Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bougez autrement à Blois - Bougez autrement dans le val de Loire

Espace de débats, d'opinion pour favoriser les "déplacements doux". Faire savoir à ceux qui savent faire...avec pour seul objectif "zéro accident" - et normalement sans publicité, si c'est le cas, c'est sans notre accord...

Rosemont, au canada, passe aussi à 30 km/h

Publié le 2 Mars 2015 par rosemont&ville30 dans Comment font les autres ?, hiérarchisation de la voirie

On ne s’attend pas à ce que les automobilistes se mettent à rouler à 30 km/h demain matin, on n’est pas utopique. On sait que ce n’est pas applicable à 100 %, mais il y a un effet psychologique du 30 km/h. Si ça peut faire en sorte que les gens vont rouler à 40-45 km/h au lieu 50-55 km/h, on vient de diminuer de beaucoup le risque de mortalité en cas de collision et d’améliorer la sécurité. – François Croteau

ville30

commentaires

"Coeur de village" en chantier : qui s'occupe du contrôle de légalité ?

Publié le 1 Mars 2015 par fb&c dans accessibilité, herbault, RD108, Loi laure, 41190, PMR

Herbault à 17 km à l'ouest de Blois, un bourg de 1300 habitants traversé par trois routes départementales ( RD766 - RD 108- RD 26 )  est un bon révélateur de dysfonctionnements.

Herbault à 17 km à l'ouest de Blois, un bourg de 1300 habitants traversé par trois routes départementales ( RD766 - RD 108- RD 26 ) est un bon révélateur de dysfonctionnements.

Dans les faits, on peut s'interroger s'il y a encore quelqu'un, dans le val de Loire, pour le contrôle de la légalité des aménagements:

 

En agglomération, la rénovation totale de la voirie impose de tenir compte des cyclistes  mais la loi LAURE de 1996 n'a pas du tout été respectée à Herbault !

 

Les normes d'accessibilité (Loi de 2005) ont été partiellement prises en compte, avec toutefois quelques erreurs...

Herbault dans la rue du Perche (D108)  la voirie est toute neuve, la traversée piétonne semble avoir été assez correctement prise en compte : surbaissés de trottoirs , poteaux... ici il manque toutefois une ligne de guidage pour les personnes mal voyantes. Il n'y a pas de continuité piétonne sur le trottoir de gauche, en plein centre bourg...  Une vue avant travaux  permet de voir s'il y a une réelle volonté de   "...rendre la priorité aux piétons qui fréquentent les nombreux commerces du bourg...'. il y a peu de changement !  il n'y a toujours pas de continuité piétonne, mais en revanche le commerce de proximité se meurt.
Herbault dans la rue du Perche (D108)  la voirie est toute neuve, la traversée piétonne semble avoir été assez correctement prise en compte : surbaissés de trottoirs , poteaux... ici il manque toutefois une ligne de guidage pour les personnes mal voyantes. Il n'y a pas de continuité piétonne sur le trottoir de gauche, en plein centre bourg...  Une vue avant travaux  permet de voir s'il y a une réelle volonté de   "...rendre la priorité aux piétons qui fréquentent les nombreux commerces du bourg...'. il y a peu de changement !  il n'y a toujours pas de continuité piétonne, mais en revanche le commerce de proximité se meurt.Herbault dans la rue du Perche (D108)  la voirie est toute neuve, la traversée piétonne semble avoir été assez correctement prise en compte : surbaissés de trottoirs , poteaux... ici il manque toutefois une ligne de guidage pour les personnes mal voyantes. Il n'y a pas de continuité piétonne sur le trottoir de gauche, en plein centre bourg...  Une vue avant travaux  permet de voir s'il y a une réelle volonté de   "...rendre la priorité aux piétons qui fréquentent les nombreux commerces du bourg...'. il y a peu de changement !  il n'y a toujours pas de continuité piétonne, mais en revanche le commerce de proximité se meurt.

Herbault dans la rue du Perche (D108) la voirie est toute neuve, la traversée piétonne semble avoir été assez correctement prise en compte : surbaissés de trottoirs , poteaux... ici il manque toutefois une ligne de guidage pour les personnes mal voyantes. Il n'y a pas de continuité piétonne sur le trottoir de gauche, en plein centre bourg... Une vue avant travaux permet de voir s'il y a une réelle volonté de "...rendre la priorité aux piétons qui fréquentent les nombreux commerces du bourg...'. il y a peu de changement ! il n'y a toujours pas de continuité piétonne, mais en revanche le commerce de proximité se meurt.

 Le trottoir disparait totalement à l'angle de la maison (ancienne boucherie) . Le cheminement reste difficile voir périlleux pour les piétons.

Le trottoir disparait totalement à l'angle de la maison (ancienne boucherie) . Le cheminement reste difficile voir périlleux pour les piétons.

Au croisement de la rue du Perche, le trottoir est trop étroit dans le virage, 90 cm de large à la place des 1,40 minimum légal. Une personne en fauteuil ou avec une poussette passe difficilement
Au croisement de la rue du Perche, le trottoir est trop étroit dans le virage, 90 cm de large à la place des 1,40 minimum légal. Une personne en fauteuil ou avec une poussette passe difficilement

Au croisement de la rue du Perche, le trottoir est trop étroit dans le virage, 90 cm de large à la place des 1,40 minimum légal. Une personne en fauteuil ou avec une poussette passe difficilement

Place de l'hôtel de ville, le coeur du village, Il n'y a eu  aucune prise en compte des cyclistes alors que la loi l'impose pour toute rénovation de voirie en agglomération (loi sur l'air de 1996) !

Place de l'hôtel de ville, le coeur du village, Il n'y a eu aucune prise en compte des cyclistes alors que la loi l'impose pour toute rénovation de voirie en agglomération (loi sur l'air de 1996) !

La photo a été prise depuis la porte d'entrée d'une maison. Le passage direct vers le passage piéton fait seulement 60 cm de large. L'itinéraire respectant les normes de largeur impose de longs détours par la droite ou par la gauche...

La photo a été prise depuis la porte d'entrée d'une maison. Le passage direct vers le passage piéton fait seulement 60 cm de large. L'itinéraire respectant les normes de largeur impose de longs détours par la droite ou par la gauche...

Sur la place centrale du village, le panneau B21 impose de tourner à gauche.  Heureusement peu d'automobilsites font le tour de la place pour aller en direction de Château-Renault… Ce panneau est sans doute à retirer.

Sur la place centrale du village, le panneau B21 impose de tourner à gauche. Heureusement peu d'automobilsites font le tour de la place pour aller en direction de Château-Renault… Ce panneau est sans doute à retirer.

Rue de l'Union le long de la RD 766 à l'angle de la place, le poteau du panneau stop a été planté au milieu du trottoir. Il y a seulement 90 cm de chaque côté pour les piétons, au détriment de l'accessibilité !  Avant les travaux  il était bien "collé" au mur, avec un poteau à support déporté !Rue de l'Union le long de la RD 766 à l'angle de la place, le poteau du panneau stop a été planté au milieu du trottoir. Il y a seulement 90 cm de chaque côté pour les piétons, au détriment de l'accessibilité !  Avant les travaux  il était bien "collé" au mur, avec un poteau à support déporté !

Rue de l'Union le long de la RD 766 à l'angle de la place, le poteau du panneau stop a été planté au milieu du trottoir. Il y a seulement 90 cm de chaque côté pour les piétons, au détriment de l'accessibilité ! Avant les travaux il était bien "collé" au mur, avec un poteau à support déporté !

L'entrée-sortie sur la place se fait  sur une voie à sens unique qui en fait le tour. Lors d'une réfection de voirie en agglomération, la prise en compte des cyclistes est une obligation (Loi LAURE de 1996). Elle n'a pas été respectée ici. La zone 30 est une forme de prise en compte des cyclistes. Elle est parfaitement réalisable sur la place de l'hôtel de ville.  Depuis 1998 le double sens cyclable est une obligation en zone 30, sauf cas particuliers. Ici sur cette place immense entièrement refaite, il n'y avait vraiment aucune contrainte qui s'opposait à la création d'un double sens cyclable. Et aujourd'hui la vitesse légalement autorisée ici est de 50 km/h... !!!
L'entrée-sortie sur la place se fait  sur une voie à sens unique qui en fait le tour. Lors d'une réfection de voirie en agglomération, la prise en compte des cyclistes est une obligation (Loi LAURE de 1996). Elle n'a pas été respectée ici. La zone 30 est une forme de prise en compte des cyclistes. Elle est parfaitement réalisable sur la place de l'hôtel de ville.  Depuis 1998 le double sens cyclable est une obligation en zone 30, sauf cas particuliers. Ici sur cette place immense entièrement refaite, il n'y avait vraiment aucune contrainte qui s'opposait à la création d'un double sens cyclable. Et aujourd'hui la vitesse légalement autorisée ici est de 50 km/h... !!!

L'entrée-sortie sur la place se fait sur une voie à sens unique qui en fait le tour. Lors d'une réfection de voirie en agglomération, la prise en compte des cyclistes est une obligation (Loi LAURE de 1996). Elle n'a pas été respectée ici. La zone 30 est une forme de prise en compte des cyclistes. Elle est parfaitement réalisable sur la place de l'hôtel de ville. Depuis 1998 le double sens cyclable est une obligation en zone 30, sauf cas particuliers. Ici sur cette place immense entièrement refaite, il n'y avait vraiment aucune contrainte qui s'opposait à la création d'un double sens cyclable. Et aujourd'hui la vitesse légalement autorisée ici est de 50 km/h... !!!

A l'angle de la place rue de l'Isle, Il n'y a pas de surbaissés au bout des trottoirs de droite et de gauche et moins de 1 m 40 de large au niveau des pompes à essence (accessibilité loi de 2005) le trottoir a été rétréci précisément à l'endroit où se trouvent les obstacles !

A l'angle de la place rue de l'Isle, Il n'y a pas de surbaissés au bout des trottoirs de droite et de gauche et moins de 1 m 40 de large au niveau des pompes à essence (accessibilité loi de 2005) le trottoir a été rétréci précisément à l'endroit où se trouvent les obstacles !

La continuité piétonne est mise à mal. Il n'y a  pas de surbaissé ni de passage piéton à proximité...  Il n'y a pas non plus de surbaissés au bout des deux trottoirs qui viennent d'être refaits
La continuité piétonne est mise à mal. Il n'y a  pas de surbaissé ni de passage piéton à proximité...  Il n'y a pas non plus de surbaissés au bout des deux trottoirs qui viennent d'être refaits

La continuité piétonne est mise à mal. Il n'y a pas de surbaissé ni de passage piéton à proximité... Il n'y a pas non plus de surbaissés au bout des deux trottoirs qui viennent d'être refaits

A l'angle de la place rue de la Forge, il y a un surbaissé de trottoir à droite, mais pas  à gauche !

A l'angle de la place rue de la Forge, il y a un surbaissé de trottoir à droite, mais pas à gauche !

Venant de la rue de Gâtine, l'accès à l'arrèt de bus est très étroit. Il fait  seulement 60 cm de large.

Venant de la rue de Gâtine, l'accès à l'arrèt de bus est très étroit. Il fait seulement 60 cm de large.

Pour les personnes mal voyantes, il faudra faire un détour important en suivant la ligne de guidage  !

Pour les personnes mal voyantes, il faudra faire un détour important en suivant la ligne de guidage !

Les piétons n'ont pas été correctement pris en compte lors de la création de cet "espace vert". Il faut contourner la plate bande pour cheminer entre bâtiments et passages piétons...

Les piétons n'ont pas été correctement pris en compte lors de la création de cet "espace vert". Il faut contourner la plate bande pour cheminer entre bâtiments et passages piétons...

Des améliorations sont encore possibles :

- Un classement en "zone 30" de toute la place serait un bon début respectant ainsi la prise en compte des cyclistes, conformément à la loi.

- Dans la rue du Perche, une reprise de la courbe du trottoir côté mairie pour avoir 1,40 m de largeur et en face créer un cheminement piéton sur chaussée comme à Onzain avec rétrécissement de chaussée impliquant un alternat de circulation.

- Deux surbaissés au bout des trottoirs à côté de la station service.

- Le double sens cyclable a autoriser autour de la place, conformément à la loi

Un système de circulation alternée était sans doute envisageable. Plus loin dans cette même rue du Perche il y en a deux à la suite :

Un système de circulation alternée était sans doute envisageable. Plus loin dans cette même rue du Perche il y en a deux à la suite :

Poteau à support déporté et panneau placé assez haut afin de ne pas être un obstacle au passage des piétons.  C'est là un point positif, comme l'autre panneau stop visible en arrière plan, dont le poteau a été planté hors cheminement piéton, sur l'espace vert.

Poteau à support déporté et panneau placé assez haut afin de ne pas être un obstacle au passage des piétons. C'est là un point positif, comme l'autre panneau stop visible en arrière plan, dont le poteau a été planté hors cheminement piéton, sur l'espace vert.

Un cheminement piéton vu à Onzain : Un rattrapage du trottoir est le bienvenu sur une voirie ancienne excentrée de la place centrale. La ville d'Herbault pourrait s'inspirer de cet exemple pour réaménager à moindre frais le cheminement piéton en plein centre bourg au début de la rue du Perche.

Un cheminement piéton vu à Onzain : Un rattrapage du trottoir est le bienvenu sur une voirie ancienne excentrée de la place centrale. La ville d'Herbault pourrait s'inspirer de cet exemple pour réaménager à moindre frais le cheminement piéton en plein centre bourg au début de la rue du Perche.

commentaires

Comme d'habitude...les piétons font preuve de patience

Publié le 28 Février 2015 par fb&c dans blois, beauséjour, accessibilité, PMR

Les piétons doivent-ils être blindés ?

Les piétons doivent-ils être blindés ?

Blois rue de Beauséjour  - les jeunes mamans et grands mères avec les poussettes galèrent à slalommer entre la route et les trottoirs

Blois rue de Beauséjour - les jeunes mamans et grands mères avec les poussettes galèrent à slalommer entre la route et les trottoirs

commentaires

"Roule ma poule"

Publié le 27 Février 2015 par mmc&c dans piétons, usagers vulnérables, analyse

"Roule ma poule"

 

« Roule ma poule », une expression emblématique des années Coluche qui reflétait une société liée corps et âme à l’automobile, où même les routiers nous disaient être sympas.

 

On peut compter sur nos institutions locales pour perpétuer le passé. Malgré la transformation inédite de notre société depuis deux décennies, les politiques de mobilité dans le département continuent à entretenir le triomphalisme des déplacements motorisés. Cette incapacité à concevoir la société française en dehors des représentations héritées des trente glorieuses porte un diagnostic fort embarrassant sur la survivance de nos institutions locales.

 

Dans un contexte de mondialisation mal comprise et malgré la réalité cinglante, depuis vingt ans, de mise à l’écart des piétons et des riverains, notre département continue à confondre modernité et « bougisme », imposant une seule logique libérale de circulation des hommes et des marchandises.

 

A l’image positive du conducteur motorisé qui bouge vite, bien trop vite, mué par la grâce illusoire de l’élan économique, s’est substituée la figure négative du riverain, inquiet pour la sécurité de ses enfants, de la quiétude de sa maison, de son jardin. Quant au piéton, il devient fauteur de troubles par sa seule présence dans l’espace public.

 

« Roule ma poule » c’est la monotonie amère des lendemains d’élection où rien ne change, « tout baigne ». Les coûts des infrastructures routières pour le confort d’une petite clientèle électoraliste sont assumés par les financements publics. Des budgets souvent pharaoniques auxquels les piétons contribuent, eux qui n’ont même pas droit à un aménagement pour leur sécurité !

 

« Roule ma poule » c’est aussi la posture désinvolte qui masque la mauvaise conscience. Le prétexte des caisses vides a laissé la place au cynisme des chiffres, rendant le piéton invisible. Un heureux tour de passe-passe qui permet d’augmenter encore le bien-être du conducteur motorisé. (1)

 

L’espace public, modèle républicain d’égalité est devenu le miroir des dynamiques économiques et sociales où la mobilité n’est plus un droit pour tous. Exit le piéton !

 

Nos décideurs oublient que l’éviction conduit inéluctablement à une contre-société.

 

(1) « on ne veut pas emmerder les poids lourds »

Au nord de Mur de Sologne, les cyclistes (devenus piétons)  ont trouvé la technique pour traverser le carrefour pour espérer éviter de prendre des risques !

Au nord de Mur de Sologne, les cyclistes (devenus piétons) ont trouvé la technique pour traverser le carrefour pour espérer éviter de prendre des risques !

"Roule ma poule"
commentaires

Texto au volant...danger en tournant

Publié le 26 Février 2015 par c&dj&jr dans texto, sms

Une génération de geeck plongée dans les écrans !

Une génération de geeck plongée dans les écrans !

commentaires

Blois ouest - quai Ulysse Besnard - plus d'un conducteur sur deux ne respecte pas le 50 en ville !

Publié le 24 Février 2015 par c dans vitesse, périphérie de ville, 50 km-h, VMA, délit, infraction, incivilité, D952

La sortie ouest de Blois, sur la D952: la "levée de la loire" (digue) sur la rive droite en allant vers Tours

La sortie ouest de Blois, sur la D952: la "levée de la loire" (digue) sur la rive droite en allant vers Tours

53 km/h est la vitesse moyenne pratiquée sur 100 véhicules. - Il y eut au moins 50 excès de vitesse inférieur à 20 km/h (avec limitation inférieure ou égale à 50 km/h)   - soit normalement  50 amendes forfaitaires de 135 euros

53 km/h est la vitesse moyenne pratiquée sur 100 véhicules. - Il y eut au moins 50 excès de vitesse inférieur à 20 km/h (avec limitation inférieure ou égale à 50 km/h) - soit normalement 50 amendes forfaitaires de 135 euros

Sur 100 vitesses mesurées, 70 % sont au dessus de 50 km/h. En admettant une marge d'erreur de quelques kilomètres à l'heure on peut estimer qu'il reste un conducteur sur deux qui roule trop vite après le radar pédagogique !

Sur 100 vitesses mesurées, 70 % sont au dessus de 50 km/h. En admettant une marge d'erreur de quelques kilomètres à l'heure on peut estimer qu'il reste un conducteur sur deux qui roule trop vite après le radar pédagogique !

Le radar pédagogique du quai Ulysse Besnard est situé sur un axe routier particulièrement impacté par les accidents de la circulation, ces dernières années

Le radar pédagogique du quai Ulysse Besnard est situé sur un axe routier particulièrement impacté par les accidents de la circulation, ces dernières années

 58 km/h - 60 km/h - 63 km/h - 64 km/h - le ressenti des excès de vitesses par les riverains se confirme
 58 km/h - 60 km/h - 63 km/h - 64 km/h - le ressenti des excès de vitesses par les riverains se confirme
 58 km/h - 60 km/h - 63 km/h - 64 km/h - le ressenti des excès de vitesses par les riverains se confirme
 58 km/h - 60 km/h - 63 km/h - 64 km/h - le ressenti des excès de vitesses par les riverains se confirme
 58 km/h - 60 km/h - 63 km/h - 64 km/h - le ressenti des excès de vitesses par les riverains se confirme

58 km/h - 60 km/h - 63 km/h - 64 km/h - le ressenti des excès de vitesses par les riverains se confirme

commentaires

Gérard Miller, psychanalyste : "Il y a une violence routière, il ne faut pas avoir peur des mots"

Publié le 24 Février 2015 par gm&cp&c dans atteinte liberté, partis politiques sécuritaires, constructeurs, pouvoirs publics, ceinture de sécurité, hommes au volant, responsabiliser

(0) Une minorité de conducteurs refuse de respecter les vitesses au nom de la liberté individuelle. (2 : 32) Pourquoi des mouvements, des partis politiques les plus sécuritaires s'opposent-ils à la lutte contre la violence routière ? (5:25) violence routière : il aura fallu des décennies pour que cette idée passe dans l'opinion publique. Cette violence routière est-elle différente des autres violences ? (10:30) Pensez vous que des consultations spécialisées pourraient être efficaces, ou pas, pour lutter contre les addictions (alcool, vitesse, téléphone) (14) Face aux populismes : « radars pompe à fric » (17) Des hommes au volant, dans le livre « antipathies » de Gérard Miller

Quelques extraits de l'entretien:

(0) Une minorité de conducteurs refuse de respecter les vitesses au nom de la liberté individuelle. Qu'en pensez vous ?


(1) C'est sans doute une plaisanterie des associations qui luttent contre la sécurité routière. Un étendard de bouffons. (2) Comme, par exemple, pour la ceinture de sécurité.


(2 : 32) Pourquoi des mouvements, des partis politiques les plus sécuritaires s'opposent-ils à la lutte contre la violence routière ?


(3) Vous avez infiniment plus de chance d'être tué par quelqu'un que vous connaissez que par un inconnu au coin de la rue – l'homicide ne tombe pas du ciel. Il y a un lien entre mort et familiarité.
(4) La voiture tue infiniment plus que le couteau ou le revolver.
(5) Ce qui intéresse les partisans de la peine de mort c'est de vous faire peur.


(5:25) violence routière : il aura fallu des décennies pour que cette idée passe dans l'opinion publique. Cette violence routière est-elle différente des autres violences ?


(6) On arrive pas à faire les liens entre voiture et violence.La violence routière est connue par tout le monde, elle est quotidienne et en même temps nous avons des difficultés à la nommer.
(7) La voiture est un « objet piège ». La voiture "objet de mort". Elle fait partie de nos revolvers à nous, en vente libre qui peut être équivalente aux armes à feux (aux USA).
(8) la vitesse à la construction…techniquement c'est une blague
Les constructeurs automobiles portent une lourde responsabilité, … pour des raisons purement commerciales.
(10) Comment la loi n'interdit-elle pas à la construction ce qu'elle interdit à l’usage ? Il y a là une contradiction.
Il n'y a pas de volonté des pouvoirs publics et des constructeurs de réduire la mortalité sur les routes !


(10:30) Pensez vous que des consultations spécialisées pourraient être efficaces ou pas pour lutter contre les addictions (alcool, vitesse, téléphone)


(11) Des séances de rééducation ! On ne sait jamais ce que cela peut provoquer sur l'autre. Il n'y a pas automatiquement de bénéfices à confronter l'autre.
(12) Je préfère que la loi décide pour nous plutôt de que vouloir « responsabiliser ».
Prenons un certain nombre de mesures qui permettent de nous aider à ne pas oublier ce que nous avons à faire.
(13) Par exemple, que les lumières s'allument automatiquement sur le véhicule dès que la pluie tombe. Des mesures pour nous préserver contre nos actes manqués.


(14) Face aux populismes : « radars pompe à fric »

Exemple de la route à la sortie de Valence, chaque fois il y a des accidents, motos, camions. Le radar y est systématiquement détruit. Des fleurs rappellent que des jeunes se sont tués. Il y a quelque chose que l'on ne veut pas voir. « radars pompes à fric » Ce sont des propos infâmes.
Tous ces slogans sont fabriqués pour nous détourner des vrais problèmes. Il faut nous protéger contre nous-même.
(16) Que les pouvoirs publics arrêtent avec cette histoire de « responsabilisation »
Les radars ont évidemment sauvé des vies. Quelle blague de dire que ces quelques mesures vont attenter à notre liberté !


(17) Des hommes au volant, dans le livre « antipathies » de Gérard Miller


Je déteste chez la hommes, la conviction qu'ils ont que les femmes conduisent moins bien. Alors que n'importe quel assureur, n'importe quel statisticien vous dira que les femmes causent infiniment moins d'accident que les hommes. La voiture n'est sans doute pas, comme pour les hommes, un objet phallique.

(18) L'aveuglement des hommes, certains accidents sont spécifiquement masculin. Rapport entre puissance virile et accident de la circulation.

Gérard Miller

commentaires

A Saint Pierre des Corps (37) les piétons se prennent aussi la tête dans les panneaux

Publié le 23 Février 2015 par fb&c dans panneaux, sens interdit, accessibilité, PMR, saillie, obstacle, voierie

Au croisement des rues Anatole France et  Balzac à Saint Pierre des Corps

Au croisement des rues Anatole France et Balzac à Saint Pierre des Corps

A Saint Pierre des Corps (37) les piétons se prennent aussi la tête dans les panneaux
commentaires

Villetrun (41) bien qu'à la campagne, n'est plus en zone gendarmerie ?

Publié le 21 Février 2015 par ll&c dans vitesse, incivilités, Etat aux abonnés absents

Il y a toujours des véhicules largement au dessus de la vitesse maximale autorisée (60km/h - 64 km/h - 58 km/h - 72 km/h !!!) et très au dessus de la vitesse raisonnable imposée par la configuration des lieux (50 Km/h)Il y a toujours des véhicules largement au dessus de la vitesse maximale autorisée (60km/h - 64 km/h - 58 km/h - 72 km/h !!!) et très au dessus de la vitesse raisonnable imposée par la configuration des lieux (50 Km/h)Il y a toujours des véhicules largement au dessus de la vitesse maximale autorisée (60km/h - 64 km/h - 58 km/h - 72 km/h !!!) et très au dessus de la vitesse raisonnable imposée par la configuration des lieux (50 Km/h)Il y a toujours des véhicules largement au dessus de la vitesse maximale autorisée (60km/h - 64 km/h - 58 km/h - 72 km/h !!!) et très au dessus de la vitesse raisonnable imposée par la configuration des lieux (50 Km/h)Il y a toujours des véhicules largement au dessus de la vitesse maximale autorisée (60km/h - 64 km/h - 58 km/h - 72 km/h !!!) et très au dessus de la vitesse raisonnable imposée par la configuration des lieux (50 Km/h)Il y a toujours des véhicules largement au dessus de la vitesse maximale autorisée (60km/h - 64 km/h - 58 km/h - 72 km/h !!!) et très au dessus de la vitesse raisonnable imposée par la configuration des lieux (50 Km/h)

Il y a toujours des véhicules largement au dessus de la vitesse maximale autorisée (60km/h - 64 km/h - 58 km/h - 72 km/h !!!) et très au dessus de la vitesse raisonnable imposée par la configuration des lieux (50 Km/h)

Et toujours des poids lourds de plus de 12 tonnes qui transitent par la rue. - Villetrun ne fait plus partie de la zone gendarmerie ?
Et toujours des poids lourds de plus de 12 tonnes qui transitent par la rue. - Villetrun ne fait plus partie de la zone gendarmerie ?

Et toujours des poids lourds de plus de 12 tonnes qui transitent par la rue. - Villetrun ne fait plus partie de la zone gendarmerie ?

commentaires

L'Etat français ("la Sécurité Routière" ) met en garde sur les conséquences des accidents graves

Publié le 20 Février 2015 par sr&c&ll dans spot de prévention

"Rendre la route plus sûre ne dépend QUE de nous ?" Si seulement c'était aussi simple...

Dans le val de Loire, la localisation des des accidents graves ?  (en rouge) dans le Loir et Cher  - Sources GN

Dans le val de Loire, la localisation des des accidents graves ? (en rouge) dans le Loir et Cher - Sources GN

commentaires

Afficher plus d'articles

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>