21/03/2014 05:23 Il était aux environs de midi, hier, quand un accident aux conséquences dramatiques s'est produit à Pocé-sur-Cisse, en limite d'Amboise,au niveau du pont de chemin de fer. Une dame âgée de 86 ans a trouvé la mort en chutant de son vélo, alors qu'elle circulait en direction d'Amboise, à « Villeret », sur le CD 431.[...]

Sur le pont SNCF, hors agglomération sur quelques centaines de mètres, une vitesse de  90 km/h, quoique autorisée, ne semble pas adaptée. Avant et après, en agglomération la vitesse maximum autorisée est à 50 km/h... La ligne continue peut s'expliquer par le manque de visibilité. mais des bordures très hautes forment de véritables murs de chaque côté de la voie. Il n'y a aucune échappatoire pour les cyclistes. Légalement ici, il est interdit de doubler les cyclistes...

Sur le pont SNCF, hors agglomération sur quelques centaines de mètres, une vitesse de 90 km/h, quoique autorisée, ne semble pas adaptée. Avant et après, en agglomération la vitesse maximum autorisée est à 50 km/h... La ligne continue peut s'expliquer par le manque de visibilité. mais des bordures très hautes forment de véritables murs de chaque côté de la voie. Il n'y a aucune échappatoire pour les cyclistes. Légalement ici, il est interdit de doubler les cyclistes...

Juste avant le pont, la sortie d'agglomération à Villeret:  il y a tout juste la place pour le car, comment faire pour partager paisiblement la route avec les cyclistes ?

Juste avant le pont, la sortie d'agglomération à Villeret: il y a tout juste la place pour le car, comment faire pour partager paisiblement la route avec les cyclistes ?

En agglomération, la configuration des lieux s'accompagne d'une ligne droite continue sur une route départementale dégagée !  Comment justifier cette ligne continue ?

En agglomération, la configuration des lieux s'accompagne d'une ligne droite continue sur une route départementale dégagée ! Comment justifier cette ligne continue ?

La traversée de la Loire sur la D431 près d'Amboise

Commenter cet article

Donatien 31/03/2014 13:18

Bonjour,
Suite à la lecture de l'article qui m'a interpelé par son titre, petite réaction.
L'ouvrage de franchissement de la voie ferrée par le RD 431 se situé sur la commune d'Amboise.
Les panneau d'agglomération des deux villes étant posés de par et d'autre de celui-ci, la vitesse réglementaire y est donc de 90 km/h.
Il appartient au maire d'Amboise d'en choisir ou non une limitation (le simple déplacement du panneau d'agglomération suffisant!
(adressez lui un courrier avec copie au pdt du cg37 ainsi qu'au préfet et se devrait être une chose faisable...)
Cependant là où je trouve ça un peu agaçant c'est de voir que vous faites un amalgame entre cet ouvrage (classique) de franchissement d'une voie ferrée construit dans les années 60 (je vais vérifier...) et les ouvrage de la loire à vélos.
En effet peu d'ouvrages sont utilisés pour permette le franchissement de la Loire à vélos.
Des aménagement spécifiques y ont été apportés...

Donatien 31/03/2014 13:29

Ouvrage réalisé en 1962-1963, appartenant à l'état (SNCF) pour sa partie structure et département pour les superstructures, sa configuration classique répond au problème de sécurité principaux, où la circulation des vélos n'est absolument pas prise en compte surtout à l'époque!
Une adaptation du profil en travers y est IMPOSSIBLE....
D'un point de vue constructif c'est inenvisageable et d'un point de vue pratique le seul moyen serai de permettre aux vélos d'utiliser les trottoirs mais par la même celà entrainerait l'interdiction au piétons, puisque la largeur y est insuffisante...

Colibri 27/03/2014 09:56

Juste pour "m'amuser", j'ai regardé sur Google Street View tous les ponts sur la Loire en aval d'Amboise.
Bilan : un vrai désastre pour les cyclistes, une faillite complète du modèle français.
À part Tours, qui propose quels passages à peu près potables, le reste est minable (lignes blanches continues, panneaux "partageons la route" sur des tronçons hostiles, gag de la "piste" sur trottoir au pont de la centrale de Chinon, etc).
À Saumur, les accès au pont pourtant récent de la D347 sont conçus avec les pieds.
À Ingrandes, ils ont fait les choses simplement : pas de trottoirs du tout pour les piétons !
À Ancenis, dans le cadre de la rénovation du pont, un pont provisoire adjacent a été construit juste pour les temps des travaux. Aurait-il été judicieux de prévoir de garder cette structure pour un usage définitif par les cyclistes ? Non, pour quoi faire, ils existent ces cyclistes ?

Bref, la Loire à vélo, c'est sûrement très bien, il faut juste se trouver du bon côté et ne pas devoir la traverser...